RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mar 16 Oct - 20:49


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy


IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Installé dans l’amphithéâtre, j'écoute le professeur qui donne son cours. Si, je dois me montrer attentif à ses propos car cet homme détient mon avenir universitaire entre ses mains. Je dois également avouer que mon esprit est ailleurs. Il est vrai que je ne suis pas connu pour être le rigolo de service ni même le mec sympa du coin. J'ai une réputation qui me colle à là peau. Il faut dire que je ne cherche pas à démentir ces conneries, ni même à contre-dire ceux qui pensent cela de moi. Je préfère encore être simplement détestés par ces crétins plutôt que de devoir faire semblant. Je n'ai jamais été très à l'aise en société. De plus ! qui a cherché à comprendre mon attitude. Cette envie de me dépasser et d'être toujours le meilleur dans ce que j'entreprends. A vrai dire, personne ne se pose la question, je ne suis à leurs yeux que ce crétin qui se la pète ! un branleur qui n'a rien dans le crane et qui préfère rester dans le superficiel. Il est donc pas étonnant que personne ne puisse prétendre me connaître ? qui peut se vanter d'être mon ami. Je suis toujours assis à ma place alors que le professeur débite son cours.

Je suis entouré par une bande d’abruti ! j'ai la nette impression que tout le monde se fiche de moi. Je dois admettre que je ne félicite pas la tâche des autres. Je me montre chiant, casse-pieds mais surtout insultant vis à vis d'eux. A l'instant présent, je pense à la disparition de mon père. Ce père qui avait toujours tout fait pour rendre mon enfance joyeuse puis au suicide de ma propre mère. Des disparitions tragiques qui n'ont pu que me marquer. Étrangement, la seule personne qui arrive à me comprendre est ma grand-mère. Je relève ma tête, pose mon regard sur cet homme qui continue encore et encore de nous expliquer les méthodes littéraires. Soudain, quelques murmurent se font entendre parmi les étudiants, puis une question. Je continue de les observer tout en me demandant s'ils peuvent avoir conscience de ce qui nous entourent. Peuvent il imaginer que certains d'entre nous sont encore plus différent qu'ils ne peuvent le croire. D'ailleurs, je me demande si cette bande de crétin croit à la magie.

La sonnerie de l'établissement sonne dans un bruit sourd et quasiment douloureux pour les oreilles. La première chose que je fais est de remettre mes lunettes de soleil sur le nez puis de mettre mes affaires, mes livres et quelques feuilles à l'intérieur de mon sac. Une sacoche que je porte en bandoulière. Je me faufile jusqu'à cette porte qui pourra m'apporter la liberté. Évidemment, je croise le regard de quelques un de mes camarades. Et c'est à ce moment là, qu'un nul me bouscule. Mettant ma main sur son épaule et le poussant fermement, je ne manque pas de lui dire ma façon de penser.

" Tu peux pas regarder où tu mets les pieds ! "

Le mec semble surpris et ne semble pas savoir quoi répondre face à mon agressivité du moment. Je me détourne de lui, sans lui accorder plus d'importance. Je reprends la direction de la porte et quitte cette salle pour mon plus grand soulagement. Remontant le grand couloir, je quitte l'université. J'ai bien envie de prendre un peu de bon temps. Un petit instant rien que pour moi, dans l'espoir de décompresser quelque peu. C'est la raison qui me pousse à rejoindre le centre ville où plus précisément le B'well Coffe. C'est après quelques minutes de marche que je me retrouve dans l'établissement. Étant un enfant de Chance Harbor, ma tronche est connue. La serveuse m'adresse un large sourire en me voyant débarquer.

La Serveuse : " Salut mon mignon, les cours sont terminés ? "

Posant mon regard sur elle, tout en lui adressant l'un de mes plus beaux sourires. Quoi ? comment ça je drague ? bon ! juste un peu mais je ne manque pas de lui répondre. Je lui précise d'une voix chaude et mélodieuse que je viens trouver un peu de paix dans ce lieu. La jeune femme me regarde et me désigne ma table habituelle tout en me précisant qu'elle va m'apporter un café. Je traverse le café afin de me rendre à la dite table. Je m'y installe puis dépose mon sac dessus. L'ouvrant, je sors un bouquin dans le but de lire un peu. Le temps que la serveuse revienne vers moi pour m'apporter une tasse de café, je commence à lire tranquillement. Il faut dire que dans ce lieu, j'ai mes petites habitudes. Mais surtout, je sais qu'ici, on me foutra une paix royale.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mar 16 Oct - 23:38

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




La journée promettait d’être longue, du moins le début l’était déjà beaucoup plus que Cassie de l’aurait imaginé. La preuve, elle venait de quitter la maison abandonner dans la forêt, où elle est cinq autres sorciers avait élu ce lieu comme leur QG, en claquant la porte derrière elle. Son excès de colère, il était certainement du à toute cette magie noire qu’elle devait a son père et qui courrait dans son sang sans arrêts. Cela dit, ce n’était pas faute d’essayer de se contenir et de s’éloigner de ce type de magie. Cassie sait qu’a cause de cela, elle peut tuer des gens sans le vouloir. Elle juste tout simplement à vouloir que la pire des choses lui arrive et cela se produit. S’éloigner de cette magie, elle y arrivait. Mais c’était encore du temps où Adam se souvenait de tout et où John Blackwell n’avait pas encore effacé les souvenirs de sa relation avec Cassie que cette dernière y parvenait tant bien que mal.

Dorénavant cette époque est tout simplement révolu. La cause de ses problèmes n’est pas seulement la perte de mémoire d’Adam et ses efforts pour qu’il se souvienne de ce qu’ils ont vécus tous les deux Ni même du fait que Diana soit sa sœur, mais aussi Lucifer. Si le cercle se réunissait bien plus souvent qu’à l’accoutumé c’était bien parce que le diable en personne s’attaquait à la ville, de près comme de loin. Afin de ce changer les idées et éviter que son trop pleins d’émotions ne fasse exploser tout ce qui se trouve autour d’elle, Cassie avait très vite repris le chemin vers le centre ville avant d’arriver devant la façade du B’well Coffe où elle passait beaucoup de temps. Elle est, a ses heures perdues serveuse dans ce café, mais aujourd’hui si elle s’y rendait, c’était uniquement en tant que cliente. Le premier réflexe de Cassie en entrant était tout simplement de regarder autour d’elle afin de chercher une place, cela dit, au même instant, son portable vibra dans sa main. En consultant l’écran, elle vit le numéro de Diana s’afficher et laissa sonner. Il était hors de question qu’elle décroche, préférant largement se calmer avant de prendre une quelconque décision. Cassie appuya sur la touche « ignorer » alors qu’une des serveuses l’interpellait pour la saluer.

« Hey, Salut Sarah ! »

La jeune femme esquissa tout simplement un sourire de politesse, tentant au mieux de cacher sa colère. Elle se rendit ensuite vers le comptoir pour prendre la commande d’une pâtisserie avec un café latte. Le regarde de la sorcière fut ensuite attiré par un garçon, assis à la table où elle s’asseyait elle-même avec ses amis habituellement. Il lissait tout simplement un livre, et très franchement il semblait plus intéressé par la serveuse qui venait lui avait dit bonjour un peu plus tot. Cassie leva tout simplement les yeux au ciel avant d’entendre la dénommée Sarah s’énervée sur la caisse enregistreuse.

« Le tiroir est encore coincé ? »

Voyant l’autre blondinette acquiescer désespérément de la tête, Cassie passa de l’autre côté du comptoir, prête a lui donner un coup de main pour l’ouvrir, mais à sa manière. Le tiroir restait très rarement coincé avec elle, pour la bonne et simple raison qu’elle faisait appel à sa magie noire pour le débloquer. En théorie, les membres du cercles ne sont pas censé pouvoir utiliser leurs pouvoirs en individuel mais grâce à sombre part de pouvoir la demoiselle le peut. Si bien que sous les yeux inquiet de sa collègue, Cassie murmurait « verrouiller, déverrouillé » plusieurs fois à la suite jusqu’à ce que Cassie entende le mécanisme s’actionner et le ticket s’imprimer. De plus elle avait joué sur la discrétion. Jamais personne ne devrait savoir ce qu’elle est réellement. Avec un sourire pincée, la blondinette releva la tête.


« Et voilà ! Bon… Je vais me trouver une table, tu crois que tu peux m’apporter tout ça dès que c’est prêt ? »

Cassie partie une fois qu’elle eu sa réponse pour tenter de se trouver une place puisque tout le monde semblait s’être donné le mot pour se rejoindre dans ce café. Cela dit, la seule place qu’elle pu trouver semblait être à la table du jeune homme bien solitaire avec son livre sur les genoux. Sans hésiter, même les lèvres pincées Cassie s’avançait.

« Bonjour … Je peux m’installer ? A moins que vous attendez quelqu’un … »

On ne peut pas dire que la jolie sorcière soit la reine pour aborder quelqu’un qu’elle ne connait pas, et d’autant plus encore lorsque c’est tout simplement pour avoir une place assise et ne pas faire le pied de grue dans un café.




Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mer 17 Oct - 10:03


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy


IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Relevant la tête. Mon regard passe au travers de la fenêtre de l'établissement. Il faut que j'arrête de me prendre la tête pour un oui ou pour un non mais arrêter serait bien trop simple. A moins que la mort ne vienne me délivrer de toutes mes questions. Dehors, quelques voitures circulent alors que dans le café, le bruit des paroles des autres clients commencent à devenir un bruit de fond désagréable pour moi. Je voulais trouver un lieu tranquille, surtout que je pensais sincèrement qu'à cette heure. Le B'Well Coffee serait bien moins fréquenté. Soupirant fortement ! je ne dissimule pas mon agacement face à la situation actuelle. Je ne suis pas du genre à faire semblant et je ne compte pas commencer maintenant. Je reporte toute mon attention sur mon livre. Non pas qu'il soit passionnant mais c'est une occupation comme une autre.

J'attends que la charmante serveuse ! Sarah si ma mémoire est bonne. Vienne à moi afin de m'apporter mon café. Il faut dire que comme je suis un habitué des lieux, la jeune femme sait fort bien que je ne viens prendre que du café. Je ne suis pas le genre de mec à boire de l'alcool juste comme ça. Je ne vois pas quel plaisir on peut trouver à siroter de l'alcool à toutes heures de la journée. Cependant, il m'arrive, si je tombe au fond du gouffre ou en cas d'idées noires de vider quelques bouteilles mais cela reste occasionnelle. Je continue de lire, un bouquin qui n'est vraiment pas intéressant et ne parvient pas à capter mon attention. Pour preuve, même la tête baissée, je peux percevoir cette gamine qui vient d'entrer dans le bar. Ok ! ok !! c'est une gamine mais il n'en reste pas moins que c'est une charmante petite blonde. Il est étonnant comme le fait que mon considère comme superficielle me colle parfois à la peau. Il faut dire que là, en l'observant quelques secondes, je ne peux que la regarder de manière superficielle et me faire un avis plus ou moins correcte. Tout ce que je peux retenir, c'est que cette fille est une belle blonde. Il semblerait que si je ne me considère pas comme un mec superficiel, dans le cas présent, je le suis. Je reporte mon regard sur le bouquin. J'essaye de faire abstraction des différentes conversations qui ont lieu dans le café. Ceci n'est pas facile mais je vais bien y parvenir.

Soudain, je relève ma tête ! je tourne mon visage sur la droite puis sur la gauche. Je peux la sentir, la ressentir. L'usage de cette magie. Je ne dois pas me montrer trop surpris au risque d'attirer l'attention de la personne qui use de ce lien malsain avec la terre. Je rebaisse ma tête, reporte mon regard sur les lignes d'écritures. Reprenant cette lecture plus qu'ennuyeuse. Après tout, chacun est libre de faire ce que bon lui semble même si pour ma part, user de cette magie n'est pas en respect avec notre principe de respecter la nature. Nous sommes des garants , des gardiens d'une magie qui traverses les hommes et les femmes. S'en servir pour faire le mal, n'est qu'une simple aberration pour ma part. En tant que sorcier, je ne peux pas concevoir que l'on puisse choisir ou agir de la sorte. Je décide de ne pas fouiner davantage. Un sorcier ou une sorcière usant d'une telle façon de la magie, doit avoir ses raisons et lui parler ne servirait strictement rien. Enfin, c'est ce que je pense alors pourquoi perdre de mon temps et de mon énergie à déblatérer avec quelqu'un qui ne voudra rien entendre ni comprendre. Je me demande à quel moment Sarah va se décider à m'apporter mon café. Si je ne l'avais pas entendu pester contre le tiroir caisse, j'aurai bien pensé qu'elle s'amusait avec mes nerfs mais surtout avec ma patience. Puis ! une voix féminine et douce s'adresse à moi. Une fois de plus ! je relève ma tête afin que mon regard se pose sur la fille qui me parle.

