RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

Aller ! On se bouge - Les Lycéens -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Mar 19 Mar - 14:34

Moi ? Prof ? Qui l'eut cru ...


Klaus a pris l’habitude de placer ses Hybrides à des endroits stratégiques et Jayson n’a pas échappé à cette règle. Figurant parmi ceux qui exercent le mieux leur boulot, c’est au lycée qu’il s’est retrouvé. Enseigner n’est vraiment pas son truc. Les jeunes le sont encore moins. C’est simple, avec les adolescents, le courant ne passe pas du tout. Mais il aurait pu tomber plus mal que là. Travailler dans une école pour enfants par exemple. Il n’avait donc pas à se plaindre, surtout qu’il tenait le rôle de professeur de sport, doublé du coach de l’équipe du lycée. C’était déjà mieux que de se retrouver enfermé dans une salle de cours, devant une bonne d’idiots endormis. Là au moins, il s’agissait toujours d’idiots certes, mais bien réveillés et ça, ils n’avaient pas vraiment le choix. Mais pour l’heure, personne ne le connaissait.

C’est au milieu du terrain de football, que Jayson se tenait, vêtu d’un jogging et tenant dans sa main son chronomètre. Il avait donné rendez-vous ici-même à ses élèves, par le biais d’une annonce dans le micro de l’établissement. A présent, les yeux rivés sur le cadran de sa montre, il attendait que l’heure de cours ne commence. Non loin de lui l’envie d’être enthousiaste à l’idée de commencer, mais puisque les jeunes gens arrivaient au compte gouttes, d’ici quelques minutes, les heures de colle pleuvraient de tous les côtés. S’il est certain d’une chose, c’est que les élèves vont tout faire pour le tester. Jayson a été jeune avant eu et il sait pertinemment que les nouveaux professeurs sont toujours la proie des remarques douteuses et des retards. Il s’agit juste de petits détails qui peuvent tout de suite ruiner une réputation. Hors, connaissant manifestement tous ce dont ils sont capables, il compte bien leur montrer qui c’est qui commande dés le départ.

De temps à autre, au fil des arrivées dites ponctuelles, il jetait un oeil à sa liste d’élèves. Non pas pour deviner qui venait d’arriver, mais pour voir si le compte y était. Une petite quinzaine de jeunes gens était censée se présenter et cherchant la moindre excuse pour mettre les autres mal à l’aise, le nouveau professeur ne va pas lésiner sur les moyens. Il a des arguments déjà tout établis et d’autres qui fuseront naturellement de son esprit machiavélique. Et puis dans son intérêt, sachant qu’il y aura beaucoup de Vampires dont certains plus vieux que lui, il faut mettre les choses à plat dés le départ, afin d’éviter un quelconque malentendu. Enfin, à en regarder la liste, beaucoup de Mikaelson seront présents. Ceux-ci savent d’ors et déjà, qu’il vaut mieux pour eux obéir, sinon ils auront à répondre de leurs actes devant Klaus. Au moins, tout ce bon monde ne risque pas de jouer au plus malin.

Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un et les prochains élèves sont comptés comme des retardataires. Dégainant un feutre noir, Jayson entreprit de faire l’appel, marquant les absents d’une croix :

« Alvarez Gabriella ? Barnes Courtney ? La frangine ? Flemming Tatiana ? Forbes Caroline ? Gilbert Elena ? Le frangin ? Famille Mikaelson ? Il me faut quatre réponses... Ryans Sidney ? Salvatore Stefan ? Et … Anna sans nom ? … »

Une fois les élèves notés comme présents ou absents, il rangea la feuille dans la poche de sa veste de jogging et attrapa son chronomètre.

« Très bien, faites six tours de terrain. »

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Mar 19 Mar - 21:36

HJ : la musique n'a rien à voir avec le sujet, c'est juste que c'est la seule qui me donnait la pèche Razz


Lycée de Mystic Falls ◈ Cours de Sport ◈ Moi et les autres
Aller on se bouge
Un Hybride pour Professeur






N
on je ne serai pas en retard ! C’est ce que je me suis dis ce matin en me regardant dans mon miroir et depuis … et bien depuis je cours. Oui oui, je cours, je passe mon temps à courir. De la salle de bain, à la chambre, jusqu’à la cuisine. Un croissant dans la bouche, je verrouille la porte de mon appartement et dévale les escaliers aussi vite que je le peux. Au moment d’arriver à ma voiture, j’ai juste le temps de poser mes mains sur le capot, pour ne pas m’étaler dessus. Oh et puis, je suis tellement en forme que je prends le temps de me rendre en cours à pieds. A croire que j’ai mangé du lion ce matin. J’entreprends de passer par un raccourci me faisant arriver par l’arrière du lycée. J’ai deux sacs aujourd’hui. Mon sac à dos avec mes affaires de rechange, puisque nous avons sport en première heure, et mon sac de cours. Je donne sans doute l’impression de porter toute ma maison sur le dos, mais ce n’est pas le cas. Pas du tout hein. Je suis un peu dingue, mais pas totalement.

