RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

Le temps d'une pause Ft; Tatiana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 4 Fév - 12:46





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Après une matinée bien chargée, une petite pause ne fait jamais de mal. Je raccrochais de ma conversation avec Bonnie, lui disant tout simplement que je passerais la voir en rentrant. Pour le moment, j'avais encore deux ou trois petites choses à faire. Je me souvenais encore de mon petit entretient avec un ange, bien que cela avait été plus que surprenant. Il m'avait fait voir tout ce que j'étais entrain de perdre avec mon comportement stupide, qui entre nous ne me ressemblait pas. Tout ce que j'avais déjà perdu également... En quelques temps j'avais réussis à me perdre sans même m'en rendre compte. Et j'ai bien compris j'avais déçus plusieurs personne par la même occasion dont Alaric, Tatiana et j'en passe...C'était bien pour sa que j'avais pousser la porte du Mystic Grill en rangeant mon téléphone dans ma poche. J'avançais vers une table libre. Même si 'il n'y avait pas grand monde à l'intérieur, il s'agissait grande partie de petits groupes dispersés. Mon but ? La maintenant je n'en avais pas de très précis. Je voulais tout simplement essayer d'arranger les choses, bien que se ne serait sans doute pas comme avant. J'avais agis en égoïste, et tout ce que je veux c'est que Tatiana s’aperçoive que je m'en était rendue compte. Je ne viens pas là pour avoir encore une énième dispute avec elle. C'était bien pour cela que je m'étais assise avant d'adresser un faible sourire et un signe de la main à ma cousine qui se trouvait derrière le bar, entrain d'essuyer des tasses.

Depuis le retour de tout le monde à Mystic Falls, je n'avais pas encore pris le temps d'aller la voir. J'avais eu écho de deux ou trois petites choses qui s'étaient passée depuis mais al encore je n'avais pas pris le soin de savoir comment elle gérait cela. Revenir ici était un peu comme repartir sur de bonnes basses et je ne devais pas laisser passer cela. Je posais sur la table mon portable, histoire de vérifier l'heure avant de partir récupérer ma fille à l'école. D'ailleurs, pour elle non plus la situation n'était pas facile, mais j'essayais d'être là le plus souvent, comme une mère se doit d'être présente pour son enfant. Je prenais la petite carte du grill posée en face de moi sur la table. Pendant le temps de notre absence en ville, rien n'avais changer sur la carte du grill. Et d'ailleurs pour cela aurait changer ? Ce n'est pas parce que les gens change que tout autour d'eux évolu en même temps. Je souriais bêtement en posant mon coude sur le bord de la table afin de poser ma tête contre ma main. Une chose cela dit était rester la même... J'hésitais toujours entre leur chocolat chaud et leur café vienois.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 11 Fév - 10:53


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






«  L
ux. Lux ? … Aller montres-toi Lux. Je t’aiderai, je te le promet. »

Tous mes essais étaient voués à l’échec, mon fils restait introuvable depuis la destruction de Chance Harbor. Je sais qu’il est toujours en vie, Conor lui a parlé, mais j’ignore pourquoi il ne rentre pas à la maison. Je me sens si vide sans lui. J’ai perdu tout le monde, l’espace d’une nuit. Klaus est enfermé quelque part, Lux a disparu et je me sens plus seule qu’avant. Si ça n’avait été que moi, je serais restée là-bas, à espérer le revoir, mais je n’avais pas eu mon mot à dire. Calvin avait tout fait pour me convaincre de venir à Mystic Falls, malgré mes nombreux refus déjà et ensuite, Ciryon a pris soin de m’emmener de force. J’étais dans cette ville que beaucoup connaisse. Mais je n’arrivais pas à m’y faire. Le dépaysement était encore plus difficile que d’habitude, surtout qu’autour de moi, j’avais l’impression d’être la seule à me perdre chaque matin. Néanmoins, grâce à Jeremy, j’avais un petit job au Mystic Grill. Ca m’occupait bien les week-ends, mais aussi quand je n’avais pas cours, comme aujourd’hui. Je m’étais préparée vite fait, ne trainant pas pendant des heures sous la douche. Je savais que je devais me changer les esprits, même si c’est très dur d’y parvenir quand les êtres que vous aimez, vous sont d’un coup arrachés. J’avais traversé une bonne partie de la ville pour me rendre à mon travail. En entrant dans le Grill, j’eus juste le temps d’apercevoir Jeremy, qui devait partir en cours. Attrapant mon tablier, je l’enfilais, tout comme j’enfilais mon faux sourire, faisant comme si tout allait bien, alors que c’était tout sauf le cas. Matt m’observait, je le sentais me regarder avec insistance et je pris soin de ne pas croiser son regard, attrapant la cafetière pour servir un client. Je partis ensuite prendre les commandes des quelques personnes déjà présentes. Que des visages inconnus pour beaucoup, même si la veille et l’avant-veille, ils étaient déjà passés. J’avais l’impression d’être un robot, j’avançais sans même réfléchir. Je le faisais juste parce que c’était comme ça et que je ne pouvais rien faire d’autre. Pourtant, j’avais tenté de retrouver mon fils, mais c’était peine perdue. Il s’agit d’un Ange et il brouille parfaitement bien les pistes. Pourquoi ? Je l’ignore. Jamais je ne lui ferai de mal, je mettrai même ma vie en suspend pour l’aider.

Une nouvelle fois, je me retrouvais en train de servir les clients, devant enfiler mon masque hypocrite pour qu’ils ne voient pas combien j’étais mal. En allant dans l’arrière boutique, Matt me coinça pour me demander si tout allait bien. Evidemment, je lui servie ce sourire qui dit « t’en fais pas, ça roule », mais c’était faux. Il me laissa partir, non sans continuer de m’observer. Il n’y avait pas grand chose à faire ce jour là, et je ne voulais pas cogiter encore et encore, même si c’était difficile de penser à autre chose. J’entrepris de me rendre derrière le bar, pour essuyer verres et tasses. Le regard perdu dans le vague de la pièce, j’aperçus ma cousine qui, apparemment, m’avait également vue à en juger par son geste de la main. Il n’y avait pas beaucoup de clients et je pouvais bien m’octroyer une petite pause. Déposant ce que je tenais dans les mains, je contournais le bar pour me rendre jusqu’à sa table.

« Salut. »

Lançais-je d’un air qui se serait voulu enjoué. A elle aussi, je lui servais mon sourire qui dit que tout va bien. Elle ne devait pas être au courant pour Lux, mais sûrement pour Klaus.

« Tu veux boire quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 11 Fév - 15:10





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



J'étais toujours entrain de me tâter, assise sur ma chaise, pour savoir si je prenais ou non un chocolat. Mine de rien sa m'occupait l'esprit cinq petites minutes avant que Tatiana n'arrive vers moi avec une petit sourire au visage. Sourire peut -être, mais tout de même un peu petit pour faire croire que tout allait bien. Sans compter le fait que je l'avais vu faire le tour de la salle du Grill afin de ravitailler les clients en dose de café. Entre deux table, elle n'avait pas l'air dans son assiette et elle repassait simplement son sourire sans doute pour faire bonne figure face au gens. Cela devait sans doute avoir un rapport avec Klaus... Je sais que depuis notre retour forcé à Mystic Falls l'hybride originel manque à l'appel, et même si je n'ai pas à m'en plaindre quelques parts je me suis mise à sa place. Je lui rendait donc un petit sourire, n'étant décidément pas ici pour lui faire la guerre.

 «  Salut ! Tout va bien ? Sa n'as pas l'air d'aller fort ... »

Je posais sans même m'en rendre compte mes deux mains à plat sur la table lorsque ma cousine me demandait si je voulais boire quelques choses. C'était quelque part plus fort que moi... Bien que Tatiana pourrait encore me répondre que se n'était rien... Mais j'avais bien l'impression que ce n'était pas le cas.

 «  Oui, un chocolat mais ne t'en fait pas sa peut attendre. Je voulais juste... enfin j'en profite qu'il n'y ai pas trop de monde pour venir te voir. Crois pas que je suis là pour te faire la guerre au contraire. J'ai compris que j'ai vraiment pas été cool avec toi a Chance Harbor et je tiens à m'excuser pour sa. Je te demande pas de me pardonner parce je sais que sa serais dur mais je suis la juste pour te dire que j'ai compris, qu'on m'a ouvert les yeux et que j'ai vu comment j'ai été. »


J'avais peut être briser l'ambiance à l'instant même où j'avais ouvert la bouche pour lui dire tout ce que j'avais sur le cœur. Il fallait que sa sorte, parce que je ne pouvais plus me balader avec se souvenir là... L'ange m'avait montrer ma cousine, enfermée dans une pièce de la maison hantée de Chance Harbor parce qu'elle avait fait en sorte que Klaus ne puisse pas s'en prendre à moi se jour là. Et pour être franche, dans mon souvenir elle avait l'air bien plus que triste. Je la regardais donc sans dire un mot de plus en laissant mes épaules s'affaissées et mon dos venir s'appuyer contre le dossier de la chaise. Je risquais un œil vers le bar où Matt avait pris la place de ma cousine et me lançais un coup d'oeil discret l'air de s'assurer que tout allait bien. Mais aussi prévenant que je pouvait l'être moi même j'étais à peu près certaine que Matt couvait Tatiana comme si elle avait été des siens. Il ne me fallait pas grand chose à partir de là pour comprendre qu'elle n'allait pas très bien en ce moment, sans sa il ne nous regarderait pas comme il le faisait. Je reportais de nouveau mon attention sur ma cousine ne pouvant pas vraiment anticiper ce qu'elle allait dire. Elle pouvait très bien me dire «  ok pas de soucis » comme elle pouvait également mal le prendre. Et entre nous, je saurais pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 18 Fév - 16:52


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






«  M
e battre est bien la dernière chose qui me passe par l’esprit aujourd’hui. Rien ne va dans ma vie et Mystic Falls, même si je ne connais pas vraiment cette ville, me fait penser que c’est sur ces Terres que Klaus a vu le jour. Alors qu’il n’est pas là. Sûrement enfermé quelque part, manquant de nourriture. Il n’y a rien de pire que de mourir de faim. Sachant que lui, ne peut pas mourir de cette façon, cela veut dire qu’il ressentira toujours cette horrible sensation. Rien qu’à cette pensée, mon coeur se resserre. Et dire que je sers à manger et à boire à toutes ses personnes, alors que mon petit ami n’a rien à se mettre sous la dent. Tout de même, je me reprends, je ne voudrais pas fondre en larmes devant tous ces clients. A la place, je souffle un bon coup et fait comme si tout allait bien. J’enfile mon masque du bonheur si je puis dire. Masque que je n’oublierai sûrement pas de laisser tomber une fois sortie de cet endroit. Mais je dois bien payer mon loyer, je ne peux pas me permettre de rester entre mes quatre murs, sans rien faire d’autres que pleurnicher sur mon sort. En voyant ma cousine, je souffle un bon coup, ne voulant pas du tout me battre avec elle. J’ai peur de la moindre réflexion à propos de Klaus. Quelque part, je ne peux pas lui en vouloir. Moi, je l’aime c’est certain et ce n’est plus à prouver, mais Klaus n’est pas un tendre avec Elena. Je comprends qu’elle puisse lui en vouloir. Qu’elle puisse aussi m’en vouloir pour être amoureuse de lui, mais surtout pour le défendre constamment en lui cherchant des excuses, qui pourraient minimiser ses actes.

