RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

Les préparatifs de Noël (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Mer 28 Nov - 17:42

Les préparatifs de Noël

"C'est bientôt les fêtes "




« Ton frère est persuadé qu’il existe … Si si, je te jure et la dernière fois, on a décidé de partir pour le Pôle-Nord, je voulais lui prouver que ce ne sont que des bêtises d’adultes pour qu’on reste sage toute l’année … Hein ? … T’es sûr de toi ? … Tu n’as pas peur de te faire prendre ? … Ok alors, on fait comme ça … A demain, bonne nuit Lux. »

Sur ces quelques mots prononçaient à voix passe, Yaël raccrocha le combiné du téléphone et partit à la salle de bain. Il s’est fait prendre la main dans le sac une fois comme on dit, il n’a pas envie de retenter l’expérience. Alors pour éviter de se faire gronder une fois encore, le petit blondinet prend soin de se brosser les dents et d’enfiler son pyjama. Quelques minutes auparavant, il avait pris sa douche sans rechigner, ce qui n’est pas dans ses habitudes puisqu’il a une peur bleue de l’eau. Toujours très sage, il partit dans sa chambre, dût se mettre sur la pointe des pieds pour allumer la lumière et direction son lit, dans lequel il se coucha, tirant la couette sur lui. Il attendait gentiment que sa mère ne vienne le border, comme elle le fait chaque soir depuis sa venue au monde. A son arrivée, il la laissa s’asseoir sur le bord de son lit et la regarda en souriant. Elle termina de lui raconter une histoire et le petit garçon ne la lâcha pas du regard.

« Dis maman. J’ai été sage toute la semaine. Est-ce que demain on peut aller au centre commercial s’il te plait ? Il y aura le Père-Noël, mais aussi tous les autres … »

Devant l’hésitation de sa mère, qui venait de lever les yeux en direction de la porte, Yaël tourna la tête à son tour. Son père ne devait pas être bien loin et c’est lui qui maintient la punition. Il sait très bien que sa maman n’ira jamais à l’encontre de son papa, sous risque de déclencher une dispute. Alors à la place d’insister, l’aîné des enfants Mikaelson se contenta de faire une mine toute triste, avant de bien remonter la couette sur lui et de se tourner sur le côté. Il laissa sa mère quitter la pièce sans même un mot pour elle, lui montrant bien qu’il boudait en plus de ça. Il aurait voulu fermer les yeux pour s’endormir, mais il n’y parvenait pas. Se retournant au moins une bonne dizaine de fois, il finit par trouver le sommeil que très tard dans la nuit. Au petit matin, il se réveilla tout seul. Comme c’est samedi, ses parents le laissaient dormir jusqu’à ce qu’il n’ouvre les yeux de lui-même. S’étirant tout en regardant par la fenêtre, il se leva pour se rendre un peu plus prêt du carreau. Pas une seule trace de neige dehors et ce temps commençait à le miner, surtout que Noël approche à grand pas.

En entendant du bruit dans le bas de la maison, le dernier fils d’Elijah se dépêcha d’ouvrir la porte de sa chambre et de descendre les escaliers en trombe. Il s’arrêta rapidement dans l’encadrement de la porte de la cuisine et vit sa mère en train de préparer le déjeuner. Il s’empressa d’aller près d’elle pour l’embrasser, avant de regarder tout autour d’eux.

« Où est papa ? »

Mais son estomac se réveilla en voyant toutes les bonnes choses qui trônaient sur la table de la cuisine. S’installant sur une chaise, il commença par boire un grand verre de sang, suivie de très près par un jus d’orange. Il mangea ensuite son croissant, puis ses tartines beurrées avec soin par sa maman, sur lesquelles elle avait prise soin de rajouter sa confiture préférée. Une fois le repas terminé, il partit se brosser les dents et faire sa toilette, avant de prendre la direction de sa chambre pour s’habiller … Il redescendit et s’installa devant la télévision, jusqu’à ce que sa mère ne le rejoigne pour lui apprendre que son père avait levé la punition de façon exceptionnelle pour cette journée et uniquement cette journée. Tout ravis, Yaël se redressa sur ses petites jambes, alors que Dayanara lui disait qu’ils en profiteraient pour faire les dernières courses de Noël et qu’ils mangeraient quelque part en ville, pour pouvoir passer l’après-midi tranquille dans les magasins. Quand elle partit se préparer, Yaël en fit autant. Il retourna dans la salle de bain, attrapa le pot de gel et s’en mit légèrement sur les cheveux. En descendant, il enfila son blouson, remonta le zip de celui-ci et attendit sa maman. Sa maman qui descendit avec un horrible bonnet qui pique et gratte, et qui lui flanqua sur la tête.

« Il est moche ce bonnet maman. »

Mais c’était ça où il restait à la maison. Prenant sur lui, il finit par sortir et partit dans la voiture, boudant sur la banquette arrière parce qu’il avait l’impression que son bonnet lui bouffait la tête.

« Je suis sûr qu’il a plein de petites pattes, c’est pour ça qu’il pique ! »

Rien à faire, alors il préféra prendre son mal en patience. Il s’en moque parce qu’une fois dans le centre commercial, il l’enlèvera de toute façon. Et il serait même possible qu’il le perde accidentellement qui sait … Une fois sur le parking, il déboucla la ceinture de sécurité et descendit. Sa maman lui donnait la main, mais faut pas rêver, dés qu’il verra quelqu’un qu’il connait, il la lâchera vite fait. En attendant, ils venaient d’entrer dans la galerie marchande et Yaël enleva son bonnet, le mettant dans sa poche de façon à ce qu’il dépasse, tout en espérant qu’il en tombe sans que sa mère ne s’en rende compte.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Mer 28 Nov - 20:37

Les préparatifs de Noël

"De toutes façons j'irais voir le Père Noël, et je lui dirais que je veux mon papa! Et tant pis si t'y crois pas! "




Lexi se souvenait tout simplement de s’être endormie hier soir sur le canapé, dans le salon devant la soirée dessin animé que sa maman lui avait autorisé à regarder. Tout cela parce qu’il n’y avait pas école le lendemain. De toutes manières, même si Elena n’avait pas voulu la petite blonde n’en n’aurait fait qu’à sa tête en profitant du sommeil de sa mère afin de redescendre dans le salon pour regarder ses dessins animés ! Lexi est dans sa pleine période de rebellions ! C’est simplement une manière de petite fille de lui faire comprendre qu’elle n’est pas d’accord avec le fait que son papa soir partit. D’autant plus que la petite Salvatore tient sa mère pour responsable de tout cela. Elle qui a vécu pourtant dans une toute petite chambre d’hôtel avant d’intégrer cette maison que Stefan leurs avaient trouvée. Alors en menant la vie dure à sa mère, Lexi se venge comme elle le peut. S’il y a bien l’un de ses parents que Lexi a toujours admiré plus que l’autre c’est bien-sûr son père. Malgré que la petite tête blonde aime sa maman plus que ton, c’est son père qui restera tout pour elle. Et elle le fait bien comprendre à la pauvre Elena ! Cela dit, la petite fille se réveillait dans son lit où sa mère avait dû la porter une fois qu’elle s’était endormit.

En posant un pied par terre, Lexi fut envahi de cent mille volts, déjà prête pour la journée qui l’attendait. Elle prenait ses affaires en quatrième vitesse et filait aussi vite dans la salle de bain pour aller se laver les dents et s’habiller. Si Lexi n’avait pas eu de mal à obtenir sa soir télévisée, en revanche elle avait dû faire toute une scène a sa mère pour obtenir cette sortie au centre commerciale qu’elle ne voulait ratée pour rien au monde. Et pour cela, la petite avait jouer sur le fait qu’elle se détestait en tant que vampire en le balançant dans la discussion avec sa maman, ajoutant même qu’il n’y avait que son papa qui pouvait la comprendre et que dorénavant elle se retrouvait toute seule à cause d’elle. La fille de Stefan savait comment prendre sa mère par les sentiments, et on ne peut nier le fait qu’elle en jouait énormément. Surtout vu la conjoncture actuelle.