Me voilà coupant par un champ et arrivant enfin près du grillage sur l’arrière du lycée. Les « cancres » du bahut ont découpé un passage dans le fil de fer et je le connais tellement bien, pour l’avoir empruntée à de nombreuses reprises. A en juger par la grosse horloge trônant sur le mur de l’établissement, je ne suis pas en retard. J’ai même quelques cinq minutes d’avance. Je me dépêche de rejoindre les vestiaires et jette carrément mon sac de cours dans l’un des vestiaires, avant d’enfermer mon second sac dans le casier juste à côté. Je prend soin de refaire mes lacets, pour ne pas m’étaler bêtement devant tout le monde et je me met en route. Nous avons un nouveau professeur et je sais de qui il s’agit. Enfin, quand il s’agit d’un coup fourré, bizarrement, je suis toujours au courant avant tout le monde. C’est très certainement pour cette raison que je ne suis pas en retard. Et non, il ne s’agit pas de Klaus, sinon je serai arrivée avec deux heures d’avance au moins, mais un de ses Hybrides. Pour une fois, l’envie de me faire passer pour la rebelle de service n’y est pas.

En quelques minutes, mes pas me conduisent sur le terrain de football, après avoir entendu l’annonce au micro. Je suis dans les premiers à être arrivés et je suis bien contente pour une fois, je ne serai pas collée. Je l’espère, il ne faut jurer de rien. Le sourire aux lèvres, mes regards jaugent les autres élèves. Kol est présent, tout comme Niels et beaucoup d’autres. Cette journée sera d’autant plus intéressante. Le nouveau professeur se trouve là, face à nous tous, le regard sur sa montre et une liste dans la main. Je n’ai aucun mal à comprendre qu’il s’agit des noms des élèves et je sens déjà que les retardataires n’auront pas de chances sur ce coup là. Une fois l’heure commencée, l’Hybride commence à faire l’appel. A l’annonce de mon nom, je répond tout gaiment :

« Je suis là ! »

Et nous voilà déjà en train de courir. Six tours … six tours, je vais finir par ramper et pourtant, je ne perds pas le sourire. Pourquoi ? Bah vous le saurez pas nah.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Mer 20 Mar - 13:14


On court les minettes !
« Le lycée, la plaie des adolescents »


Quelle stupide idée ai-je eu de reprendre les cours ? Je ne pouvais plus faire marche arrière, même si le confort de mon lit allait me manquer. Je m’étais décidée par me lever avec la ferme intention de passer une bonne journée. Elle ne pourrait que l’être après tout, puisque j’ai un rendez vous pour une superbe maison au bord du lac. Pour être à l’heure partout, je m’étais décidée à sortir de ma chambre d’hôtel, sortante tout juste de la douche. Les cheveux encore mouillés, je me trimballais en ville, après m’être remplie l’estomac grâce à une poche de sang. Devant me rendre en forêt, je ne pouvais pas prendre ma voiture, alors j’en profitais pour couper par le parc. Vêtue d’un baggy, d’une paire de Vans et d’un haut moulant, j’avais attachée ma veste autour de ma taille en un noeud bien serré. Mes affaires de cours dans un sac à dos, je prenais l’air au coeur de la forêt. Il n’y a pas beaucoup de maisons, juste deux. Celle des Gilbert et la mienne, un peu plus loin. C’est du tout cuit de toute façon. J’obtiens toujours ce que je veux. Sauf Sam, le bougre il met son temps avant de tomber dans mes filets, alors que je rame derrière lui ne sachant plus comment m’y prendre pour le séduire. Il doit aimer se faire désirer.

Mon regard bleu se plongeait dans l’eau du lac. Le soleil brillait et faisait naitre de petits points brillants à la surface. Les oiseaux chantaient et le seul bruit qu’il y avait, n’était que le vent balayant les branches des arbres. Un coin tranquille, là où les moteurs des voitures n’ont pas leur place, ou très peu. Je venais d’arriver sur le palier de ma future maison, celle-ci entrouverte. A l’intérieur, l’homme m’accueillit avec le sourire, gros dossier en main, me faisant visiter. L’endroit de mes rêves ne pouvait même pas être mieux que cette baraque. Elle est grande, les pièces sont bien situées et l’environnement est des plus agréables. C’est sûr que seule, ce n’est pas vraiment recommandé, sauf pour déprimer. Mais qui à dit que je serai seule encore très longtemps ? Je compte bien inviter les petits Winchy a venir y vivre. Mystic Falls n’est pas réputé pour avoir des hôtels très confortables. Tout le monde les fuit. D’ailleurs, le seul qu’il y ait, est au bord de la faillite. A moins de vivre dans un carton sous un pont, ils n’ont pas vraiment le choix. Quelques signatures plus tard, je repartais dans la direction du lycée, avec les clés de chez moi dans ma poche. Mon regard se promenait sur l’écran de mon téléphone, cherchant par quoi mon emploi du temps commençait. Sport ! Très bien, un peu d’action dans cette vie de lycéenne loin d’être palpitante. En moins de temps qu’il m’en faut pour le dire, j’étais passée me changer dans les vestiaires, prenant soin d’enfermer mes affaires comme il le fallait. Sur le terrain de football, derrière le lycée, il y avait déjà un attroupement d’élèves. Le professeur sentait l’Hybride à plein nez. Il n’avait pas l’air d’être sympathique, le regard fixé à sa montre. Une fois l’appel terminé, il nous envoya courir autour du terrain. Je fais mes tours toute seule, n’ayant pas vraiment besoin de me joindre à un quelconque groupe. Je ne suis pas comme toutes ces poupées Barbie qui passent leur temps à discuter fringues et maquillages.
Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Mer 20 Mar - 19:34



"Aller ! On se bouge!"