Il s'agit de la jolie blonde que j'ai reluqué un peu plus tout. Cette dernière me demande si elle peut s'installer à ma table ! tout en prenant de soin de se renseigner sur le fait de savoir si j'attends quelqu'un. Mon livre toujours ouvert sur mes genoux ! la fixant du regard. Je me décide à lui répondre.

" Ouais ! tu peux t'asseoir, j'attends personnes et tu es libre de t'asseoir où bon te semble " D'accord ! je ne me montre pas très chaleureux mais après tout. Je ne suis ni chaleureux ni même sociable alors pourquoi faire exception même pour une gamine. De plus, elle me vouvoie ! qu'elle ne compte pas à ce que j'en fasse autant. Surtout que le fait qu'elle use du vous me laisse un semblant d'idée que je suis déjà un vieux con alors que je n'ai que vingt deux ans. Puis elle !! elle à quoi ? seize voire dix sept ans à tout casser. Il est dommage d'avoir déjà des grands airs à un âge si jeune, enfin que voulez-vous ! nous vivons dans un monde de faux-semblants. Cependant, j'ajoute rapidement : " Oh et inutile de te sentir obliger de me parler " Une fois de plus, enfonçant le clou, je me montrais tel que j'étais, c'est à dire un type désagréable.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mer 17 Oct - 20:39

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




Cassie a simple quelques principes, et si elle n’a pas aimé la façon dont le jeune homme en face d’elle venait de lui répondre, c’était pour la bonne et simple raison qu’elle n’avait fait preuve que de politesse en le vouvoyant. Elle ne le prenait pas non plus pour quelqu’un de plus âgé qu’elle, c’était simplement de la courtoisie. Si bien qu’elle se gardait tout de même bien de lui répondre sur le même ton dont il avait fait preuve avec elle. Certes a ses yeux elle devait certainement avoir des allures de gamine et ça Cassie en a bien conscience. Seulement, si il pouvait savoir de quoi il retourne réellement.

« C’était une simple question, on va dire qu’il n’y a pas vraiment de place Et du moment que tu ne me prend pas pour une folle, sa me va très bien »

Les mots, comme bien souvent avait dépassé la volonté. Si elle n’avait pas voulu entrer dans son jeu de la grande ignorance la plus parfaite, c’était râté. Cela dit, La jeune femme en reste une très bonne joueuse lorsqu’elle commence. Si bien que les lèvres pincées non pas de gêne mais de toute autre chose après sa réplique, elle déposa à ses pieds son sac alors qu’elle s’asseyait en déboutonnant sa veste afin de la poser non loin d’elle. Pour ensuite lier les gestes à la parole, elle sortit de son sac le journal de sa mère tout relier de cuir et de lacet de la même matière en guise de fermeture. Il était certes un peu fripé, mais pour être franche la jeune sorcière était a peu près certaine qu’ Amélia s’en était servi au moins un bonne centaine de fois avant elle. Etant donné que malgré les apparences, ceci n’en soit pas moins que le grimoire de sa mère.

Cela dit, afin de ne pas passer pour la plus parfaite des cinglées, bien que sortir un grimoire de magie dans un lieu public bondé d’humain était déjà pas mal audacieux, la jeune femme se gardait bien de sortir le parchemin faisait guise d’arbre généalogique du côté Blackwell. Il y avait déjà bien assez de magie dans le coin entre elle, son grimoire et … Pour tout vous dire, elle sentait un vague de bonne magie tout près d’elle. Alors qu’elle avait commencé à feuilleter les pages jaunies a la recherche du symbole qu’elle était pratiquement certaine d’avoir vu sur le parchemin mais aussi ici, elle relevait doucement les yeux, gardant tout de même la tête baissée avant de s’apercevoir que Sarah venait tout justement lui apporter sa commande. Elle la remerciait tout en la laissant poser devant l’inconnu au bataillon une grande tasse de Café. Une chose était sûr, ce ne pouvait pas être sa collègue qui déchargeait cette sensation étrange.

Le garçon qui n’avait plus du tout l’air inspiré par la lecture qu’il faisait lorsqu’elle a débarqué, croyant qu’elle pourrait enfin mériter sa petite pause parfaite. D’ailleurs, dès qu’il lui avait adressé la parole, aussi désagréablement que possible, Cassie avait baissé les bras. Mais cela dit, elle gardait les griffes dehors, bien prêtes à lui faire entendre les mêmes choses. Il faut dire qu’elle est très bonne joueuse si on y va par là. Le jeune homme aux cheveux châtain donnait tout simplement des coups d’oeil discret en direction de Cassie une fois que Sarah fut de nouveau derrière le comptoir. Quant à la jeune sorcière, elle se contentait tout simplement de feinté de lire tandis qu’elle remarquait la curiosité naissante du garçon.

Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mer 17 Oct - 21:08


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy


IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Elle se justifia. Haussant les épaules tout en l'écoutant me dire que ses propos n'étaient guère plus qu'une simple question puisqu'il n'y avait plus vraiment de place dans le café. Je soupire, non sans essayer de le dissimuler. Après tout, je ne connais pas cette fille. Partager une simple table, dans un café, ne fait pas de nous des amis. Et c'est une chance d'ailleurs, car pour moi, cette fille ne doit ou ne peut, être qu'une de ces poupées plus occupées à savoir qu'elle paire de chaussures elle va pouvoir assortir à sa tenue du jour qu'autre chose. Mon jugement est peut-être un peu trop direct, trop sévère mais on m'a tellement roulé dans la boue que je préfère nettement attaquer le premier. Je préfère encore qu'on me voit ou que l'on pense de moi, que je suis le roi des connards plutôt que de passer pour le mec sur qui on peut marcher sans aucuns remords. En guise de réponse, je n'ai donc que soupirer même si l'envie de l'envoyer une nouvelle fois bouler s'est bien faite sentir. Je reporte mon regard sur mon livre mais ce dernier n'arrive plus à maintenir ma concentration. Et voilà ! cette fille que je ne connais pas vient de flinguer mon moment détente. Si je n'avais pas demandé un grand café, je me serais simple tiré en lui laissant le loisir de pouvoir utiliser la table comme bon lui semble. Ouais ! je suis un associable et alors ! je l'assume pleinement.

Sarah, la jeune serveuse vient vers nous. Elle est toujours aussi souriante cette fille et cela fait plaisir à voir. Il est étonnant car la serveuse semble détendue en ma présence alors que celle qui se tient assise en face de moi ne l'est pas du tout. Il y aurait de quoi se poser des questions mais la réponse tient dans le fait que j'ai déjà parlé avec Sarah et que d'après elle, je me pourrie moi-même la vie, à me fermer aux autres. Enfin, Sarah dépose la commande de la jeune femme puis me donne mon café. Je pose mon bouquin sur le coin de la table puis j'attrape cette tasse que je porte immédiatement à mes lèvres. Tout en sirotant mon café qui est particulièrement chaud. Je ne peux m'empêcher d'observer cette fille assise devant moi. Je dois dire que je ne regarde pas qu'elle mais également ce qu'elle est entrain de lire. Il ne me faut pas bien longtemps pour me rendre compte que sa lecture n'est pas celle d'une pré-adolescente. Les pages du livre sont jaunis par le temps mais surtout elle ne semble pas vraiment très à l'aise lorsqu'elle tourne les pages. Tout en continuant de boire. Je ressens toujours ces vibrations de magie néfaste. Je me doute bien qu'une personne, présente dans ce café, use de magie noire mais pour le moment. Si de mon côté également, je me doute bien qu'il ne s'agit pas de Sarah. Je suis entrain de me poser des questions sur le cas de cette fille. Ce peut il que derrière le visage de cette poupée blonde se dissimule une sorcière. Cela serait étonnant ! comment une fille qui semble aussi superficielle pourrait tomber ou avoir un lien avec la magie. Je sais bien que notre lien avec la magie n'est pas un choix, que ce dernier coule en nous sans que nous y pouvions vraiment quelques choses. Mais si tel est le cas, c'est que la magie peut vraiment toucher n'importe qui. Basculant en arrière afin que mon dos entre en contact avec le dossier de mon siège. Je continue de l'observer tout en buvant mon café. Je me doute bien qu'à force de la regarder, elle va finir par s'adresser à moi. Je sais également qu'elle risque de m'agresser verbale au regard de mon attitude mais ce n'est pas une petite fille qui va me faire peur.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mer 17 Oct - 23:09

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




Si la jeune femme prenait un grand soin a ne pas décrocher ses yeux du grimoire, c’était tout simplement pour ne pas regarder celui qui ce tenait en face d’elle. Cela dit, en portant la main à la grande tasse que Sarah, la serveuse, lui avait apportée elle leva la tête vers lui tout en buvant une petite gorgée de son café latte. Cela dit, son attitude la fit froncer le front. Elle ne comprenait pas en effet pourquoi il lui portait autant d’intérêt. Si bien que Cassie était prête à regarder derrière elle. Sentant le liquide brulant lui piquoter les lèvres, elle reposa sa tasse sur la table tout en constatant qu’il avait laissé son livre fermé sur le bord de celle-ci.

« Pourquoi tu me regardes comme ça ? »

Pour dire vrai, Cassie s’attendait presque a voir pointer sur son visage un sourire narquois qui aurait pu clairement aller avec son attitude. Cela dit ce n’était pas le cas. Après tout, cela arrive a tout le monde de se tromper et elle ne faisait pas exception a cette règle. La petite sorcière était sans doute blonde, elle sait également se servir de son cerveau. C’était ce qui lui faisait comprendre d’ailleurs, qu’il la couvait du regard pour une toute autre que ses beaux yeux bleus. Cassie reposait son regard brièvement sur le journal de sa mère avant de relever de nouveau la tête avec un petit air ingénue, faisait mine de réfléchir.

« Oh je vois … tu crois que toutes les filles comme moi, les blondes, ne s’instruisent qu’avec des livres pour adolescente ?! »

Finalement, elle ne pouvait pas contenir son sourire et même un petit rire tout en secouant la tête, complètement désabusé. A vrai dire, il ne changeait pas vraiment des gens qui l’entouraient. Ils se fient toujours à ce qu’ils voient aux premiers coups d’œil. Cassie referma le journal tout en reprenant sa tasse entre ses mains pour les réchauffer. La jeune femme était bien décidée à casser le mythe de la blonde superficielle qui n’a d’yeux que pour les paires de chaussures assorties a la robe de soirée. D’ailleurs c’est loin d’être mon cas, étant donné qu’il faut déjà me trainer loin de chez moi pour que je me décide à aller danser le temps d’une soirée. Les mains de Cassie s’étaient posée sur la couverture de cuir, la serrant même lorsqu’elle le mit debout sur la tranche avec la bonne intention de partir. Par ailleurs, si elle le si fort c’était tout simplement parce que la sorcière sentait un vague de colère s’écouler dans sa part de magie sombre. C’était même donc pour cela que le contenue de sa tasse commençait à faire quelque bulle. Cela dit, elle essayait tandis bien que mal de regarder ailleurs. Cassie s’avait qu’a cet instant même le jeune en face d’elle allait la fixer avec des yeux ronds comme des billes si elle ne s’arrêtait pas


Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Jeu 18 Oct - 6:40


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Mon livre était déposé sur le coin de cette table. Je portais doucement la tasse que venait de me servir Sarah à mes lèvres. Tout en laissant le liquide s'écouler en moi ! je ne détachais pas mon regard de celle qui était en face de moi. J'ai bien conscience que d'observer quelqu'un de la sorte ne se fait pas. Tout comme, je sais très bien que mon attitude peut la déranger ou la mettre mal à l'aise. Mais autant être honnête. C'est bien une telle réaction que je recherche à provoquer chez cette fille. De toute manière, que les gens m'aiment ou me détestent, je m'en moque. Qu'ils puissent avoir un avis négatif ou positif sur ma petite personne ne changera pas ma vie puis j'estime que s'ils n'ont rien d'autres à raconter ou du temps à perdre en parlant sur ma petite personne, c'est que leurs vies doivent être d'un ennui mortel.

