AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

Ma rencontre avec des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Ma rencontre avec des démons Ven 12 Oct - 12:41

Ma rencontre avec un Démon
Azazel

Je n'ai aucun pouvoir sur l'avenir



Ma vie a basculé du jour au lendemain. C’est comme si hier encore, je n’étais qu’une petite adolescente aussi normale que n’importe laquelle. A l’exception que mon père s’était tué dans un accident d’avion et que ma mère était une alcoolique de première. Mais j’allais en cours, comme toutes mes amies. Je sortais parfois au cinéma ou juste dans un parc pour passer le temps. Il m’arrivait de parler d’acteurs, de chanteurs, qui nous font rêver, comme tout le monde. Ma chambre était tapissée de bien des célébrités, filles et garçons. Je n’avais pas une vie bien rose, mais elle était « normale », jusqu’à ce que la magie ne me tombe dessus. J’ai refusé mes pouvoirs, ne m’en servant pas. J’ai voulu continuer à être comme tout le monde. Et je pense que j’aurais certainement réussi à avoir ce que je voulais. Mais c’était sans compter la mort de ma mère qui m’a propulsé dans un foyer. Je me suis retrouvée en dehors de chez moi. Pour dire vrai, je n’avais plus de chez moi. Etant trop turbulente, ils ont essayé de se débarrasser de moi, jusqu’à retrouver de la famille lointaine. On m’a alors collée chez ma cousine, la fille de ma Tante Isobel. Enfin, une fois encore, je n’avais pas de domicile, puisque je vivais dans une chambre d’hôtel, à l’autre bout du couloir. Rien n’allait dans ma vie, la magie me retombait dessus. J’ai sombré dans l’alcool, la drogue également et j’ai rencontré Klaus. Il m’a sorti de là, me montrant une autre façon de vivre ma vie. Il me comprenait, puisque lui aussi à énormément souffert sur le plan familiale. Je me suis rapprochée de lui, éprouvant même des sentiments plus forts que de l’amitié. Comment ne pas tomber pour ce beau blond au regard si captivant ? Elena a tenté de me dissuader de le revoir. Elle a tout fait pour le faire passer pour un monstre à mes yeux. Mais je n’ai jamais réussi à le voir tel quel. Avec moi, il n’a jamais eu un mot plus haut que l’autre, ni même un seul geste violent. Au contraire, j’ai vu la véritable personnalité de Klaus. Non pas de Klaus l’Hybride, mais de Klaus l’homme. Celui qu’il était avant d’être tué par son propre père. A ses côtés, je m’amusais tellement. J’avais l’impression de revivre. Et puis, un soir, dans ma chambre, je l’ai invité à entrer et notre relation a été beaucoup plus loin. Il est le premier homme de ma vie. Et je peux d’ors et déjà dire que c’est le grand amour. Totalement amoureuse de lui, je ne pouvais pas m’imaginer vieillir et le perdre. J’ai donc pactisé avec l’Ange Balthazar pour ne jamais avoir à me soucier du temps qui passe. C’est là que ma vie a prit un tout autre tournant, alors que Lucifer était à nouveau sorti de sa cage. Il m’a laissé la vie sauve, j’ignorais encore pourquoi, jusqu’à ce que je me retrouve au Moyen Age, à coucher avec lui qui avait prit le corps de Klaus. Je suis tombée enceinte et j’ai mis au monde un petit garçon. Il n’a rien de normal, hormis son apparence. Il a des pouvoirs beaucoup trop puissants pour lui. Mais il est également un petit garçon tout ce qu’il y a de plus gentil. Je me rend compte que la phrase « j’ai d’autres plans pour elle » que Lucifer avait prononcé, alors qu’il parlait avec Balthazar, prenait tout son sens. Depuis le départ, depuis qu’il est sorti de sa cage, il savait que Lux viendrait au monde. Comment l’a-t-il su ? Je l’ignore. Mais je sais que Sam, un jour, m’a raconté que Lucifer lui avait prédit le lieu et la date de quand il accepterait de le laisser prendre son corps. Ce prédiction s’était vue réalisée également. Sait-il tout ce qu’il se passe ? Ou n’a-t-il seulement que des visions de temps en temps ? Je pense que personne ne peut s’imaginer jusqu’à quelle limite les pouvoirs de Lucifer sont grands. Peut-être qu’il n’y a même pas de limite en faite.