"On peu courir au pas ? "


Une matinée de lycée qui commence pas le cours de sport. Quoi de mieux pour donner envie de rester bien au fond de son lit sous les couettes ? Je traînais le plus possible jusqu'à ce que je me rende compte en calculant le temps qu'il me faudrait pour tout faire que je serais finalement en retard. Une bonne chose qui nous met tout de suite debout sur les deux pieds. Ce n'était pas non plus pour autant que je me pressais pour me rendre à la salle de bain. Prenant ma douche, m'habillant ensuite avant de me maquiller et de me coiffer, je me demandais bien comment serait le nouveau professeur de sport. Certainement loin d'être gentil au point de nous faire grâce des tours d'échauffement. Pourquoi étais-je aussi bougon ? Tout simplement parce que sa ne faisait sans doute pas plus d'un quart d'heure que j'étais réveiller. La dernière étape avant de descendre dans la cuisine, c'était la préparation du sac de sport. Je glissais dans un sac un jogging, un veste et un débardeur ainsi qu'une brosse, un déodorant et des chaussures pour courir. Tout en refermant le tout je ne lâchais pas le sac, attrapant même si le passage mon portable et mon sac de cours.

Le petit déjeuner, il était finalement très vite avalé. Pour la simple et bonne raison que les aiguilles sur l'horloge ne me permettrais pas de traîner plus cette fois. C'était donc au pas de courses que je sortais pour me mettre au volant de ma voiture, baissant par la même occasion le volume de la radio. Un matin commençant par une séance de sport méritait bien plus qu'autre chose un petit réveil en douceur. A mon arrivée sur le parking du lycée, beaucoup de places étaient déjà prise. Ce qui me valut bien dix minutes de plus pour pouvoir en trouver une. Le commencement du cours avait sans doute déjà sonné, puisque plus personne ne se trouvait à l'extérieur. Tout en soupirant et jetant un yeux dans le rétroviseur pour constater ma petite mine, je retirais les clés du contact avant de descendre . Sans me poser trop de question, je m'étais déjà écarter de ma voiture sans mes sac avant que je ne m'en rende compte pratiquement arrivé devant l'entrée du Lycée. Je poussais un autre soupire, celui de la lassitude. Je marchais complètement à côté de la plaque ce matin ! Je retournais donc chercher mes sac au pas de course avant de fermer a clé les potière. Cette fois, je n'aurais pas le temps de passer par l'intérieur du lycée pour chercher un quelconque mot de retard. Je devrais compter sur mes aptitudes de sprinteuse pour arriver a temps en cours. Autrement dit, j'étais bien obligée de coupé par les pelouses pour rejoindre le bâtiments des vestiaires tandis qu'on pouvais déjà bien voir les élèves présents commencer par des tours de piste.

Je fonçais droit devant moi, en sautant par dessus les bordures pour ne pas trébuchez avant d'arriver devant la porte du bâtiment pour se changer. En ralentissant un peu je poussais la porte du vestiaires des filles, remarquant par la même occasion qu'il n'y avait pas un seul sac qui traînaient. Cette fois je n'avais vraiment plus de temps a perdre, j'étais arrivée juste a tend pour entendre le bruit du micro qui se coup dans les hauts-parleurs extérieurs. Je laissais tomber mon sac par terre, devant un cassier à la porte ouverte et vide avant que je ne l'ouvre pour sortir tout ce dont j'avais besoin. Je n'avais pas mis beaucoup de temps pour me changer, j'avais simplement du remettre mon débardeur à l'endroit. Car dans la précipitation je l'avais mis à l'envers. Je m'attachais les cheveux pour qu'il ne m'arrive pas dans le visage et je m’emparais de ma veste avant de mettre mon sac comme je le pouvais dans le cassier. En ressortant je trottinais jusqu'aux terrains de foot, entourés des couloirs de courses.Je faisais un signe à Tatiana que j'avais vu commencer a courire, l'accompagnant même d'un sourire.

 «  Là ! Je suis là ! Désolée pour le retard ! »

C'était un chose qui sentait déjà bon l'heure de colle de loin ! Ce n'était pas mon matin, c'était clair ! J'étais arrivée à demi- essoufflée vers le professeur avant de m'arrêter à sa hauteur. Cela dit, il avait complètement l'air subjugué par les élèves qui courraient et m’ignorait complètement. En haussant les épaules, je croyais bien m'en sortir en rejoignant les autres, adaptant mon allure pour ne pas m’essouffler trop vite.
fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Mer 27 Mar - 8:08




Cours de sport
« Pour moi ce n'est qu'une promenade de santé »