Je sais bien qu'au plus profond de moi ! je ne suis pas le crétin que je laisse paraître. Que je ne suis pas aussi dégueulasse que ça. Non ! je pense même parfois être quelqu'un de bien mais par peur de souffrir, tout comme le fait de vouloir se protéger. Je préfère nettement continuer à être une ordure plutôt que de laisser des gens entrer dans ma vie pour les voir repartir quelques temps après. On a trop joué avec moi et je ne compte pas laisser un tel pouvoir à une autre personne. Continuant de boire, petite gorgée par petite gorgée, mon café, je l'observe toujours. D'une, il est vrai que sa lecture m'intrigue ou du moins, plus le livre qu'elle est entrain de lire. Et de deux, cette vague, ce flux de magie ne peut qu'attirer mon attention. Il est rare de ressentir une telle connexion avec les forces magiques. Si j'osais, je penserai même que cela est presque jouissif que de ressentir une telle sensation. Au moins, cela ne veut dire qu'une seule chose, que je ne suis pas le seul sorcier dans le coin. Un point qui peut me rassurer même si cette magie est noire donc négative, elle n'en reste pas moins de la magie. Puis, soyons honnête, tout sorcier sait que la magie ne devient réellement noire qu'en fonction de nos choix, de nos agissements. Alors si cette personne détenant un tel potentiel de magie noire venait à faire de le bien dans ses agissements, sa magie peut elle toujours être considérée comme noire ? ceci est une vaste question dont je n'ai pas encore la réponse.

La jeune fille s'adresse à moi ! Elle me demande la raison qui me pousse à la regarder de la sorte. Histoire de jouer avec ses nerfs. Arquant mon sourcil droit, ce qui me donne une expression de visage fort particulière mais surtout autant le dire, donne l'envie même de me baffer. Je continue de l'observer. Silencieux et continuant de boire mon café. Je sais bien que je ne devrais pas agir de la sorte avec elle mais tout ceci est plus fort que moi. On me dit si souvent que je suis un salaud que j'ai fini par le croire. Après, suis un salaud pour autant, ça ! je ne sais pas trop. Cependant, elle vient à reprendre la parole en m'indiquant qu'elle comprend. Qu'elle se doute que je pense qu'elle est une blonde parmi tant d'autres et qu'elle ne cherche qu'à s'instruire que dans les magasines pour adolescentes. Je dois dire que je ne m'attendais pas à ce que cette gamine se montre aussi intuitive. Qu'elle parvienne à comprendre ce que je pensais d'elle en analysant simplement mes attitudes. Reposant ma tasse sur la table. Je bascule mon torse en avant, afin que mes coudes viennent se déposer sur la table. Je me penche dans sa direction afin que mon visage s'approche du sien.

" Ouais ! tu as parfaitement raison ! c'est ce que je pensais ! "

Cependant, marquant une petite pause. Je plonge mon regard dans le sien. Et dans un grand miracle, mon propre visage s'illumine d'un sourire que je lui adresse. La pauvre ne doit pas comprendre mon changement d'attitude.

" Mais visiblement, je me trompais ! Tu es moins superficielle que je ne pouvais le croire. "

Bon ! je suis le genre de personne à savoir reconnaître ses torts ou ses erreurs. Et là, c'est ce que je fais en face de la jeune fille. Je n'ai aucune gêne à avouer mon erreur. Estimant, l'avoir mal jugé, surtout suite à sa réflexion qui démontre tout son tempérament de feu. Je ne peux que reconnaître mon empressement de lui mettre une étiquette sur le front. Autant donc d'essayer de faire un monde honorable et de lui faire comprendre mon erreur. Oui ! essayer de lui faire comprendre car au final je ne fais toujours pas dans la délicatesse pour lui répondre. Mais, peut-être que cette fille sera la première a pouvoir fissurer la carapace qui m'entoure. Qui sait ? dans cette ville tout est possible.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Jeu 18 Oct - 20:49

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




Un simple clignement d’œil et un soupir discret, Cassie reprenait le contrôle de ses émotions. Elle savait que c’était encore la meilleure manière qu’elle avait trouvée jusqu’à présent pour faire retourner dans sa tanière sa magie noire. Et même si elle tentait tant bien que mal de faire le bien avec cette forme de magie, elle n’en faisait pas moins appel à la magie qui était contre-nature de tous sorciers qui se respecte. La jeune fille en a bien conscience, ce n’est pas non plus la moitié d’une ignorante. Cela dit si il y avait bien quelque chose qu’elle n’arrivait pas à comprendre là maintenant, c’était bien l’attitude du jeune homme qui se trouvait assis devant elle. Et qui, il faut le dire, avait opté pour une attitude bien plus avenante depuis qu’elle avait ouvert la bouche afin de savoir pourquoi il la regardait comme une bête de foire. Et s’il y a bien une chose que Cassie ne supporte pas, c’est que l’attention des autres soit attirée sur elle. Elle a toujours été cette fille discrète mais pas pour autant facile. Et par « fille pas facile » j’entends tous les sens du terme. Il lui arrive bien parfois d’avoir un caractère de cochon, de tout faire pour qu’on la déteste et le clou de tout cela est tout simplement le fait qu’elle est une dure a cuire. Elle résiste toujours. Cassie est quelqu’un de très dure a convaincre et ce depuis toujours et d’autant plus encore depuis qu’elle a découvert ses pouvoirs et que certaines épreuves liées à cela sont passées par là. C’est ce que l’on peut appeler l’instinct de conservation. Pourtant d’un autre côté, si on voit le meilleur d’elle-même, Cassie est quelqu’un de généreux. Si se mettre en danger peur sauver au moins quelqu’un, elle n’hésitera pas à le faire une seule seconde. Et même si elle ouvre rarement son cœur, celui qui à cette chance là ne sait pas combien cet effort peu valoir.

Cela dit, pour l’heure il n’était pas question de cela. Elle était, à cet instant même, bien plus sur la défensive et sur ses gardes qu’en mode chamallowtoutmou. Cassie regardait donc la personne devant elle se rapprocher de la table, basculant son torse en avant pour finalement venir s’y accouder. Elle l’écoutait avouer ses torts, car oui elle avait visé juste. Comme bien souvent, on lui avait collé une étiquette sur le front marqué au stylo rouge « attention blonde écervelée de première ! ». Ceci dit, elle n’avait pas raté l’occasion de lui faire remarquer le contraire. Et quelque chose de plus rare encore, le jeune homme s’était montré honnête avec lui-même en avouant son erreur. Mais ce n’était pas pour autant que le front de la petite blonde ne se plissait pas encore légèrement alors qu’elle portant de nouveau sa tasse aux bords de ses lèvres pour boire encore quelques gorgée avant de la reposer à sa place.

Regarder ailleurs. C’était la première chose que Cassie avait fait après que son regard ait croisé celui de l’inconnu. Et son sourire, après celui-ci, on ne pouvait que croire en le fait qu’il été réellement sincère. C’était bien la première fois qu’elle s’entendait assez bien, et c’est encore un grand mot pour le moment, avec quelqu’un qui juge autant les gens aux premiers abords. La jeune sorcière ne pu pas s’empêcher de sourire avant de répondre.

« Fait attention, tu pourrais très vite regretter ce que tu dis. »

Cassie avait poussé un peu plus loin sa lecture avant de joindre doucement ses doigts autour de sa tasse. Si elle baissait une seconde le regard s’était tout simplement pour se rendre compte qu’elle également devait mettre les choses au clair. Elle aussi l’avait mal jugé. Elle avait vu en lui le pire arrogant que l’on puisse croiser, et il venait tout simplement de démentir cela. Cassie qui s’était toujours promis de ne jamais juger aux apparences venait tout simplement de le faire, emportée par la situation. Mais lorsque l’on l’attaque, la sorcière à tout de même un bon répondant. Cassie relevait tout simplement les yeux pour croisé de nouveau son regard, tout à fait à l’aise.

« Je dois avouer que je me suis aussi trompé sur toi... Tu n’es pas si arrogant que tu ne le laisse voir, tu viens de me prouver le contraire. »

Par ailleurs, la jeune fille blonde avait eu du mal a cacher un sourire d’évidence lorsque entendit qu’il l’avait jugé en tant que fille superficielle. En même temps, dès que l’on croire une blonde c’est la première des choses qui nous passe par la tête ! Cela dit, elle avait été honnête avec lui également, elle venait mettre au clair le fait qu’elle avait eu des idées préconçues de lui.


Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Ven 19 Oct - 10:37


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Ne détachant pas mon regard de la jeune fille. Je me posais quelques questions à son sujet. Je me doutais qu'elle devait en faire autant. A la fin de mes réflexions, je ne cache pas que j'avais hâte d'entendre sa réaction. Allait elle profiter de mon moment d’honnêteté pour se venger et se comporter d'une manière aussi odieuse que j'avais pu l'être envers elle. Il faut dire que je n'avais pas été vraiment délicat avec elle. Cependant, est-ce que je regrettais mon attitude. Non, pas vraiment. Je suis ainsi et je ne compte pas changer. On a bien trop souvent marché dessus pour qu'aujourd'hui ! je me décide à redevenir le petit mec fébrile que je pouvais être par le passé. Mes coudes étaient toujours déposés sur la table. Je prenais appuis dessus afin de fixer la demoiselle du regard. Cette dernière rétorqua que je devrais faire attention car je pouvais regretter fortement ce que je venais de dire. Une menace, une mise au point ! je n'en sais trop rien mais je suis le genre de mec à assumer mes actions comme mes agissements alors les regrets ne sont pas vraiment pour moi. De plus, les seuls regrets que je puisse avoir ne peuvent se limiter qu'à deux. Le premier est le fait de n'avoir pas pu profiter davantage de la présence de mon père et le second de n'avoir pas eu le temps de dire à ma mère que je l'aimais de tout mon cœur . Pour moi, les regrets ne sont que des actions ou des propos qu'on a pas le courage de dire. Alors non ! je ne regrette pas ce que je viens de dire tout comme je n'aurai eu aucun regret à me manger une paire de claque de sa part. Je l'aurai assumé sans bronché, sans rien dire !. Après tout, j'aurai tout à fait compris qu'elle se montre aussi méprisante vis à vis de moi puisque de mon côté je venais de le faire.

Sauf, que la demoiselle enchaîna, tout en avouant qu'elle même m'avait mal jugé. Mes coudes quittèrent la table et mon dos revient prendre place contre le dossier de la chaise. Mes doigts enlacèrent de nouveau la tasse que je porte à mes lèvres. Toutefois, je ne la quitte pas des yeux. Il est étonnant de voir que cette fille se comporte comme moi. Elle reconnait m'avoir catalogué de mec arrogant mais que visiblement, je ne le suis pas autant que je veux le laisser paraître. Je suis stupéfait de voir sa capacité d'analyse. Oui ! cette jeune adolescente m'intrigue de plus en plus. Sans le savoir, elle vient de me piquer au vif, de me démasquer. C'est bien l'une des première personne que je crois qui parvient à voir en moi. Je suis quelque peu troublé, je dois l'admettre. Reposant ma tasse sur la table, tout en la regardant lire de nouveau. Je reprends la parole.

" Je n'ai que rarement regretté mes faits et gestes "

On aurait pu s'attendre à ce qu'à la suite de cette phrase en découle une justification. Que j'explique le pourquoi du comment mais rien n'allait venir. Je ne suis pas non plus, le genre de mec à me livrer au coin d'une table dans un café. La confiance est une chose importante à mes yeux mais surtout une chose que je ne veux plus accorder juste pour ne pas souffrir. Je dois revenir également, sur l'effet que ses yeux fait en moi. Un simple croisement de regard mais il est bien étonnant que je me sente aussi troublé par un simple regard. J'ai l'impression que ces yeux dissimulent autant de souffrance que les miens tentent de cacher. Finalement, puisque cette petite interruption n'aura durée que quelques secondes, j'enchaine en lui disant :

" Et bien ! visiblement nous sommes partis sur de mauvaises bases. L'un et l'autre n'avons fait que nous juger sur des idées préconçues. "

Il aurait été bien que je présente des excuses mais pourquoi m'excuser alors qu'au moment où je m'adressais à elle, je pensais sincèrement ce que j'avais pu lui dire. Puis, autant le dire maintenant, les excuses bidons ou non pensées ne sont pas chose que j'aime faire. Je préfère rester sur la franchise. Mais surtout, il ne fallait pas s'attendre à ce que je deviens soudainement tout mielleux ou tout gentil, juste pour arranger la situation. Je venais déjà d'admettre que j'avais tort à son sujet. Je n'allais pas non plus me rabaisser à présenter des excuses qu'elle jugerait certainement malvenues. Continuant de la regarder, tout en maintenant mon sourire. Je continua sur ma lancée.