En descendant l’escalier, la petite blondinette vis sa mère dans la cuisine en train de glisser dans le lave-vaisselle la petite vaisselle du matin. Un petit bol était installé sur la table mais même si Lexi alla dire bonjour à sa mère, ce n’était pas pour autant qu’elle allait prendre place sur la chaise. A la place de cela, elle se dirigeait directement dans la direction de petit escalier qui descendait dans la cave. La seule chose dont elle était certaine était qu’elle allait trouver son vrai petit déjeuné dans le congélateur. Son papa veillait toujours à ce que le niveau de poche de sang de celui-ci soit suffisant pour eux deux, mais depuis quelques temps celui-ci se vidait et personne ne venait le remplir. Un jour ou l’autre, quand il sera entièrement vide, Lexi n’aura pas d’autre choix que d’en revenir à sa première nature. Aller chercher le sang à la source directement et non pas dans des poches de plastique. Et n’allez pas croire à la source animale. C’est plutôt loin d’avoir bon gout ! En entendant sa mère l’appeler depuis le rez-de-chaussée de la maison, la petite fille jetait dans un coin de la pièce sa poche de sang, précisément à l’endroit où d’autres s’entassaient déjà. Elle était complètement vide. Il n’y avait pas même une petite goutte de sang qui restait à l’intérieur.

« J’arrive maman ! »

S’étant dépêchée pour remonter en quatrième vitesse, elle laissait claque la porte derrière elle en enfilant par la même occasion ses chaussures aussi vite qu’elle put, puis une petite veste avant de suivre Elena hors de la maison. Son écharpe, elle la retrouvait à la même place qu’hier soir, dans la voiture à la place qu’elle avait occupé sur le chemin du retour de l’école. Elle l’enroulait autour de son petit cou tandis que la voiture de sa mère avançait dans les rues de Chance Harbor. En regardant les alentours, la petite fille s’appliquait à repérer uniquement ceux qui signalaient le centre commercial. En arrivant sur le parking, elle se détachait bien vite tout en ne quittant pas des yeux les vitrines extérieures de certaines boutiques. Tout commençait à prendre des allures de fête, même si Noël n’était pas encore tout à fait là ! Après être descendu de voiture, elle avait machinalement pris la main de sa mère tout en prenant le temps regarder tout autour d’elle lorsqu’elles entrèrent enfin dans le grand centre commercial. Lexi contemplait encore quelques temps de loin chacune des vitrines avant qu’Elena ne décide d’aller dans la direction opposer, une petite boutique qui proposait un large choix de décoration de noël.

« Non… c’est moche. Sa aussi c’est moche ! J’aime pas … C’est pas beau ! »

Lexi ne s’était pas mis en tête d’aller voir les décoration avant de monter sur les genoux du père Noël et s’était d’ailleurs bien pour cela qu’elle répondait à sa mère que chaque chose qu’elle pouvait lui proposer pour décorer le sapin ne lui convenait pas. C’était pour lui casser les pieds. Tout ce qu’elle voulait, c’était voir le père Noël en premier et non pas ses fichues décoration toutes moches ! En soupirant, Lexi regardait ailleurs alors que sa mère bougonnait, la disputait et allant même a lui dire que si elle ne faisait pas un effort elles retourneraient à la maison sans aller voir le père Noël ! En apercevant Yaël avec sa maman entrain de marché dans la grande galerie marchande, elle lui fait un grand signe de la main pour lui faire coucou. Les chances pour qu’il l’est vu était vraiment très minces mais ce n’était pas pour autant qu’elle n’y croyait pas ! Pendant ce temps, elle ignorait totalement sa mère, en faisant tout le tour du magasin au pas de course en se faisant un malin plaisir de tout toucher sur le passage !


Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Mer 28 Nov - 23:35

C'est bientôt Noël

Avoir un enfant n’est pas de tout repos et pourtant, je n’ai pas à me plaindre. Yaël est un petit garçon que beaucoup m’envie. C’est vrai, il est calme, la plupart du temps sage et très intelligent. Mais ce n’est pas facile pour autant. Il a son petit caractère et commence à s’affirmer. Moi qui croyais que les gens exagéraient en parlant de la terrible période qui tourne autour de la sixième et septième année, et bien maintenant je sais qu’ils n’avaient pas tout à fait tord. Depuis peu, mon petit garçon s’est mis en tête de nous défier. De mon côté, je tente d’apaiser les choses, de négocier, bien qu’on me dise que ça ne soit pas la meilleure des solutions. Je préfère éviter, un maximum, le conflit, mais Elijah ne voit pas les choses comme moi. Il reste intransigeant, les règles sont les règles et si Yaël dépasse les bornes, il en subit les conséquences. Dernièrement, il s’est retrouvé puni d’ordinateur mais aussi de sortie. Autant dire que mon petit bonhomme n’était pas très content, mais il acceptait la sentence. De toute façon, lorsque ça vient de Elijah, Yaël accepte tout sans broncher. Si seulement, il en était de même avec moi, ce serait beaucoup plus simple. Mais chaque jour, je le vois changer, non pas physiquement puisqu’il ne grandira plus jamais, mais mentalement. Il devient plus dur à cerner et commence à avoir ses petits secrets. Le plus difficile c’est d’avoir l’impression de le perdre. Je sais que c’est ainsi. Lorsqu’ils sont tout petits, les garçons sont toujours plus proches de leurs mamans, mais en grandissant, c’est l’inverse. Et justement, Yaël est dans sa période papa est le meilleur, il a toujours raison. Ce n’est pas de la jalousie, mais juste un petit pincement au coeur en voyant avec quelle facilité, Elijah arrive à le faire écouter. De mon côté, tout ce que je dis, c’est comme si ça rentrait par une oreille et ressortait par l’autre.

Ce soir-là, après le dîner, Yaël était partie appeler l’un de ses cousins, avec l’autorisation de son père. Je faisais de mon mieux pour ne pas essayer d’entendre ce qu’il disait. Mon fils a le droit à son intimité et même si je suis un Vampire, je n’ai pas le droit d’entraver cela. Alors pour ne pas être tentée d’écouter, je suis sortie dans le parc derrière ma maison afin de passer un peu de temps tranquillement en compagnie de mon époux. Main dans la main, nous parlions peu, mais passions un moment intense même sans se toucher. Nous étions seulement là. L’un à côté de l’autre, regardant le ciel étoilé. En tournant la tête, je plongeais mon regard dans celui de mon Originel, mes lèvres s’étendant dans un sourire. Même s’il faisait froid, ma condition de Vampire me permettait de ne pas frissonner, mais ce n’est pas pour autant que je n’en profitais pas pour me blottir dans ses bras. Ma tête contre son torse, mes mains se rejoignant presque dans son dos, et les yeux fermés, je profitais de ce moment si calme. Sans bouger, je restais ainsi durant quelques minutes, tout au plus. Puis je levais la tête, le regardant de nouveau dans les yeux, avant de déposer mes lèvres contre les siennes, lui volant un baiser. Je le prolongeais avant de le faire céder de mon plein gré.