« Oui tout va bien. »

Je n’allais pas lui déballer mes plus gros soucis, là, comme ça. Sa serait le risque de fondre en larmes. D’être encore plus mal que jamais, surtout sur mon lieu de travail. Déjà que Matt m’observe à chaque instant, comme si j’étais en sucre et que j’allais fondre d’une minute à l’autre. Il ne faudrait pas que je lui donne une raison de s’inquiéter un peu plus. Intérieurement, j’espérais qu’elle se décide vite pour sa commande, afin de pouvoir me sauver, mais à la place, elle commença à prendre la parole. Elle s’excusait de son comportement et moi, je ne savais pas vraiment quoi faire. C’est vrai qu’elle n’avait pas été vraiment gentille, mais après tout, à Chance Harbor, j’étais tout sauf une fille modèle. J’enchainais les bêtises, j’ai fini par tomber enceinte du Diable. Il y a de quoi faire péter un plomb à l’être le plus calme du monde quand même. A sa place, je pense que j’aurai aussi mal réagi. Pourtant, je ne savais pas quoi dire. M’énerver ? Sûrement pas, je n’en voyais pas l’utilité. Même si je vais mal, elle n’est pas là pour me servir de punching-ball. Lui dire que c’est oublié, ça serait bien trop facile et elle penserait que je lui fais la tête. De plus, j’avais sans arrêt l’image de Klaus qui me revenait en mémoire. Je ne pouvais l’effacer. A chaque fois que quelqu’un entrait dans le Grill, j’avais l’impression de le voir. S’en était trop. J’avais trop fait comme si tout allait bien jusqu’à maintenant. Je perdais mon sourire sans vraiment m’en rendre compte. Le regard égaré vers la porte où j’avais cru le voir arriver. Mes yeux s’étaient remplis de larmes, me rendant compte qu’une fois encore, il ne s’agissait pas de lui. J’essayais d’inspirer pour faire passer l’envie de pleurer, mais en reportant mon regard sur Elena, c’était trop tard. Quelques larmes s’étaient permises de couler sur mes joues, entrainant avec elles une partie de mon maquillage. La gorge serrée par cette boule qui ne cesse de grossir, je lui dis d’une voix tremblante :

« C’est pas vrai … rien ne va Elena. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Mar 19 Fév - 21:00





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause




Le fait de déballer tout ce que j'avais a dire n'était pas forcément le mieux que j'avais fait. Mais j'en avais besoin. C'était aussi une arme a double tranchant qui pouvait aussi bien arranger les choses que les rendre encore pires qu'elles ne l'étaient déjà. Même si de mon point de vu je ne pouvais pas être plus odieuse que je l'avais été lors de notre dernière grande discussion. Et d'ailleurs ça m'avait suffisamment rendu malade et m'a aussi suffisamment fait comprendre que jamais je ne recommencerais. Cela dit, ce n’était rien comparer au fait que je remarquais bien mieux maintenant, en attendant une quelconque réaction de sa part, qu'à chaque fois que la cloque au dessus de la porte du Grill sonnait Tatiana regardait dans sa direction. Elle semblait agiter quelque choses et au final rien ne se produisait. J'étais loin de me douter que Klaus avait été enfermé. A vrai dire, et bien que se soit un doux euphémisme, je pensais qu'il avait décider de me laisser un peu en paix. Avant sans doute de revenir à la charge. Qu'est ce qui pouvait plus encore me conforter dans l'idée que je savais ma cousine vraiment pas très bien que le fait d'avoir entendu sa voix me répondre que tout allait bien, sans rien ajouter après ? Cette même expression, je l'avais adopter moi aussi. Histoire de faire croire à tout le monde que j'avais remonter la pente au décès de mes parents alors que je commençais tout juste de le faire quand je leur servais cela.

Et son long silence... Quelque part, je savais qu'elle aurait répondu quelque chose à sa. Qu'elle soit d'accord ou non et ce n'était même pas le cas. Tatiana en avait même détourné les yeux, tandis que c'était moi cette fois qui regardait vers la porte en plissant le front. Effectivement, je trouvais pas pourquoi ma cousine levait les yeux sans cesse vers cette porte. Mais je ne lui tirerais pas les vers du nez non plus. En reportant de nouveau mon regard sur ma cousine, je vis son maquilla commencer à couler sous ses yeux pleins de larmes. Presque automatiquement, j'avais penché ma tête légèrement sur le côté en l'écoutant. La voir comme sa, aussi triste n'était pas ce qui m'enchantait et j'étais pas venu pour lui faire plus de peine que je ne lui en avait déjà faites. D'ailleurs je ne savais même pas si cela avait un lien avec ce que je lui avais dit, ce qui donne un sens sans doute aux quelques secondes que j'ai passer sans savoir quoi lui dire. Je posais mes mains sur les siennes pour les serrer doucement entre mes doigts.

«  Tatiana... viens... »

Je me levais de ma chaise doucement, en laissant mon sac et mon téléphone au même endroit. A vrai dire là, ce qui m'importait le plus était le fait que ma cousine avait fondu en larme devant moi et que je devais faire quelque chose. C'était bien pour ça que l’entraînait doucement vers les toilettes, mon bras autour de ses épaules, un petit air inquiet au visage. J'avais tout simplement l'impression d'avoir rater un bon nombre de choses avec Tatiana. Bien plus en tout cas ce que j'avais pu m'imaginer jusqu'ici. Je poussais la porte en laissant entrer ma cousine avant de passer en vérifiant qu'ont étaient bien toutes les deux. Sans personne d'autre. Je la regardait, plaçant même mes mains sur ses épaules. Je devais sans doute plus être la personne aussi digne de confiance que j'avais pu l'être pour elle mais je voulais lui faire comprendre que j'étais là, avec elle.

«  Dit moi tout, qu'est ce qui se passe ...  »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Mar 26 Fév - 16:04


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






L
e départ avec ma cousine n’a pas été une vraie réussite. J’avoue que je n’étais pas facile à vivre, voulant toujours avoir le dernier mot. J’enchainais les bêtises, juste parce que j’étais en colère. En colère contre le monde entier pour avoir perdu mes parents, enfin surtout mon père puisque ma mère m’a rejeté depuis ce jour-là. Je pensais que ma vie ne pouvait pas être pire que d’avoir à gérer ma propre mère, à la place que ça soit l’inverse. Ne mangeant pas à ma faim, devant constamment régler ses factures et faire face à son alcoolisme. Quand elle est décédée, je m’en suis voulue de ressentir cet apaisement. Je n’étais plus l’adulte, je redevenais l’adolescente. J’étais passée à côté de ma vie trop longtemps et je voulais me venger quelque part. Quand j’ai été envoyé chez Elena, je ne lui ai pas faite de cadeaux. Plus d’une fois, elle a subi des choses qu’elle n’aurait pas du, des inquiétudes inutiles, surtout pour une fille de son âge. Parce que quelque part, elle n’est guère plus vieille que moi. La seule chose, c’est qu’elle a dépassé la majorité et que par ce fait, l’assistance juvénile est persuadée qu’elle est en mesure de s’occuper de mineurs, peu importe la différence d’âge qu’il y a entre nous. Je me suis enfermée dans un cercle vicieux, jusqu’à tomber dans les dépendances telles que l’alcool et la drogue. C’est Klaus qui m’en a sorti et quand je le dis, beaucoup me regardent avec des yeux tout ronds. En effet, je ne peux pas leur en vouloir, Klaus n’est pas un tendre. Il aime faire souffrir les gens, je l’ai vu faire sans pouvoir l’en empêcher. Mais il m’a sorti de la plus mauvaise passade de ma vie. Il m’a montré que ce n’était pas perdu, que personne ne pouvait décider à ma place. Et surtout, il m’a appris que si je voulais une belle vie, c’était à moi de me battre pour l’obtenir et à personne d’autre. Il peut être catalogué de monstre, mais il reste quelqu’un ayant vécu un paquet d’années et dont le savoir est un trésor pour les autres.

J’ai besoin de parler de tout ça à quelqu’un de confiance. C’est limite vitale. Je ne sais pas comment je peux en encaisser plus que ce que j’ai déjà fait. Parfois, j’ai comme l’impression que je vais exploser tellement je garde tout en moi. Ma cousine serait la meilleure personne pour me confier, si elle ne détestait pas autant Klaus. La dernière fois que j’ai essayé de lui parler de lui, elle s’est tellement braquée, qu’elle n’a pas voulu entendre tout ce que j’avais à dire. Pire, c’est partie en troisième guerre mondiale presque. Alors je gardais encore en moi tout ce mal être, sauf que cette fois-ci, c’était trop dur de faire semblant encore plus longtemps. Si dure, que je me mise à fondre en larmes, laissant Elena m’approchait pour la première fois. Sans me débattre, je la suivie jusqu’aux toilettes et tentais de me calmer au mieux. C’était difficile, un peu comme une vanne qui est ouverte et tellement rouillée qu’on ne peut la refermer. En la regardant dans les yeux, je pris une grande inspiration afin de déballer tout ce que j’avais sur le coeur.

« Lux a disparu depuis que Lucifer est dans sa cage. »

Je sais que ma cousine n’est pas vraiment des plus heureuses de savoir ce qu’il s’est passé entre le Diable et moi. Je sais que la venue au monde de Lux, elle l’a vu d’un mauvais oeil, même si maintenant elle l’accepte très bien. De toute façon, quand on connait mon fils, on ne peut pas le rejeter. C’est un bon gosse malgré tout … malgré son père.

« Et … Klaus, ils l’ont enfermé. Il est introuvable. Je sais que tu dois être soulagée de le savoir, mais c’est grâce à lui si j’ai arrêté de me détruire avec l’alcool, la drogue et les tentatives de suicide. Il m’a ouvert les yeux et m’a appris que ma vie c’était à moi de la prendre en mains … Je suis désolée qu’il en ait toujours après toi, mais je suis perdue sans lui. »

Je venais de déballer tout ce que j’avais sur le coeur. Mes idées n’étaient pas vraiment claires et je balançais mes phrases sans même réfléchir à un ordre de passage. Rien n’était prévu, c’était comme s’il m’était devenu impossible de m’arrêter de parler d’un seul coup. Je voulais qu’elle m’entende, que pour une fois elle m’écoute, sans me couper en me disant combien Klaus est néfaste. Je voulais tellement qu’elle sache qu’il est aussi capable de belles choses et que ce n’est pas un être foncièrement mauvais, qu’il reste du bon en lui, comme en chacun de nous.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Mar 26 Fév - 19:46





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause




Ont étaient plus que toute les deux, rien qu'elle et moi après avoir vérifier qu'il n'y avait personne d'autre dans les toilettes. Entre nous, on sait bien que nos conversation normale sortent un peu du commun des mortels et aussi que Mystic Fall à toujours pris soin de cacher à sa communauté tout ce qui est peu banale. J'étais devant elle en ne cherchant pas du tout à la presser pour qu'elle se confie. Si elle avait envie de le faire elle le ferait d'elle même... Cela dit, ce qu'elle venait de dire me laissait sur les fesses comme on peu le dire, avec des yeux ronds et un air béat. Comment Lux aurait pu disparaître au même instant où Lucifer à été renvoyé dans sa cage. Même si il était en partit son fils, c'était proche de l’improbable ! Après la surprise, venait ensuite la compassion. Même si je ne connaissais pas Lux autant que j'aurais pu connaître, je me mettais tout à fait à la place de Tatiana. Si Lexi disparaissait comme sa, sans raison, j'aurais sans doute du mal à cacher le fait que rien ne va bien longtemps... Elle devait être morte d'inquiétude et ça devait surtout ne pas la quitter.

«  Je suis désolée de l'apprendre comme sa. Et pour tout te dire je sais pas quoi faire là maintenant pour t'aider... Mais je met à ta place et, sache que si tu as besoin je suis là. Je t'aiderais à le retrouver. »

Je posais ma main sur l'épaule de Tatiana en signe de compassion. Je sais que j'étais sans doute pas la personne la plus digne de confiance puisque j'ai longuement vu du mauvais œil la venue au monde du fils de ma cousine, mais après tout ce n'est qu'un enfant. Un enfant comme tant d'autre, qui sort sans doute plus de l'ordinaire que les autres, mais un enfant tout de même. Je la voyais bien tenter de se calmer du mieux qu'elle le pouvait, de retenir ses larmes pour pouvoir se livrer à moi calmement. Et plus cela allait plus je la sentais beaucoup moins forte, plus vulnérable sans ceux qu'elle aimait. Pour une fois, et sans doute pour la première j'enterrais un temps la hache de guerre vis a vis de Klaus, pour Tatiana. Certes je déteste l'hybride, ou du moins je ne l'aime vraiment vraiment pas beaucoup. Mais Tatiana fait partie de ma famille et elle en vaux la peine. Puis c'était le flot de ses paroles. Je l'écoutais, sans la couper. Je la laissais volontairement parler, vider son sac parce qu'elle en avait énormément besoin. Un bref instant de silence avait suivit avant que je ne vienne la prendre dans mes bras. Je retrouvais là ma cousine perdue, et je sais que c'est dans un moment comme celui-là où l'on à besoin du peu de repère qui nous reste.