" Thaïs ! je m'appelle Thaïs autant que tu le saches si tu souhaites me faire quelconques reproches. Avec un prénom tout est bien plus facile à dire. "

Et voilà, encore une approche peu délicate de ma part mais essayez de combattre votre propre tempérament et il revient au galop. Mais désormais, je savais que cette fille pouvait faire la part des choses et voir qu'en réalité, je ne suis pas ce connard que je laisse paraître.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Ven 19 Oct - 23:03

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




Qui aurait pu croire que finalement la petite sorcière s’entendrait un tant soit peu avec un garçon comme lui ? Si elle parait nunuche à premières vues, elle ne l’est pas pour autant. C’est bien souvent sa qui l’a placé à l’écart des autres, un peu comme lors de ses premiers pas dans son cercle de sorciers. Il y a le temps de l’analyse et celui où elle lâche tout ce qu’elle a à dire. Quelques part, c’était exactement ce qu’elle venait de faire avec Thaïs, c’était son prénom. Oui tout serait bien plus facile à dire. Et quelque part lorsqu’il lui dit ceci, Cassie se remarqua une fois de plus que se faire passer pour ce qu’il n’était pas dans le fond était sans doute plus facile pour repousser les gens. Si bien que la jeune fille en levait les yeux au ciel avec un mince sourire avant de porter sa tasse à ses lèvres, buvant un peu de son café latte avant de le reposer.

« Je n’ai pas à te dire quoi que se soit, je suis sans doute un peu comme toi Thaïs. Ont est partis sur de mauvaises bases alors autant gardé les reproches pour plus tard, et les préjugés aussi ! »

La journée avait certes pas très bien commencée pour Cassie, et même si elle allait un tant soit peu continuer sur cette lancée on dirait bien que les choses commençaient à s’arranger un tout petit peu tout de même. Croisant les mains de nouveau autour du mug à l’effigie du Café, les yeux de la blondinette s’étaient posé dans ceux de Thaïs le plus naturellement qui soit. C’est parfois même déroutant tout ce que l’on peut lire dans le regard de quelqu’un. Elle le sentait quelque part protecteur envers lui-même par son agissement. Et à ce moment même, alors qu’elle détournait le regard quelques seconde avant de reprendre la parole avec un sourire un peu plus confiant, Cassie se demandait bien ce que lui pouvait voir dans le sien.

« Oh et… moi c’est Cassie. Et le bureau des plaintes est aussi ouvert alors hésite pas une seule seconde ! »

Le coin des lèvres de Cassie remontait bien plus d’un côté que de l’autre, c’était de l’amusement. Une pointe d’humour même. Autant équilibrer les choses ! Elle était loin de se sentir mal à l’aise en sa compagnie, pas comme au début où elle avait largement l’impression de se penser de trop dans le coin. Au point où elle regrettait presque d’avoir mis les pieds ici. Pour le moment, la jeune sorcière ne s’était pas encore départit de son sourire, le réduisant certes a son minimum avant d’engager la conversation. Prenant même un faux air de réflexion.

« Alors dit moi ! Qu’elles sont les raisons qui t’ont poussée à parler à la fille a qui tu as interdit de te parler ?

Cassie prenait le temps de lever les yeux vers Thaïs tandis qu’elle décrochait entre ses doigts un morceau de sa viennoiserie avant de l’enfourné dans sa bouche. Certes, elle savait que les préjugés et les fausses idées y étaient pour un peu. Mais elle sentait également qu’il y avait autre chose. Elle se sentait dans ce qui l’entourait, cette vague de magie qui ne tournait pas très loin d’eux. Même si elle ignorait encore précisément d’où cela venait, ça l’intriguait. La jeune femme poussait un peu vers lui la viennoiserie qu’elle s’était prise.

« Sers-toi si tu en veux. »

Elle lui servit un sourire de politesse, tout en restant un tant soit peu méfiante.



Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Ven 19 Oct - 23:58


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Je continuais de siroter mon café. Je suis le genre de personne à prendre mon temps dans un bar. Je dois dire que je n'ai pas très envie de trainer dehors. Je suis bien mieux à l'intérieur du B'Well Coffee. Mes lèvres effleures la tasse comme elles pourraient effleurer les lèvres du jeune fille. Il faut dire que je me montre délicat dans ce mouvement. Reposant la tasse sur la table, j'écoute la jeune fille me répondre. Cette dernière me rétorque qu'elle ne sait pas trop quoi me dire sauf peut-être qu'elle est un peu comme moi. Mais surtout qu'elle pense tout comme moi que nous devons garder les reproches et les préjugés pour plus tard. Je ne peux qu'acquiescer dans un mouvement de tête.

Je continue de percevoir cette afflux de magie cependant, je ne suis pas en mesure de dire d'où elle provient. D'ailleurs, je suis loin de me douter que cette vague magique vient de celle qui se tient devant moi même si je dois admettre que j'ai quelques doutes au regard de l'aspect du livre qu'elle était entrain lire. Elle se présente. Ainsi, cette jolie blonde se prénomme Cassie. Je dois dire que c'est un bien joli prénom pour un beau brin de fille. De plus, cette dernière précise que dans son cas également le bureau des plaintes est ouvert si je le souhaite. Je soupire, lui adresse un autre sourire. Je n'ai aucune réclamation à faire. De toute manière comment pourrais-je lui faire des reproches alors que je me suis mal comporté avec elle. Pour le moment, je reste silencieux tout en continuant de l'écouter. Toutefois, Cassie enchaine en me demandant ce qui a pu finalement me pousser à lui parler. Une question bien pertinente. Je dois dire que je ne la pensais pas aussi vive d'esprit lorsque je l'ai vu la première fois. Puis, alors qu'elle commence à grignoter sa viennoiserie, elle me dit que je peux me servir si j'en veux.

Continuant de la regarder et de lui sourire de la manière la plus charmante possible, je me décide à reprendre la parole. Je commence donc par sa proposition touchant ce qu'elle est entrain de manger. " Je te remercie Cassie mais je n'ai vraiment pas faim " Non pas que je souhaite l'offenser ou que je n'ai pas confiance pour me servir mais un simple café me convient parfaitement. Alors, j'enchaine à mon tour afin de lui expliquer la raison qui à motivé mon changement de comportement.

" Ce qui m'a poussé à parler à la fille à qui j'ai interdit de me parler, est son sens de l'analyse mais également au fait que tu es du tempérament. Enfin ! pour résumer, tu n'es pas la fille superficielle que je pensais. Je dois même avouer que ta compagnie m'est particulièrement agréable. "

Et voilà que je me lançais dans des compliments. A croire que prochainement la terre elle-même allait tourner à l'envers. Je crois bien que cette fille, enfin Cassie commence déjà à avoir un effet apaisant sur moi. Ce qui peut paraitre surprenant mais peu à peu, je parviens à me détendre. A lui sourire avec plaisir et à prendre un vrai plaisir à discuter avec elle. Son regard me trouble. Surtout que nos yeux n'arrêtent pas de se croiser, de se chercher. C'est étrange, voire ironique. Il y a quelques secondes, nous nous parlions à la limite du tolérable et là, nous sommes entrain de discuter comme si nous étions des amis. Je continue de croire que Cassie à toutes les clés en mains pour briser la carapace que j'ai mis autant de temps à bâtir autour de moi.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Sam 20 Oct - 0:58

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




La demoiselle souriait simplement lorsque le jeune homme en face d’elle la remerciait de lui proposer de sa viennoiserie tout en précisant qu’un café lui suffisait. Si elle baissait les yeux sur ses mains l’espace d’instant c’était avant de reporter son regard sur Thaïs toujours assis face à elle, lui expliquant les raisons qui l’avait poussé à lui adresser la parole. Si Cassie n’avait pas eu l’impression d’être une bête de foire à la limite d’être l’objet de sa moquerie, elle ne lui aurait sans doute jamais adressé la parole. Tout simplement parce que le silence et le plus grand des mépris avec des personnes comme lui dans ces cas-là. On a beau toujours avoir répéter a cette brave petite de ne pas répondre à la provocation parce que c’était mieux ainsi, la jolie blonde en avait toujours fait le contraire. Même sous ses petits airs d’ange. Et non non, ne vous en faites pas pour elle, ses chevilles vont très bien !

« Bonne analyse, mais ne compte pas sur moi pour te fier aux apparences… Ont a tous des secrets. »

Bien plus détendu lorsqu’elle croisait son regard lorsqu’elle lui parlait, la jeune sorcière ne se défaisait que très rarement de son sourire si ce n’est pour arborer un air un peu plus sérieux mais néanmoins joviale. Quant à a sa compagnie, elle n’était pas du tout capable de savoir si elle était agréable ou non vu l’humeur avec laquelle elle avait mis les pieds dans le B’Well. Et tout cela a cause d’un cercle de sorcier certainement envieux quelque part de ne pas avoir recours à leurs pouvoirs en individuel. Cela dit, son humeur s’arrangeait au fur et à mesurer. Même si on est encore loin du compte pour dire que Thaïs soit le seul à la faire sourire et tout le tralala. Elle connait bien trop peu de chose sur lui, sauf peut-être le fait qu’il se fait passer pour un gougeât de première. D’ailleurs en parlant de magie, Cassie se trouve moins sur les gardes quant à sa magie noire lorsqu’il lui semble être en compagnie de personnes normale. Et ceci n’était arrivé que rarement, certainement d’ailleurs qu’avec Jake avant qu’elle n’apprenne qu’il est un sorcier lui aussi.

« Pour ce qui est de la compagnie agréable, je ne sais pas trop mais je veux bien te croire ! »

Cassie lui adressa un sourire parfaitement détendu avant de sentir son portable vibrer dans la poche de son jean. La blondinette soupirait tout en l’extirpant de l’endroit afin de voir le nom de l’appelant sur l’écran de son téléphone. En voyant figurer « Adam », elle raccrocha directement afin que se dernier retombe sur sa messagerie. Elle n’avait aucune envie de décrocher pour se retrouver dans le même état avec lequel elle était entrée ici quelques instants plus tôt. La demoiselle posait son téléphone non loin du livre qu’elle lisait un peu plus tôt avant de sourire lèvres pincées.

« Ce n’est pas mon petit copain, ni des amies de crêpage de chignon. C’est juste… une longue histoire. »

C’était sa ruse pour couper court à la discussion même si c’était aussi sans doute une réponses qui poussait plus souvent les personnes a plus de curiosité encore. Elle n’avait pas à se justifier et elle le savait très bien, c’était une preuve de plus que parfois elle est ainsi.


Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Sam 20 Oct - 10:06


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

J'allais devoir me résoudre à faire signe à Sarah afin qu'elle m'apporte un second café. Je ne m'attendais pas à discuter autant avec Cassie. Plus je parlais avec elle et plus je sirotais mon café. Je prenais et reposais la tasse sur la table. Venant de refuser poliment la viennoiserie qu'était entrain de manger la jeune fille. Nos regards continuaient de se croiser ! ce qui ne manquait pas de faire croître en moi une sensation particulière. Je dois dire que la seule personne qui peut prétendre me connaître et me voir réellement n'est autre que ma grand-mère. Cette femme est simplement la personne la plus importante dans ma vie de merde depuis la disparition de mes parents. La personne a qui je me confie sans aucune crainte, elle serait donc étonnée de me voir parler de la sorte à une parfaite inconnue. Surtout que ma grand-mère est bien plus habituée à me voir rentrer entre deux policiers plutôt qu'avec des amis. C'est ma façon d'être ! je ne suis pas la personne la plus aimé à l'université. Je suis solitaire, arrogant et grincheux. J'aime juste qu'on me foute la paix.

Cassie me rétorque que je ne dois pas compter sur elle me fier aux apparences. C'est étonnant ! comme tout le monde, je sais bien que je ne devrais pas me fier simplement aux apparences, comme j'ai pû le faire en voyant Cassie pour la première fois. En la voyant entrer dans le B'Well. Immédiatement, j'en avait conclu, qu'en découvrant une blonde, elle ne pouvait être qu'une écervelée. Sauf, qu'elle n'avait démontré en seulement quelques mots, qu'elle pouvait faire preuve d'une analyse correcte. Tout en ne la lâchant pas des yeux. Elle ajoute que de toute manière nous avons tous nos secrets.