« Je reviens, je vais coucher Yaël. »

Le laissant à contre coeur, j’avançais dans l’allée du parc, la remontant jusqu’à rentrer dans la maison par la porte de derrière. Je traversais la cuisine, cherchant mon fils du regard. Ne le voyant pas, je me concentrais pour l’entendre dans l’immensité de notre manoir. Il se trouvait dans sa chambre. Grimpante une à une les marches, j’arrivais à l’étage, me rendant auprès de lui. Comme je m’en étais doutée, il attendait la fin de l’histoire que j’avais commencé à lui raconter la veille. Ensuite, sentant son regard assistant, je m’arrêtais en plein milieu de mon récite, le regardant pour qu’il me dise ce qui se passait. En l’entendant, mon sourire s’effaça. Bien sûr qu’il voulait aller voir le Père-Noël, même s’il n’y croit plus. Les décorations illuminent tous les visages. Les enfants sont plongés dans un monde féérique, un univers de magie. Nos petits Vampires, qui souffrent tant de leurs conditions, ont bien le droit de faire une pause, afin de rêver l’espace des vingt-quatre jours avant la veillée tant attendue. Mais dans notre petite famille, nous nous sommes toujours posés des règles. Elijah n’intervient pas sur ma façon d’éduquer Yaël et à l’inverse, j’en fais de même. Je me sentais donc dans l’embarra et mon fils venait de le sentir, puisqu’il se retourna sans même un regard. Je n’osais pas rester plus longtemps dans sa chambre, mais j’avais la ferme intention d’en toucher deux mots au papa.

« Bonne nuit mon chéri. »

Dis-je en refermant la porte de sa chambre après avoir appuyé sur l’interrupteur. Je partis directement dans la salle de bain, faisant couler l’eau le temps d’ôter mes vêtements. Partant dans ma chambre, j’attrapais quelques dessous séduisants avant de reprendre le chemin de mon bain qui se remplissait. Une fois à une niveau suffisant, je coupais l’eau et j’entrais à l’intérieur. Pour me relaxer d’avantage, je fermais les yeux, ne les rouvrant qu’en entendant la porte grincer.

« Tu me rejoins mon amour ? »

En voyant le sourire de mon mari, j’étais déjà satisfaite. Il ne mit pas bien longtemps avant de venir avec moi et c’est à ce moment, j’entrepris de lui parler de Yaël. A ma grande surprise, il acceptait que le petit se rende au centre commercial le lendemain, ce qui ne pouvait que me faire plaisir. Puis, quelques gros câlins plus tard, nous nous retrouvions dans notre lit, profondément endormi l’un contre l’autre. Au petit matin, à mon réveil, Elijah n’était déjà plus là. Il est habitué à se lever tôt et je ne m’en fais plus pour ça. Me levant, je partie préparer le petit déjeuner, ne trouvant pas mon mari dans la maison. Yaël ne tarda pas à me rejoindre et me demanda où se trouvait son père.

« Je ne sais pas, il n’était pas là quand je me suis réveillée ce matin. Sinon tu as bien dormi ? »

Je m’installais face à lui, ma tasse de sang devant moi. L’attrapant par la lance, je commençais à boire une gorgée, ne lâchant pas mon fils du regard.

« J’ai une bonne nouvelle pour toi. Papa est d’accord pour le centre commercial aujourd’hui, mais ne vas pas croire que la punition est annulée. Elle est juste levée, mais dés que l’on rentre, elle reprend. »

Voyant qu’il était d’accord, je le laissais partir se préparer et j’en fis autant en me rendant dans ma chambre. J’attrapais un jean taille basse et un petit top au décolleté plongeant. Je finissais d’enfiler mes longues bottes, et je me brossais rapidement les cheveux, terminant par la touche maquillage. En redescendant, Yaël était prêt, m’attendant devant la porte. J’attrapais ma veste sur mon bras, ainsi que mon sac à main et mes clés de voiture. Je n’oubliais pas qu’il faut rester discret sur notre nature et qu’avec ce temps, les enfants doivent bien se couvrir. Je me doutais que ça n’allait pas lui plaire, mais je lui enfilais un bonnet sur la tête. Il pouvait bien protester, c’était comme ça et pas autrement. Je ne faisais même pas attention à ce qu’il racontait pour me faire céder, même lorsque nous étions en voiture. Puis, en arrivant sur le parking, je lui pris la main pour entrer dans le centre commercial. Ma première escale fut une des nombreuses boutiques de décorations de Noël.
code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Jeu 29 Nov - 11:01



Les préparatifs de Noël feat tout le monde

« T’es pas sérieux… Je vais lui prouver que c’est des bêtises… Bien sûr que je vais le faire… Bonne nuit Yaël. »

Lux s’empressa de raccrocher le téléphone quand il entendit la voix de Lucifer dans la pièce d’à côté. Il venait enfin de rentrer, depuis le temps que le petit espère le voir débarquer. Avoir des parents séparés c’est une chose, mais avoir pour père le Diable en personne, s’en est une autre. Il a tellement de trucs à faire pour réussir à anéantir la race Humaine, qu’il est de moins en moins présent au grand désarroi de son petit garçon. En temps normal, Lux s’ennuie plutôt vite, mais tourner en rond dans une chambre d’hôtel ne fait qu’empirer son tempérament déjà si fort. Il venait d’ouvrir la porte de l’unique pièce où il vit avec sa mère, pour s’empresser d’aller voir son père.

« Tu m’emmène avec toi s’il te plait ? »

Les enfants sont ingrats à cet âge là. Le gamin reproche à sa mère de ne pas aller vivre dans le manoir hanté avec ses deux pères ainsi que ses frères. A la place de ça, il est confiné dans une minuscule chambre d’hôtel et ça ne lui plait absolument pas. Mais comment faire comprendre à un petit garçon de son âge, qu’il est nécessaire d’en venir là ? Lui, tout ce qu’il voit, c’est qu’il ne peut pas vivre avec le restant de sa famille. Qu’est-ce qu’il s’en fout du reste. Alors quand Lucifer disparut en sa compagnie pour le ramener au manoir hanté, Lux était tout content. Mais bien sûr, il savait que dés le lendemain matin, il devrait retourner auprès de sa mère.

Toute la soirée, il l’a passé aux côtés de Klaus, Lucifer mais aussi Conor qui était là également. Même si sur les coups de minuit, le Diable s’était éclipsé pour quelques heures. La maison était bien calme, son frère dormait à moitié à côté de lui et son papa Hybride s’occupait tranquillement dans son coin. Après mur réflexion, le petit Lux se leva et traversa la pièce pour rejoindre l’Originel.

« Papa, est-ce que je peux rester ici ? »

Devant le simple geste de tête de Klaus, Lux capta bien que son père n’avait pas compris ce qu’il essayait de lui dire. Attendant quelques instants, tout en jetant un oeil aux dessins de son paternel, il reprit ses explications aussi maladroitement que n’importe quel petit garçon de son âge.