Les cours, toujours les cours, mais il faut s’accrocher, bien que l’effort ne soit pas le fort de Nielsen. Il a prit goût à ne rien faire d’autre que flâner dans son garage, réparer des épaves pour les remettre sur roues et glander sur la console de jeux avec ses petits frères. Le rythme est bien dur à prendre, surtout que même s’il en a pas réellement besoin, c’est génial de rester au fond de son lit, sous une tonne de couettes bien chaudes. Seul, c’est moins cool, mais ce n’est pas bien grave. Mais quand faut y aller, faut y aller. Et pour se motiver, il n’avait qu’à repenser à toutes ses disputes avec Klaus. Rien de tel pour lui redonner la patate dit donc. Aussitôt levé, aussitôt à la douche, pendant qu’une tasse de sang finissait de chauffer dans le micro-ondes. Il y avait un arrière son de Metal derrière, le genre de musique qu’il préfère évidemment. Une fois bien douché, il s’habilla vite fait. Il ne devait pas oublier qu’il avait cours de sport pour commencer la journée. D’un pas lent pour un Hybride, il prit la route de la cuisine afin de récupérer son breuvage préféré et l’engloutir en moins de deux. Puis c’est à bord de sa voiture, qu’il se rendit au lycée, prenant le temps de se stationner. Il faut dire qu’il y a de plus en plus de jeunes qui ont des voitures maintenant, alors qu’auparavant il s’agissait d’un luxe. Difficile de trouver une place. A en juger par sa montre il avait juste le temps d’arriver. Bifurcation vers les vestiaires, pour enfiler son jogging et laisser le restant de ses affaires dans un casier prévu à cet effet, mais également verrouillé. C’est en usant de sa vitesse Vampirique qu’il arriva sur le terrain, avant même que Jayson n’ait eu le temps de regarder sa montre.

« Je suis là ! »

Lâcha-t-il d’un air enjoué, alors que les retardataires n’allaient pas tarder à se faire coller, connaissant l’Hybride présent. Et hop, aussitôt arrivé, aussitôt commencé. Ils devaient se taper six tours de terrain. Pour les Vampires et autres Hybrides, cela ne serait pas bien difficiles. Mais c’est les Humains qui allaient souffrir. Se mettant à courir à vitesse normale, Nielsen rattrapa Kol déjà présent, pour taper la causette pendant l’exercice.

« Hey Kol ! Tu fais quoi ce soir ? »

Les deux Mikaelson commençaient à entamer la conversation. Pour eux, il ne s’agissait que d’une balade, rien d’autre. Et c’est assez plaisant de débuter la journée de cette façon. Au moins, ils ne sont pas enfermés dans une salle de cours, à écouter les conneries que le professeur peut déblatérer. Encore que, c’est assez marrant de contredire les enseignants quand ils se plantent sur des dates ou des choses qui se sont passées. Même si faut bien dire qu’Alaric est vachement calé et qu’ils n’ont pas encore trouvés de quoi le piéger sur ses cours d’Histoire. S’en serait presque rageant. Oui juste presque, il ne faut pas exagérer non plus.

fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Jeu 28 Mar - 12:17

Aller ! On se bouge

"Rien de mieux que le sport pour se defouler"





Je me réveiller se matin avec une envie monstrueuse de rester au fond de mon lit et ne rien faire comme pas mal de jours depuis quelques temps. Mais je ne peux pas rester au fond du lit par la faute de qui de mon grand frère Niklaus qui a eu la brillante idée il y a quelques années m’inscrire au lycée de Mystic Falls pour surveiller sa si précieuse poche de sang Elena comme il l’appeler à cette époque. Alors que maintenant je suis une lycéenne je dois y aller et pas sécher les cours donc faut que j’arrive de sortir de mon lit mais celui-ci me retiens a vraie dire. Mais bon la en tournant la tête vers le réveille je regarde l’heure et prend le cousin et le fou sur ma tête en maudissant se jours qui arrive. Me levant à contre cœur et surtout énervé je partis en direction de ma salle de bain et partit prendre une bonne douche même si aujourd’hui en première heure on a sport je vais me doucher. Alors que je me prélasser dans la douche je sortis après 20 min de douche et partit m’habiller et pris mon sac pour les affaires que j’avais aujourd’hui et sans oublier mon sac de sport. Descendant dans le manoir celui-ci était calme, je chercher partout mais je ne trouvais pas mon jumeaux et je n’entendais pas Micah ou même Yaël était-il déjà partit a l’école ? Mais qui les avait amené je ne savais pas et là je m’en moquer je partis dans la cuisine et me prépara une poche de sang et la fit chauffer à la microonde et en pris une dans mon sac pour pas avoir une envie soudaine de manger un élevé après le sport. Alors que la micro-onde se mis à sonner j’attraper ma tasse et la bu assez vite j’entendis des bruits de pas à l’étage. Kol ? Etait-il encore à la maison et la en bas des escaliers je dis en direction de l’étage

« Kol si c’est toi je pars au lycée on se rejoint la bas »