" Déjà que la vie est pathétique alors si nous n'avions pas de secrets pour la pimenter, elle serait vraiment chiante. "


Je la regarde et je ne m'en cache pas. Cassie peut penser ce qu'elle veut. Que je suis un pervers ou un mec étrange voire bizarre. Je m'en contrefiche. Mais cette dernière m'intrigue tout autant que les flux de magie qui continuent de me parvenir. C'est une douce attraction et je dois dire que j'aime ça. Cela fait tellement longtemps que je n'ai pas ressenti telle émotion dans ma vie que je déguste tout simplement ce fabuleux moment. Venant de lui préciser que je trouve sa compagnie agréable, la très belle blonde me rétorque qu'elle veut bien me croire. Outttcchhh ! je m'attendais à autre chose ou du moins à une petite phrase gentille pour exprimer la réciprocité. Visiblement, je me suis planté. Je devrais ne pas m'emballer de la sorte. Toutefois, je la regarde toujours au moment même où son téléphone portable vibre. Je l'observe toujours mais sans rien dire. Je ne m'occupe pas de ce qu'elle peut bien faire. Si elle a envie de répondre ou de raccrocher. Je ne m'attendais pas à une explication aussi petite soit-elle. Cassie me précise que ce n'est ni son petit copain et encore moins des amies de crêpages de chignon. Le coin de ma lèvre droite se soulève et s'étire lentement. Mon sourcil gauche se soulève comme pour démontrer que je suis plus qu'intéressé par les informations qu'elle vient de me fournir. Assise face à moi ! elle ajoute que tout ceci est une histoire compliqué. Je me demande ce qu'elle attends de moi. Veut elle en parler ou c'est un moyen de me faire comprendre que cela ne me regarde en rien. Enfin ! je ne peux que me dire que s'il elle n'avait pas voulu en parler, elle ne se serait pas justifiée de la sorte. Décidément j'ai parfois du mal à comprendre les filles. Tout en la regardant, lui souriant. Je lui rétorque.

" Je vois. "


Je venais de lâcher ces deux mots car à voir le soudain visage de Cassie. Cela devait être une très longue histoire mais surtout une histoire fortement compliquée. Si elle voulait en parler ! je serai là pour l'écouter mais fallait pas non plus attendre à ce que je me lance dans des phrases réconfortantes afin de lui tirer les vers du nez.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Sam 20 Oct - 15:01

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




Pour avoir été trop franche, Cassie l’avait été. Comme bien souvent, les mots sortent de sa bouche sans qu’elle le veuille vraiment et c’était ce qui c’était passer lorsqu’elle en était venue à parler de la compagnie. Si le jeune homme en face d’elle n’avait rien laissé transparaitre, elle aurait juré pourtant que le petit blanc qui s’était installer l’espace d’une seconde était dû a ce qu’elle avait dit. Mais ils en venaient vite à parler des fâcheux secrets qui finalement étaient fait pour pimenter la vie. Si La jolie blonde tiquait un peut, c’était en raison des siens. Son père était censé être décédé dans un incendie de bateau, sa mère avait vu la mort la mort chez elle, dans leur maison alors que Cassie a avait crevé une roue de sa voiture sur le chemin du retour. D’autant plus que la perte de sa mère était du à un sorcier qui avait agi ainsi pour déclencher les pouvoirs de Cassie en perdant son dernier parents. Et d’ailleurs si sa magie ne s’était pas manifestée avant c’était tout simplement parce que son père n’était pas mort mais qu’il se cachait. Tout cela pour afin que la magie noire de Cassie prédomine sur l’autre.

« Oui enfin, parfois on s’en passerait bien ! »

Un petit rire lier à l’évidence lui avait échappé. Les secrets font ce que nous sommes, sa c’est certain. Mais parfois on se passerait bien de certains petits détails qui les entourent ! En posant ses lèvres sur sa tasse, elle buvait encore quelques gorgées avant d’arriver progressivement au fond de sa tasse. En la reposant sur la table, elle posait son regard sur le livre que Thaïs avait eu un peu plus tôt entre les mains avant de le regarder de nouveau.

« Tu étudies ? »

La question était en soit très débile. Mais en somme, le livre qu’il avait déposé sur la table ressemblait d’avantage à un livre d’étude qu’à un livre de poche… Cela dit, c’était pour éviter de se livrer d’avantage sur le coup de téléphone qu’elle avait reçu. Pour dire, Cassie ce voyait très mal lui dire « Oh c’est rien, juste une bande de sorciers qui n’en font qu’à leur tête de temps en temps et qui me demandent de les rejoindre dans une maison abandonnée ! ». D’ailleurs peu importe pour quoi elle passait à ses yeux, le principal était qu’elle pensait passer une journée des plus normal. Et parler de tout et de rien y contribuait. La demoiselle souriait à Thaïs tout en interpellant Sarah qui lui répondit tout simplement d’un signe. Elle arriverait. Même si le l’endroit se désengorgeait un peut, il n’en restait pas moins qu’il y avait encore un peu de monde comparer à d’habitude. Si bien que l’idée de lui prêter mains forte lui venait en tête. Cela dit, Le jeune homme toujours assis en face d’elle monopolisait sa curiosité. Quelque chose l’intéressait en lui et elle ignorait quoi. Tout ce qu’elle savait c’est qu’elle arrivait à ne plus savoir où elle se trouvait lorsque ses yeux croisaient les siens. .

Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Sam 20 Oct - 15:52


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Nous étions entrain de parler. Un peu de tout puis un peu de nous ! chose étonnante quand on sait comment tout ceci à commencer. Je mettrais montrer odieux vis à vis d'elle et la jeune femme n'avait pas manqué de me répondre aussi sèchement. Ce qui n'avait pas manqué de me surprendre puisque habituellement, les gens ont tendance à simplement m'ignorer. Ma tasse de café qui reposait désormais sur la table, devant moi, était désormais vide. Le temps, en présence de Cassie, passait bien plus vite que je n'aurai pû le penser. Notre dernier réflexion tournait autour des secrets. Un secret est une chose que l'on doit garder pour soit ! tout comme je gardais pour moi le fait que de génération en génération, un membre de ma famille était un sorcier ou une sorcière. C'est à la suite de la disparition de ma propre mère que ma grand-mère m'a révélé qu'elle était une sorcière tout comme ma mère, et tout comme moi. J'avais dû donc apprendre les principes qui découlaient de mon nouveau statut. Que ma magie découlait de la terre et que je pouvais user d'une magie pure en utilisant les essences de la nature elle-même. Pour ma part ! j'avais dû apprendre voire découvrir ce que pouvait impliquer de telles responsabilités. Je devais me concentrer sur la magie comme étant un don saint et ne jamais m'éloigner de la pureté de cette dernière. Lorsque Cassie rétorqua que parfois on se passerait bien d'avoir des secrets ! je ne pouvais que hausser mes épaules. Mais que lui dire sans me trahir. Que moi-même, je ne supportais pas avoir des secrets ou que je trouvais que le poids d'un secret pouvait être trop lourd à porter. A dire vrai ! mon statut de sorcier ne me dérangeais en rien. Je le vivais plutôt bien dans mon cas mais ce qui me pourrissais la vie, était de devoir m'éloigner des autres pour protéger le peu de famille qui me restait. Je sais bien que la magie n'est en rien responsable de la disparition de mon père ou de la mort de ma mère, enfin c'est ce que j'en déduis à moins que je ne me trompe sur toute la ligne.

" Je te l'accorde. "


J'avais l'impression d'être de moins en moins loquace ! de recommencer à me refermer sur moi-même afin de ne pas faire la moindre boulettes. Je devais me protéger ni même laisser fuser la moindre réflexion qui pourrait éveiller un soupçon de curiosité. Je remarque bien vite que Cassie observe mon livre qui repose sur le coin de la table. Elle me demande si j'étudie. Un bon moyen de détourner la conversation à mon avis et je compte bien saisir cette chance puisque c'est elle-même qui m'offre la possibilité de parler d'autres choses.

" Oui ! je suis à l'université. Je dois lire quelques chapitres afin de boucler un devoir mais je t'assure il n'y a rien de vraiment intéressant. "


La fixant toujours de mon regard ! je dois bien reconnaitre que ses yeux, son regard, tout me trouble. Je ne l'explique pas vraiment encore mais cette fille est troublante. J'ai bien envie de lui demander ce qu'elle fait également. La regardant encore et encore. Et puisque je la qualifiais, il y a encore peu de temps de gamine ou d'adolescente. Je me doute bien que Cassie ne doit pas avoir le même âge que moi. Mais, j'ai envie d'en savoir sur elle sans pour autant devenir indiscret. C'est ainsi que me surprenant moi-même. Je lâche :

" Et toi Cassie ? qu'est ce qui occupe tes journées ? "

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Sam 20 Oct - 22:27

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




La blondinette avait totalement changé de sujet. Et pour cause, elle savait très bien que s’ils continuaient de parler de secret elle lâcherait un morceau de ce qu’elle était. Au risque de passer pour folle à internée d’urgence. Alors autant limiter les dégâts ! Cela dit, Thaïs avait lui sauter sur l’occasion lorsqu’elle avait complètement changé de sujet de conversation. Aller savoir si les secrets ne le dérangeaient pas non plus … On à tout simplement tous des choses à cacher pour le bien des personnes qui nous entourent. Et même si Cassie n’a plus grand monde qui l’entoure par la faute de la magie, elle ne pouvait pas encourir le risque de perdre les rares personnes qui lui reste. Le jeune homme lui répondait par la suite qu’il lisait effectivement dans le cadre de ses études puisque ce dernier se trouve à l’université.

« A l’université ? Whoua… Et, tu te spécialise dans une matière en particulier ? »

Cassie était surprise, voir même agréablement surprise. Elle ne pensait pas qu’un gars comme lui puisse se trouver à l’université. Tout simplement parce que les gars comme lui, aussi arrogant qu’il avait pu l’être avec elle au début, se trouvait largement plus dans les rues à trainer avec leurs copains plutôt que dans un café du centre-ville pour lire les chapitre d’un livre portant sur un devoir. La jeune fille posait les mains à plat sur la table, tout en souriant bêtement en regardant ces dernières. Elle se rendait compte de l’impact qu’avaient pu avoir ses paroles. Il devait certainement comprendre qu’elle le prenait pour le dernier des imbéciles en lui répondant de la sorte alors que c’était tout le contraire. Cassie était tout simplement surprise. Autant que lui certaine avait pu l’être lorsqu’elle avait eu l’audace de lui montrer l’une de ses piquante facette en répondant à sa façon d’être.

« Tu dois croire que je ne pense pas que quelqu’un comme toi puisse entrer à l’université, mais une fois que l’on te parle je t’assure qu’on comprend que tu n’es pas le plus parfait des imbéciles ! »

Son regard avait de nouveau croisé celui de Thaïs alors que Sarah s’approchait de leur table. La jeune sorcière reprit exactement la même boisson, tandis qu’elle faisait glisser ses yeux de Sarah au jeune homme assis depuis tout a l’heure en face d’elle pour qu’il prenne à son tour commande. Elle pinçait ses lèvres en un mince sourire lorsque son amie leur dit enfin qu’elle allait leur apporter sa. Cela dit, entre temps elle n’avait pas oublier la question que Thaïs lui avait posé à propos de ce qu’elle faisait.

« Ce que je fais ? Et bien en dehors de lire des livres qui sentent le renfermé et de passer mon temps à trouver des solutions à certains problèmes… je vais au lycée comme toutes personne normale ! »

Cassie avait tendu la main vers le journal qu’elle avait repoussé un peu plus loin d’elle tout a l’heure et qui d’ailleurs, se trouvait pratiquement au même endroit que le livre du jeune homme qui la troublait autant. D’ailleurs elle était même étonnée quelque part qu’il n’eu pas essayé de s’emparer de sa lecture qui avait clairement l’air de dater du moyen âge à première vue.

« Comparée à toi, je suis encore une petite joueuse !