J’étais assise sur un banc, Lux étant à l’école. Le parc était désert à cette heure là et je n’avais pas prise le temps d’aller en cours. Mes pensées étaient tellement compliquées en ce moment, que je ne savais plus quoi faire. L’ambiance à la maison, était devenue insupportable, si bien que j’avais décidé de quitter la maison d’Elena et de Stefan. Klaus ne vivait plus sur son yacht, il avait élu domicile dans le manoir hanté de la ville, le retapant au mieux. Mais le hic, c’est que Lucifer aussi y vivait, lorsqu’il n’était pas en train de terroriser qui que se soit. Je ne pouvais donc pas y aller. Non pas que Lucifer m’aurait tué ou quelque chose de ce gout là, mais je craignais de me retrouver avec eux deux. Mon fascination morbide pour le Diable s’est transformé en sentiments. Je crois que le sang des Petrova coule bien dans mes veines. Mon ancêtre, Tatia, était tombée amoureuse de Klaus, mais aussi de son frère, Elijah. Katherine avait eu sa période Klaus/Elijah également, puis Stefan/Damon. Elena était toujours dans sa période Stefan/Damon, bien qu’elle me dise le contraire. Et moi, je ne faisais pas dans la différence. Bien que je suis avec Klaus, je ne peux m’empêcher de penser à Lucifer et de l’apprécier d’une façon qui n’est pas permise. J’avais grand besoin de remettre de l’ordre dans ma vie, mais aussi de me trouver un logement. Je sais que si j’en parle à Klaus, il me fera venir au Manoir, mais j’ai peur de lui avouer pour Lucifer. Surtout que celui-ci sera sûrement quelque part en train d’écouter. Je me retrouvais sans domicile, même si Elena n’était pas encore au courant. J’attendais de me trouver un endroit rien qu’à moi, pour débarquer mes affaires de chez elle. Je ne veux pas non plus que Lux sente le mal aise qui règne. Il penserait que c’est de sa faute et même si je dis le contraire, c’est belle et bien sa venue au monde qui pose problème à toutes mes connaissances. Pourtant, si c’était à refaire, je le ferais sans aucune hésitation. Ce petit garçon est juste génial. Il a un caractère bien trempé, mais en même temps, on ne peut pas lui en vouloir. Il n’a rien de diabolique, comme tout le monde peut le croire, si ce n’est qu’il n’hésite pas à dire qu’il est Satanique quand on lui demande sa religion. Il ne voit que par son père, l’aimant plus que n’importe quoi au monde. Mais ce n’est pas pour ça que moi, je cesse de l’aimer.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Mar 23 Oct - 12:11

Je crois qu'on va devoir s'entendre tous les deux
Azazel & Tatiana



En recouvrant la « vie », grâce à mon père créateur, je me suis vue offrir une nouvelle mission : devenir le Parrain du petit Lux. Ce n'est pas une chose qui paraît difficile en soit, c'est certain, mais je dois faire en sorte que les Anges ne l'approchent pas. Ce qui est déjà plus compliqué. Il est aussi dans mon devoir de veiller à ce que le petit ne décide pas, d'un seul coup, de devenir un être bénéfique. Au contraire, je dois même l'amener à ne vivre que pour répandre le mal autour de lui. Mais premièrement, il fallait réussir à lui mettre la main dessus. Ne réussissant pas à localiser cet enfant, j'ai pris soin de localiser la mère de celui-ci. C'est dans le parc de Chance Harbor que je venais d’apparaître. Personne ne m'avait encore vue dans ce corps, je passais donc inaperçu. Qui irait se douter que je suis le Démon aux yeux jaunes ? Personne, tant que je ne m'énerve pas. Mais je pense avoir un assez grand contrôle de moi, pour ne pas étriper le premier passant que je croiserai.