Alors que je ne savais qui c’était sa pouvait être ma belle-sœur ou un de mes frères ou même mes parents j’en savais rien mais bon j’ai testé et passer pour une folle me fait pas peur. Alors que je pris mes sacs que j’avais posé à l’entrée et mes clés de voiture j’arriver au lycée en avance car je devais surveiller la petite Gilbert et celle-ci sa lui arrive d’arriver en avance si elle a prevu un petit plan avec ses amis les bisounours ou des fois elle est complètement a laboure. Donc arrivant à l’avance j’ai pu trouver une place facilement devant le lycée, restant dans ma voiture quelques minutes écoutant la musique et me mis une petite touche de mascara. Je suis enfin sortit de mon véhicule je regarder autour de moi et les autres lycéens parler entre eux, les sportifs dans leurs petits groupe, les intellos ensemble, les drogués aussi et tout ce qu’il se ressemble ensemble mais vous ne verrait jamais des mélanges de groupe de vraie petit mouton. Alors que j’attendais appuyer a ma voiture je chercher Elena du regard mais aussi Tatiana mais ma belle-sœur Dayanara. Peut-être qu’elle a amené les enfants a l’école c’est pour ça qu’elle est en retard. Regardant ma montre je voyais que l’heure d’aller en cours avancer et je décider d’aller tranquillement au vestiaire pensant que la Gilbert serait déjà le bas. Alors que j’arriver au vestiaire je me changer tranquillement personne n’était là encore finissant de mettre mes affaires de sport je ranger tout dans un casier et alors que je partis me faire une queue de cheval je sortis pour aller sur le terrain. Je voyais qu’il y avait déjà d’autre élevé qui était déjà là. Tatiana, Kol et Sidney alors que je m’avancer je voyais enfin le nouveau prof de sport, celui-ci dégager la même odeur que Niklaus celui de l’hybride donc je savais qu’on aller morfler pendant le cours. Alors que celui-ci fit l’appel je réponds

« Mikaelson présente »

Alors que je finissais de faire mes étirements je savais que le sport aller me faire du bien et surtout me défouler de tout cette énervement que j’accumuler. Alors que le prof finissait l’appel je voyais qu’il manquer Dayanara et la Gilbert et là j’entendis Niels arriver. Heureusement il est arrivé à temps avant de se faire coller. Alors que le prof nous dit que les retardataires seront coller je souris car la Gilbert serait coller. Alors que nous devions faire quelques tours de terrain je commence à partir et courir en même niveau que Tatiana je commence à lui parler et lui dit

« Il est pas mal le nouveau prof tu en pense quoi toi ? »

Alors que je courrais a la même vitesse que ma best friend j’attendais que celle-ci me répondent quand tout à coup j’entendis des bruits de pas qui se rapprocher de nous et là je vois Elena qui arriver au même niveau que nous et le sourire à la lèvre je lui dis de façon que c’était une bonne pique

« Prête à avoir quelques heures de colle miss Gilbert ? Je vous laisse entre cousine. On se revoit plus tard Tat »

J’accélérer la cadence pour rattraper Sidney et arriver à son niveau je me mets à sa cadence et lui dit

« Excuse-moi de te déranger tu c’est ou est Daya ? Car elle n’était pas au manoir quand je suis partit et je n’ai pas de nouvelle »




Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Lun 22 Avr - 8:25

Aller ! On se bouge !


J’étais en retard, pour ne pas changer. Contrairement à beaucoup, il ne s’agissait pas d’une panne de réveil, mais juste d’un shopping imprévu. J’ai toujours la carte bleue de mon époux, pourquoi ne pas m’en servir après tout. Après mon dernier achat, je venais de jeter un regard à ma montre et hop, d’un coup, sans crier garde, je m’étais empressée de déguerpir à vitesse Vampirique, pour me rendre au lycée. Dans les vestiaires, je cherchais un coin tranquille pour enfiler mon jogging. Une fois fait, j’essayais de rejoindre le troupeau d’élèves le plus discrètement possible. Mais le professeur n’étant pas un Humain, j’étais grillée. Alors, une heure de colle de plus. Je commence franchement à y être abonnée. Et encore, je ne vais même pas à la moitié de celles-ci.

Comme je m’y étais attendue, à peine venais-je de mettre le pied sur le terrain de football, que le professeur me lança un regard noir, tout en notant un truc sur sa feuille. Bravo Dayanara, comment se faire remarquer, leçon numéro une. Ce n’est pas grave, je prenais vite fait le rythme dans mon coin, quand j’entendis quelqu’un parler de moi. En tournant la tête, c’est Rebekah que j’aperçue en compagnie de ma soeur aînée, Sidney. A vitesse Vampirique, j’arrivais vers elles, les laissant discuter, jusqu’au moment où j’intervins.

« Je ne vis plus à la villa. Instance de divorce. »

N’aimant pas vraiment m’étaler sur le sujet, je reprenais mes distances, les devançant légèrement. C’est encore tout frais pour moi. La décision d’Elijah, la mienne qui n’a pas été des meilleures, sans compter mon départ, sans même en avertir les membres de cette famille. Mais c’était bien mieux ainsi. Comme le disent souvent les gens sages, loin des yeux, loin du coeur. D’ailleurs, si j’avais bien une chance, c’était de ne pas trouver Elijah au lycée. Il n’est ni professeur, ni lycéen, une aubaine pour moi. Tout en courant, mon regard se posait sur les élèves présents, jusqu’à ce que je me rapproche d’Elena Gilbert, le double de ma meilleure amie. Je n’ai jamais vraiment été proche d’elle … plutôt carrément le contraire. Mais cette fois-ci, s’il y a bien une personne qui peut me renseigner c’est elle.

« Hey Miss Gilbert, je peux te poser une question hormis celle là ? »

Je m’étais calée à sa ridicule vitesse et la regardait. J’ignorais si elle était étonnée, ou si elle appréhendait ce que j’allais lui demander. Mais qu’importe, je ne peux pas lui en vouloir de ne pas me faire confiance.