La demoiselle souriait, amusée en soit, et relevait sans même y faire attention un sourcil. Elle n’avait plus vraiment l’impression de se trouver devant le garçon qu’elle avait trouvé bien plus au-dessus de ce qu’il n’est vraiment. Ils ne se connaissaient pas et pourtant c’était un peu tout comme. Elle ignorait pourquoi elle ressentait tout ça, elle ne savait pas même si cela était ou non à la vague de magie qu’elle sentait toute proche d’elle.



Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Lun 22 Oct - 13:18


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Je n'ai plus aucune emprise sur le temps qui s'écoule. Je ne pensais pas passer un aussi agréablement moment en compagnie de cette jeune fille. Lorsque nos regards se sont croisés la première fois ! je pensais sincèrement que j'allais devoir partager ma table avec la parfaite écervelée du coin. D'un approche parfaitement odieuse, je lui avais demandé de ne pas me parler. Je dois dire que j'avais bien vite imaginé que cette fille ne pouvait que converser sur les dernières chaussures sorties ou la mode actuelle. Contrairement à mon jugement faux, je dois le reconnaître. Cette dernière est parvenue à se montrer bien plus vive d'esprit que ce que je pouvais penser ou croire. Je sais bien que les apparences sont trompeuses puisque moi-même je ne fais que vivre dans une fausse apparence dans le seul but qu'on me foute la paix. Je préfère nettement me montrer froid, distant et pire agressif afin d'éviter les parfaits crétins ou les conversations inutiles. Il est vrai que je e me suis parfaitement tromper à son sujet et c'est d'ailleurs la raison qui m'a poussé à reconnaître mon erreur ouvertement. Cassie semble impressionnée par le fait que je sois un étudiant ! je ne sais guère comment le prendre. Mais puisque moi-même je l'ai jugé à tort. Je ne peux que penser qu'elle a fait de même. Cette pensée ne manque pas de me faire sourire.

« Et oui ! cela peut-paraître surprenant mais j'étudie le droit. »

Je continue de l'observer. De la regarder, d'observer les expressions de son visage. Je me demande ce qu'elle peut bien penser de moi. Je ne peux que croire qu'elle me méprise face à sa réaction. Sauf qu'elle vient à se défendre, en rétorquant qu'elle ne veut pas me laisser croire que j'ai la gueule du parfait crétin du coin. Habitude ! je dois dire que j'ai l'habitude de ce jugement ou de cette réaction. On me voit bien plus comme le connard du coin ou le parfait arrogant stupide. Une fois de plus ! tout ceci n'est qu'apparence.

« Ouais ! même si tu l'as pensé, le plus important est que ton avis sur moi est changé. »

Je me surprends moi-même. Pourquoi ? soudainement , je me soucie de son jugement. Pourquoi, suis-je entrain de donner de l'importance à ce qu'elle peut penser de moi. Cette fille me trouble de plus en plus ! et finalement, je ne parviens même plus à me reconnaitre moi-même. Je suis attaché à ses lèvres par la peur qu'elle me pense stupide. C'est au même moment que Sarah revient à notre table. Je ne manque pas de lui demander, de nouveau, un café. J'ai terriblement envie de poursuivre cette conversation et de trouver n'importe quelles excuses pour retenir Cassie. Je dois dire que je n'ai guère regarder Sarah puisqu'une fois la commande passée. J'ai immédiatement recommencer à regarder la jeune fille assise en face de moi. Elle se décide à se livrer un peu ! certes ma question n'est pas vraiment indiscrète enfin tout dépend de comment elle a pu l’interpréter. J'apprends donc que Cassie est lycéenne et cela ne semble plus être un problème pour moi. D'ailleurs, je m'en moque royalement. Je n'ai jamais attaché d'importance à ce que les gens pouvaient penser de moi alors si des imbéciles me jugent trop âgé pour m'attacher à Cassie, je les emmerde tout simplement. Toutefois, ce qui me touche sincèrement, c'est qu'elle me dit que mise à part lire des livres poussiéreux et trouver des solutions aux problèmes de ceux qui l'entourent, elle vit normalement et va au lycée comme toutes les personnes de son âge. Je suis sincèrement touché par ce qu'elle vient de me dire ! elle semble soudainement si perdue, si fragile que cela me donne l'envie de la rassurer.

« Si la vie était simple cela serait connue mais si tu m'autorises à te donner un seul conseil Cassie, c'est que parfois, il faut savoir se montrer égoïste. Pense à t'occuper de toi avant de t'occuper des autres. A force de te soucier de ceux qui t'entourent tu risques de te perdre toi-même. Puis, en ce qui concerne tes lectures ! il y a toujours de quoi apprendre même dans un livre qui sent le renfermé. »

Je ne pousse pas ma réflexion plus que ça. Car après tout, on ne se connait pas plus que ça et je ne veux pas paraître soudainement moralisateur vis à vis d'elle. Je souhaite juste lui montrer que je me soucie d'elle. Ce qui peut paraître tout aussi surprenant venant de ma part. Mon regard croise le sien et j'ai l'impression que la terre entière est dépeuplée. C'est une sensation que je n'ai pas ressenti depuis fort longtemps mais tellement agréable. Ce sentiment que quelqu'un entre dans votre vie et que cette personne puisse devenir la plus importante à vos yeux. Oui ! ce sentiment est enivrant et grisant. Mais soudain ! je me mets à rire en écoutant sa réplique.

« Moi-même, je suis allé au lycée avant d'être à l'université tu sais ! cela ne fait pas de toi pour autant une petite joueuse. D'ailleurs, j'utiliserai d'autres qualificatifs pour te décrire. Tu devrais avoir un peu plus confiance en toi Cassie ! tu sembles être bien plus qu'une petite joueuse. »

La pauvre Cassie ne doit plus rien comprendre. Un coup je reste sur la réserve et là je parle comme si rien ne pouvait m'arrêter. Je dois avouer que cette jeune lycéenne parviens à me faire tourner la tête à moins que tout ceci ne soit à mettre sur le compte de nos magies respectives qui s'entrechoquent.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Lun 22 Oct - 14:40

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




Le filait sans vraiment que la jeune sorcière puisse y faire quelque chose. Thaïs n’était réellement pas ce qu’il laissait voir aux gens qui l’entourent. Il fallait savoir lire entre les lignes et surtout prendre la peine de le comprendre. Et même si Cassie avait été comme tous les autres avaient pensé que ce n’était un gars arrogeant qui cherchait à provoquer les autres. Mais maintenant, la blondinette avouait qu’elle avait eu tort. Tout simplement parce qu’elle se sentait vraiment bien dorénavant en sa compagnie. D’ailleurs elle se trouvait presque gênée de lui laisser entendre que c’était surprenant qu’il étudie à l’université. Elle souriait certes, mais pour cacher son malaise qui se dissipait plus il parlait.

« Oh non non, je t’assure. C’est que je… Non tu es quelqu’un de bien quand on prend la peine d’essayer de te connaitre ! »

La demoiselle le regardait, tentant de lui faire comprendre quelque part qu’elle ne cherchait pas à faire comme il avait fait lui-même avec elle, mais bien le contraire. Elle souriait d’ailleurs d’autant plus lorsque Thaïs lui expliquait que le principal était qu’elle avait changé d’avis. Oui, c’était le principal. Elle était bien d’accord. Nous voilà au fait que la jeune fille se soucis de ce que peut penser le jeune homme. Ce qui l’étonne encore plus, c’est la facilité que Cassie à de parler a Thaïs. Habituellement, et même avec ses amis qui constituent maintenant le cercle de magie qu’ils constituent, la jeune sorcière à eu beaucoup de mal à leur parler. Premièrement parce que tout avait changé autour d’elle, qu’elle avait perdu un être cher. Mais là, c’était différent. Il n’y avait pas cette timidité, du moins ils parlaient bien plus librement. Si soudain j’avais perdu mon sourire, c’était parce que mes explications reflétait que trop bien la complexité des choses, malgré que je n’ai pas trop dit non plus. Et d’ailleurs, Cassie s’en voulait presque de s’être montrée vulnérable face à Thaïs. Elle le regardait dans les yeux, encrant son regard tout simplement a celui du jeune homme les lèvres pincées.

« Il y a quelques fois où c’est totalement impossible, et si tu savais de quoi il en retournait vraiment tu me prendrait pour une folle. Je t’assure. »

Ce qui la touchait là maintenant, était le fait qu’il montrait qu’il se souciait d’elle. Ce qui n’était pas arrivé depuis un petit bout de temps à Cassie de voir cela. D’autant plus qu’elle savait que ce dernier avait raison. D’ailleurs ce qui la perd actuellement, c’est de devoir user de sa magie noire afin de faire passer ses amis en premier pour pouvoir les aider. Résultats des courses, elle ne sait plus ce qu’elle doit faire, aussi bien d’elle que de sa magie. Cela dit, elle reprenait son petit sourire, préférant oublier que tout n’allait pas très bien le temps qu’elle se trouvait en compagnie de Thaïs.

« Et quels qualificatifs ? Non tu a raison, je peux être une abominable joueuse parfois ! »

Cassie était passé du sourire au rit en quelques instant. Tout simplement parce que celui de Thaïs était contagieux lorsqu’il s’y mettait. Cela dit, il avait aussi piqué sa curiosité au vif. Jamais elle ne se serait laisser poser une telle question si à l’instant présent elle ne c’était pas sentit bien. La jeune demoiselle croisait encore une fois les yeux du jeune homme tout en transformant son rire en un grand sourire amusé.





Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Lun 22 Oct - 16:00


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

J'ai toujours eu pour horreur de laisser voir ou de montrer une quelconque faiblesse. Le temps m'avait permis de me forger une carapace suite aux différentes épreuves que la vie m'avait infligées mais également face au railleries des gens. Habituellement, je ne me serais pas livré autant face à une personne même une fille. Cependant, Cassie était parvenue, sans qu'elle s'en rende compte certainement ! du moins, c'est ce que je pensais, à briser cette enveloppe que je m'étais délibérément construite juste pour me protéger. Il faut dire que les rumeurs avaient circulé sur le compte de ma famille, surtout après la disparition de mon père en mer. J'avais donc pu entendre que mon père avait préféré quitter le domicile conjugal pour partir avec une jeunette ou pire qu'il en avait marre de vivre avec ma mère. Certes, le décès de ma propre mère avait fait taire certaines rumeurs mais elle en avait fait naître d'autres. Alors oui ! pour me protéger et dans l'espoir d'être tranquille, je préférais nettement jouer le type arrogeant, sans scrupule voire odieux pour éviter toute confrontation avec les autres.

Je me souciait de ses pensées, de la façon dont elle pouvait me percevoir. Chose étonnante mais je voulais que Cassie est une bonne opinion de moi. Le pourquoi ? je ne pouvais pas encore l'expliquer mais ce qui est certain c'est que cela me tenait terriblement à cœur. Il y a des rencontres comme ça où on ne peut rien expliquer mais dont le regard de l'autre devient la chose la plus importante à votre sens. Lorsque la jeune fille vient à bredouiller, je ne peux que m'en réjouir. Non pas dans le sens que la voir mal à l'aise me plaise mais bien le fait de comprendre qu'elle se soucie elle aussi de ce que je peux penser.

« C'est gentil alors que pourtant ! je ne te facilite pas la tâche mais je dois avouer que je suis heureux que tu me voies comme quelqu'un de bien ! »

Vraiment, est ce bien moi qui venait de dire cela ? Est ce bien moi qui venait d'avouer que je portais une importance à ce qu'elle pouvait penser de moi. J'ai dû tomber sur la tête ces derniers jours pour me comporter de la sorte ou alors, c'est que la jeune lycéenne était parvenue à me toucher dans mon être bien plus que je ne voulais encore ne l'admettre. Je la regardais, l'observais tout en profitant de sa juvénile beauté. Elle se pinça les lèvres ce qui ne manqua pas d'attirer mon attention mais ce qui la rendait encore plus belle à mes yeux. Elle aussi, se livrait de plus en plus puisqu'elle venait de me dire que parfois tout ceci n'était que simplement impossible. Notre conversation tournait sur le fait des secrets de la vie. Elle ajouta que si elle venait à m'en parler, je ne pourrais que la prendre pour une folle.