 « Je suis peut-être soulagée de le savoir enfermée quelque part mais pas en sachant que tu es malheureuse. Je t'ai jugée trop vite, j'ai jugé trop vite l'amour que tu lui portait alors que j'en avais pas le droit... Tu n'as pas en être désolée, t'as pas à dire sa parce que c'est comme sa ... » 

Je me reculais tout doucement pour pouvoir la regarder, la mine pincée. Je m'en voulais de ne pas avoir été là pour elle, pour qu'elle puisse se confier sans avoir à éclater comme sa, sans avoir à porter trop de choses trop longtemps sur ses épaules. J'avais été entièrement odieuse et idiote avec elle, alors que je n'aurais pas du. Je m'étais permise aussi de la juger alors que j'en avais vraiment pas le droit. Et maintenant, j'avais juste le droit de le regretter et tentant de faire ce que je pouvais pour réparer sa et l'aider.

«  Je sais que tu dois être complètement perdue parce que je crois savoir tout ce que tu ressens...Même si j'ai toutes les raisons de vouloir laisser Klaus là où ils l'ont mis, je ne vais pas le faire, je vais t'aider parce que je veux que tu sois heureuse. »

je la regardais dans les yeux, entièrement franche. C'était des mots que j'avais penser. Et quitte à en surprendre plus d'un, j'avais pas non plus d'arrière pensées en lui disant que je voulais vraiment l'aide. Après, et si on y arrive, je sais que se sera sans doute de nouveau la course pour qu'il ne me vide pas entièrement de mon sang, mais de voir ma cousine heureuse en valait bien la peine. Même s'il ne fallait pas crier victoire trop vite …

« Je serais toujours là pour toi, pour t'aider ... »

Sa ne ferait jamais que troisième fois que je lui servait sa depuis que je la connaissais. Et par deux fois déjà je n'avais pas respecter ça. Mais cette fois j'avais bien l'envie que se soit différent.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 4 Mar - 17:55


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






C
raquer c’était tout ce qu’il me restait. Comme si je ne pouvais plus rien faire d’autre. Surtout comme si je n’avais plus que mes yeux pour pleurer. Ce petit monstre, je l’ai porté durant sept mois. Il a grandi en moi, même si la grossesse s’est stoppée avant terme. Lux me manque, évidemment en tant que mère je ne peux réagir que de cette façon. J’oublie qu’il est le fils du mal en personne. J’oublie même ses nombreuses bêtises et ses pouvoirs hallucinants pour un gamin de cet âge. Tout ce que je sais, c’est qu’il me manque plus que de raison. Je ne sais pas où il est. J’ignore s’il va bien. C’est dur de vivre avec ce vide au fond de soi. Pourtant, avant je ne ressentais pas ce même désarroi. Quand il s’absentait, parfois des jours durant, je ne craignais pas pour sa vie. Je le savais en sécurité où qu’il soit. Même s’il ne le montrait pas, Lucifer gardait toujours un oeil sur son fils biologique. Mais là, les choses sont différentes. Tellement différentes. En écoutant les paroles compatissantes de ma cousine, je tentais de retenir mes larmes. Je savais qu’elle ne pouvait rien faire, mais surtout qu’elle se sentirait aussi mal que moi si sa fille disparaissait également.

« Depuis que Lucifer est enfermé, tout le monde en a après lui. Sorciers, Chasseurs, Anges et même certains Démons. Ils veulent le voir mort juste pour l’empêcher de libérer son père. Personne ne pense que ce n’est qu’un enfant, ils voient tous en lui une menace. »

Je ravalais au mieux mes larmes, tentant de me calmer, mais imaginer qu’il courait tous les risques du monde, me serrait d’avantage le coeur. Mes yeux étaient embrumées et mes pensées tellement emmêlées, que je ne parvenais pas à me calmer.

« Ce n’est qu’un enfant, il est innocent et n’a jamais utilisé ses pouvoirs pour faire le mal. Mais à force de le traquer, s’ils ne le tuent pas, ils vont le transformer en monstre. Il va finir par devoir se défendre et là je crains le pire. »

Se confier faisait un bien fout, même si ça ne me ramenait pas les deux personnes qu’il me manquait … ou trois personnes plutôt. J’arrive toujours à me soucier des gens qui n’en valent pas la peine aux yeux des autres. Tout d’abord Klaus, puis Lux le fils du Diable et évidemment Lucifer en personne. Bien sûr que je m’inquiétais aussi pour ce dernier. Plutôt, j’étais triste de le savoir enfermé, sans pouvoir faire le moindre geste. Je sais qu’il est mauvais. Du bien en lui, il y en a, mais seulement lorsqu’il est en compagnie de Lux. Sinon, c’est un monstre, un meurtrier qui n’a pas peur de faire des centaines et des centaines de morts. Il veut détruire le monde, détruire l’Humanité, mais pourtant, je n’arrive pas à oublier les sentiments que j’ai involontairement développé pour lui. Des sentiments dont je m’efforce de cacher du mieux que je peux, pour que personne ne soit en mesure de les deviner. Mais ce n’est pas évident. C’est même terrifiant. Après mes paroles, j’avais laissé Elena me prendre dans ses bras. J’avais besoin d’une personne de confiance et ma cousine l’a toujours été à mes yeux, même si on a été longuement en froid. Je l’écoutais me parler, tenter de me rassurer en me disant qu’elle serait prête à sortir Klaus d’où il était, juste pour me voir heureuse. Ca me touchait dans le fond, vraiment. Après tout ce qu’il lui a fait, elle prend encore sur elle, juste pour que sa petite cousine ne souffre plus.

« C’est sa famille qui l’a rendu comme ça. Klaus n’est pas méchant de naissance, tu sais. Tout ce qu’il a besoin, c’est de personnes qui continuent à croire en lui. Il est capable d’être quelqu’un de bien. »

Ca me faisait mal de savoir que l’homme que j’aime, faisait souffrir ma cousine. C’est vrai que ça me détruisait à l’intérieur. Je ne voulais pas ça, je n’ai jamais voulu être au centre de cette relation destructrice. Et pourtant, je m’y suis trouvée. Je suis consciente qu’au départ Klaus a voulu me courtiser juste pour atteindre Elena. Lui faire plus de mal qu’il lui en avait déjà fait. Mais avec le temps, de vrais sentiments sont nés entre nous. Sauf que je n’oublie pas pour autant mes origines. Je l’ai déjà empêché de s’en prendre à Elena, même si pour ça, je me suis attirée ses foudres. Mais je sais que je peux raisonner Klaus, même si sur le moment, il n’est jamais vraiment ravi que je le fasse. J’écoutais ma cousine me dire qu’elle serait toujours là. Je relevais doucement les yeux vers elle. Je n’avais vraiment pas envie de me disputer avec elle. Non, et j’oubliais même toutes nos griefs du passé.

« Moi aussi je serai toujours là pour toi. Ce n’est pas facile et peut-être que tu ne me croiras pas, mais j’ai déjà réussi à empêcher Klaus de s’en prendre à toi. J’ai déjà réussi à le faire changer d’avis, même s’il ne l’avait pas bien pris. Je sais que c’est risqué, mais je sais que je peux le raisonner et qu’il ne me fera jamais de mal. »

Je ne voulais pas lui raconter cette histoire, parce que je croyais que notre relation entre cousines était morte depuis longtemps. Mais je me suis trompée. J’ai la preuve que nous pouvons encore nous soutenir toutes les deux, malgré nos différents, nous en sommes bien capables. J’ai envie de croire que les choses peuvent changer et même s’améliorer, pour qu’un jour, il n’y ait plus jamais de tension. Pourtant, je sais que le mal ne sera jamais anéanti. Si Klaus finit par se ranger, ou se calmer, je sais très bien que jamais je n’arriverai à faire la même chose avec Lucifer. Cet Archange restera éternellement mauvais, malgré tous les sentiments que j’éprouve pour lui et qui me détruise un peu plus chaque jour. Mon cauchemar ne fait que commencer et il m’est impossible de me réveiller.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Mer 6 Mar - 19:45





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Tatiana, Je l'avais toujours vu me tenir tête et être forte. Mais cette fois c'était tout autre chose. Elle avait besoin de soutient et de se confier. C'était bien pour sa que j'avais chercher un endroit tranquille. Elle n'est pas du genre de ces filles a craquer aux yeux et aux vus de tous. Même si m'étais imaginée qu'elle n'allait pas très bien, je n'aurais pas pensé qu'elle allait en réalité très mal ! Je l'écoutais tout aussi attentivement que je le pouvais, mettant la rancœur que j'avais éprouver avant , la toute première fois que j'avais su la vie que ma cousine s'était choisit. J'avais bien moi aussi choisit une vie que j'étais loin de me destinée avant de savoir ce qui vivait dans l'hombre des humains et en se mêlant même à eux sans que personne ne le sache. J'étais loin d'être l'exemple même de la vie la plus parfaite qui soit.

 «  On va trouver une solution, il y en a toujours une … On arrivera à retrouver Lux avant qu'ils n'essaient quoi que se soit. Je sais que c'est un enfant et je sais qu'il n'a pas demandé tout sa... »

C'était particulier, mais en ce moment même je revoyais dans ma tête les images de la disparition de ma fille a la sortie de l'école. Tout le monde savait ce qui lui arriverait si cela se produisais. Et même en ayant tout pensé pour éviter cela, c'était tout de même arrivé... Je clignais des yeux plusieurs fois avant de me regarder Tatiana en tentant comme je le pouvais de l'aider à se calmer. J'essuyais les larmes de ma cousines lorsqu'elles s'échappaient de ses yeux tandis qu'elle m'expliquait que Lux n'avait jamais rien fait de mal. Et c'est vrai, je le sais. Lexi l'avais souvent vu a l'école et elle me racontait toujours ses périple avec les autres enfants, entre autre son cousin. Même si j'avais cru croire le contraire à une époque, ce gamin n'est qu'un enfant qui ne ferait pas de mal à une mouche. Sauf si on l'y pousse certainement.

 «  Je.. Je sais pas comment on va y arriver, mais je t'assure qu'on va le retrouver ! Tu es une sorcière et je sais que t'es loin d'être bête. Est ce que tu as essayer de le localiser ? Bonnie l'avait fait avec moi … Il est de ton sang... »

J'avais l'impression que mon cerveau tournait à plein régime. Je voulais à tout pris lui venir en aide même si a mon niveau je ne pouvais pas faire grand chose. D'ailleurs, j'imaginais très bien que cette idée, de retrouver Lux de cette manière, lui avait déjà effleurer l'esprit plus d'une fois. Je refusais de croire que j'étais inutile la maintenant, pour arranger les choses. Je frictionnais doucement ses épaules, je la couvais du regard tout en la laissant parler. Elle semblait plus calme, même si sa voix chevrotais encore et que je la sentais toujours sur le fil du rasseoir.Mon petit voyage a travers le temps avec un certain loki m'avait ouvert les yeux sur certains chose. Dont cela. Je savais que Tatiana était amoureuse de Klaus et quelque part je savais aussi que la réciproque était vraie, même prouver. Et dans l'envers du décor, je savais que ma cousine tentait de le raisonner pour me protéger. Je l'avais vu de mes propres yeux. Pour le coup je ne savais pas quoi lui répondre, je baissais même les yeux un instant avant de lever le regard de nouveau sur elle. Je me plaçais cette fois a côté d'elle, en prenant appui contre le meuble des lavabos.

 «  Je sais tout sa... Et si je te disais comme je peux le savoir tu irais m'enfermer dans un asile... J'ai fais certains bêtise, j'ai jugé des personnes alors que je n'aurais jamais du le faire tu le sais mieux que personne... Quelqu'un m'a juste monter tout ce que j'avais râté... Et je sais que t'a reussit a persuader Klaus. Le résultat est qu'il n'est jamais venu. Alors tu sais, je te crois. Plus que personne. »

Les choses pouvaient encore changées. Je m'en étais rendu compte il y a quelques temps déjà. C'était même la première fois depuis longtemps que je me confiais moi aussi a Tatiana. J'avais bien vu la gène sur le visage de ma cousine lorsqu'elle m'avait confiée cette histoire. La première chose qui m'était venue en tête lorsque je l'avais entendu dire était sans doute qu'elle ne me l'aurait sans doute cacher si je n'étais pas venue, et si je ne l'avait pas trouvé dans cette état. Tout simplement parce toutes nos discussion se terminaient jusqu'à maintenant en dispute...