« C’est quoi ton secret pour oublier Stefan … alors qu’il est aussi au lycée ? »

Je pouvais très bien éteindre mon humanité, mais je ne le faisais pas. Je n’ai pas envie que mon fils en souffre. Je veux conservée cette petite étincelle de normalité, rien que pour lui. Je me doutais bien que les autres Vampires tendaient l’oreille pour savoir ce que je lui disais, mais je m’en moquais. Comme si j’avais quelque chose à faire de ce que les autres pensent de moi. Si c’était le cas, je me fonderai dans la masse en optant pour un style vestimentaire « normal ».

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Mar 30 Avr - 18:48



"Aller ! On se bouge!"

"On peu courir au pas ? "


Malgré mon retard de quelques minutes à peine, le prof n'avait pas relevé mais son regard avait suffis pour que je comprenne que je n’échapperais sans doutes pas aux heures de colles prévues pour les retardataires. Cela dit, sans me dégonfler pour autant, j'étais entrain de regagner les couloirs de courses autour du terrain de foot lycée. Je commençais à courir a mon rythme histoire de ne pas être trop essoufflée au bout des nombreux tours que nous devions faire. Concentrée sur ma respiration je n'avais pas vraiment prêté attention à ceux qui m'entourait. Je savais que Tatiana avait de l'avance sur moi étant arrivée en sport bien avant moi. Cela dit je n'avais pas manquer de lui dire bonjour depuis le bord du terrain. Rebekah quant à elle n'avait pas manqué l'occasion de venir mettre mes nerfs en pelote une fois de plus. J'avais bien rattraper la distance que j'avais perdu en commençant après les autres, si bien que j'étais à quelques pas derrière Tatiana et Rebekah.C'était bien elle qui venait de me demander si j'étais prête pour les heures de colles qui m'attendait pour mon retard depuis le début de la séance de sport. Si je ne la regardais même pas lorsqu'elle s'adressait a moi, ce n'était pas pour autant que je ne l'avais pas entendue. La preuve en était telle que je serrais mes poings dans mes mains pour ne pas lui relancer la balle de sa réflexion.

La voyant une fois pour toute loin devant je la regardais accélérer presque un peu trop pour quelqu'un se faisant passer pour plus humain qu'elle ne l'ai vraiment en grimaçant avant d'accélérer moi-même pour me mettre à la hauteur de ma cousine.

«  Sa va toi ? Pour la première fois que j'ai un peu de retard en cours, je vais me prendre au moins trois heures de colles... »

Je la regardais avant de fixer le couloir de course devant moi en sentant que je m'écartais de ma trajectoire durant le temps où je m'étais adressée à ma cousine. Je reprenais ensuite un peu d'avance, cela dit bien trop insuffisante pour rattraper les vampires présent sur cette piste. Je devais être d'ailleurs bien ridicule aux yeux de certains, mais tant pis. Quelques temps après, j'entendis un voix que je connaissais. Je l'avais déjà entendu et en tournant la tête je me rendis compte qu'il s'agissait de Dayanara qui m'avait simplement rattrapée elle aussi. Je l'entendais me demander si elle pouvait me poser une question. Même si je n'avais franchement pas beaucoup parlé avec elle, c'était une approche toujours moins agressive que celle de Rebekah et c'était même appréciable. Je lui faisais alors un petit signe de tête en la regardant avant de lui répondre, un peu étonnée tout de même qu'elle vienne me voir aussi subitement pour me questionner.

«  Euh oui. Vas-y, dit moi ... »


Je regardais par intermittence soit devant moi, soit Dayanara. Sa question en effet était un peu délicate et a vrai dire je ne m'étais pas vraiment attendue non plus à ce qu'elle me demande comment je pouvais bien faire pour tenter d'oublier Stefan alors qu'ont est dans le même lycée tous les jours. Je regardais sans doute devant moi un peu plus longtemps à la suite de sa question. Même si la réponse n'était pas vraiment claire à formuler, elle était déjà toute faite dans ma tête. Je n'ai pas de secret pour oublier Stefan. Aucun. Il est toujours là, dans ma tête et quelque part dans mon cœur même si je suis fautive pour beaucoup là dedans. Mais je ne peut pas l'oublier. Je la regardais ensuite, tout en gardant mon rythme de course.

«  J'en ai pas tu sais. Je n'arrive pas à l'oublier, et quand il s'agit d'une personne que tu aime réellement plus que tout ça ne peut pas se faire comme sa. Peut-être qu'un jour le temps fera son œuvre mais je sais que je ne peux pas l'oublier. »

Je me pinçais les lèvres, certaine que c'était de loin ce qu'elle voulait entendre. Quel qu’en soit la raison d'ailleurs. Et maintenant que je me demandais pourquoi elle avait bien pu me poser cette question, le lui demander me brûlait le bout de la langue pour dire vrai.