Pour mieux voir, je fis quelques pas, me mettant contre un arbre, non loin d'elle. Tatiana, de son prénom, venait de s'asseoir sur un banc pour ne plus jamais en bouger. Non mais vraiment, ça fait trois plombes que je glande là comme un con. Elle va se décider à aller chercher le gosse ou pas ? Mais aller, bouge ton cul, on ne va pas y passer la journée. Rah je déteste rester comme ça, à ne rien faire. Les minutes passent et toujours rien. Elle doit avoir décidée de prendre racine. Finalement, après avoir attendu encore et encore, je finis par faire un pas, puis un autre, jusqu'à arriver à côté du banc où elle est assise. Elle semble complètement dans ses rêves, au point qu'elle ne m'a pas encore vue.

« Je peux m'asseoir ? »

De toute façon elle n'a pas vraiment le choix, puisque je venais de le faire en même temps de lui poser la question. Ayant été prévenue qu'il s'agissait d'une fille entourée de paranos, je ne pouvais pas me permettre de lui dire franco que j'avais été envoyé par Lucifer pour veiller sur son fils. Je vais devoir y aller en douceur, même si ce n'est pas de cette façon que j'agis d'habitude. Il me fallait trouver à engager la conversation maintenant et là, je séchais. Mon regard se promenait autour de nous, comme pour tenter de trouver quelque chose sur quoi parler.

« Tatiana, c'est ça ? »

Je ne devais pas aller trop vite, mais je ne comptais pas lui que je suis un Démon, ça serait complètement stupide, sachant que c'est une Sorcière et que nos deux races sont en guerre. Je la regarde, attendant de croiser son regard. Quand ses yeux s'étaient enfin posés sur moi, je voyais qu'elle cherchait d'où je la connaissait à son froncement de sourcils.

« Je connais les pères de Lux et ils m'ont demandé de devenir son Parrain. »

J'essayais de lui balancer la chose le plus lentement possible, qu'elle ait le temps de se faire à l'idée. Parce que si elle me file entre les doigts, j'aurai l'air malin devant Lucifer, lui rapportant que je suis incapable de mener à bien cette mission.




« Bénis soient les destructeurs des faux espoirs, car ils sont les vrais messies - maudits soient les adorateurs de dieu, pour qu'’ils restent de pauvres moutons ! » Extrait de la bible de Satan
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Mer 24 Oct - 18:51

Ma rencontre avec un Démon
Azazel

Je n'ai aucun pouvoir sur l'avenir



Partie dans mes pensées, j'avais du mal à en ressortir, si bien que je m'étais assise sur un banc. Le regard dans le vide, l'air sûrement troublé, je ne faisais pas attention aux passants. Suis-je née pour être une bonne ou une mauvaise Sorcière ? Je n'arrivais pas à avoir la réponse à cette question. Il y encore quelques temps, je n'aurai pas mis deux minutes avant de répondre, que j'étais une bonne Sorcière. L'idée même de faire souffrir les gens me répugne. Je ne peux pas faire de mal volontairement. Mais finalement, je viens de me rendre compte que les soit disant méchants, ne sont pas ceux qu'on croit. A commencer par Klaus. Il est détesté de tous, même de sa propre famille. Alors qu'au fond, c'est quelqu'un de bien. Il est impulsif et ne pardonne jamais, mais ça, ce sont ses défauts liés à son côté Hybride. Sinon c'est quelqu'un de sincère, drôle et attachant. Et ce sont les pseudos gentils qui veulent le tuer, l'enfermer ou peu importe. Ils veulent me l'enlever. Ils ne se mettent pas à ma place. Ils ne veulent pas tenter de comprendre Klaus. Ils font comme s'il n'y avait que leurs nombriles qui existaient. Les autres, ils s'en foutent. Ce n'est pas Klaus qui m'embobine dans le Mal ou encore Lucifer, non. C'est eux, tous les soit disants gentils qui me poussent à partir du côté des deux êtres les plus traqués de tous les temps.

Peu à peu, j'étais gagnée par la solitude, la détresse et aussi la tristesse. Depuis que j'ai un enfant, plus rien n'est comme avant. Avec ma cousine, c'est comme si on était des étrangères. Je ne suis proche que de ceux qui sont catalogués de méchants. Finalement, c'est mon destin d'aller vers le mal, sans pour autant tuer à tout bout de champ. Je me contente d'assurer les arrières de Klaus et d'être présente le jour où les attaques seront lancées contre lui.