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 11 Mar - 9:44


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






E
n mettant les pieds à Mystic Falls, je m’étais promise de rester forte pour que personne ne soit capable de deviner ce qu’il n’allait pas. Je l’ai fais pour protéger Klaus, ainsi que Lux. Mais finalement, devant ma cousine, je ne pouvais me retenir plus longtemps. J’imaginais bien qu’elle me sortirait un célèbre « je t’avais dit que tu souffrirais avec lui », pourtant il n’en fut rien. Elle se montrait à mon écoute, chose que je n’avais pas l’habitude venant d’elle. Autant le dire, jusqu’à présent, le seul qui me comprenait, c’était Jeremy. Il était le grand frère que je n’avais jamais eu. Quelque part, nous avions traversé les mêmes épreuves. La perte de nos parents, le refus d’accepter ce manque et le plongeon dans les dépendances humaines que sont la drogue et l’alcool. Il comprenait également ce que je pouvais ressentir pour Klaus, même si celui-ci n’a jamais été des plus sympathique avec les Gilbert. Quelque part, peut-être sans le montrer, il lui était reconnaissant de m’avoir sortie de tout cela.

Il m’était difficile de garder les idées claires, surtout quand mon fils est en danger. Lucifer m’a toujours fait peur, d’ailleurs seuls les fous ne le craindraient pas, mais au moins, quand il était sur Terre, je savais Lux en sécurité. Il n’aurait jamais laissé personne s’en prendre à lui sans bouger. Et là, notre fils se trouve livré à lui-même, sans que personne ne puisse venir le secourir.

« Je ne sais plus quoi faire, parce que même maintenant que j’ai la vie éternelle, il m’est impossible de tenir face aux Anges. Nous ne pourrons pas le protéger … à moins de trouver à libérer Lucifer. »

J’avais parlé, je ne faisais que ça. Et je ne pesais même pas le poids de mes paroles, les laissant couler sans vraiment percuter sur ce que je disais. Pourtant, l’idée de libérer une nouvelle fois le Diable m’était venue à l’esprit. Ca parait fou, mais pour mon fils, je serai prête à n’importe quoi. Je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde et que ma cousine ne va pas du tout apprécier cette idée, mais je ne voyais pas comment faire autrement. Elle venait d’enchainer en me demandant si je n’avais pas essayé de le retrouver en usant de la magie. Les yeux remplis de larmes, je l’observais un instant, me demandant si ce n’était pas un piège, avant de m’autoriser à répondre :

« J’ai tout essayé, j’ai même eu recourt à la magie noire pour le retrouver, mais il brouille les pistes. Il est bien plus puissant que ce que l’on peut imaginer, mais il y a encore du bon en lui. Il est toujours innocent. »

Le sujet de Klaus était vite arrivé sur la table. Au départ, je ne souhaitais parler de lui, de peur que tout reparte en dispute et pourtant, il fallait que ça sorte. Je le savais bon lui aussi. Quelque part, au fond de son coeur, il y a toujours l’humain capable de belles choses qui y sommeille. Ce n’est pas un monstre, j’en suis convaincue. Moi-même, j’ai pu voir son bon côté, celui qui donne envie d’apprendre à le connaitre. Il sait aussi rappeler à l’ordre quand ça ne va pas et pour me sortir de mes dépendances, il n’a pas été très agréable dans ses paroles, pourtant, il m’a aidé. J’ai pris conscience qu’il avait raison et que je ne devais pas continuer à me détruire, mais vivre ma vie sans me soucier des autres. C’est la vie qui l’a rendu ainsi, ses parents également, la peur de finir tout seul quand le plus gros de ses secrets serait découvert. Mais outre la carapace qu’il s’est forgé, c’est un homme bien. C’est un homme qui souffre, mais qui le cache sous une tonne de sarcasmes, ironies et agressivités qui ne lui ressemblent pas.

« Tu étais au courant ? - m’étonnais-je de sa réponse avant de reprendre - S’il était là, il saurait quoi faire pour Lux. »

J’en étais certaine, mais surtout je voulais pouvoir me reposer sur quelqu’un de plus puissant que moi. Quelqu’un qui a vécu si longtemps, que le monde n’a plus de secret pour lui. Un peu honteuse de mes prochaines paroles, je reculais de quelques pas. Je sais que Elena allait aller de désillusion en désillusion après ce que je m’apprêtais à lui dire. J’avais pourtant promis de ne plus faire affaire avec lui et pourtant …

« Je sais que tu ne seras pas particulièrement d’accord, mais je dois faire appel à Balthazar une nouvelle fois. Il m’est impossible de convoquer Gabriel, c’est un Archange qui ne répond jamais aux appels. »

Peut-être que tous ces noms ne lui disaient rien, sauf Balthazar qu’elle a déjà croisé et qui est le sosie parfait de Mikael, le père des Originaux. Mais pour Gabriel, il est rare qu’il s’attarde auprès des humains sous sa véritable identité.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 11 Mar - 23:18





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Sa confusion, je la comprenais d'une certaine manière. En temps que mère d'autant plus. Elle n'avait aucune idée d'où se trouvait son fils, et dans ces cas on perd nos repères sans doute tout autant que les enfants eux même. Une maman fait tous les sacrifices possibles et inimaginable pour son enfant, les faisant passer bien avant sa propre vie. Tout ce que je pouvais faire face au danger évident qui entourait Lux, c'était de garder les lèvres pincées face au dires de ma cousine. Tout enfant reste innocent. Qu'importe ce qu'il est, qu'importe le sang qui coule dans ses veines. Cela dit par la suite j'avais sans aucuns doute très mal cacher la surprise qu s'était installée de but en blanc sur mon visage. Tatiana avait de nouveau utilisé la magie noire... pourtant je la laissais parler.

 «  Tatiana ... » Je n'avais pas pu retenir cela et pourtant je n'allais pas jusqu'au bout. Ca pouvait prendre des tournures que je ne voulais pas, là maintenant. Je sais... Il reste un enfant...

Quant au sujet de Klaus qui arrivait, il serait bien dur de me persuader que dans le fond s'est quelqu'un de bon. On me mettait pourtant bien sur ce chemin en ce moment, mais je ne pouvais pas non plus tirer un trait aussi facilement sur tout ce qu'il avait fait aux autres et à moi... Mais pour Tatiana, j'étais bien décider a mettre mon poing dans ma poche, à ne pas exploser d'indignation fasse aux faits de son cher et tendre. Elle était entre deux eau. Partager entre Klaus et ma position vis à vis de lui. Elle me protégeait et je l'avais longtemps ignorer. D'un autre côté, elle l'aimait plus que tout. Et sa, j'avais bien vu que je ne pourrais jamais l'en empêcher. Pour le moment je me contentais hocher la tête lorsqu'elle s'étonnait du fait que je savais déjà ce qu'elle venait de me dire. J'avais pourtant pas lu dans le passer, je suis pas la pro de la boule de cristal. Au lieux de cela, j'avais juste fait en saut dans le temps.

«  C'est une longue histoire, mais je te raconterais tout ça... »

Si on retirait le fait que Klaus faisait tout pour me garder à porter de ses aiguilles et de ses poches de sang encore vide. Il était également un homme, sans doute comme les autres et doublé d'un père. Alors oui, il saurait sans doute quoi faire pour retrouver Lux et le protéger. Ou du moins essayer pour ce dernier point.

 «  C'est tout de même Klaus mais je suis bien obligée de reconnaître que c'est aussi son père... Et je suis certaine qu'il saurait quoi faire. »

Quelque chose à reconnaître également, L'hybride était bien plus que logique, et sans doute capable de tout et n'importe quoi pour le bien être de ceux qui l'entoure. Même si je ne le dirais pas comme sa, aussi facilement que le peu que j'arrive à penser cela. Je laissais ensuite Tatiana reculer de quelques pas, tout en la laissant prendre son temps. Sa n'annonçait rien de bon, je connais que trop bien cette petite manière. Et ses paroles eu l'effet d'un électrochoc. Si bien que je reculais moi aussi, lui tournant le dos en passant ma mains dans mes cheveux. Bien sur que non. Je n'étais pas d'accord. Et elle le savais sans doute déjà. En me retournant vers elle, je comprenais que je n'avais pas le choix. C'était en quelques sortes le dernier des derniers recours qu'elle pouvait avoir. Et je ne pouvais pas me permettre de me mettre en travers de la route qui lui permettrait de retrouver son fils.Je regardais ma cousine, prenant encore le temps de réfléchir avant de dire quoi que se soit. Elle retenait son souffle et s'était normale. Je m'étais bien trop souvent mise en travers de sa route...

 «  Je marche. Tu vas me prendre pour une folle, je sais . Mais j'en ai assez d'être la cousine complètement...nulle qui se met tout le temps en travers de ton chemin. Il est question que tu retrouve ceux qui te rendent heureuse. Et sa, je peux pas te l'interdire alors, tant pis pour ce qui m'en coûtera de te dire sa mais oui. Je marche. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Ven 15 Mar - 12:18


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






M
agie blanche, magie noire, au fond qu’importe, ça reste de la magie, même si l’une d’entre elle est tirée directement des démons. Je suis en plein dans ce monde, il ne faut pas se voiler la face. Quant on a tendu la main au Diable une fois, il ne nous laisse pas repartir comme si de rien n’était. Je le sais bien et je sais aussi que d’une façon ou d’une autre, je me retrouverai à nouveau confrontée à lui. Pourtant, je n’ai pas peur tant que c’est pour assurer la protection de Lux. Je venais d’avouer à Elena tout ce que j’avais fais pour retrouver mon fils et je m’étais doutée que mes paroles ne la feraient pas sauter de joie. Au contraire, elle venait de se laisser trahir par la désagréable surprise. Je ne pouvais pas lui en vouloir après tout, j’étais dans un cercle vicieux. Je m’en sors, je replonge, je m’en ressors à nouveau, pour mieux retomber dedans. C’est ainsi, et je crois que jamais je ne pourrai garder la tête hors de l’eau très longtemps. Il y aura toujours un événement ou un autre, qui viendra tout gâcher de toute manière. Mais malgré tout, ma cousine me comprenait, ce que je n’avais pas du tout envisager. Moi qui pensais qu’elle allait essayer de me faire la morale, je m’étais trompée. Comme quoi tout le monde est capable de changer. Puis la discussion se positionna sur Klaus. Je ne peux pas lui faire dire que c’est un homme bien, car avec elle, il est le pire des monstres. Je sais même qu’il l’a déjà frappé et pas qu’une seule fois, alors qu’avec moi, il est tout l’inverse. Mais ses mots me rassurèrent. Elle ne pouvait pas fermer les yeux sur tout, mais elle admettait qu’il est le père de Lux. Enfin, techniquement parlant oui, bien que Lux soit aussi le fils de Lucifer. Et en parlant de Klaus qui saurait quoi faire, je pensais aussi à ramener son autre père. Mais je ne peux pas dire de but en blanc que j’envisage de sortir le Diable de sa cage … une nouvelle fois. Nous sommes passés à côté d’un drame et nous n’aurons pas cette même chance une fois encore. J’avais baissé la tête, était-je égoïste d’envisager le pire pour le monde entier, juste dans l’intérêt de mon fils ? Lentement, je venais de relever les yeux vers elle, la regardant comme si j’avais faite une grosse erreur, alors que ce n’était pas le cas … pas encore plutôt.

« Elena … ça va te paraitre complètement fou mais … la seule personne pouvant protéger Lux, c’est Lucifer et il faut le sortir de sa cage … »

Loin de moi l’idée de lui faire avoir une crise cardiaque en plein dans les toilettes du Grill, mais il fallait que ça sorte. Je me devais d’en parler à quelqu’un, même si je savais pertinemment que là, j’allais droit au devant des problèmes. En faite, je faisais de mon mieux pour lui glisser mes intentions une à une, sans que ça ne fasse trop d’un coup. Je savais que faire appel à Balthazar ne lui plairait pas vraiment, même pas du tout et j’étais moi-même étonnée de sa réponse positive. La regardant avec de grands yeux, je m’apprêtais à lui balancer tout un tas d’arguments pour plaider ma cause, mais je n’en avais visiblement pas besoin. A la place, une fois ayant réaliser qu’elle était prête à m’aider, un sourire pris place sur mon visage.