«  Je sais que sa ne me regarde pas mais, pourquoi est-ce que tu me demande ça ? »

en temps que grande curieuse, le lui demander n'avait pas pu être retenu. Et la question était sortie d'elle même de ma bouche d'ailleurs. Je regardais même beaucoup plus devant moi, un peu mal à l'aise de lui avoir demandé cela.
fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Ven 10 Mai - 12:52

Aller ! On se bouge

"Rien de mieux que le sport pour se defouler"





Les journées de cours sont toujours les mêmes, toutes les semaines le même rituel les mêmes heures les mêmes jours. Et comme je ne vieillirais pas je sens que chaque années que je resterais au lycée sa sera le même rituel a toujours faire le même train-train continuera pour longtemps. Mais aujourd’hui en première heure c’était du sport et sa je savais que ça me plaise car on pouvait se défouler et surtout j’aime sa le sport. Aujourd’hui nous allons aussi découvrir le nouveau prof de sport il parait que c’est un vrai tyran de ce que j’ai entendu par d’autre classe. J’étais arrivé au lycée pile avant que celui-ci finissent l’appel car un tyran n’hésiterais pas à mettre des heures de colle a tout ce qui était en retard. Et alors que je regarder autour de moi je voyais qu’il manquait pas mal de personne dont la petite Gilbert. Cela m’a bien fait rire car elle qui veut se faire passer pour miss parfaite la aujourd’hui elle ne l’a pas. Alors que le prof avait fini l’appel on était en train de s’étirer et toujours pas de Elena et Dayanara en vue. Pour Elena sa me faisait bien rire mais pour Dayanara pas trop car avec tout ce qui lui arrive avec mon frère je pense qu’une heure de colle voir deux ne vas pas arranger les choses. Alors que les gens commencer à courir Elena arriva enfin, j’étais en compagnie de Tatiana et discuter avec elle, Elena arriva à notre niveau et là je ne pus m’empêcher de lui lancer une bonne petite pique en travers pour les deux heures de colle qu’elle aller avoir. Mais comme je savais aussi que Tatiana avait besoin de retrouver sa cousine j’ai accélérer le mouvement pour rattraper Sidney qui était un peu plus haut devant moi. Arriver à son niveau je lui demander simplement en m’excusant bien sur si elle savait ou était Dayanara car je m’inquiéter de pas l’avoir vu au manoir se matin. Alors que j’attendais une réponse de Sidney pour savoir où était sa sœur j’entendis une voix familière non loin de moi enfin plutôt derrière moi et là j’ai compris que c’était Dayanara qui était arrivé. En tournant légèrement la tête sur le coter j’ai vu qu’elle parler avec Elena. Je me suis même demander de ce qu’elle pouvait bien se parler car Dayanara n’a jamais parler a Elena de toute sa vie enfin peut être mais je ne le sais pas et la aujourd’hui elle lui parle. Continuant de courir j’entendais un peu la conversation enfin que quelques mots sa parler d’Elijah et la me suit dit que vu comment sa c’était passer y a quelques mois sur ce sujet je n’allais pas écouter plus car sinon Dayanara aller encore s’énerver. Et reposant mon visage sur ou je courais je dis à Sidney

« En faite elle est la juste derrière nous. Je vais pas te déranger plus merci quand même »

J’étais repartit à courir à mon rythme essayant de ne pas trop accélérer la cadence pour pas qu’on se doute que je sois un vampire je prenais une rythme régulier et souffler durement comme le ferait tous les humains de se noms. Alors que je continuer de courir je compter le nombre de tours que je faisais et surtout je ne savais pas ce qu’ils nous attendaient encore. Car après six tours de terrain j’imagine que les petits humains aller cracher leurs poumons mais surtout en voyant la tête du prof même s’il est très charmant je sens que notre douleur aller se faire sentir. Apres une bonne demi-heure de course je finissais mon sixième tours de piste je m’arrêter à coter de se qui avaient terminé aussi en soufflant comme ferait tout humain qui se respecte. En attendant les derniers arriver je m’étirer pour que les muscles ne me fasse pas mal je voyais arriver les sœurs Ryan, Elena et Tatiana. En regardant Dayanara je lui sors en rigolant

« Super le réveil aujourd’hui six tours de terrain et surtout je sens qu’on a pas fini d’en baver »

Posant mon regard sur Elena

« J’espère que tu as rien de prévue après les cours car tu vas avoir quelques heures de rabe »

Je ne pouvais pas m’empêcher de lui lancer des piques a mademoiselle miss parfaite puis posant mon regard sur Tatiana lui sort

« Tatiana sa te dit toujours une virée shopping un soir ou pas ? »


Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Ven 24 Mai - 19:51



"Aller ! On se bouge!"

"On peu courir au pas ? "


On ne pouvais pas dire que la question de Dayanara ne m'avait rien fait. Au contraire sa m'intriguait même . A dire vrai, on ne s'était jamais vraiment parler toutes les deux, pas une seule fois je dirais même . Mais aujourd'hui, elle me demandait comment je pouvait oublier Stefan, ou du moins l'ignorer puisque l'on fréquente le même lycée. Question piège bien sûr parce que je n'ai toujours pas trouvé la réponse à la question et je doute que puisse la trouver réellement un jour. Sa avait ensuite été a mon tour de lui poser une question. Étant curieuse de nature, je n'avais pas pu m'empêcher de lui demander pourquoi elle voulait savoir sa. Une chose était clair, je pense que je n'aurais pas non plus réponses. Les conversations que j'ai pu avoir avec Dayanara ont toujours pris un cours mystérieux. Cela dit, je tentais un sourire minime avant de me concentrer de nouveau sur ma course. J'en était qu'à quatre tours. La plupart des autres, ceux qui étaient arrivés à l'heure avait pratiquement finit tandis que moi je faisais attention à ne pas me prendre un poing de côté, ni même à trop ralentir. Quelques minutes plus tard, je terminais à peine mon sixième tour en faisant quelques pas pour récupéré mon souffle. J'arrivais non loin de tous les autres, y compris Rebekah.
La petite dernière des enfants de Mikael et Esther qui prenait toujours un si précieux soin à m'envoyer des piques qui pourraient me pousser dans mes retranchements. Tandis que je posais mes mains sur mes hanches en attendant la suite du cours, je la sentit me regarder avant d'oser me parler. A sa remarque, un petit sourire m'étirait les lèvres avant que je ne puisse lui répondre. Si sa lui faisait tant plaisir de jouer avec l'humeur des gens, j'en étais tout aussi capable qu'elle. Surtout avec elle. Je me retournais alors vers elle, gardant pour autant mon faux petit sourire aux lèvres.