« Moi aussi, je pensais que certaines choses ou situations ne pouvaient pas avoir de solutions. Que parfois, il tout semble impossible mais je t'assure que tout à une solution. Aussi infime puisse être cette solution, elle existe obligatoirement. Puis, tu sais ! si je dois te prendre pour une folle, c'est que je suis déjà un sombre fou. De toute façon, il y a certaines choses que nous ne pouvons dire qu'à ceux qui peuvent écouter mais également à ceux qui détiennent notre confiance. Nous n'en sommes pas encore là non ? »

Une fois de plus, je continuais à lui parler à demi-mots. Laissant comprendre à Cassie que si elle le souhaitait, j'étais prêt à lui donner ma confiance. Une chose encore plus surprenante venant de ma part mais je trouve cette fille tellement unique. Elle parvient à faire ressortir le meilleur en moi sans que je n'y puisse vraiment quelque chose. Elle me parle et je me sens bien. Nos regards se croisent. Je dois dire que je cherche à tout prix son regard du mien. Lorsqu'elle plonge ses yeux dans les miens. J'ai simplement l'impression que je perds pieds. Qu'une vague me submerge pour me laisser dans un apaisement total. Son visage s'illumine d'un rire ! Je la trouve magnifique. C'est à ce moment qu'elle me demande les qualificatifs que j'utiliserai pour la décrire tout en ajoutant qu'effectivement elle est une abominable joueuse parfois. Je suis silencieux, elle doit se demander qu'elle connerie ou vacherie je vais bien pouvoir lui sortir mais je n'ai plus envie de jouer ce jeu avec elle.

« Je n'aurai pas dit ça mais plutôt adorable, attentive, vive d'esprit, magnifique ... »


Je ne sais pas comment elle va réagir surtout au fait que je la trouve magnifique. Je me doute qu'elle risque de douter car après tout ! je me suis montrer vraiment odieux avec elle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Lun 22 Oct - 19:29

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




Elle ne comprenait pas non. Il y a quelques temps, Cassie aurait cru que la conversation aurait pris une toute autre tournure. Mais tout à changer… Elle a osé lui répondre et le jeune homme la regarder. Le plus troublant avait été ses yeux. C’est toujours la première chose que Cassie regarde chez quelqu’un pour tout vous dire. Tout simplement parce qu’a travers les yeux, on voit toute l’âme d’une personne. Et là, en joignant les mains l’une à l’autre en esquissant un sourire tout en baissant les yeux un court instant. Elle venait tout simplement de l’entendre dire par lui-même qu’il était heureux qu’elle ait une bonne opinion de lui.

« Il faut juste ne pas se fier aux apparences. Tout simplement !

Elle relevait le regarde pour croiser celui de Thaïs en reprenant la parole avec un petit sourire. Cassie n’est pas forcément la meilleure des personnes pour comprendre les autres, mais elle sait les apprécier à leur juste valeur. Et c’est bien ce qu’il se passe avec lui. Bien que quelque chose en lui, hormis cette magie qu’elle sent autour d’eux, l’attire. La dernière fois qu’une chose comme celle-ci c’était produite cela avait été avec Adam. Qui d’ailleurs l’avait déçu bien que ce ne soit pas directement de sa faute. Et si elle se livrait un tant soit peu, s’était toujours à demi-mot, en oubliant de mentionner quelques petits détails qu’elle ne pourra sans doute pas avouer à Thaïs comme on peut dire bonjour. C’était même étonnant que la jeune sorcière projette de se livrer d’avantage à lui, alors qu’il s’était montré arrogeant et odieux avec elle alors qu’elle venait a peine de mettre un pied ici.

« Admettons que j’ai confiance en toi, assez ou du moins beaucoup, pour te le dévoilé je ne peux pas le faire ici… Et es-tu vraiment certains que tu ne me prendras pas pour une folle ? »

Cassie s’était avancée d’avantage en posant ses coudes sur la table, remettant ses mains à plat sur cette dernière. Elle devait paraitre complètement parano, mais Cassie ne peut plus accorder sa confiance à la légère. La dernière personne à qui elle l’a accordée n’était autre que son père. Père qui à d’ailleurs profiter de cette occasion pour détruire sa relation et tenter de tuer ses amis pour ne faire qu’un cercle de magie noire et uniquement de descendant Blackwell. Alors autant dire que la blondinette regarde a deux fois avant d’accorder de nouveau sa confiance. Si Cassie avait perdu son sourire quelques instant auparavant pour laisser place au sérieux et au besoin de franchise ainsi que de sincérité, elle le retrouvait bien vite lorsque le jeune homme lui confiait la façon dont il l’aurait décrite. Cassie en restait même sans voix pendant un instant tout en le regardant.

« Whoua, je… Et ben merci beaucoup, sa me touche … »

Elle sourit, se sentant gênée d’avoir un compliment de sa part, tout en se demandant par ailleurs si il disait vrai ou non. Cela dit, elle avait senti son cœur rater un battement dans sa poitrine et mêmes ses joues la chauffer. Elle luttait tout de même pour ne pas laisser paraitre le fait qu’elle rougissait face à a ses propos qui font toujours plaisir dans tous les cas.


Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Lun 22 Oct - 20:24


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Troublé, je l'étais de plus en plus face à Cassie. Je parvenais moi-même à me surprendre. Depuis combien de temps, je ne m'étais pas montré aussi prévenant, aussi à l'écoute d'une personne autre que de moi-même. Je n'aurai pas pû le dire car ma dernière histoire d'amour remonte à quelques temps. Même si j'ai quitté mon ex petite amie par soucie de ne pas la faire souffrir face aux ragots qui circulaient sur mon dos. Je dois dire que depuis ! je ne me suis intéressé à personne d'autre. Et voilà que Cassie, une jeune lycéenne vient d'entrer dans ma vie. D'ailleurs, cette vie est tout de même fascinante. Je l'avais jugé comme superficielle et voilà que .. que .. que je ressens de plus en plus d'affinité pour elle. Je l'écoute me rétorquer qu'il ne faut tout simplement pas se fier aux apparences. Une chance qu'elle pense cela ! qu'elle suit un tel principe car sinon je n'aurai pas eu la chance de découvrir la véritable Cassie qui se dissimule derrière cette chevelure blonde. Ok ! si j'avais été moins con, notre rencontre aurait pû prendre moins de temps. Je devrais réfléchir parfois ou tout du moins, essayer de sourire un peu plus.

Je continue de lui sourire. Je ne réponds rien mais l'expression sur mon visage veut tout dire. C'est à la suite de ça, qu'elle me parle de confiance tout en venant à son tour, déposer ses coudes sur la table. Elle s'approche de moi comme si ce qu'elle avait à me dire était son plus sombre secret. Je suis un peu surpris mais je ne le montre pas.

« Je peux comprendre que tu ne puisses pas en parler dans cet endroit mais je t'assure que je ne te prendrai pas pour une folle contrairement à ce que tu sembles penser et tu dois savoir que moi-même si je te parlais de certaines choses tu pourrais me prendre pour un mythomane. »


Je termine par lui dire la manière dont je la vois ou plutôt la manière dont je la décrirais. Elle semble sincèrement touchée voire un peu perplexe et même troublée. Je la trouve terriblement séduisante dans un telle moment. Son attitude est charmante ! elle donne l'impression d'avoir besoin d'être protégée et cela ne peut que me donner l'envie de la prendre dans mes bras pour lui murmurer à l'oreille que je suis sincère et que je ne demande qu'à lui prouver toute ma sincérité.

« Je n'ai pas dit ces mots pour te faire plaisir ni même pour te troubler. Je ne les ai dit que par honnêteté et sincérité. Tu dois savoir et d'ailleurs, tu dois t'en douter. Je suis loin d'être un menteur et je suis plutôt du genre franc. »


Une fois de plus, je suis entrain de me justifier mais cela devient de plus en plus nécessaire pour moi car je ne veux vraiment pas que Cassie se fasse une mauvais image de moi.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Lun 22 Oct - 21:21

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




Il était en train de se justifier, de me prouver qu’il avait été sincère dans ses mots. Et comme il venait de le dire, j’en étais persuadée au fond de moi-même. C’était un peu comme si il pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert. Comme s’il me connaissait depuis des lustres alors que ce n’était pas le cas. Cassie souriait tout bêtement, ne sachant pas quoi répondre à ce qu’il venait de dire. Personne ne lui était arrivé à la cheville depuis bien longtemps. Et d’ailleurs, c’était même étrange que la petite blonde vienne à penser cela alors qu’il n’y a pas si longtemps, elle pensait encore à son ex petit ami.

« Et toi tu n’as pas à te justifier … Tu es sincère et honnête, et j’ai bien sa. J’ai pas besoin de plus de chose pour te croire. Sa se voix au gens tu sais. .. »

Je souriais, gardant la position que j’avais prise un peu plus tôt. Si j’avais laissé en suspens l’histoire des secrets volontairement, c’est tout simplement parce que j’estimais qu’il avait tout simplement le droit de savoir. Thaïs est tout simplement la première personne depuis longtemps avec qui Cassie s’entends aussi bien, mais aussi avec qui le jeune fille sent des impressions évoluées. Un peu comme ses sentiments qu’elle avait mis sur pause pour ne plus avoir a souffrir depuis Adam.

« Je crois que sur le coup du mythomane tu as tort, et que je bats tous les records . »

Cassie prenait les choses tout simplement en main, bien décidée à ne plus reculée. Si bien qu’elle prenait son sac qu’elle avait déposé à ses pieds en venant s’asseoir à la table de Thaï. Elle prenait à l’intérieur son porte-monai et posait sur la table le liquide nécessaire pour payer ce qu’ils avaient déjà pris. La jeune sorcière regardait autour d’elle, et voyant Sarah occupée à servir un groupe de jeune, elle rajoutait ce qui serait nécessaire pour régler la commande qu’ils avaient pris et qu’ils n’avaient encore pas sur la table. Elle remit ensuite tout cela dans son sac en y ajoutant le journal qu’elle avait laissé fermer sur la table avant de regarder le jeune homme avec un petit sourire.

« Tu me suis ? Et … j’espère que tu n’as rien contre la pluie … »

Mais si le temps à l’extérieur n’était pas top à l’extérieur rien ne laissait croire qu’il allait pleuvoir. La température était douce, mais il ne faisait pas trop froid. Cassie se levait de sa place, ramassant son portable avant de le mettre dans sa poche pour ensuite enfiler sa veste. Elle glissait ensuite son sac sur son épaule avant de regarder Thaïs, qui devait très certainement se demander ce qu’elle fabriquait. La blondinette souriaient simplement, certaine que sa curiosité quelque part le pousserait à la suivre. En entendant la chaise raclée le sol, la demoiselle en déduisit qu’il avait compris ce qu’elle voulait faire même si elle était restée dans le vague dans ses explications, alors qu’elle se dirigeais vers la porte du B’well Coffe.


Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mar 23 Oct - 9:22


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Plus le temps passait et moins je parvenais à me reconnaître. D'accord ! il j'avais déjà connu des moments de parfaites sincérités. Qu'il s'agisse des fois où je parlais avec ma mère ou lorsque je retrouvais mon ancienne petite amie. Mais depuis que j'avais l'impression de n'avoir plus personne, sauf ma grand-mère. J'agissais et réagissais comme le plus sombre con que la terre puisse avoir porté. Tout semblait si différent avec Cassie. Je ne sais pas comment cette fille parvenait à avoir un tel effet sur moi mais je dois dire que j'aime ça. Voilà, bien longtemps que je ne m'étais pas senti aussi détendu, aussi bien avec une personne. Chacun de ses regards m'offrait une douce chaleur ! ses sourires n'avaient que pour effet de me faire sourire. Cassie était entrain de prendre une place certaine dans ma vie mais je ne pouvais que me demander si je méritais qu'elle s'intéresse à moi de la sorte. La jeune lycéenne venait de me répondre que je ne devais pas me justifier. Une réponse fortement adorable mais m'étant conduit comme un crétin envers elle ! je me sentais un peu obligé de me justifier. D'accord ! je n'ai vraiment pas l'habitude d'agir de la sorte. Ce n'est pas un réflexe pour moi mais face à mon attitude. J'estime que c'est réellement la moindre des choses. Je veux qu'elle comprendre que notre premier contact n'était qu'un moyen de me protéger moi-même. Ce qu'elle ajouta ne manqua pas de faire battre mon petit cœur qui lui n'avait pas connu de telles pulsations depuis fort longtemps. Était il vraiment possible que cette rencontre ne soit pas dû au hasard ! Que Cassie soit celle qui puisse me rendre le sourire et réchauffer mon âme ? Une grande question mais je sais fort bien que ce que nous désirons, ce que nous recherchons, nous tombe dessus au moment où l'on s'y attend le moins. Pour elle ! elle m'assure que je suis honnête et sincère mais surtout que cela se voit. J'en suis rassuré.