« Il nous faudra l’invoquer alors. Lui saura quoi faire mais ce n’est pas un adepte de la charité, il faut s’attendre à ce qu’il nous demande quelque chose en contrepartie. »

En disant ça, je me souvenais parfaitement de ma première rencontre avec lui. Pour ne jamais quitter Klaus, je lui avais demandé la vie éternelle, contre quoi il voulait quelques gouttes de mon sang. Je m’étais laissée avoir et pourtant, je m’apprêtais à renouveler cette erreur, parce que de toute façon, il ne m’a pas menti, j’ai bien la vie éternelle malgré tout. Et puis, un marché reste un marché.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 18 Mar - 20:47





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Les gens peuvent changer. Mais sans doute pas complètement, pas dans ce qui est encré en eux. Même si je voulais bien faire avec Tatiana, j'avais l'impression que le faux pas était toujours à porter de main. Si je disais le mot de trop, tout pouvait redevenir comme la dernière fois, le chaos complet entre nous deux alors que ce n'est pas une chose que je veux. Autant pour elle que pour moi. J'ai pas le droit de rajouter un peu plus de poids sur ses épaules qu'elle n'en à déjà en ce moment. Mais je pouvais pas non plus cacher ma surprise à tout les coups. Le sujet Balthazar l'avait même déjà bien réveillée même je m'étais dépêcher de vite reprendre le contrôle de mes émotions J'étais même prête à l'aider. Cela dit, ma cousine venait d’émettre l'hypothèse de ressortir Lucifer de sa cage, la où il se trouvait en enfer. Elle l'avait déjà fait une fois même si c'était indirectement. Le diable en personne est à double tranchant lui même. Il sait mettre la pagaille mais sans doute aussi protéger les siens, c'était ce qu'elle venait de sous entendre là maintenant... Elle m'avait couper les mots. Face à a cela, je ne pouvais pas dire grand chose même si je cherchais jusqu'au tréfonds de mon langage. Je la regardais avant de regarder mes pieds.

«  Chance Harbor a été complètement détruite Tatiana … Et tu sais aussi bien que moi pourquoi, tu y étais ... »

Ce que j'avais dit n'avais aucun penchant en particulier. Ce n'était ni pour, ni contre. Juste une constatation. C'était un peu comme la solution de facilité que l'on prend en dernier recours et pour le moment, je suis persuader qu'ils y en a d'autres avant celles-ci. Même si je devrais certainement reconsidéré tout sa à un moment donné. Pour le moment, cela me paraissait tout simplement trop tôt ! Je relevais doucement les yeux avant de la regarder, les lèvres pincées. Ce qui était clair pour moi, était que si je n'avais pas voulu vraiment l'aider je ne serais pas encore là avec elle, dans les toilette du Mystic Grill a faire la maigre liste des avantages et des solutions que nous avions. Je posais doucement ma tête contre le mur en fixant le plafond. Je l'avais très bien entendu me dire qu'il faudrait que nous passions un marché avec Balthazar, ce qui entraînerait bien sur une contre partie. Je soupirais doucement en m’apercevant que nous n'avions pas vraiment le choix.

«  Je le ferais. »

Je me décollait du mur, reposant mon regard sur Tatiana complètement interloquée parce que je venais de dire. Je n'allais pas la laisser s'aventurer tout seule dans tout sa et maintenant que j'avais fait la moitié du chemin, j'allais pas non plus faire demi tour.

«  Ont l'invoquera toutes les deux mais pour ce qui en est du marché je le passerais avec lui. Je sais que je suis pas tout a fait d'accord pour Lucifer, mais je t'ai dis que j'allais t'aider et je vais le faire.C'est moi qui conclura le marché avec Balthazar. »

Décidé je croisais de nouveau mes bras sur ma poitrine tout en osant un tout petit sourire. J'étais la pour la soutenir, c'était ce que je lui avait toujours dit depuis que j'avais fait sa connaissance. Et même si sa n'a pas toujours été le cas, sa l'était maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 25 Mar - 11:28


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






P
lus la conversation allait, plus je dévoilais mon plan. Ou plutôt le plan que j’avais imaginé, en bonne mère complètement terrorisée à l’idée de savoir son fils en danger. Evidemment, Lucifer était le résultat de tous les calculs possibles. Il est craint de tous. Oui absolument tous. Personne ne peut rivaliser avec son pouvoir, ni avec sa folie, ça c’est certain. Mais je l’ai vu avec Lux. Quand il est avec son fils, il n’est plus l’être impitoyable capable d’anéantir le monde entier. Lorsqu’il est avec notre enfant, c’est un autre être, bien meilleur, même si c’est difficile à croire que le Diable peut être bon. Quoiqu’il ne faut pas oublier qu’avant d’être l’ennemi numéro un, c’était un Archange. Mais je savais que je me heurtais à un mur avec Elena. Sortir Lucifer de sa cage, venait à remettre le monde entier en péril. J’étais sûrement égoïste d’envisager cette solution, mais j’étais complètement à bout. Ne sachant même plus où donner de la tête. D’ailleurs, je ne pouvais pas me concentrer sur autre chose que les problèmes que Lux pourrait avoir ou encore Klaus, enfermé je ne sais où et complètement affamé.

« Il n’est pas pire que les autres Anges … »

Dis-je à demi-voix en regardant également le sol. Non, ça il n’est pas pire. Les Anges ont déjà détruit des villes entières juste sur ordre. Alors les agissements de Lucifer ne peuvent pas être pires que les leurs. Ce n’est qu’une bande de fous c’est certain. Et puis, je ne peux m’empêcher de penser à Lucifer également. Pas seulement parce qu’il s’agit du père de mon fils, mais parce que je pense le connaitre un peu mieux que certains, même si je sais qu’il jouait simplement la comédie. J’ai vu quelques ouvrages sur lui et le Diable peut-être une personne agréable, séductrice aussi, bien sûr, quand il veut quelque chose. Ce qu’il voulait de moi, je ne le sais pas du tout. Mais je sais aussi que ma pensée, rien qu’elle, fait courir des risques au monde entier. Je parlais également de Balthazar et je relevais les yeux vers Elena, lorsqu’elle m’annonça qu’elle le ferait. Elle compte vraiment pactiser avec lui ?

« Tu ne sais pas ce que ça implique Elena. Les personnes qui ne sont rien à ses yeux, il échange un service contre leurs âmes. Ton âme, il la récupérera quand il voudra, il n’attendra pas que ton heure soit venue … Je sais que pour Balthazar, je ne suis pas quelqu’un d’anodin. Je le vois lorsqu’il pose les yeux sur moi ou encore, lorsqu’il est venu me sauver du buché. Quelqu’un d’autre, il l’aurait laissé mourir … moi non. »

J’ai mal en l’avouant mais c’est vrai. Je sais que je suis spéciale aux yeux de Balthazar et pas seulement pour lui. Gabriel également. Sûrement que je leur fais du mal à tous les deux, sans même le vouloir. Ce sont des personnes que j’apprécie beaucoup et je n’aime pas avoir à me servir d’eux. Là, je craignais pour ma cousine, parce que même si je lui demandais, Balthazar ne l’épargnerait pas. Il n’attend que ça, un pacte entre lui et moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 25 Mar - 19:44





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Libérer Lucifer, c'était encore impensable pour moi. On sortait à peine de la phase de sa colère et Tatiana voulait le libérer de nouveau. Pour tout le monde s'était mieux ainsi. Ce n'était pas forcément évident pour elle, qui voulait retrouver son fils plus que tout. Et sur ce point là je la comprenais bien. C'était bien pour cela que je n'en avais pas dit un mot de plus a ce sujet, même si je n'en pensais pas moins. Elle l'avait certainement deviner. Ma cousine laissait juste entendre qu'il n'était certainement pas pire que les autres anges. Bien que je ne connaissais pas leur histoire en détail, je m'étais renseigner et je savais qu'ils n'hésitaient pas a «  laver » des villes entières sans aucuns remord. Pour leur part, c'était simplement sur ordre et non pas par pure colère. Mais sa ne les excuse pas pour autant, c'est clair.

L'annonce du fait que je comptais vraiment pactiser avec Balthazar lui avait fait comme un choc. Tatiana avait quant à elle déjà passer un pacte avec lui, et à ce que j'en savais c'était tout de même lourd de conséquence. Je le sais bien. Mais je ne peut pas non plus la laisser se remettre un poids de plus toute seule sur les épaules. A ce rythme là, elle ne sortirait jamais la tête de l'eau et j'étais là pour l'aider. Ces mots me faisaient sans doute prendre un peu plus conscience de tout ce que je risquais de perdre. Mais quand on en fait la liste, les choses que j'ai a perdre son moins nombreuses que passé un moment. Et rien ne m'empêchera de poser mes conditions. Bien que je sois déjà persuader que cela ne servira pas à grand. Il est clair quelque part, que si Tatiana avait été quelqu'un de banale, il l'aurait laissé brûlée sur le bûché sans s'en préoccuper lors de notre remontée dans le temps. Hors, il l'avait au contraire plutôt sortit de là de peu !

«  Tu préfère te rajouter un poids de plus sur tes épaules ? Comme tu le dis toi même , passer un pacte avec Balthazar comporte beaucoup de risques. Autant pour moi que toi, qui est quelqu'un de particulier à ses yeux. Je te laisserais pas t'aventurer dans sa toute seule... »

Elle ne me demandait rien, j'en étais bien consciente puis que je m'étais moi même proposée. J'étais partagée, mais le fait de vouloir la protéger reprenait le dessus une fois de plus. Les risques que j'étais prête à prendre là maintenant était pour la bonne cause. C'était pour la protéger elle ainsi que Lux qui devait être terrorisé je ne sais où. Il ne faut pas oublié qu'il reste un enfant, même fort, il a ses faiblesses. Balthazar serait bien capable de passer un marché complètement tiré par les cheveux avec ma cousine, même si il avait une quelconque gratitude envers elle.

«  Écoute Tatiana, je sais que tu ne me demande rien. Sa part juste d'un bon sentiment, et je ne prends pas sa à la légère... Je sais que toi non plus d'ailleurs. »

Je pinçais mes lèvres l'une contre l'autre. Je ne voulais absolument pas faire de faux pas dans cette histoire. Elle s'inquiétait du fait qu'il puisse être impitoyable de par le fait qu'il pourrait venir prendre mon âme n'importe quand si c'était moi qui pactisais véritablement avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Mar 26 Mar - 10:08


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






E
lena a toujours voulu me protéger, parfois de façon maladroite, surtout quand elle a voulu m’ouvrir les yeux sur la nature profonde de Klaus. Au départ, je ne voyais cet homme que comme quelqu’un de normal, j’ignorais qu’il s’agissait d’un Hybride à moitié Vampire et l’autre moitié Loup-Garou. Pour moi, c’était juste un homme, certes, plus vieux que moi. Physiquement, je lui aurais donné une dizaine d’années de plus, rien d’autre. Je me suis voilée la face et je n’ai pas voulu écouter Elena. Puis au final, quand tout m’a éclaté en pleine figure, je n’ai pas abandonné. Il est ainsi et alors ? Elena sortait bien avec Stefan, un Vampire. J’ai donc décidé de poursuivre ma relation avec Klaus, en creusant d’avantage chaque jour, jusqu’à découvrir, qu’il avait de réels sentiments pour moi. Je ne me suis pas trompée là-dessus et je ne regrette pas d’avoir pactiser avec Balthazar pour obtenir la vie éternelle. Ce qui en a découlé ensuite, ça je le regrette. Lucifer, la destruction de Chance Harbor, les milliers de morts qu’il a fait. Mais d’un autre côté, comment vraiment regretter la venue de cet être sur la planète ? Il m’a offert ce que j’ai de plus cher en ce monde. Il m’a donné l’opportunité d’être mère, même si je n’étais pas prête à le devenir, me trouvant bien trop jeune. Si j’avais dû attendre, j’aurai voulu avoir environ trente ans pour devenir maman. Mais dans la vie, on ne fait pas tout ce que l’on veut. Alors certes, Elena est sans nul doute contre le fait de voir Lucifer fouler à nouveau la Terre, mais moi, je n’arrive pas à le détester. C’est le Diable, l’être le plus cruel de tous les temps, mais il n’y a rien à faire. Je ne le vois pas ainsi. J’émis vite la possibilité de contacter Balthazar. Je sais que c’est un Ange qui aime se faire désirer, mais il est toujours là pour moi. Il m’a sauvé, alors que d’autres, il les aurait laisser mourir.

« Il n’attend que ça de pactiser à nouveau avec moi. S’il voit que tu me remplace, il risque de se mettre en colère et de refuser de nous aider. »

Mes joues venaient de passer au rose sans le vouloir, tandis que je baissais les yeux au sol, comme si je venais d’être prise en train de faire une grosse bêtise.

