RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

Le passé nous rattrape toujours - Tia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Le passé nous rattrape toujours - Tia Lun 3 Juin - 14:35




Tia & Niels

« C'est le bien qui fait mal. »


Comme chaque année, le lycée organise la semaine des métiers, pour les dernières années. Bien sûr, Niels sait ce qu’il veut faire. Il a déjà beaucoup de projets entamés et d’autres à venir. C’est donc presque à reculons qu’il s’était levé ce matin là. La tête un peu dans le brouillard par les événements passés. En effet, quelques soirs plus tôt, Niels avait été obligé de tuer de façons provisoires, la mère de son petit frère. Jusqu’à présent, il ne s’était pas impliqué dans la vie de Conor, préférant rester en retrait. Après tout, ce n’est pas la même génération, et autant dire qu’il avait grand mal à l’accepté. Mais cette nuit là, quelque chose a changé. Pour la première fois, il a été aidé le gamin. Tout d’abord, il a pensé qu’il aurait fait la même chose pour n’importe quel enfant. Mais en y réfléchissant bien, si la colère était à ce point montée, c’est parce qu’il s’agissait de son petit frère. Il pourra dire tout ce qu’il voudra, mais jamais il ne sera capable de passer Conor à la trappe. Tous issus du même père, ils ont énormément de choses en commun finalement.

Ce matin là, après s’être assuré que le gamin irait bien raconter cette horrible soirée à Klaus, Niels était parti déposer Alix à l’école, avant de lui-même se rendre au lycée. Des affiches trônaient sur tous les murs de l’établissement. Il y avait différents noms apparaissant, ceux des intervenants et des métiers proposés à la découverte. Il laissait les jeunes gens s’attarder et discuter devant les publicités, se demandant tous ce qu’ils allaient pouvoir faire. Quant à lui, il traversa le couloir, se rendant à son vestiaire pour y déposer quelques affaires dont il n’aurait aucune utilité durant la première heure. N’étant pas vraiment en avance, la sonnerie le rappela à l’ordre. Sa salle de cours n’était pas vraiment très loin et il n’eut pas besoin d’user de sa vitesse vampirique pour s’y rendre. Mais en entrant, ce fut le choc. Les intervenants attendaient déjà non loin du grand tableau vert. Dans ceux-ci se trouvait une personne qu’il ne pouvait pas oublier. Tia … son unique amour. La seule fille qui a été capable de lui faire autant de bien que de mal. Si les autres élèves ne passaient pas entre eux, sans doute que Niels ne serait pas revenu à la réalité. Il tourna la tête, un peu embarrassé et finit par se dégoter une place dans le fond de la classe. Il ne lui avait décroché aucun mot, mais les sentiments étaient bien difficiles à camoufler. Sans vraiment écouter les paroles des intervenants, il se replongeait dans ses souvenirs. Tia avait réveillé son humanité. C’était une fille bien, au courage sans limite et à la détermination sans égale. Tout ce qu’elle voulait, c’était devenir Hybride pour faire cesser la douleur, mais Klaus s’est toujours joué d’elle, ne lui donnant pas ce qu’elle voulait. Pourtant, il a su se rappeler à son bon souvenir, une fois que Tia s’était attachée à Niels et que le réciproque était tout à fait vrai. Le fils de Klaus a vécu le pire moment de son existence, lorsque sa petite amie lui avait avoué avoir couché avec son père. Dans son coin, il ferma un instant les yeux, pour effacer cet horrible souvenir de sa mémoire, puis les rouvrit au moment même où la demoiselle passait expliquer son métier. Elle était toujours aussi jolie, sûre d’elle, malgré qu’elle commettait pas mal de boulettes également. Il ne put que sourire, lorsque l’énorme dossier qu’elle tenait, venait de s’écraser sur le sol de la salle.

fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le passé nous rattrape toujours - Tia Lun 17 Juin - 0:40



Le Passé nous rattrape


"Quand on se rend compte de ce que l'on à plus."




Tia s'était levée se matin aux aurores, même si pour dire vrai elle aurait bien gratter une ou deux heures de plus dans son lit. Elle ne s'était toujours pas remise de l'avant veille qui l'avait de nouveau fait se tordre dans tous les sens à cause de la douleur. C'est sa malédiction à elle, vivre au rythme de la lune, enchaînée dans les bois montagneux pour que personne ne s'approche d'elle lorsqu'elle devient louve. Ce matin même si elle semblait beaucoup moins épuisée que la veille, elle avala tout de même un ou deux café avant de filer à la douche. Et comme toutes les filles, le rituel qui suivit fut celui du maquillage et de l'habillement. La demoiselle essayait au minimum trois tenue avant de revenir à la première, l'une de ses créations qui c'était vendue d'ailleurs comme des petits pains!De retour dans la pièce principale, elle récupéra un gros dossier qui lui servirait pour la première heure de sa journée ? Tia allait expliquer son métier aux derniers années du lycée local. Même si pour le coup elle savait ce qu'elle avait à dire aux élèves ce n'était pas pour autant qu'elle ne se répétait pas des centaines et des centaines de fois ce qu'elle devrait leur dire à propos de fabuleux métier. Le petite brune lançait un dernier regard à l'horloge avant de ce décider à partir. L'idéal serait qu'elle arrive un peu en avance, le temps de tout installer.