« Je veux dire… est-ce que je peux rester ici pour toujours ? Avec toi, papa Lu et Conor. »

Il se doute déjà de la réponse, puisque Klaus a lui-même retirer Conor de chez sa mère. Mais le petit gars craint toujours de se tromper. Pourtant, il donnerait n’importe quoi pour vivre ici. Même si l’environnement est bizarre, c’est toujours mieux que l’hôtel. Puis au moins, il a sa famille là… La réponse positive était arrivée, puis la nuit s’était écoulée le plus normalement possible. Le lendemain matin, après s’être convenablement habillé, Lux avait chopé le pot de gel pour s’en mettre plein les cheveux, avant que le Diable n’arrange le désastre. Ensuite, Klaus déposa Conor chez sa mère, et Lux chez la sienne, venant avec lui pour lui annoncer que le gamin viendrait vivre au manoir dorénavant. Après le départ de son père, le petit Ange attendit bien sagement - étrangement - que Tatiana ne vienne le rejoindre pour aller au centre commercial. Ne voulant pas prendre la voiture, il attrapa la main de sa mère pour disparaitre. C’était moins contraignant que la façon humaine de se déplacer. Une fois dans la grande galerie, il regarda tout autour de lui, pour voir s’il n’y avait pas les autres enfants de sa famille. Mais Tatiana l’entraina dans une des boutiques les plus chiantes du monde…. Comme d’habitude d’ailleurs. Mais cette fois-ci, il ne disait rien, sachant bien qu’elle arriverait à lui faire regretter ses éventuels propos. D’ailleurs, il n’est pas stupide et sait bien qu’elle peut le ramener vite fait à l’hôtel.
code par (c) eylika. photo de we heart it.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Mer 5 Déc - 14:03


# Les préparatifs de Noël
« Le Père Noël aurait pour origine Saint Nicolas. On retrouve dans sa représentation toute la symbolique de St Nicolas (barbe blanche, manteau rouge...).
Le père Noël voyage dans un traîneau tiré par des rennes, Saint Nicolas voyageait sur le dos d'un âne. Malgré la réforme protestante du XVIe siècle qui supprima la fête de St Nicolas dans des pays d'Europe, les Hollandais gardèrent leur Sinter Klaas (nom hollandais pour Saint Nicolas) et sa distribution de jouets.

Lorsqu'ils s'installèrent aux États-Unis, Sinter Klass devint Santa Claus. Santa Claus subit des transformations vestimentaires et culturelles pour se transformer en un Père Noël plus convivial. »
# Au centre commercial
# Le Père Noël
A l’approche des fêtes de fin d’année et notamment de Noël, tous les enfants commencent à se montrer impatient d’être au jour J. Il faut dire que tout est fait pour les rendre complètement dingo. Les villes s’habillent de leur plus beaux ornements lumineux, les maisons abritent des sapins convenablement décorés, les calendriers de l’avent et leurs chocolats ne sont là que pour tenter de calmer les esprits pressés, mais rien n’y fait. Rien n’y fait exactement et pire encore lorsqu’il s’agit d’un gamin croisé entre un Hybride à moitié loup-garou et à moitié vampire, ainsi qu’un phoenix. Le petit Conor ne tient plus en place. Il est remuant comme jamais. En classe, il est sûrement l’élève qui visite le plus souvent possible, les divers coins. Cette fois encore, il était impatient que les jours passent. Mais la magie de Noël s’éteint toujours une fois la date fatidique arrivée et les cadeaux ouverts. Il n’y a plus les petites étoiles qui pétillent et les enfants se remettent à attendre patiemment l’année suivante. C’est ainsi chaque mois de décembre depuis la nuit des temps. Enfin depuis que le sapin de Noël et ses décorations ont été inventé.

Ce jour, Conor l’avait passé en compagnie de son grand frère Niels. Depuis que sa mère a interdiction de le voir, le petit gars passe son temps entre son père et son frère ainé. Klaus était passé le prendre, avant de regagner le manoir au fin fond de la forêt, dans un coin où les gens n’osent pas mettre les pieds. Après tout, la réputation de cet endroit n’est plus à faire. La soirée s’était déroulée tranquille, et Lucifer ainsi que Lux étaient venues leur tenir compagnie, avant que le Diable ne disparaisse. Conor avait les yeux rivés sur l’écran de la télé. Les images passaient à une telle vitesse, qu’il devait lutter pour ne pas finir dans les bras de Morphée. Il avait fini par s’endormir et en se réveillant, le lendemain, il se trouvait dans son lit Se frottant les yeux, il partit se préparer avant de rejoindre son père dans la cuisine pour s’enfiler d’un grand verre de sang. Aujourd’hui, il était prévu que le petit Hybride passe la journée avec sa mère. Cela doit faire quelques mois maintenant, qu’il ne l’a pas vu. Il ne savait pas comment réagir et même ce qui allait se passer. Pour le moment, il suivait surtout le rythme imposé par Klaus, se préparant au plus vite une fois l’estomac plein. Son père le déposa, une bonne demi-heure plus tard, chez Tailla. Le petit Hybride se mit à grimper les marches de l’immeuble, connaissant parfaitement bien le chemin. Une fois sur le pallier où il vivait quelques mois plus tôt, il se mit sur la pointe des pieds pour pouvoir presser la sonnette à l’aide du bout de son doigt. De son ouïe développée, le petit mec écoutait ce qu’il se passait à l’intérieur de l’appartement. Ce n’était pas prévu, enfin plutôt Tailla n’était pas au courant qu’elle reverrait son fils, alors sûrement que ce serait une grande surprise pour elle. Des pas se faisaient entendre, se dirigeant vers l’entrée, puis une clé tournant dans la serrure avant que la porte ne s’ouvre.

« Bonjour maman. »

Lança le petit garçon sans vraiment savoir ce qui l’attendait à présent.


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Andréa Tully,


à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 1018
Age : 31





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Jeu 6 Déc - 2:43




Les préparatifs de Noël

« Mon Cadeau avant noel»


L’approche des fêtes se faisait sentir dans toute la ville, les décorations commencer à se faire apparaitre sur les maisons de Chance Harbor. Quand Tailla passer dès les quartiers résidentiels elle voyait tous ses enfants en train de décorer leurs maison avec leurs parents. Souvent il lui arriver de s’arrêter devant une maison et de regarder les gens dedans, qui rit aux éclats tous ensemble. Surtout d’entendre les rires des enfants Tailla fermer les yeux a ses moments la car elle imaginer les rires de son petit garçons. Elle ne penser pas que ce manque aller de plus en plus lui peser, elle a l’impression que a chaque petit garçon qu’elle croise qu’elle verra son fils. Une fois qu’elle passer près du centre-ville elle avait vu un petit blondinet comme Conor et celle-ci a voulu l’interpeller mais c’est arrêter quand elle a remarqué que ce n’était pas son fils mais Lux sont petit frère. C’est vrai que le phœnix pouvait se tromper si facilement car Lux et Conor se ressemble beaucoup et ne peuvent pas dire qu’ils ne sont pas frère. Mais plus les fêtes de fin d’année approche et se vide dans son cœur s’agrandi car elle ne savait pas quand elle aller le revoir et si un jour elle aller le revoir même. Car l’erreur qu’elle avait fait il y a quelques mois auparavant Tailla ne se l’ai jamais pardonné. Et le phœnix qui avait une flamme ardente que bruler en elle c’est presque éteinte, il ne reste qu’en elle un tas de cendre avec quelques braises justes pour la faire tenir et continuer sa vie comme un automate dont la vie est tracé. Comment une mère peut-elle vivre sans son enfant je me pose moi-même la question et c’est ce que le phœnix vie.

La meilleure amie de Tailla, Camille avait vu que le phœnix n’était plus celle qu’elle avait connue, elle n’était que l’ombre d’elle-même. Pour lui changer les idées elles avaient de faire une soirée entre fille dans l’appartement de la jeune maman. La soirée avait commencé dans la fin d’après-midi début de soirée, pour changer les idées de miss Weaver, miss Montgomery avait décidé de l’aider à décorer chez elle comme si son fils était toujours là et que cette année ne sera pas peut être pas comme les autres mais elles allaient faire comme si cette année aller être comme celle depuis 6 ans. Camille était arrivé chez Tailla avec des bouteilles d’alcool pour faire une soirée des plus ordinaire si on va dans le sens de la vampire, elles avaient bu quelques verre en se rappelant les souvenirs d’antan ou elles se sont rencontrée et les circonstances assez marrante maintenant. Et alors que Tailla posa son regard sur le carton des décorations avec une mine triste, Camille qui était avec elle la regarda et regarda Tailla. Elle se leva et pris le carton et lui dit qu’elles allaient décorer l’appartement comme toutes les années ou elles l’on fait. Les deux femmes on décoré en rigolant tout l’appartement et à la fin elles ont fini par s’installer dans le canapé pour regarder un petit film de noël car c’est jours qui approche des fêtes a la télé souvent il y a des films sur les comtes de noël. Alors qu’elles regardaient le film le phœnix s’endormie sur le canapé et Camille avait dû partir peu de temps après.