J'étais tellement perdue dans mes pensées, que je n'avais pas entendu l'homme s'approcher. Je levais la tête, surprise de ne pas l'avoir vue arriver, et je lui fis un petit signe d'approbation, même s'il s'était déjà installé à mes côtés. Je regardais devant moi, ne me demandant même pas pourquoi il était venue là et non sur un autre banc. Ne parlant pas, je regardais devant moi. Je n'étais pas en mesure de faire la conversation à quique se soit, mais je fus surprise de voir qu'il connaissait mon prénom. Tournant la tête vers lui, je devais avoir des yeux aussi ronds que des billes.

« Oui … mais comment connaissez-vous mon prénom ? »

La réponse n'avait pas tardé. Alors comme ça, il était un ami de Klaus et Lucifer. Mais aussi le Parrain de Lux à présent. Sans pouvoir dire un seul mot, je le regardais, affichant toujours mon air surpris. Je mis quelques petites minutes avant de reprendre le dessus de mes émotions.

« Vous … le Parrain … Mais vous êtes quoi ? Hybride, Vampire, Ange ou Démon ? »

J'en ai tellement vue défiler ces derniers temps, que plus rien ne m'étonne. Et sachant que Klaus, tout comme Lucifer, ne cotoie que des êtres magiques, j'étais persuadé qu'il faisait partie de l'une des quatre races que je venais d'énumérer. Pourtant je restais là, à côté de lui, sans essayer de m'enfuir. Je ne sais pas pourquoi les gens tentent toujours de fuir devant ce genre de créatures, puisque ces derniers ont la possibilité de nous rattraper en moins de temps qu'il en faut pour le dire. C'est utilisé le peu d'énergie en notre possession pour rien.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Jeu 25 Oct - 14:49

Je crois qu'on va devoir s'entendre tous les deux
Azazel & Tatiana



Rien qu’en la regardant, je pouvais deviner qu’elle ne semblait pas dans son assiette. Si les gens arrêtaient de se poser des questions et se mettaient enfin à agir, le monde tournerait un peu mieux. J’étais resté un peu trop longtemps à ma place, à mon goût, mais je ne voulais pas risquer de tout foutre en l’air. On m’a demandé de faire preuve de tact et ce n’est pas dans mon genre, mais je pense pouvoir y arriver. En règle générale, les Démons et les Sorcières ne font pas bon ménage. Sauf lorsqu’il s’agit de Sorcières étant tombées dans la magie noire. Cette fille semblait perdue, il n’en faudrait pas beaucoup pour la faire basculer du bon côté et je comptais bien réussir à l’attirer.

En prenant place à ses côtés, je l’observais tentant de m’ignorer. C’est une chose que je déteste par-dessus tout. Pour lui montrer que je savais qui elle était, je l’avais appelé par son prénom et son regard prouvait à quel point elle était perdue. En lui dévoilant que j’étais le Parrain de son propre fils, elle sembla totalement sur une autre planète. Ce qui n’est pas étonnant. Je n’imaginais pas qu’elle ait déjà entendu parler de moi. Pourtant, elle m’étonnant tout de même en me demandant de quelle espèce je suis. Un bon point déjà, c’est qu’elle ne prenait pas les jambes à son cou pour pouvoir s’enfuir. Je l’observais pendant un moment, ne voyant que de la surprise sur son visage, mais aucune crainte. Cette Sorcière était étrange. Les autres de sa race s’enfuient face à un Démon ou plutôt face à moi. Je m’offusquerais presque de son manque de réaction.

« Je suis un Démon. »

Finalement, ce n’est pas plus mal. Je n’aurai aucune difficulté à faire ce que je veux de cette fille. Même si j’aime relever les défis et faire craquer les plus « sages ». J’imagine qu’elle ne doit pas encore savoir ce que tout ça implique. Les Humains utilisent le terme « parrain » un peu n’importe comment, comme tout ce qu’ils font d’ailleurs. Mais chez les Démons, il y a une sorte de rituel à suivre. C’est un rituel qui aura lieu très bientôt, devant le Père de notre race.