« Balthazar … m’aime bien … peut-être un peu trop. Il ne me ferait jamais de mal. En plus, c’est le Parrain de Lux. »

Je ne peux pas la laisser entre les mains de Balthazar … d’ailleurs, sait-elle comment ça se passe lorsque l’on fait un marché avec lui ? J’en doute et je ne veux pas qu’elle court de risques surtout. Elle doit penser qu’elle a aussi Lexi à protéger, il n’y a pas que moi ainsi que Lux.

« Je ne peux pas te laisser faire ça Elena. Penses à Jeremy et Lexi. Ils ont besoin de toi … Stefan également. Ne l’oublies pas. »

Dans ces toilettes, je me sentais un peu prise au piège de tout ce qui m’arrivait. Le lieu n’était peut-être pas le mieux choisi, mais il faut dire qu’entre les toilettes et l’arbre juste en face du lycée, je ne suis pas bien forte pour trouver des lieux discrets.

« Balthazar est quelqu’un de fourbe. Même lorsque l’on croit que le pacte est bien ficelé, il trouve toujours à en tirer l’avantage. Crois-moi Elena, pour le bien-être de tout le monde, il vaut mieux que ça soit moi qui marchande avec lui. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Mar 26 Mar - 20:46





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Il ne fallait pas que je m'attende a ce ma cousine accepte que je le fasse à sa place. Après tout, c'était normal. Elle voulait tout tenter pour retrouver son fils, et je n'ai pas le droit de lui prendre cette place. C'est simplement mon instinct de protection qui reprend le dessus. Je regardais donc le sol tandis qu'elle m'expliquait dans un premier temps que Balthazar risquerait de lui refuser de nous apporter son aide si je prenais sa place. C'était absurde mais quelque part, c'était également logique.Elle avait déjà eu affaire à lui, et elle le connaissais donc sans doute mieux que moi. Discrètement, je me mordais les lèvres pour faire barrage a ce que je pourrais dire et qui pourrais, comme toutes les autres fois, la braquer et nous mener tout droit à la dispute. Lorsque je relevais les yeux sur Tatiana, s'était justement pour voir ses joues rosir comme si elle m'annonçait avoir fait un bêtise. Puis s'était a son tour de fixer le sol. Les bras croisée, je la regardais, mon cerveau en ébullition totale.

Actuellement, je ne savais plus ou me positionner. Tatiana me remettait énormément en question. Si Balthazar l'appréciais autant qu'elle le disait, d'autant plus qu'il est le parrain de lux, pourquoi chercherait-il a lui faire du mal ? La réponse est simplement qu'il ne lui en fera pas. Il l'a déjà sauver du bûché, alors il ne la mettrait sans doute pas en danger.

 «  J'ai peur pour toi... même si il ne te ferais aucun mal... Qu'est ce qu'il te demandera cette fois ? Enfin, sans doute pas autant qu'a moi, mais j'ai juste peur pour toi. »

Passer au aveux tout de suite et ne pas chercher d'excuse pour le faire à sa place était bien plus simple. C'était tout ce que je n'avais pas fais les autres fois. D'autant plus que cette fois, ma cousine jouait sur ma corde sensible. Si j'avais regarder un instant mes pieds, je la regardais cette fois me parler de Lexi ainsi que de Stefan. Il n'y avait pas meilleure moyens pour me faire réfléchir et elle le savait sans doute mieux que personne. Je la regardais, d'autant plus partagée que les instants d'avant. J'étais prête à faire tout cela pour elle est Lux. Accepter que Balthazar vienne me prendre mon âme sans sonner à la porte. Lexi dans tout sa, ne demandait dire rien. C'est elle qui allait en souffir. Et Jérémy aussi sans doute. Je soupirais, passant ma mains sur mon visage en espérant me mettre les idées au clairs. Quelques pas dans la pièce m'aiderait sans doute.

Tatiana rajoutait avec cela qu'il pouvait être aussi fourbe que je ne pouvais l'imaginer. J'essayais de tourner la situation dans tous les sens afin de trouver un compromis. Une solution, ou juste quelque chose qui pourrait nous aider et non nous faire régresser dans cette histoire. C'était assez compliqué, et le fait que je n'ai rien dit depuis un sacré moment devait être pesant pour elle. Lorsque je me retrouvais de nouveau face a elle, je gardais encore un instant le silence avant de le briser.

 « Ok... euh, imaginons une seconde que je te laisse le faire. Tu me promet de faire attention ? Et … je veux être là. »

Quant au fait de faire attention, je sais qu'il ne lui arrivera rien. Elle me l'avait sous-entendu. Mais quant au fait d'être là, j'étais loin d'être certaine que je le pouvais...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Jeu 4 Avr - 14:47


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






N
los points communs sont plus nombreux que je veux bien le croire. Pour mes proches, je serai capable de n’importe quoi, mais également du pire. Et la situation s’était déjà présentée. Mais en ce qui concerne Balthazar, même si je sais qu’il m’apprécie un peu plus que de raison, il n’en reste pas moins un être tordu capable, également, du pire. Il n’a pas de morale et quand Elena me le demanda, je ne sus quoi répondre. Incapable de me projeter et d’imaginer ce qui pouvait m’attendre. Mon regard remontait pour se poser sur le visage de ma cousine, laissant le silence prendre place. Rien. Aucun mot ne se faisait entendre. Sur ce sujet, je n’avais rien à dire pour la simple raison, que pour sauver mon fils, j’accepterai n’importe quoi. Même recouvrer une simple vie de mortelle.

« Je ne sais pas. Ce n’est pas un homme comme un autre. Les Anges n’ont aucun sens de la moralité, surtout ceux qui, comme lui, se sont rebellés. Il n’a rien à perdre, que à gagner. Mais qu’importe ce qui m’attend … il s’agit de Lux. »

Par bonté d’âme, Elena était prête à tous les sacrifices possibles rien que pour moi. Mais j’étais persuadée que c’était uniquement parce qu’elle n’avait pas réfléchie aux conséquences qui s’en suivraient. Sans ciller, je lui ai rappelé qu’il y avait d’autres personnes qui comptaient sur elle. Comptaient pour elle également. Elle n’avait pas le droit de les abandonner juste comme ça, pour me sauver. Je n’ai pas le droit d’accepter une telle chose. A jamais, sa mort restera sur ma conscience. Et puisqu’il s’agit de mon fils, c’était à moi de mettre mon existence en péril. Si j’étais d’abord gênée de la situation, Elena semblait bien plus perdue que moi, mes paroles ayantes sûrement eux un impact sur elle. Ne sachant pas quoi rajouter d’autre, je me contentais de la suivre du regard. Je n’avais même pas de phrase toute faite, pour lui dire qu’elle n’avait aucun soucis à se faire pour moi, puisque moi-même je n’en étais pas certaine. A la place de la rassurer, je me contentais de rajouter quelques points sur le caractère de Balthazar. Au final, cet Ange, je le connais bien, mais pas dans le meilleur sens. Même s’il m’a sauvé la vie, je sais qu’il n’attend que ça pour en jouer. Remettre cette situation sur le tapis afin d’obtenir tout ce qu’il désire. Mais tout ça, je ne pouvais pas me permettre de le révéler à Elena. Elle prendrait sûrement peur et m’empêcherait de le contacter. A la place, je me perdais dans le silence et mes pensées. Tout un tas de scénarios venaient se bousculer dans ma tête et j’avais l’impression d’être sur le point d’exploser. Je me sentais stupide à ne pas parler, à ne pas trouver les mots qu’il fallait, pourtant, c’est elle qui brisa le silence la première, après s’être tournée face à moi. A mon tour, je ne pouvais m’empêcher de laisser un moment de blanc, ne trouvant rien à dire. Durant quelques fractions de seconde, je fermais les yeux pour les réouvrir aussi tout, après avoir soupirée plus pour moi-même que pour la situation.

« Et toi, promets moi de ne surtout pas te mettre en travers du chemin de Balthazar. Il a l’air marrant comme ça, mais il est bien plus redoutable qu’on ne peut l’imaginer. »

C’était un peu ma façon de lui donner mon accord en quelques sortes. Et je me doutais qu’elle le comprendrait de cette façon. Par contre, un autre point me venait en tête. Quelque chose à éclaircir tout de suite.

« N’en parle pas à Jeremy s’il te plait. Il veut toujours me protéger et je ne veux pas qu’il soit mêlé à ça. Il a droit de vivre une vie normale. Ce n’est pas de sa faute, s’il est lié à la lignée maudite des Petrova. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Dim 7 Avr - 15:33





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



A dire vrai, je ne savais pas si Balthazar lui demanderait quelque chose de plus lourd de conséquence que la dernière fois. Entre nous, c'était tout a fait possible. Mais Tatiana venait de soulever un point qui n'était pas non plus négligeable. Le fait que cet ange tienne bien plus qu'il ne faudrait à ma cousine. Cela dit, de l'avoir sauvée du bûcher contre partie. Les anges sont rusés... et comme venait de le dire ma cousine, il n'a rien a perdre. Mais tout a prendre. Pour le coup, je la regardais ne sachant pas quoi répondre à cela. C'était sans doute cela qui me faisait hésiter encore. Certes, Tatiana le faisait pour retrouver son fils. Mais je n'osais pas imaginer quel en serait le prix de Balthazar... Je m'étais proposer de passer ce marcher avec lui, pour soulager les épaules de ma cousine qui avait bien trop de soucis en ce moment. Mais comme elle l'avait dit l'instant d'avant, j'ai encore beaucoup trop de personnes autour de moi. C'est la raison pour laquelle je ne peux pas me lancer dans une idée folle comme celle ci. Balthazar serait bien capable de me demander mon âme et de venir me la prendre sans crier garde. Pour Lexi, Jeremy et même Stefan, même si les choses sont devenus bien plus compliquées maintenant, je ne pouvais pas prendre se risque. A moins de faire preuve d'un égoïsme sans bornes.

En quelques temps, un silence avait fait son nid dans la conversation. Après avoir fait les cents pas, j'avais de nouveau fait face à ma cousine. Sans pour autant que l'une comme l'autre trouvions quelque chose à redire sur le sujet, plutôt délicat il faut bien le dire. Même si Tatiana m'avait faire revenir sur mes positions, un point ne pouvait pas changer. Je serais présente pour l'aider. Même si je ne peux pas prétendre faire les quatre cents coups avec ma cousine, puisqu'il y aurait sans doute des points désaccord, je serais son soutien. Et je serais aussi présente pour la protéger. Le fait qu'elle soit saine et sauve, ainsi que Lux était ce qui m'importait le plus dans l'histoire.

Quelques instant plus tard, je la voyais soupirer, sans doute pour elle même ainsi que fermer les yeux avant de me regarder à nouveau. En l'entendant, je dois avouer que je ne m'attendais pas non plus à ce qu'elle me donne la permission pour être à ses côté lorsqu'elle appellerait l'ange.

«  Je te le promet Tatiana. Je sais que j'ai pas été aussi présente que Jeremy pour Lux, et je sais aussi ce que c'est d'être maman et de vouloir retrouver son enfant plus que tout... »

Ce calvaire, ne pas savoir ou se trouve son enfant je ne l'ai sans doute pas vécu aussi longtemps qu'elle. Mais je sais que c'est un moment où on se sens prête a faire l'impossible pour avoir sa chair et son sang a ses côté, comme avant et de le protéger... Par la suite, Tatiana s’empressait de me demander de ne pas en parler a Jeremy. Lui aussi la protégeait, mieux que moi sans doute, sans trop l'éttoufer. Tout comme il le faisait avec moi. Et par l'expérience, en étant bien placée pour le savoir, il tenterait sans doute de l'arrêter si il venait à en être au courant.