En quelques minutes donc, elle se retrouvait dans sa voiture à conduire à travers les rues de Mystic Falls avant de se retrouver sur le parking du lycée. Empoignant son sac et son dossier elle sortit tout en refermant son véhicule. Sûre d'elle la jeune femme pénétra ensuite dans le bâtiment. Elle avait reçu il y a peu de temps sa convocation où le numéro de la salle était indiqué pour cette heure d'information. Lorsqu'elle entra dans la salle d'autres intervenants étaient déjà présent. Si bien que de fil en aiguille ils en venaient à parler entre eux autour d'une tasse de café. Peut de temps après cela, la sonnerie s'étaient mise à retentir dans tout le lycée. Les élèves commençaient à prendre place lorsqu'un jeune homme entra. C'était Niels. En tournant la tête elle l'avait vu, si bien qu'elle s'était arrêter de parler avec les autres professionnels ici présent. Elle le regardait et son sourire se figeait avant de s'estomper doucement laisser place simplement à deux petites lèvres pincées l'une contre l'autre. Les lycéens continuaient d'entrer mais eux deux semblaient totalement figés à se regarder. Tia se sentait pour le coup mal à l'aise. Elle savait très bien comment tout cela c'était terminé. Elle courait après son rêve bien qu'elle avait déjà l'amour pour être heureuse. Mais au final elle s'était faite avoir et avait tout détruit au passage. Elle l'avait blessé et elle en était bien consciente, si bien que depuis qu'elle à mis les pieds dans cette ville la demoiselle à garder le profil bas. Elle le savait ici mais ne voulant pas aggraver les choses, elle s'est simplement contenté de savoir comment il allait par diverses personnes. Au moment où il est entré dans cette salle, la jeune louve avait pu sentir son cœur se serrer doucement avant d'être forcée de revenir à la réalité lorsqu'elle le vit prendre place. L'organisateur de cette heure de cours avait veiller à lui demander de passer la première puisque la personne qui aurait du ouvrir la séance avait eu un empêchement de dernière minute. La brune acquiesça de la tête tout en prenant avec elle son dossier.


Tia s'avançait donc, prenant un peu plus ses aises tandis qu'elle se sentait nerveuse dorénavant. Elle regarda un instant toute la salle avant de se mettre enfin à parler.


«  Bonjour à tous ! Je suis Tia Erwins et je serais donc la première intervenante à vous expliquer en quoi consiste mon métier puisque monsieur … » Dans un petit instant de doute, la demoiselle regarda le papier qu'on lui avait donner pour annoncer le nom du premier professionnels qu'elle tenait dans sa main. «  Au nom imprononssable n'est pas présent ! »


La créatrice s'était mise à sourire avec un belle impression de passer pour plus ridicule qu'elle ne l'était. Elle plaçait ensuite son petit bout de papier qui ne lui servirait plus a rien dans sa poche, tout en regardant ce qui se passait devant elle, quand elle sentit son dossier lui glisser des bras pour s’écraser par terre. Un rire nerveux s'échappait de ses lèvres lorsqu'elle se baissa pour ramasser grossièrement ses feuilles. En se relevant, elle remis une mèche de ses cheveux à son emplacement avant de faire un grand sourire qui n'avait pas lieux d'être. Au lieux de détendre l'atmosphère de certains qui s'était mis à rire automatiquement à la chute de son amas de papier, elle fit exactement le contraire. Le regard de Tia glissa en direction de Niels qui s'était mis à sourire. C'était pour elle un souvenirs du bon vieux, miss boulette qu'elle était. Grâce à se sourire, elle reprenait doucement son assurance.


«  Comme je le disais je suis ici pour vous expliquer mon métier. Je suis créatrice de mode. Certains d'entre vous sont déjà venue dans ma boutique, et pour ceux qui ne le saurait pas Je possède Tia's Clothes au centre commercial. Tous les modèles qui y sont présentés sont mes créations. Je les penses, je les dessines, je créer moi-même les premiers modèles avant qu'il ne soit assembler. Mais avant toute chose, ce métier c'est ma passion.Cela dit, une passion ne suffit pas pour réussir. Il faut beaucoup travailler, être déterminé et précis dans ce que l'on fait. »


Lorsqu'elle parlait de sa passion, on ne pouvait plus l'arrêter, elle pouvait parler des heures et des heures durant sans pour autant tourner en rond. Cela dit, elle avait déjà perdus quatre ou cinq lycéen dans la bataille. Elle se raclait donc la gorge pour les rattraper au vol avant de leur faire un sourire juste poli.