« Je ne me suis pas présenté. Je m’appelle Azazel. »

Pour les Humains, le terme « Parrain » va de paire avec « Marraine ». Mais pour nous, les Marraines n’existent pas. Il ne peut y avoir que des Parrains et maximum au nombre de deux. Sur ce point, on fonctionne comme les Anges. Notre race, peut importe les sortes de Démons, nous n’avons qu’un seul Père : le créateur de notre espèce. Tatiana ne semblait pas réticente en apprenant tout ce que je lui disais. C’était comme si elle s’y était attendue quelque part.

« Tu comprends que je dois voir ton fils maintenant. »




« Bénis soient les destructeurs des faux espoirs, car ils sont les vrais messies - maudits soient les adorateurs de dieu, pour qu'’ils restent de pauvres moutons ! » Extrait de la bible de Satan
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Andréa Tully,


à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 1018
Age : 32





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Jeu 25 Oct - 16:21




Ma rencontre avec des démons

« Dans la solitude on peut faire des rencontres»


Tailla vivait encore une journée pénible et douloureuse, car depuis qu’elle s’est pris la tête avec Klaus celui-ci lui a dit qu’elle n’avait plus de fils à compter du jour ou le phœnix c’est énervé contre l’hybride. Et depuis se jours la jeune femme n’as pas revu son fils et cela lui fait énormément de mal car son petit garçon et toute sa vie il est son héritage car elle étant la dernière sa race elle avait peur que le jour les frères Winchester essaye de la tuer avec le Colt celle-ci une fois morte emporte avec elle sa race. Mais grâce a Conor sa race vivra éternellement car grâce à son coter Hybride qu’il a hérité de son père. Le petit aurait puis vivre éternellement en étant phénix et que son coter hybride ne soit pas réveiller mais il aurait pu mourir avec le fameux colt. Mais maintenant avec son coter Hybride il pourra vivre sans rien craindre. Mais nous nous égarons car là nous ne parlons pas de la race de Conor ou de celle de Tailla mais du fait que son petit garçon lui manque énormément. Imaginer ne plus voir votre enfant comment vous serez mentalement. Au 36 eme dessous comme on peut dire, mais Tailla essayer de se changer les idées le plus possible car rester dans son appartement ou elle a vécu avec son fils jusqu’à aujourd’hui la fait déprimer a des moments. Des fois il lui arrive de revoir des souvenirs avec son fils dans le salon, des parties de consoles à rigoler. Mais aussi la fois ou Conor lui a avoué qu’il l’aimait mais qu’il avait peur du lui faire mal. Tous ses souvenirs magique et triste en même temps et c’est pour cela que Tailla souvent préfère être en dehors de chez elle essayer de se retrouver le plus possible seule ou en compagnie de Camille.

Là aujourd’hui elle ne peut pas aller voir Camille car celle-ci est de garde a l’hôpital et quand c’est des jours comme cela Tailla part faire du sport souvent. Elle enfila sa tenue pour aller faire son jogging pour évacuer en même temps tout le surplus d’énergie qu’elle a. Alors qu’elle descendit les escaliers de l’immeuble ou elle habiter elle sortit et mis son IPod sur les oreilles et commença à aller courir, elle commença par aller sur le bord de mer et courir sur la plage puis alors qu’elle n’était pas calmer se dirigea vers le parc de Chance Harbor. Elle se disait qu’elle aller faire un tour vers l’école pour essayer d’apercevoir son fils. Elle pouvait pas lui parler ou s’en approcher mais cela ne l’empêcher pas d’essayer de le voir même de loin. Elle veut juste voir si son petit garçon va bien si elle se doute qu’il va bien car pourquoi il n’irait pas bien en compagnie de son papa celui-ci le vénère donc il ne peut qu’aller bien avec lui. Alors qu’elle rentrer dans le parc en petite fouler celle-ci s’arrêta et bu un petit peu pour reprendre son souffle tout en marchant pour ne pas s’arrêter d’un coup et se faire un claquement. Alors qu’elle marcher dans le parc toujours avec son iPod dans les oreilles celle-ci sentit une présence familière mais ne comprenais pas ce que c’était regardant à droite et à gauche mais ne voyant personne qu’elle connaissait continua à marcher. Arriver au niveau de deux personnes assisse sur un banc elle n’y fit pas attention sur le coup mais la sensation de la présence familière se fit plus forte d’un coup et la en posant son regard sur les deux personnes elle regarda l’homme en premier et sortit tous seul