 «  Je ne lui dirais rien, je ne veux pas qu'il soit mêlé à ça, tout autant que toi. Sa ne me plaît pas plus qu'a toi qu'il se retrouve au milieux de tout sa ... »

J'avais toujours fait en sorte que mon petit frère puisse avoir une vie normale, loin de tout sa. J'en avait été jusqu'à demander à Damon de le manipuler a la mort de Vicky pour qu'il n'ait pas l'image d'un montrer avide de sang qui lui vienne en tête a chaque fois qu'il penserait à elle. Je lui ai caché beaucoup de choses en plus de ça, et a de nombreuses reprise. Et même si maintenant il savait tout, qu'il était mêlée directement à sa par ma faute, je n'hésiterais pas à lui mentir si sa doit le protéger de la lignée des Petrova. Je baissais les yeux un instant avant de regarder de nouveau Tatiana.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Jeu 11 Avr - 13:59


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






L
es idées de Balthazar sont aussi tordues les unes que les autres. A la rigueur, j’aurai bien plus de chances d’obtenir de l’aide de Gabriel. Lui, il m’a déjà rendu service sans rien attendre en retour. Quand Lux était bébé par exemple. Il m’était impossible de m’occuper de lui, ses pouvoirs étant bien trop puissants. Les catastrophes s’enchainaient et j’avais réellement peur pour lui. Et bien, Gabriel a été là pour le faire grandir. Il m’a également écouté quand je lui ai dis que je ne souhaitais pas qu’il soit adulte, mais qu’il reste un enfant, pour ne jamais être seul. Je savais qu’ainsi, il serait entouré de ses amis, ainsi que son frère. Ce service était énorme et pourtant, c’est sans rien attendre en retour que Gabriel me l’a rendu. Si aujourd’hui, je choisis d’appeler Balthazar, c’est bien parce que je n’arrive pas à entrer en contact avec Loki. Sinon, croyez-moi, c’est bien à lui que j’aurai demandé de l’aide.

Je donnais sûrement l’impression d’être perdue dans mes pensées et c’était bien le cas. Elena me demandait d’être présente et je ne pouvais pas lui en vouloir, au contraire. Dans ces moments-là, c’est toujours bon d’avoir quelqu’un auprès de soi. Ma réponse se fit attendre, mais j’imposais tout de même qu’elle ne s’en mêle pas. Je ne tiens pas à ce qu’il lui arrive quelque chose, par mon entière faute. Pourtant, j’avais une idée en tête. Ou plutôt une pensée, sans doute impossible à réaliser, même si mon regard semblait s’illuminer d’une étoile de génie.

« Si seulement on pouvait trouver Gabriel … on pourrait oublier le pacte avec Balthazar. Et on aurait un Archange pour nous aider … C’est quelqu’un de confiance lui. »

Il n’est pas sérieux c’est certain, mais il n’est pas méchant. Au contraire, il essaye de faire ressortir ce qu’il y a de meilleur en chacun de nous. Mais ne perdant pas le nord de vue, je m’étais permise de demander à Elena, de ne surtout pas mettre Jeremy au courant de tout ça. Je n’ai pas envie qu’il lui arrive quelque chose. Lui, plus que personne d’autre, a le droit à une vie tout à fait normal. Ce n’est pas de sa faute s’il est lié, de près ou de loin, à notre famille. A cause de Mikael et Esther, la lignée des Petrova restera à jamais maudite. Tatia a été assassiné, Katherine a été obligé de se donner elle-même la mort, se changeant en Vampire. Isobel s’est aussi changée en Vampire, suite à ses recherches sur ses origines. Quant à nous … Elena et moi. Il n’y a qu’à regarder pour voir ce que l’on est devenue. L’une de nous est amoureuse d’un Vampire et sa fille a également été transformé en une de ces créatures. Quant à l’autre, elle est amoureuse d’un Hybride et mère du fils du Diable. Le seul point positif là-dedans, c’est que la lignée Petrova s’arrêtera avec Lexi et Lux. Il n’y aura jamais plus de pauvres enfants nés dans la mauvaise famille. Tout cela est bel et bien terminé.

« Il ne serait pas d’accord et risquerait sa vie … Il traine beaucoup avec des Chasseurs et ça ne serait pas étonnant qu’il voit les choses quasiment de la même façon maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Lun 15 Avr - 21:54





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Tatiana semblait totalement pensive. Perdue et loin dans ses pensées. Je la regardais, la laissant faire. Il est clair que je l'avais rarement vue aussi pensive que cela, les rares fois où j'avais pu me retrouver près d'elle. Cela dit, elle m'avait enlevé un poids en m'accordant le fait de pouvoir rester auprès d'elle lorsqu'elle invoquerait Balthazar. Bien entendu, cela sous-entendait que je n'intervienne pas. Et même si je prenais sur moi pour accepter cette condition il était clair qu'au fond de moi j'étais sûre que je n'hésiterais pas à intervenir si sa tournait mal. Même si je ne pourrait pas faire beaucoup face à un ange tel que Balthazar. Et puis il n'y a a priori aucunes raisons pour que cela se passe mal. L'affection qu'il porte a ma cousine l'assure d'avance, mais on ne sait jamais... Pour le coup, j'étais moi aussi lancée dans mes pensée lorsque je relevais la tête pour regarder ma cousine qui me faisait part de son idée.

Pour le coup je n'avais pas du tout le même regard que lorsqu'elle m'avait annoncer vouloir invoquer Balthazar afin de pactiser avec lui pour retrouver Lux. Gabriel me paraissait le plus enclin dans cette situation. Étrangement, j'avais bien plus confiance en lui qu'en L'ange Balthazar. Même si il m'avait fait voyager le temps d'une nuit a travers tout ce que j'avais pu raté et foutre en l'air avec mes proches par mes agissement entièrement remplis d'égoïsme.

«  Sans te vexer Tatiana... Je trouve que c'est une meilleure idée que de tenter d'avoir l'aide de Balthazar en pactisant... Gabriel m'a déjà aidé une fois, et même si ce n'était pas grand chose, rien qu'un coup de pouce il ne m'a rien demandé en contre-partie... »

Pour tout avouer, j'avais encore du mal à avaler le fait que Tatiana devrait sans doute quelque chose à Balthazar si elle devait n'avoir que son aide. L'instinct de protection prenait le dessus encore une fois, même si je le faisais un peu taire juste en émettant mon opinion. C'était la méthode la plus simple pour moi de ne pas retomber dans une dispute qui au final nous ferait du mal à toutes les deux, avec ou sans le recul de cela. Et de cette façon là, elle pourrait également choisir sa bonne solution. Dans tous les cas, Balthazar ou Gabriel je ne mettrais pas Jeremy au courant. S'il le savait, mon petit frère n'hésiterait pas une seconde à se mettre en travers du chemin de notre cousine pour la protéger. Et également moi au passage puisque j'avais promis de moi-même d'être présente pour elle, pour la soutenir. Jeremy en savait déjà beaucoup trop, il risque sa vie tout les jours rien qu'en rentrant ou en sortant de la maison, en se rendant au grill ou au Lycée. La cause, c'était moi. Je l'avait plongé au cœur de toute cette histoire qui prenait des envergures parfois plus ingérable que cela n'en laisse paraître. Tout cela, alors qu'il méritait plus que personne une vie tout a fait normal. Trop d’événement sont venus chambouler sa vie en trop peu de temps, alors oui il aurait du passer a côté de tout cela.

«  Je sais et je ne sais plus quoi faire pour le proteger, il risque tous les jours sa vie, et encore plus lorsqu'il est avec tous ces chasseurs... il méritait une vie tout a fait normal, plus que personne et je l'ai embarqué dans tout sa alors qu'il n'avait rien demander... Mais je t'assure qu'il n'en saura rien, t'en as ma promesse ! »

J'avais un air pincé au visage. J'étais prise entre la promesse de ne plus rien cacher à mon petit frère et celle que je venais de faire à ma cousine qui consistait a ne rien dire de ce que nous allions faire pour tenter de retrouver Lux. Si j'aurais préférer la deuxième, c'est vrai que maintenant se serait plus la seconde qui primerait. Et d'ailleurs c'est le cas. Simplement pour le protéger. Parce que je ne pourrais pas passer le restant de ma vie sans mon frère, en ayant le poids de ce qui aurait pu lui arriver ce jour là.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Dim 28 Avr - 20:08


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






J
e pouvais bien admettre que Balthazar ne fasse pas l’unanimité, surtout aux yeux d’Elena. En plus d’être l’Ange qui m’a trainé dans cette histoire de libération du Diable, il est aussi le sosie du père des Vampires Originels. Il y a de quoi se poser des questions à son sujet, même si je serai facilement capable de mettre ma vie entre ses mains. Après tout, il m’a sauvé d’une morte certaine et atroce qui plus est. Il n’avait aucune obligation à le faire, puisque Lucifer était déjà libre. Pourtant, il est intervenu malgré tout. Pour ce qui est de Gabriel, je venais de me mordre la lèvre en entendant ce que ma cousine répondait. Je fixais tout d’abord le sol, avant de relever les yeux comme si, une fois encore, j’étais prise en flagrant délit de bêtise.

« Gabriel est difficile à contacter … et il me demanderait quelque chose en échange, même si se serait moins risqué que Balthazar … Il éprouve des trucs pour moi. »

Pourquoi ? Je l’ignore, je n’ai jamais rien fait pour que ça arrive. Et je me sens bête de l’admettre et d’avoir l’impression d’être un aimant à Anges. Entre Balthazar, Gabriel et même Lucifer qui m’a choisi pour porter son fils, je me trouve perdue. Je n’ai aucune explication à tout ça et face à ma cousine, devant avouer la situation, je me mets à rougir encore plus bêtement. Mon regard se relevait, après lui avoir demandé de ne rien dire à Jeremy. Sa réponse me faisait mal au coeur. Elle prenait tout sur elle, alors qu’elle n’a rien demandé à tout cela. Comme moi, elle est victime de sa lignée, tout comme Katherine l’a été avant nous, et Tatia bien plus tôt encore.

« Tu ne l’as pas entrainé là-dedans. Ce n’est pas toi qui a choisi d’être le second double de Tatia … tout comme moi je n’ai pas choisi d’être une Sorcière dont le sang était la clé de la cage du Diable. »

J’essayais de lui faire entendre raison, mais ce n’était pas aussi simple que ça, puisque moi-même je me sens responsable de tout ce qui arrive. Bien sûr, quelque part, c’est le cas. Si je n’avais pas été aussi égoïste, rien ne serait jamais arrivé … Pas même Lux. Heureusement qu’il est là ce petit bout, sinon je pense que je serai vraiment très mal de tout ça. Mais son absence me dévore. Ne pas savoir où il est, ni même ce qu’il fait. Je suis consciente qu’il est puissant, mais il résonne comme l’enfant qu’il est.

Malgré moi, mon regard balaye la pièce, jusqu’à se reposer sur ma cousine. Je me sens mal de la trainer là-dedans, peut-être aurai-je mieux fais de ne rien lui dire du tout. Mais à un moment ou à un autre, elle l’aurait su et m’en aurait voulu de l’avoir tenue éloigné de cette sombre période de ma vie.

« … Tu as rencontré Gabriel il y a longtemps ? Tu n’as pas une idée de comment l’appeler ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Mar 30 Avr - 19:10





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Demander de l'aide à Gabriel me semblait beaucoup plus abordable que d'en demander à Balthazar qui n'hésiterait sans doute pas à demander quelques chose à ma cousine qui lui coûterait de lui accorder. Du moins je me l'imagine plutôt bien dans cela. Et même si ma rencontre avec Gabriel n'avait pas été des plus sympathique puisque sa mission était de me montrer tout ce que j'avais pu foutre en l'air par mon comportement, il restait déjà le plus calme et le moins sévère. Je regardais alors ma cousine me dire qu'il n'était pas si facile que ça à contacter pour trouver son aide ce qui me fit discrètement relever un sourcil. Avant que je ne comprenne que dans mon cas les choses avaient été bien plus différentes. C'est lui qui m'avait trouvé et non pas le contraire.

« Ecoute, je porte a croire que ce que Gabriel te demandera en échange te coûtera sans doute moins que ce que pourrait te demander Balthazar … Alors C'est toi au final qui tranche et qui prend la décision. »

C'était vrai que pour le moment je ne pouvais pas l'aider plus que cela, mis à part souligner les avantages ainsi que les inconvénient. J'avais appris par moi-même qui Tatiana était capable de prendre ses décisions seule et quelque chose me poussait maintenant a croire qu'elle prendrait la meilleure des deux. En ce qui concernait ce qu'éprouvait Gabriel pour elle, j'étais à peu près sûr de savoir quoi. Même si après mon expédition dans le résultat de mes agissement m'avait secouée je n'avais pas oublier le regard qu'il avait lancer à ma cousine lors que j'avais eu droit à une vision d'elle. Il y avait de la tendresse mais aussi de la tristesse de la voir dans cet état. Chose que je n'avais nullement vu au travers de Raphael durant mon voyage vers le passé. Alors oui, j'étais a peu près certaine qu'il ne lui demanderait sans doute pas autant que Balthazar en contre partie de son aide.