Restant silencieux, je continue de la regarder. La belle blonde ajoute que sur le coup du mythomane, je me trompe outrageusement ! que veut elle ? je n'en sais rien mais Cassie précise bien vite qu'elle bat tous les records. Si elle seulement elle pouvait savoir ! que toute ma vie n'est que poudre aux yeux et une vaste fumisterie. Je ne suis pas certain qu'elle continuerait de croire qu'elle bat tous les records. Ou du moins, elle prendrais conscience que nous avons tous à un moment ou un autre été des mythomanes. Je la regarde toujours, lorsque je remarque bien vite qu'elle rassemble ses affaires. Sur le coup je ne comprends pas trop son attitude. Elle dépose de l'argent sur la table. Je ne compte pas ce qu'elle vient de laisser mais je m'empresse de mettre à mon tour de mettre un peu de monnaie. De toute façon, vu l'argent sur la table, il y a bien plus que le prix qu'aurait pu demander Sarah mais au moins, la serveuse repartira avec un bon pourboire. De toute manière, Sarah le mérite ne serait ce que pour la remercier de sa gentillesse et de son sourire.

Je ne sais toujours pas ce que la lycéenne à en tête. Jusqu'au moment où elle s'adresse de nouveau à moi. Lorsqu'elle évoque la pluie, je ne peux que détourner mon regard au travers de la baie vitrée pour remarquer le temps particulièrement gris. Toutefois, puisqu'elle vient de me demander de la suivre. J'attrape au plus vite mon livre que je fourre dans mon sac de cours. Une besace que je dépose sur mon épaule gauche, tout en me levant.

« La pluie n'est pas un problème pour moi. »


De toute manière, il y a très peu de chose qui puisse me déranger. Ma besace sur l'épaule, des lunettes noires sur le nez. Je me dirige vers la sortie du B'Well afin de rejoindre Cassie qui s'y trouve déjà. Je me positionne juste à côté d'elle. Je m'empresse de poser ma main sur la porte du café pour l'ouvrir afin que la jeune fille puisse sortir en passant devant moi.

« Et j'ai le droit de savoir où nous allons ?. »

Ma question peut paraître stupide voire saugrenue mais après tout celle qui partage ce petit moment avec moi ne pas rien dit.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mar 23 Oct - 20:19

Il y a des jours comme ça.

"Quand rien en va… "




La demoiselle avait souri lorsque le jeune homme lui avait avoué que la pluie ne lui faisait rien. Et tant mieux, car il y allait avoir de l’eau sur Chance Harbor et pas qu’un peu. Du moins, ce n’est qu’un détail ! Cassie le laissait même lui passer devant pour aller lui ouvrir la porte du b’well coffee. Elle lui souriait tout simplement pour le remercier. La blondinette de service avait fait juste quelques pas dans la rue, tout juste devant le café avant de se retourner pour faire face à Thaïs. Peu importe le pourquoi du comment, elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance. Même si cet instinct l’a souvent trompée, là elle savait que ce n’était pas le cas. Elle se l’expliquait tout simplement a l’aide de ce qu’elle ressentait pour lui. Ou du moins, les sentiments qu’elle sentait évolué en elle. Ses bras et ses paumes en l’air expliquait l’évidence qu’elle allait mettre dans ses paroles tandis qu’elle lui lançait un regard espiègle.

« Quelques part… Tu veux le connaitre mon secret ou pas ? »

Elle souriait, le plus naturellement possible. Elle se sentait bien en sa compagnie mais elle se sentait aussi très étrange par le fait qu’elle allait lui montrer son vrai visage dans quelques instants a peine. Et elle savait aussi que sur ce coup-là, elle jouait beaucoup. Cassie n’aurait plus qu’à miser sur l’honnêteté de Thaïs et sur sa confiance. La jeune fille attendait tout simplement qu’il arrive a sa hauteur avant de se retourner de nouveau pour reprendre son chemin. Elle le savait pas très loin d’elle lorsqu’elle fit de nouveau quelques pas. C’était simple, ils leur fallait un endroit où personne ne viendrait les surprendre et la forêt restait encore le meilleure endroit pour rester discret. Durant le court trajet qui les conduisait vers la forêt, la demoiselle avait senti leurs mains se frôler à plusieurs reprises. Et a chaque fois, elle faisait de gros effort pour ne rien laisser paraitre. Certes, elle aurait eu envie de s’emparer de sa main une bonne fois pour toute mais… Trop tard ! Le temps n’était plus à se perdre dans ses pensées. Ils venait de mettre un pied dans le sous-bois.

Cassie regardait pendant quelques brève minutes derrière eux, afin de savoir si quelqu’un les avait remarqué partir là-bas ou non et surtout si on les suivait. Lorsqu’elle fit de nouveau face à Thaïs, elle lui souriait avant de prendre une grande goulée d’air en posant son sac par terre. Dorénavant, la jeune sorcière ne pouvait plus faire marche arrière.

« Là, maintenant tu peux me prendre pour une folle ! »

Cassie garda un sourire aux lèvres avant de fermer les yeux afin de se concentrer. Il ne fallait pas qu’elle se laisse troubler par la compagnie de Thaïs qui est capable de lui faire ressentir beaucoup de choses. Le sourire de la jeune fille se perdait progressivement au fur et a fur que la concentration atteignait son apogée. Elle sentait la puissante bourrasque de vent qu’elle avait créé lui fouetté le visage de plein fouet, presque à lui en couper la respiration. Et lorsque Cassie ouvrait de nouveau les yeux, lentement pour regarder Thaïs, une pluie diluvienne s’était abattue sur eux. Ces phénomènes là, elle les avait créé de toutes pièces. L’instant d’après, étant tout de même trempée jusqu’aux os, elle fit apparaitre les rayons de soleil derrière les nuages. Et d’ailleurs quelques-uns perçait derrière ces dernier. La blondinette se baisait ensuite se mettant à la hauteur d’une fleur sauvage qu’elle entourait délicatement de ses mains et cette fois elle se concentrait sur la croissance de cette dernière. Si bien que lorsqu’elle desserrait doucement ses mains autour de cette dernière, les pétales de la fleur s’ouvraient doucement. Cassie relevait tout simplement la tête vers Thaïs avec un petit sourire aux lèvres. Elle cueillait la fleur, la positionnait entre eux d’eux et après avoir fixé le jeune homme, elle regardait subitement en l’air. Les gouttelettes d’eau qui était resté sur la fleur sauvage se mettaient en suspens dans l’air.

« Tu sais tout … maintenant »

Cassie le regardait dans les yeux, sur d’elle malgré tout. Elle attendait ses réactions et était même prête, en soit, à le voir s’en aller en courant…


Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé} Mer 24 Oct - 9:52


" Les plus belles passions ne sont que la rencontre de deux égoïsmes. "
Jean-Yves Soucy

IL Y A DES JOURS OU IL FAUT MIEUX RESTER COUCHE

Dans le B'Well, je m'étais empresser de passer devant la jeune fille. Bon but était de lui ouvrir la porte de l'établissement. Un geste de galanterie afin de lui démontrer qu'elle ne me laissait pas indifférent. Je ne sais pas si ce simple geste avait pû atteindre l'objectif que j'avais en tête mais dans tout les cas, Cassie quitta l'établissement. Une fois dehors, elle se retourna tout en m'adressant un petit sourire. Rétorquant en guise de réponse à ma question un quelque part ! ma tronche ne devait qu'exprimer mon incompréhension face à son attitude. Toutefois, je change bien vite d'attitude puisqu'elle me demande si oui ou non je souhaite connaître son secret. Lâchant la porte du café qui se referme dans mon dos. Je marche en direction de la jeune femme. Je ne réponds rien car après tout si je m'approche d'elle c'est bien la preuve que je souhaite savoir. Cependant ! je ne veux pas qu'elle voit mon geste comme une simple envie d'assouvir ma curiosité. Je lui adresse un sourire qui se veut rassurant.

Nous marchons dans la rue. Proche si proche l'un de l'autre que durant ce trajet dont j'ignore toujours la destination. Nos mains se frôlent. A croire que nos corps sont attirés d'eux-même. A chaque fois que ma main effleure la sienne, je n'ai qu'une envie. Attraper sa main et refermer mes doigts entre les siens. Je ne comprends toujours pas son attitude si soudaine. Nous avons évoqué les secrets ! je suis d'ailleurs terriblement touché par le fait qu'elle me fasse confiance pour me parler de son secret. Pour le moment, je suis loin de me douter de ce qui m'attend. Notre progression nous conduit jusqu'à l'orée des bois. C'est donc là qu'elle comptait m'emmener. Soudainement, je me mets à penser à ma grand-mère. A nos conversations sur les créatures qui hantent notre ville. Non ! Cassie ne peut pas être l'une d'entre elles. La raison pour laquelle je me montre si confiant, c'est que si tel avait été le cas, je l'aurais senti. Du moins, j'ose le croire.

Elle semble soudainement nerveuse. Je commence à stresser, je dois le reconnaître. La situation n'est pas des plus habituelle. Cassie regarde dernière nous mais également ce qui nous entoure. Peut-elle craindre à ce point quelqu'un puisse déambuler dans les bois. Je suis loin de me douter que sa réaction n'est que pour vérifier que personne n'ait tenté de nous suivre. De là ! elle me rétorque qu'à partir de maintenant, je suis en droit de la prendre pour une folle. Mais de quoi elle parle ? Je la vois se reculer, fermer ses yeux. Que fait elle ? Soudain une brise se soulève. Le vent vient frapper mon visage. C'est si soudain que je ne peux que me poser des questions ? Cassie ! est une sorcière !. Je la regarde et je peux percevoir sa concentration mais surtout le flux de magie dont elle use. Une pluie diluvienne vient à s'abattre sur nous. L'eau coule sur mon visage et je me mets à sourire. Je la savais formidable mais là ! je suis simplement épatée. Cette fille est magnifique. La pluie s'interrompt et le soleil revient. Je peux sentir la chaleur de ses rayons sur ma peau. Cassie finit par reporter son attention sur le sol. Elle venait de saisir une fleur. Je m'approche de la lycéenne et là, les gouttelettes se trouvant sur la fleur se viennent à être suspendues dans les airs. Redressant mon visage afin de plonger mon regard dans le sien. Je continue de sourire. Je ne suis pas en mesure d'en faire de même mais je peux au moins lui montrer que je comprends parfaitement sa crainte à dévoiler son secret. Surtout qu'elle vient de me dire que désormais je connaissais tout. Puis, doucement elle lâcha un "maintenant" ! voulait elle savoir ce que j'en pensais ? ce qui serait légitime ou pire, si j'allais la repousser.

Je plonge mes yeux dans les siens. Je ne quitte pas son regard afin de m'y perdre, d'y plonger corps et âme. Je veux qu'elle reste accrochée à mes yeux. Je compte lui répondre mais par le biais de la télépathie. Je continue de la regarder, de lui sourire puis délicatement, je glisse mes doigts dans l'une de ses mains. Celle qui ne tient pas la fleur. J'enroule mes doigts autour des siens et là, j'use de ma magie pour lui répondre.

¤¤ Et maintenant ! j'ai juste envie de t'embrasser ¤¤

Cassie ne va pas se poser de questions bien longtemps ! elle va très vite comprendre, tout comme moi j'ai pu le faire. Que je suis un sorcier. Mais afin de me dévoiler tout autant qu'elle ! de ma main libre, ouvrant la paume de ma main. Je fais apparaître un cercle de feu qui vient à nous entourer. Je continue de la regarder. De toute manière ! je sais que désormais, même si elle me repousse. Même si elle ne veut pas de moi dans sa vie. Mon secret sera bien gardé puisque son secret m'est connu. Mon pouce vient à caresser le haut de sa main, et mon cœur bat de plus en plus vite.

« Nous avons tellement de points communs Cassie ! Ton secret est mon secret mais j'aimerai surtout une réponse à ma question. Et de plus ! pour répondre à ta dernière question ! je dirais que maintenant, je n'ai plus envie de te voir sortir de ma vie. »

Il ne me reste plus qu'à attendre sa réaction tout comme elle a pû attendre la mienne.

Revenir en haut Aller en bas


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé}

Revenir en haut Aller en bas

Il y a des jours où il faut mieux rester couché feat Cassie B {Privé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: SUJET POUR ELENA-