Le lendemain matin se réveilla car en voulant se tourné elle avait failli tomber du canapé, elle s’assit sur le canapé et chercha sa meilleure amie mais elle ne la voyait pas. Se levant elle alla dans sa chambre voir si Camille avait pris son lit pour dormir mais personne. Alors qu’elle compris que Camille était partit Tailla rangea le bazar qu’il y avait chez elle et partit se doucher et s’habiller car elle avait compris hier soir en étant en compagnie de la vampirella que même si elle avait pas Conor cette année ce n’est pas pour ça qu’elle ne pouvait pas lui acheté des cadeaux peut être que Klaus aller lui laisser l’occasion de le voir juste se jours-là pour lui offrir ses cadeaux comme il avait fait pour son anniversaire. Allant dans la cuisine après avoir fini de s’habiller elle prit un café, elle aller dans son salon pour boire son café sur la petite terrasse qu’elle avait mais d’un coup elle entendit la sonnette de sa porte. Sur le coup Tailla avait cru que c’était Camille qui venait voir si le phœnix aller bien. Posant sa tasse sur la table de salon elle se dirigea vers la porte ne sachant pas ce qui l’attendait derrière la porte. Elle mit la clé dans la serrure car Camille ayant le double de l’appartement avait fermé en partant. Elle tourna la clé dans la serrure et ouvrit la porte et commença à dire en ouvrant la porte

« Tu as…….. »

Mais celle-ci n’a pas fini sa phrase quand en baissant le regard elle vit son petit garçon devant la porte lui disant bonjour maman. Tailla resta sans voix sur le coup les yeux grand ouvert, elle se demander même si elle ne rêver pas encore car pour elle tout cela était impossible que son petit garçon soit la devant elle. Regardant toujours son fils elle se demander ce qui se passer et la quand elle comprit qu’elle ne rêver pas celle-ci tomba à genoux devant son fils les larmes aux yeux. Elle n’y croyait pas, quand on lui avait tant parlé des miracles de noël elle n’y croyait pas vraiment. Mais la de voir son fils devant elle aujourd’hui était un des plus beau jours de sa vie. Elle qui penser qu’elle ne pourrait plus jamais le voir aujourd’hui elle peut le revoir. Alors qu’elle était à genoux devant son fils à l’entrée de son appartement les yeux rempli de larmes tailla tendit ses bras vers son petit garçon et lui dit

« Mon trésor…. Je ne rêve pas …. Tu es bien la….. »

Tailla n’y croyais vraiment pas pour elle tout cela ne pouvait être qu’un rêve car de pouvoir revoir son fils était son plus grand souhait et celui-ci fut réalisé. Et le phœnix c’est que là elle pourra remercier Niklaus de lui permettre de revoir leurs fils. Et surtout elle sait qu’elle ne fera plus jamais la même erreur qu’elle a faite il y a quelques mois.





CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas
http://tomorrows-world.forumgratuit.org

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Jeu 6 Déc - 14:43

Les préparatifs de Noël

" On peut aller voir le pere noel "





Le froid se faisait sentir par se mois de Décembre, la neige tombé par des jours et la ville se couvrez d’un jolie duvet blanc. Pour les enfants cela annoncé surtout bientôt les vacances mais aussi l’arrivée de noël à grand pas. Et pour la petite Chelsey ceci n’épargner pas à la règle, celle-ci était déjà intenable a la base car c’est une vraie pile électrique mais dès que la neige tombe elle aime aller dehors et jouer dedans. Depuis presque 1 mois la petite fille habite chez son père, sa mère avait essayé de venir la récupérer mais des quelles venait la petite fille se cacher ou carrément parte dans le foret de Chance Harbor non loin de la maison de son père pour pas que sa mère ne la récupère. Elle l’avait abandonnée mais la petite fille ne laissera jamais son papa, il a était trop longtemps seul et elle ne veut plus qu’il le soit, bon il y a son parrain Stefan qui est toujours là pour lui et aussi Katherine qui ressemble comme deux gouttes d’eau a Elena dans sa vie. Mais la petite fille ne veut pas laisser son papa seul car elle est si bien avec lui et ne veut pas enfin veut plus partir d’avec lui. S’il veut la faire partir il devra la mettre dehors à coup de pied au cul façon de parler.

Donc dans la soirée Chelsey était assisse devant la cheminée en train de jouer avec sa poupée et entendait son père a l’étage soit au téléphone soit en train de discuter avec Katherine. La petite fille n’aime pas trop cette femme car elle avait entendue parler d’elle part sa mère mais aussi par d’autres personne. Elle se méfie d’elle car le vampire c’était déjà amuser avec son papa il y avait déjà quelques centaines d’année mais aussi avec son parrain. Donc la petite fille reste méfiante de cette femme même si elle voie qu’elle fait rigoler son père. Bon on ne le cache pas une petite fille est très possessif avec ses parents et Chelsey assez avec son père car il est son model. Donc elle était devant la cheminée en train de jouer quand tout à coup son regard se tourna vers la fenêtre car elle entendit un bruit de voiture. La petite fille alla vite à la fenêtre car elle savait que sa mère ne lâchera pas l’affaire pour récupérer la petite. Donc regardant discrètement par la fenêtre elle vit juste que c’était quelqu’un qui avait dû se tromper car la voiture reparte mais quand ses petits yeux regarder dehors elle vit que la neige tombé à nouveau. Les yeux rempli d’étoile la petite fille sortit de chez elle en courant et se mit au milieu du jardin et leva la tête vers le ciel pour regarder les flocons tombé. Elle aimer sa la neige et toute la magie qui tourné autour. Restant un petit moment sans bouger profitant de la neige qui tomber, elle ne se rendait pas compte que le temps passer que ni que son papa était à la porte en train de la regarder. Celle-ci ne se rendait compte de rien s’amusant à tourner sur elle-même sous les flocons de neige, rigolant comme tout enfant. Puis d’un coup elle sentit un regard sur elle, elle s’arrêta et tourna la tête vers la maison et vu son père a la porte et couru vers lui avec un grand sourire. Arriver à ses pieds les cheveux brun parsemés de flocon de neige elle le regarda de ce grand yeux et lui dit

« Papa je peux te demander quelques chose pour demain ? Lexi a dit qu’il y avait le père noël au centre commerciale on peut y aller stp »


Chelsey ne savait pas si son père aller accepter ou pas. Mais ce qu’elle avait appris avec sa mère c’est qui ne tente rien n’a rien. Donc elle demanda à son père et s’il refuse elle sera fixée, attendant la réponse de son papa elle savait qu’il n’allait pas lui donner la réponse de suite. Donc elle le regarda et lui dit à nouveau

« Tu peux y réfléchir papa tu sais. Je vais monter me mettre en pyjama et aller dans mon lit »

Elle fit un grand sourire a son père, et passa juste à coter de lui et enleva ses chaussures rempli de neige et commença à partir en courant mais fit demi tours et pris son père dans ses bras et lui dit juste

« Je t’aime papa »

Puis elle monta a l’étage en rigolant tellement elle était contente que noël arriver et partit dans la salle de bain se laver et se mettre en pyjama. Elle partit dans sa chambre et attendit son père pour qu’ils viennent lui dire bonne nuit. Alors que celui-ci arriva elle le regarda en tenant son doudou dans les bras attendant de voir s’il aller lui dire autre chose que bonne nuit.


Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Jeu 6 Déc - 16:57

Oh Oh Oh ... Où il est le Père Noël ?
Le temps passe à une vitesse hallucinante. De ce côté, les Vampires ont beaucoup de chances de ne pas avoir à faire les frais de mère nature. La vie est si courte, qu’il serait fou de vouloir redevenir Humain. Une chance pour lui, Damon n’a pas perdu la tête et se trouve être plus que lucide. Assez lucide pour se trouver dans la chambre de Stefan, en train de lire son journal intime. Ce petit bouquin l’a toujours bien fait rire en passant. C’est que son frangin est parfois très poétique quand il le veut. A fond dans sa lecture, le Vampire reposa le journal à sa place en entendant le moteur d’une voiture. Il se releva et se dirigea vers la fenêtre, regardant par celle-ci. L’automobiliste ne resta pas longtemps devant chez lui et repartit aussitôt. Ces derniers temps, Damon se méfie des Originels, il reste sur ses gardes, sachant que Rebekah veut récupérer la petite par tous les moyens. Il sait aussi, qu’elle serait capable d’en venir aux mains pour y arriver à ses fins. Pour le moment, les autres Originaux ne se sont pas mêlés de ça, mais Damon sait très bien que si Rebekah vient à demander de l’aide à Kol ou encore à Klaus, il aurait du soucis à se faire. Les deux autres ne sont pas du genre à s’occuper de ces choses là.

Etant resté devant la fenêtre, les yeux posés où se trouvait la voiture quelques instants plus tôt, l’aîné vit sa fille sortir pour jouer dans la neige. Il était resté là, à la regarder pendant quelques instants. On peut dire que l’arrivée de Chelsey dans sa vie, était tout sauf prévu. Mais il ne regrettait rien, au contraire, ça lui faisait plaisir qu’elle soit venue le rejoindre. Il a tellement été seul et rejeté durant sa vie, qu’avoir quelqu’un qui désire rester avec lui, sans y être forcé, c’est assez gratifiant. Tout en entendant la voix de Katherine, Damon s’était retourné pour balancer une bonne vanne comme à son habitude. Il était ensuite passé à côté d’elle, la laissant dans la chambre de Stefan avant de prendre la direction de l’escalier. Une à une, il descendait les marches de marbre se rendant dans l’entrée de la maison. La petite Chelsey s’amusait dehors, mais il ne pouvait pas la laisser trop longtemps sans surveillance, sachant très bien que Rebekah doit souvent tourner dans les coins pour la reprendre. Il ouvrit la porte, et resta bras croisé sur sa poitrine, épaule contre le mur, regardant sa fille jouer, jusqu’à ce qu’elle remarque sa présence. Il la regarda, affichant un léger sourire lorsqu’elle vint à lui. Couverte de neige, les yeux brillants et de sa petite voix d’enfant, elle lui demandait d’aller voir le Père Noël. Ce gros bonhomme que les enfants aiment tant. Ca lui rappelait sa propre enfance, alors qu’il ne devait pas être plus âgé que sa fille, son père lui avait balancé la vérité dans les dents d’une façon si brusque qu’il en avait été choqué. Damon avait posé une question anodine, alors que sa lettre au Père-Noël brulait dans la cheminée. Il se souvient encore, qu’il demandait au gros bonhomme de ramener sa mère à la vie. Pour que son petit frère ne vive pas cette déception, c’était lui qui lui avait fait comprendre la vérité sur ce personnage qui fait tant rêver. Il lui avait révélé en douceur qu’il n’existait pas, évitant ainsi que leur père ne soit, une fois encore, trop brutal dans ses propos. Mais Chelsey ne laissait pas tomber pour autant et continuait sur sa lancée, lui laissant même le temps de réfléchir. Quand elle entra, il ferma la porte derrière elle et en se retournant, eu droit à un câlin. Damon glissa doucement ses doigts dans les cheveux de la petite, ne dissimulant même pas son sourire.

« Je t’aime aussi Chelsey. »

La petite partit vite fait à l’étage, laissant Damon au milieu de la pièce. Il se retourna souriant en l’entendant rire, et se rendit à la cheminée afin d’y remettre un ou deux morceaux de bois. Il resta un long moment près des flammes, observant leur danse jusqu’à ce qu’un bruit ne retentisse en haut. Sa fille devait s’être mise au lit. Patientant encore quelques instants, le Vampire finit par monter à l’étage, prenant la direction de la chambre de la petite. Il traversa la pièce, venant s’assoir sur le bord du lit.

« Il faut que l’on parle à propos du Père-Noël … »

Chelsey est encore jeune, elle a le droit de continuer à croire en la magie de Noël. Et puis, même sans le Père-Noël, il y a ce petit quelque chose qui rend le moment si beau, le meilleur de l’année. L’époque la plus belle pour les petits, comme pour les grands.

« Il y a des personnes qui croient en lui et d’autres non. Un peu comme Dieu, il y a les croyants et les non croyants. Le principal n’est pas ce que les autres pensent ou te diront, mais ce que toi tu crois. Ne laisse personne te gâcher ça. »

Il se pencha, déposant un baiser sur le front de la petite avant de se redresser. Traversant la chambre pour se rendre à la porte, Damon se retourna, doigt sur l’interrupteur qu’il actionna afin d’éteindre la lumière. Il s’apprêta à fermer la porte, avant de dire :

« Dors bien, il faut que tu sois en forme pour aller voir le Père-Noël demain. »

Il savait très bien qu’elle attendait la réponse avec impatience et c’est pour cette raison qu’il avait tardé à le lui dire. Refermant la porte, avec un sourire au coin des lèvres, Damon partit prendre un whisky. Très tard dans la nuit, il était sorti pour trouver une victime à qui il allait piquer quelques gorgées de sang, avant de lui effacer la mémoire. Il n’avait pas dormi plus de deux heures, de toute façon, dans l’absolu, les Vampires n’ont pas besoin de dormir. Ils peuvent s’en passer et ne ressentent pas la fatigue. S’ils se couchent le soir venu, c’est juste une habitude qu’ils ont gardé de quand ils étaient encore Humains.

Le lendemain matin, Damon s’était préparé, terminant de boire sa tasse de sang, quand Chelsey le retrouva. Il la laissa déjeuner tranquillement, avant de l’envoyer s’habiller pour sortir. Une fois la petite fille prête, direction la voiture. Damon laissa la gamine s’assoir devant et avant qu’elle ne boucle sa ceinture, il la prit sur ses genoux, la laissant tenir le volant, tandis que lui s’occupait des vitesses et pédales. En quelques minutes, Damon et son copilote étaient arrivés à destination.
code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Jeu 6 Déc - 21:51

C'est bientôt Noël

" La magie de Noël touche tout le monde, et a tout âge. "




La Journée avait été comme toutes les autres. Emmener Lexi à l’école le matin, partir pour le lycée. Et le soir, allé chercher Lexi et rentrer à la maison. Arrivée là, se retrouver toute seul n’était plus la meilleure des choses. Surtout quand votre enfant vous fait la guerre en vous tenant responsable de tout ce qui arrive. Beaucoup de choses sont de ma faute, pour ne pas dire tout. Et ma fille avait toutes les raisons du monde de m’en vouloir. J’aurais sans doute fait les mêmes choses qu’elle si je m’étais retrouvée à sa place. Son père, son modèle avait préféré partie quelques temps. Certes je méritais ça. Mais pas Lexi qui ne savait pas comment s’y prendre dans cette histoire. D’autant plus que les accès de colère lui faisait perdre pied parfois, ayant de nouveau un certain mal à contrôlé sa soif de sang. Sur ceci même si elle avait fait des gros progrès, elle en restait instable. L’équilibre était tout simplement fragile. Cela dit ce soir, pas décider à faire la guerre avec elle une seconde de plus, j’avais décidé de la laisser regarder la télévision. Il n’y avait pas d’école le lendemain alors pourquoi le lui empêcher ? Je m’étais, par la même occasion, invitée sur le canapé pour regarder les dessins animés avec elle. Même si tout n’était pas tout rose entre ma fille et moi, je l’avais prise contre moi pour lui faire un câlin en lui caressant les cheveux. Je n’étais sans doute pas la maman rêvée pour elle, mais je tentais de faire mon mieux.