Le regard de Tatiana en disait ensuite bien plus long que si elle avait dit quelque chose avant l'heure lorsque je lui expliquais que j'avais sans doute entraîné Jérémy dans tout cela malgré moi, malgré lui.J'avais pourtant tenter de l'en protéger et ça n'a pas été faute de le faire. J'étais sans doute la plus volontaire pour le lui cacher. Je n'avais pas hésité non plus à lui retirer tous souvenirs de la mort de la sœur de Matt pour ne pas avoir à le voir souffrir, tout simplement par pur égoïsme. Cela dit, il avait au final découvert la vérité que j'avais tenter de lui cacher.

«  Je ne l'ai peut être pas entraîné là-dedans mais en revanche j'ai choisis seule de vivre avec les vampires. Je ne regrette pas ma vie, sinon je n'aurais jamais rencontrer Stefan, Damon ou toi... Et sans quoi je n'aurais pas Lexi non plus. Je dis simplement qu'il avait droit à une vie tout à fait normal et sa je m'en veux. »


Il était vrai que je n'avais pas à regretter tous les bons moments que j'avais pu passer en compagnie de Stefan, les prises de têtes avec Damon et l'arrivée de ma fille. Et c'était dur de s'imaginer également ce qu'aurait pu être ma vie sans tout cela. Mes parents seraient sans doute encore en vie, Jenna et John aussi, et je n'aurais peut être pas eu la chance de faire la connaissance de ma cousine. Et de toutes manière, même si je pouvais le faire je ne suis pas certaine que je serais capable de faire machine arrière pour changer mon avenir. En attendant, j'avais vu ma cousine repasser toute la pièce en revue. Dans sa quasi totalité même. Jusqu'à ce que vienne sa question.

«  Il y a un peu moment, Chance Harbor était encore debout … Mais je n'ai aucune idées de comment faire pour l’appeler. C'est lui qui est venu me voir, parce que j'avais fais de grosses erreurs et qu'il fallait que je me rende compte de tout ce que j'avais fais ... »

C'était un bref résumé et sa reprenait même sans doute trop peut la raison pour laquelle il était venu me chercher et m'offrir un voyage au premier rang de ma vie, de ce qu'elle avait été et surtout de ce qu'elle serait si je ne changeais pas d'attitude.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Mer 15 Mai - 16:16


Mystic Grill ◈ Elena Gilbert & Tatiana Flemming
Le temps d'une pause - Ma famille, je ne l'ai pas choisi
mais il parait qu'il faut savoir pardonner






J
e ne pensais pas que ma cousine me comprendrait. Je m’étais imaginée une nouvelle dispute à propos de Klaus, voir même de Lucifer. C’est vrai que je les accumule en même temps. Je me souvenais bien de la tête d’Elena lorsque je lui avais apprise ma grossesse. Pire encore, lorsqu’elle a su qu’il s’agissait de l’enfant du Diable, tout en étant celui de Klaus également. J’ai cru qu’elle allait vraiment tomber malade. Mais là, elle me comprenait. Je me remettais en question par la même occasion. Ma rancoeur m’avait aveuglé, puisque j’aimais autant Elena que je pouvais la détester. Malgré tout, je ne voulais pas qu’il lui arrive malheur et nous avions presque trouver un terrain d’entente, bien que je préfère glisser lentement toutes les informations, pour que ça fasse moins de choses à assimiler dans l’immédiat.

« Elena … Gabriel est quelqu’un de bien. Je sais qu’il m’aiderait sans rien demander en échange, ou presque. Je sais aussi qu’il est beaucoup moins fourbe que Balthazar. Mais le problème, c’est que je ne sais pas comment entrer en contact avec lui. La seule chose dont je suis sûre, c’est qu’il a une boite de nuit, justement avec Balthazar. Le problème, c’est qu’il faut une invitation spéciale pour y entrer … Même pour trouver l’endroit, puisqu’il parait que l’endroit est visible qu’à ceux qui ont le carton magique. »

Je suis presque sûre qu’avec une bonne dose de magie, j’arriverais à me procurer une invitation. Mais comme d’habitude, ce n’est pas à la magie blanche que je fais allusion. La bonne magie est beaucoup moins puissante que la noire. Mais en contre-partie, cette dernière est plus risquée, puisqu’elle tire sa puissance des Démons. Je venais d’avoir une idée d’ailleurs. J’avais eu bon lire le grimoire d’Esther du début à la fin, je n’y avais rien trouvé. Je ne connaissais pas d’autres Anges qui accepteraient de m’aider. La seule solution était soit de me tourner vers un Démon, soit faire appel à Sam Winchester. Nous sommes amis tous les deux. Ce sont nos erreurs qui font que l’on s’entend si bien. Mais je n’aime pas le mêler à mes soucis. Son frère ne me le pardonnerait pas.

« Nous n’avons pas beaucoup de temps Elena. Lux est peut-être en danger en ce moment-même. Il n’y a que deux solutions pour réussir à nous procurer le carton d’invitation. Soit faire appel à un Démon, pour se servir de sa puissance. Ce qui nous couterait beaucoup, puisqu’il ne ferait pas ça gratuitement. Soit … Sam Winchester … le descendant de Damon et Stefan. Il a déjà fait apparaitre Balthazar à plusieurs reprises. Il sait comment on fait. Il arrivera à se procurer une invitation … Mais … Sam est aussi le véritable véhicule du Diable … »

Très vite la conversation tournait malgré tout dans la direction de Jeremy. Je pouvais comprendre qu’elle s’en veuille de l’avoir entrainée là-dedans, mais quand on a un lien avec la magie, tel qu’il soit, on ne peut pas faire autrement. Notre entourage finit toujours par en pâtir. C’est malheureusement la vie. C’était à mon tour de l’écouter en me pinçant les lèvres. Je n’imaginais pas qu’elle pouvait autant souffrir de tout cela.

« Il a la vie qu’il a choisi d’avoir Elena. Tu n’es pas responsable de tout. Tu as été adopté par les Gilbert c’est vrai. Mais ton père adoptif faisait déjà parti de ce monde. Il chassait les Vampires. Il a transmis sa bague à Jeremy, même si Isobel en a intercepté une. Ce n’était pas de ta faute. La magie était sur la famille de Jeremy bien avant que tu ne vienne au monde. Imagines ce qu’il se serait passé si tu avais été adopté par une autre famille ? Jeremy aurait fini par découvrir que son père était un chasseur. Il aurait pris la bague et aurait voulu marcher sur ses pas. Sauf que sans toi, il n’y aurait pas eu de Stefan pour veiller sur lui, comme s’il était son petit frère. Il n’y aurait pas eu Alaric, puisqu’il suivait Damon. Sans toi, Jeremy aurait été confronté au monde de la magie sans personne pour le protéger. C’est grâce à toi qu’il est en vie Elena. Grâce aux Vampires que tu as attiré jusqu’à Mystic Falls et qui, eux-même, ont attiré Alaric. »

J’étais sincère dans mes propos. Elena avait toujours cru qu’elle était la cause de tout, à tord évidemment. Elle n’a pas choisi cette vie là, mais elle ne peut pas dire que tout est de sa faute … Avec le temps, nous revenions à l’instant présent, en parlant de Gabriel. Je ne savais pas comment l’appeler et Elena se trouvait dans le même cas que moi. Rester ici, n’était pas la solution.

« Je vais demander à Matt de me remplacer pour ce soir et j’essayerai de contacter Sam. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana Ven 24 Mai - 19:30





« Tatiana & Elena »







Le temps d 'une pause



Je n'étais pas venue pour me faire paraître d'une certaine façon aux yeux de ma cousine, je sais très bien qu'il y a eu des moments auxquels je n'ai pas eu la très très bonne réaction face à elle. Et j'avais appris que si je continuais dans cette voie, j'allais finir par la perdre. Je ne pouvais pas me permettre sa, pas de perdre encore quelqu'un de plus autour de moi pour une mauvaise réaction. Même si je ne la connaissais pas depuis toute petite, c'était comme si c'était le cas. J'ai bien conscience que je n'ai pas été la meilleure des cousines qui soit, mais je compte bien changer cela. Avant de mettre les pieds dans le grill, je n'avais aucune idée de l'état dans lequel je la retrouverais. Mais en la voyant aussi mal qu'elle l'était, même si elle tentait de le cacher du mieux qu'elle le pouvait, je ne pouvais pas la laisser comme cela. Sans même l'aider. C'était tout simplement impossible.

«  Ah... Je vois. C'est plus compliqué qu'il n'y parrait mais si on arrive à trouver un moyens pour rentrer en contact avec lui, il faut tenter le coup. Comme tu viens de le dire, il t'aiderait... Je te fais confiance Tatiana, je sais que tu y arrivera et je sais que c'est une très bonne idée. »

Il y a sans doute quelques mois de cela, j'aurais sans doute dit le contraire en le pensant réellement. Mais aujourd'hui, ce n'est pas le cas le moindre du monde. Ce que je venais de lui dire là, je le pensais vraiment. Ma cousine est loin d'être une gamine. Sa je le sais, même s'il m'a sans doute fallut plus de temps que la normale pour m'en rendre compte ! Je faisais tourner à plein régime ma matière grise afin de trouver comment ont pourrait trouver l'aide de Gabriel, sans aucuns résultats. Du moins pas avant que Tatiana elle même reprenne la parole après un court silence. Silence qui m'aidais à mettre tout sa au clair dans ma tête. En l'écoutant, je plissais le front. Mais cela dit, pas parce que je ne voulais pas qu'elle tente ce qu'elle disait mais plutôt parce que je cherchais à comprendre. Et c'était d'ailleurs comme si ma cousine avait lu mon incompréhension sur mon visage qu'elle me donnait bien plus d'explication. De mon côté, je n'avais pas de meilleure idée. Sam serait sans doute la meilleure des personnes pour nous aider dans un premier temps. Il fallait que l'on trouve une solution au plus vite pour retrouver Lux. Même si il peut se défendre, il n'en reste pas moins un enfant. Et même un peu surnaturel, il peut se trouver en danger. Qui d'autre qu'une mère pouvait le comprendre ? J'aquiessais alors doucement à son idée.

 «  Il faut appeler Sam, si on veux un coup de main on ne peut pas faire autre chose que de l’appeler. Je sais que tu es une très bonne sorcière Tatiana, mais je voudrais que tu utilise le moins possible de magie noire dans cette idée … Et puis je suis sûr qu'il ne dira pas non tu sais. »

Même si Tatiana à une longue vie devant elle maintenant, l'instinct de protection que j'ai et aurais toujours vis a vis d'elle devait bien ressortir à un moment donner. Si bien que j'en faisais presque une grimace de peur de la contrariée même si j'osais espérer qu'elle puisse comprendre. Puis la discussion revenait bien vite autour de Jérémy. Est ce que je soufrais de tout ce qu'il avait à vivre maintenant ? Oui, sans doute. Parce que je savais qu'il avait droit lui aussi à une vie normale mais aussi surtout parce que je l'avais vu souffrir trop souvent à cause des choses où je m'étais embarquée. Il fallait que sa sorte, il fallait que quelqu'un d'autre que mon journal sache que j'avais tout de même tout fait pour protéger mon petit frère de tout sa, et que je continuerais toujours de le protéger même si il est au courant de tout maintenant. Ma cousine se pinçait doucement les lèvres en voyant à quel point sa me pinçait toujours le cœur d'avoir sa sur la conscience. Même si comme elle venait de le dire d'une autre manière, c'était inévitable. Quelque aurait pu être le sens des choses, on serait arrivé au même résultat. C'était comme sa et c'était tout. Personne n'avait eu son mot à dire là dessus, et personne ne pouvait rien changer, comme si cela avait été gravé dans la pierre. Je ne trouvais rien à redire la dessus. Tatiana avait entièrement raison et il fallait que je me fasse à cette idée. Tout prendre sur moi n'est pas une solution. Je tentais ensuite un sourire minime lorsque l'on se remettait à parler de Gabriel et du plan que l'on tentait de mettre en place dans les toilette du Grill. Tatiana m'annonçait ensuite qu'elle allait demander à Matt de la remplacer, afin que l'on puisse mettre le plan un peu plus sur pied et appeler Sam. Je venais frotter son épaule en signe d'encouragement avant de lui sourire.

«  Ne t'en fais pas on va retrouver Lux... Je vais prendre mes affaires et si tu veux on se rejoins ? »
Revenir en haut Aller en bas


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: Le temps d'une pause Ft; Tatiana

Revenir en haut Aller en bas

Le temps d'une pause Ft; Tatiana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: SUJET POUR ELENA-