 «  Et bien si. J'ai une petite fille à aller récupérer à l'école moi, pas comme toi j'imagine. »

Je haussais les sourcils avant d'en garder un lever. J'avais sans doute marqué un point puisque je savais que Chelsey vivait avec Damon au manoir. J'emmenais souvent Lexi pour que les deux petites se retrouvent, mais aussi pour qu'elle puisse voir son père. Je risquais un regard vers ma cousine qui ne devait pas apprécier tout sa. Je sais qu'elle est amie avec Rebekah et d'ailleurs je ne lui en veux pas parce qu'il arrive parfois à cette blonde d'être quelqu'un de bien, même si c'est trop rare. Je me retournais ensuite, m'attendant bien a ce qu'elle ne reste pas sans rien dire ou bien faire. Ce serait trop mal la connaître puisqu'elle ne peux pas me voir en peinture.

[hj: Je ferais plus long pour la prochaine fois désolée ]
fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens - Jeu 30 Mai - 15:58

Aller ! On se bouge !


Reprendre les cours au lycée, c’était une idée de Elijah, mise en place par Klaus bien évidemment. Il leur faut des espions un peu partout et comme je n’avais pas spécialement mieux à faire, je m’étais prise au jeu. De plus, je ne voulais pas être l’une des rares à rater son diplôme, alors je bossais. Pourquoi ? Je n’en sais rien pour dire vrai. Peut-être l’envie que Elijah me voit autrement que la blonde sans cervelle qui le fait rire avec sa maladresse légendaire. Je suis bien plus que ça à vrai dire, mais les bêtises rappliquent au galop dés qu’il est dans les coins. Comme s’il me déconcentrait sans cesse. Alors quand il avait effleuré l’idée de prendre un rôle de professeur au lycée, je m’étais immédiatement opposée à ça. Les filles finissent toujours par craquer sur leurs profs, surtout quand ils sont mignons. Si l’une d’elles s’était mise à baver sur le postérieur d’Elijah, elle se serait retrouvée avec la langue en guise d’écharpe et les yeux lui pendant des orbites. Surtout en ce moment, que les choses vont mal avec mon époux. D’ailleurs, je me surprenais à demander conseil à Elena. C’est vrai que depuis le départ, nous n’avons jamais pris le temps de parler toutes les deux. Sûrement une histoire de jalousie venant tout droit de moi. Il faut dire que Elijah était amoureux de Tatia, puis Katherine. Je craignais qu’il en soit de même avec Elena. Mais finalement, elle n’est pas aussi néfaste que je l’avais imaginée. Ca devait en étonner plus d’un, même elle-même sans doute, mais c’était bien à elle que je parlais de mon couple, sans vraiment le dire pour l’instant.

Elle pouvait m’envoyer sur les roses ou simplement m’ignorer. Mais non, Elena me répondait, m’expliquant ce qu’elle traversait. Ca semblait horrible à en voir son regard et je ne me sentais pas prête à traverser ça. Gardant la même allure, je regardais devant moi, pensive. Pesant le pour et le contre de toute cette histoire. On dit souvent que les choses n’arrivent pas sans raison. Qu’il faut en tirer une conclusion, mais là, je séchais. Je n’ai pas réponse à tout et encore moins quand il s’agit de mon couple. Mais j’étais vite sortie de mes pensées quand Elena me demanda pourquoi je lui avais posé cette question. Je ne m’étais pas permise de répondre, pas tout de suite tout du moins. A la place, je m’étais mordue l’intérieur de la joue, fixant un point au loin, alors que nous courions toutes deux l’une aux côtés de l’autre.

« Elijah parle de divorcer si je ne quitte pas Mystic Falls … »

Pourquoi je m’étais confiée de la sorte ? Honnêtement, je ne le savais pas moi-même. Ce n’est pas mon genre de parler de tout ça. De toute façon, personne ne m’a jamais écouté. Ma propre soeur me prend encore pour une dingue, d’avoir épousé et eut un enfant avec l’homme qui a tué notre famille. Mais le coeur a ses raisons, que la raison ignore. Je continuais à courir quand Rebekah venait lancer quelques vannes à Elena. Sûrement jalouse que je me confie à celle-ci et non à elle. Qu’importe. Nous avions terminé nos tours de toutes façons, et j’observais le professeur, silencieusement, pendant que la petite brunette remettait l’Originelle à sa place. Je m’étais surprise à sourire, me disant qu’elle n’était pas la descendante de Katherine pour rien.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: Aller ! On se bouge - Les Lycéens -

Revenir en haut Aller en bas

Aller ! On se bouge - Les Lycéens -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: SUJET POUR ELENA-