Plus de deux heures passaient sans doute sans que nous nous disputions pour des choses aussi bêtes que méchantes. La seule chose qu’elle m’avait demandée avait été d’aller au centre commercial le lendemain matin. Le Père Noël y serait et rien qu’en me le demandant, Lexi était déjà toute excité. Elle avait sans doute dû en avoir déjà parlé à Chelsey sa cousine, avec qui elle était autant fourrée. Elles sont comme deux sœurs a vrai dire, et autant les voir ainsi plutôt que de les voir se chamailler pour n’importe quoi ! En posant mes yeux sur ma fille, je la vis toute endormie blottie sous le petit plaid toujours sur le canapé, tout contre moi. J’attrapais la télécommande afin d’éteindre la télé. Inutile de la réveillée pour la faire monter dans son lit, j’étais en train de la prendre doucement dans mes bras pour l’y porter. Elle n’était pas très lourde, et sa je pouvais encore le faire. Je montais cependant les escaliers prudemment, en allument la lumière avec mon coude sur le passage et fis de même dans le couloir. Allumer la lumière de sa chambre la réveillerais sans doute, c’était bien pour cela que je la déposais doucement dans son lit avant de remonter les couvertures. Je souriais doucement, elle n’avait pas bougée d’un poil du tout. Lexi dormait à point fermé lorsque je lui faisais un bisous sur le front en lui souhaitant un bonne nuit avant de sortir de sa chambre pour aller dormir également.

Le lendemain matin, j’étais la première debout. Prenant le temps de me préparer, je laissais Lexi dormir encore un peu avant de descendre prendre mon petit déjeuné dans la cuisine. Cela ne me prenait pas vraiment beaucoup de temps a vrai dire. Toute seule face a la fenêtre de la cuisine ne donnait pas de quoi faire une conversation. Il y avait juste de la neige qui recouvrait le sol dehors, et rien d’autre. Lorsque je glissais enfin mon bol dans le lave-vaisselle, la puce descendait seulement de sa chambre déjà toute prête. Elle avait le sourire aux lèvres et venait me dire bonjour dans ce même élan. J’allais lui proposer de lui préparer son petit déjeune, puisque j’avais déjà mis son bol sur a table, lorsqu’elle tourna les talons pour descendre à la cave. Ce qu’elle allait y faire était évident, mais je ne pouvais rien faire contre sa. J’en étais en grande partie responsable… Les lèvres pincées devant l’évidence je me rendais dans l’entrée pour ouvrir le placard qui contenait toute les affaires de Noël. Quelques décorations étaient rangées dans un carton, les guirlandes dans un autre et toutes les petites déco dans un dernier. En jetant un coup d’œil dans chacun d’eux, l’envie de rafraîchir un peu tout ça me passa par la tête. Et quitte à se rendre au centre commercial, autant en profiter ! Je refermais donc tout cela, le placard aussi avant de jeter un coup d’œil au revers de mon poignet où se trouvait ma montre. J’allais enfiler mes chaussures lorsque je regardais en direction de la porte qui descendait à la cave.

« On va y aller Lexi, vient t’habiller ma puce s’il te plait. »

J’étais entrain d’enfiler une veste lorsque la petite refit son apparition après m’avoir répondu depuis le sous sol de la maison. Je lui tendais ses affaires, tout en me rappelant que son écharpe était restée dans la voiture la veille au soir. En deux en trois mouvements, nous étions dans la voiture, en route pour aller rendre une visite au Père Noël. Lexi y croyait encore et a vrai dire je n’allais pas lui gâcher son bonheur tout de suite en lui apprenant la vérité sur le Père Noël. Elle avait tout a fait le droit de rêver encore quelques temps voire même une ou deux années de plus avant de savoir ce qu’il en ai de ce bonhomme en rouge qui donne au 25 décembre toute sa féerie. La route n’était finalement pas très longue jusqu’au grand centre commercial. Et je venais a peine de couper le contact lorsque Lexi descendait déjà de voiture.

« Attends moi s’il te plait …

C’était de simple reflexe que toute maman au monde avait sans doute. Personne ne laisserait son enfant se balader tout seul sur un parking, et moi encore moins. En descendant, j’appuyais sur la clé de ma voiture pour la verrouillé ayant pris mon sac a main dans la foulée. Je prenais ensuite la main de ma fille pour traverser jusqu’au grand bâtiment qui contenait mondes et merveilles en cette période de l’année ! En rentrant dans le grand centre commercial je regardais bien évidement en direction du grand sapin qu’ils avaient installé où tout juste devant se trouvait une petite poignée de lutin habillés en vert et le Père Noël traditionnellement tout en rouge bien sûr. Pour le moment, la grand file que les gens faisait pour pouvoir asseoir leurs enfants sur les genoux de celui qui tous les ans, passe dans les cheminée pour déposer les cadeaux au pied du sapin ne me disait rien du tout. Si bien qu’a contre cœur je partais en direction des boutiques, Lexi me suivant de peu. A contre cœur donc, car je savais qu’elle en mourrait d’envie… Mais avec un peu de chance, en ressortant, la file serait moins grande et elle aurait moins a attendre pour dresser au Père Noël la liste de ses vœux. Même si entre nous, je savais déjà ce qu’elle allait lui demandé.

Cela dit, une fois dans la boutique je déchantais bien vite. J’essayais pourtant de détourné l’attention de ma fille en lui proposant de choisir les décorations qu’elle installerait dans son sapin cette années, même si je l’aiderais. C’était en grande partie a elle de choisir. Mais cela n’avait aucun effet, si bien que Lexi profitait même de l’occasion pour dire que tout était moche. Signe qu’elle n’en avait rien a faire du tout et qu’elle préférait largement faire sa tête de cochon.

« Lexi arrête un peu ! C’est ti qui fait le sapin, je te demande juste que choisisse ce que je veux mettre dessus. Et tu dis sa juste parce que tu n’en a rien a faire, mais si tu préfères faire la queue pendant un bon moment ne compte pas sur moi. Ce sera d’autant mieux quand il y aura moins de monde ! »

Je la regardais commencer à bouder tout en soupirant. Moi qui comptait sur une petite journée comme celle-ci ou je misais tout pour lui faire plaisir, c’était un peu louper. Elle faisait encore sa tête de mule en regardant ses pieds lorsque je me remis a farfouiller, tout en reposant a chaque fois les choses qui ne me plaisait pas à l’endroit auquel je l’avais pris. Je regardais dans le coin de l’œil ma fille qui avait fini par faire le tour avec moi, mais cependant, elle prenait un plaisir fou à tout toucher, prenant et reposant sur les bords des présentoirs tout ce qui était susceptible de casser. Pour m’agacer je présume et surtout pour faire comprendre qu’elle n’en avait rien a faire de faire les boutiques pour trouver avec quoi décorer le sapin encore tout vert et tout nu dans le salon. Je m’approchais donc d’elle pour reposer ce qu’elle avait dans les mains en m’attendant bien à la catastrophe.

« Arrête de faire ta tête de mule s’il te plait Lexi, on va aller le voir le Père Noël. Attends juste qu’il y ai moins de monde s’il te plait !