« Azazel »

Celle-ci avait reconnu le démon cela était facile car les démons entre eux se reconnaisse facilement car ils sont lié et surtout celui-ci est connu de tous car il est un démon supérieur qui a Reigner sur les enfers depuis que Lucifer avait était enfermer dans sa cage la première fois. Et celui-ci était connu par tous les démons inferieur d’où elle qui était un démon inferieur. Par marque de respect envers cet homme celle-ci baissa le regard et déposa son regard sur la jeune femme et reconnu la mère du frère de Conor, Tatiana. Et leurs dits

« Oh excuser moi je ne voulais pas vous déranger a parler. Mais vous n’êtes pas la mère du frère à Conor ? »

Elle savait qu’elle s’incruster un peu mais c’est surtout qu’elle ne voulait pas paraitre malpoli mais elle voulait savoir si elle se tromper pas sur Azazel. Même si au fond elle, elle était complètement persuader de ne pas se tromper car il peut avoir n’importe qu’elle véhicule l’aura est la même pour chaque démon.





CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas
http://tomorrows-world.forumgratuit.org

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Lun 12 Nov - 18:05

Ma rencontre avec un Démon
Azazel

Je n'ai aucun pouvoir sur l'avenir



Tranquillement installée, ressassant ma petite vie, je n’imaginais pas que j’allais rencontrer une créature magie, autre qu’un Sorcier ou Vampire. Jusqu’à aujourd’hui, je ne m’étais encore jamais retrouvée devant un Démon. Mais là, c’était le cas. Alors que je regardais droit devant moi, je me mise à tourner la tête très lentement lorsqu’il me dit son nom. Je ne suis pas vraiment branchée bible et tout ce qui va avec, mais le Démon Azazel est connu de tous. N’importe quel ignorant a déjà entendu rien que son nom. Sous l’effet de la surprise, je devais ressembler à un poisson, ouvrant et refermant la bouche sans qu’un seul mot n’en sorte. Qu’il ne m’attaque pas n’était pas vraiment étonnant, puisqu’il venait de m’annoncer être le Parrain de mon fils. sûrement avait-il reçu pour ordre de ne pas me toucher.

« Tatiana … je m’appelle Tatiana. »

Pourquoi un second parrain ? Pourquoi faut-il que ce soit un Démon ? Je croyais que Lucifer haïssait les Démons. Est-ce qu’Azazel est différent des autres ? J’avais tellement de questions en tête, bien trop. Aucune ne franchissait la barrière de mes lèvres. Je restais comme figée, comme si j’étais victime d’un bug informatique. Il devait voir mon fils et ça, j’en étais toute retournée. Mais à la place de demander quoique se soit d’autre, je me contentais de faire un geste positif de la tête, n’arrivant pas à dire un seul mot. De toute façon, je n’ai pas mon mot à dire là-dessus. Je sais que si jamais je me mets en travers de la route de Lucifer, ou même de Klaus, je ne reverrai pas Lux. Alors, je préfère me plier aux règles et peu importe ce que ça m’en coute. Mais ce n’est pas pour autant, que je ne me trouvais pas sous le choc. D’ailleurs, je devais donner l’impression de bouger au ralentit, mais quand j’entendis quelqu’un interpeller Azazel, j’avais tourné la tête vers cette personne, tellement doucement, qu’on se serait cru en plein ralenti d’un film. Il s’agissait de Tailla, la mère de Conor et si, on peut dire, une ex de Klaus. Enfin, d’après ce qu’il m’a expliqué, ce n’est pas vraiment une ex, mais plutôt une relation de profit et sans lendemain. Toujours est-il que je ne bougeais pas, toujours sous la surprise de ce que le Démon venait de m’apprendre. Puis, quand elle m’adressa la parole, j’eue comme l’effet d’un coup d’électricité qui me ramena à la réalité.