«  Je sais que tout le monde n'a pas le même point de vu sur les vêtements, mais pour ceux qui s'y intéresse il vous faut un but. On ne se lance pas dans des études comme celle-ci sans vouloir quelque chose à la fin. Sa à été mon cas. Je voulais une belle boutique, des personnes pour acheter mes créations et c'est ce que j'ai aujourd’hui. Ce n'est pas une histoire d'argent, ou même de parents qui aident avec de belles promesse. Du moins, sa n'a pas été cela pour moi. J'ai tout fait moi, même. Dès toutes petite c'était ce que je voulais. Aujourd'hui j'ai la chance d'en vivre, parce que ce que je fais plaît. Mais derrière, lorsqu'une collection est lancé il faut pensé à la suivante. Savoir qu'elles matières conviendront même partir les chercher loin. Les couleurs aussi sont très importante, on ne porte pas du jaune comme on porte du rouge sur une robe de soirée près du corps. C'est un métier qui fonctionne beaucoup à l'intuition et qui fait appel à la fibre artistique de chacun.La mode c'est avant tout une passion pour les vêtements, les couleurs, les belles mantière et ce que l'on peu en faire. »


Une courte pause s'imposait pour que tout le monde puisse assimiler ce qu'elle venait e dire. Mais également pour qu'elle reprenne son souffle, Tia n'est pas non plus sur-humaine et respirer est essentiel pour elle. Cela dit, ce fut de courte durée puisqu'une élève lui demandait ce qui lui inspirait ce qu'elle créait. La jeune femme se mit à sourire devant cette question.


«  Je dois dire que sa peut partir d'une personne tout à fait normal. Dernièrement je travaillais sur une collection pour homme plus décontracté. Le jour où j'ai fait les premières croquis j'étais assise dans le parc de la ville. La prochaine sera sans doute une collection pour enfant de 0 à 12 ans. L'inspiration me vient comme sa. »


L'intervenante faisait de nouveau glisser son regard sur tous les élèves face à elle, restant sans doute un peu plus longtemps auprès de Niels. On lui tapota ensuite sur l'épaule pour lui indiquer que son temps s'était écoulé et qu'il était maintenant au tour du prochain intervenant. Tia tourna simplement la tête et acquiesça avant de refaire face à tout le monde.


«  Encore des questions ? Très bien alors si vous n'avez plus aucune questions à me poser je vais laisser ma place au prochain intervenant. Pour ceux qui souhaite de la documentation sur le milieu du stylisme, je laisse quelque papier ici. Autrement vous pouvez également retrouver chacun de nous dans la première salle d'étude où nous aurons tous un stand. »


La louve se retounait tout en prenant sur son bras les papiers qu'elle avait fait tomber juste avant de prendre la parole. Elle les posait sur le bureau devant le grand tableau vers avant de se diriger vers la porte pour sortir.


«  A tout à l'heure ! »


Tia lançait un nouveau regard sur toute la salle, faisant un sourire minime à Niels. Il n'avait fait que sourire en début de séance mais cela lui avait amplement suffit. C'était comme cela qu'elle le lui rendait avant de refermer la porte sur elle. Dans le couloir, son sourire tombait bien vite lorsque certaine souvenirs revenait. Notamment celui du jour où elle avait préférer être honnête avec lui. Machinalement elle regardait sur les portes ce qu'il y avait écrit sans trop y prêter attention avant de regagner la première salle d'étude. La salle était déjà installée de sorte à ce que les stand forment un U. ils étaient tous à l'image du métier qu'il représentait. Elle avait fait déposer vers le sien deux mannequin vêtu de ses dernière création, des coupons de tissus italien sur sa table où elle venait déposer la tête ailleurs ses petites documentation.Ce qui lui fit sortir la tête des nuages était des bruits de pas sur le pallier de la porte. Il était pourtant bien trop tôt pour que le professionnel suivant vienne. Ou alors, il avait vraiment endormit tout le monde. Mais il se pouvait bien que quelqu'un soit déjà sortir pour de plus ample information. Un élève de la séance d'information ou même un lycéen qui avait simplement entendu parlé d'elle. Dans tous les cas, Tia avait relever la tête avec un sourire chaleureux.




fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

Le passé nous rattrape toujours - Tia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: SUJET POUR ELENA-