Je l’entendais soupirer tandis que j’en faisais de même mais sans doute plus discrètement, tout en la regardant encore un petit moment. Elle me donnait du fils à retordre oui, sans doute beaucoup plus que passé un moment. C’est sans doute un passage, du moins j’osais l’espérer…



Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Lun 17 Déc - 10:34


Micah & the Others
« Mon plus beau cadeau c'est que mon papa s'occupe enfin de moi »


« Papa, papa … dépêches-toi ! T’avais promis ! »

Sautant sur le lit de son père, Micah tentait de le sortir de son sommeil. Ce n’était pas une tâche évidente, mais il ne lâcherait pas l’affaire aussi rapidement. Après l’avoir secoué une énième fois, Kol ouvrit un oeil avant d’enfin se réveiller. Attendant qu’il se mette debout, le petit garçon s’empressa d’aller s’habiller avant de descendre pour déjeuner. Il faisait tout de même attention aux bruits du dessus, pour être certain que son père ne se recouche pas. S’assurant une dernière fois que Kol était bien réveillé, Micah partit mettre ses chaussures et son blouson, avant de le presser une fois encore. Au bout de quelques minutes, ils étaient enfin en voiture, partant pour le centre commercial, afin de faire les achats de la fin d’année, mais surtout de voir le Père-Noël. Le trajet fut rapide et aussitôt, Micah sortit de la voiture, la contourna et attrapa la main de Kol. Les débuts de leur lien n’ont pas été faciles pour eux deux, mais le petit garçon sait qu’il compte beaucoup pour son père, sinon il l’aurait envoyé sur les roses ce matin-là, au lieu de l’accompagner.

Le centre commercial était décoré de milles lumières. Tout brillait, un gigantesque sapin se dressait fièrement dans le hall du magasin, tandis que des personnes vêtus de costumes de lutins semblaient tout organiser pour la venue du Père-Noël. Des paquets cadeaux étaient disposés au pied de l’arbre qui avait revêtu sa plus belle tenue pour les fêtes. Un énorme fauteuil se trouvait tout près, sûrement attendait-il que le vieux Monsieur ne vienne s’asseoir dessus. Les yeux brillants, comme beaucoup d’autres enfants, Micah avançait sans perdre une seule miette du spectacle. Une petite musique de fond, sur le thème de Noël, rendait le moment encore plus magique … Sa petite main dans celle de Kol, il se laissa diriger jusqu’à ce qu’ils n’entrent dans une boutique de décorations. Commençant à se promener dans les allées, Micah attrapa quelques belles choses et les tendit à son père. Aujourd’hui, ils feraient en sorte de rendre leur maison un peu plus chaleureuse pour les fêtes, même si le Réveillon se passera chez Mikael.

Quelques bonnes minutes plus tard et plusieurs achats, le petit garçon ôta son bonnet et regarda tout autour d’eux. Il trouvait étrange de ne pas avoir encore vue ses cousins, cousines ou même encore la petite Lexi. Mais bientôt, il aperçut Yaël au loin et tenta de lui faire signe.

« Regardes papa, il y a Yaël là-bas ! »

Lâchant la main de Kol, le petit Micah s’empressa d’aller voir son cousin. Il dût slalomer entre toutes les personnes présentes, pour réussir à l’approcher. Un grand sourire sur le visage, il jeta un oeil à Dayanara avant de reposer son regard sur le fils de son Oncle Elijah.

« Je suis content que tu sois venus. Tu vas aussi voir le Père-Noël ? … Oh regardes là-bas ! Il y a ta chérie. »

Dit-il en montrant la direction de Lexi du doigt. Il sait bien que ses cousins, Conor et Yaël, sont amoureux de cette petite fille … Mais vite Kol venait de le rejoindre. Levant la tête pour regarder son père, le petit Micah commençait à s’impatienter.

« On va voir le Père-Noël, papa ? »
Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE) Dim 30 Déc - 20:40

Les préparatifs
Père Noël

Des hypocrites, de la mauvaise musique, tout pour me donner la gerbe



Tous les soirs, Kol a pris l’habitude de sortir s’amuser. Il a près d’un siècle à rattraper, autant qu’il commence fort. Repartant parfois bien accompagné, il rentre quasiment toujours au petit matin, se laissant tomber dans son lit. Généralement, ses compagnes d’un soir, finissent de petit-déjeuner le lendemain matin. Cette nuit là, il était rentré accompagné comme à son habitude quasiment. Menant la demoiselle avec lui, dans sa chambre, ils avaient continué la soirée sur une touche un peu plus intime. La jeune femme ne se montrait pas avare sur le plaisir qu’elle lui offrait, loin de là. Mais comme pour toutes les autres avant elle, quand Kol eut fini de s’amuser, il planta ses crocs dans son cou, la vidant de tout son sang, avant de dégager la carcasse par terre, pour qu’elle ne salisse pas ses draps. L’Originel se laissa tomber sur son lit, remontant la couverture à l’arrache sur lui, avant de fermer les yeux. Il s’était endormi assez vite et n’ayant rien de vraiment important à faire, comptait bien trainer un long moment. Enfin ça, c’était son compter Micah qui ouvrit la porte à la volée, avant de venir sauter sur son lit. Malgré les grognements de son père, le gamin continuait tel un ressort. * Mais où sont les piles de ce gosse ! * Pensa le Vampire, avant de finir par se redresser légèrement. Aussitôt, le petit déguerpit de sa chambre, sûrement pour aller s’habiller va. Kol n’avait pas d’autre choix que de se lever. La veille, pour être tranquille, il avait eu la bonne idée de promettre à son fils, de l’emmener voir le Père-Noël. A présent, il doit honorer sa parole, sous risque d’être pris pour un menteur doublé d’un manipulateur, s’il ne le faisait pas. Le premier endroit où l’Originel alla, se trouve être la salle de bain, prenant une douche bien chaude. A son retour, il attrapa des fringues dans son armoire et s’habilla avant d’ouvrir la fenêtre donnant sur le jardin. Il se baissa et chopa le bras de sa victime, la trainant au sol jusqu’à la fenêtre et la balançant sans aucun ménagement en bas. Il s’occupera de l’enterrer plus tard, là n’est pas sa priorité. En descendant, Kol partit se faire une poche de sang qui sera son seul petit-déjeuner, puisque Micah ne semble pas prêt de lui lâcher la grappe.

Une fois en voiture, après s’être assuré que son fils était bien là, l’Originel prit la direction du Centre Commercial. De toute façon, ça ne lui fera pas de mal de sortir un peu de jour, à la place de glandouiller chez lui. Ce qu’il faut avouer, c’est que les Humains ne lésinent pas sur les moyens pour décorer, le moment de Noël arrivé. Son regard se posait un peu partout, jusqu’à s’arrêter sur Micah, qui lui donnait la main. Le gamin semblait émerveillé devant ces lumières de toutes les couleurs. Il faut dire que c’était la période de rêve des enfants. Perdu dans ses pensées, en voyant le visage de son fils s’illuminer, un sourire naquit sur les lèvres de Kol. Il ne mit pas bien longtemps à l’entrainer dans une boutique de décorations, le laissant même choisir tout ce qu’il voulait. Puis une fois les achats réglés, le petit garçon lui lâcha la main pour rejoindre Yaël. Ne le suivant que de loin, il ne tarda pas à le rejoindre saluant sa belle-soeur d’un petit geste de la tête, avant de poser son regard sur Micah qui lui demanda d’aller voir le Père-Noël.

« Oui on y va. »
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: Les préparatifs de Noël (LIBRE)

Revenir en haut Aller en bas

Les préparatifs de Noël (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: Sujet Tailla-