« Ou ..oui c’est moi. »

Je ne devais pas donner l’impression d’être dans mon assiette et pour cause, je me trouvais juste à côté de l’un des plus vieux, mais aussi plus puissants Démons qui existent. Ce n’est pas rien et par conséquent, dire que je n’avais pas la trouille serait mentir. J’étais effrayée et je me sentais comme quelqu’un d’acculée qui n’a aucune issue de secoure. Non pas qu’Azazel m’est menacer, mais ses paroles m’ont particulièrement données l’impression d’être sans pouvoir face à tout ça.

Sans vraiment faire attention, je reposais mon regard sur le Démon, Parrain de mon fils. C’était sans doute pour voir sa réaction. Je m’étais d’ailleurs que Tailla l’ait reconnu aussi facilement, mais sûrement qu’entre Démons, il y a un truc qui m’est encore inconnu.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Ven 23 Nov - 12:17

Je crois qu'on va devoir s'entendre tous les deux
Azazel & Tatiana



Il était naturel que je me présente à cette fille qui ne me connaissait pas. Je change tellement souvent de véhicule, qu’il est difficile de me suivre à la trace. Sauf l’actuel là, je vais peut-être le garder, il me plait bien et l’âme de mon nouveau corps ne passe pas son temps à pleurnicher dans un coin de ma tête. Pour cette Sorcière, j’avais reçu l’ordre de protéger son gosse, et pour ce qui est d’elle, elle va s’allier au Mal d’ici peu. Même si elle m’a l’air un peu idiote sur les bords, à se présenter comme ça, alors qu’en arrivant je l’ai appelé par son prénom, mais peut-être que ses pouvoirs sont intéressants qui sait.

« Je sais comment tu t’appelle. »

Le restant de ma phrase je le garde pour moi, mais je lui dirais bien d’ouvrir les oreilles quand je parle et d’arrêter de rêvasser. Sauf qu’à la place, je n’ajoutais rien. Il est vraiment inutile que je le fasse fuir, ce n’est pas dans mon intérêt qu’elle prenne peur de moi. En agissant comme ça, j’aurai plus de mal à la faire céder à la tentation d’entrer définitivement dans la magie noire, sans aucun espoir de retour en arrière possible. Au moins, elle avait comprise la suite de mes paroles et ne s’était pas mise à me poser un interrogatoire de police, quand apprit que je devais voir son fils. Mais ne voyant pas le gamin, je me doute qu’elle l’a envoyé à l’école, comme tous les autres enfants de son âge. Ce qui est complètement débile. Le gosse se fait chier dans une classe remplie de mioches gueulards, alors que son père en sait beaucoup plus que l’enseignant.

« Pourquoi l’envoyer à l’école, son savoir doit être plus grand que la personne qui lui fait cours ? »

Une présence Démoniaque vient d’entrer dans le parc. Je les reconnais sans même avoir besoin de les voir. Là, il s’agit du phoenix. Quand j’étais en Enfer, j’ai eu tout le loisir d’en apprendre à son sujet, sans même l’avoir souhaité. Elle s’est écartée du restant des Démons et ne sert plus notre Père. Son destin est soit de se rallier à nous ou soit de retourner en Enfer subir quelques tortures qui lui remettront du plomb dans la tête.
Elle m’interpelle, ce qui me fait tourner la tête vers elle. Visiblement, malgré ses années d’inefficacité pour notre espèce, le lien demeure toujours intact. Presque aussitôt, l’oiseau de feu parle avec la Sorcière, commençant presque une discussion de chiffon. Conversation qui va vite me faire perdre patience.

« Merci de me facilité la tâche Tailla. J’avais l’intention de te retrouver pour te rappeler les raisons de ton existence. D’habitude, les Démons incompétents tels que toi, je les renvois en Enfer, pour quelques séances de torture. Mais je suis dans l’un de mes bons jours et il y en a peu. Je te laisse une chance de montrer ce que tu vaux, mais ma clémence s’arrête là. Si tu ne fais pas ce pourquoi tu vis, profites bien de tes derniers jours sur Terre. »

En tant que Chef, c’est mon devoir que de rappeler à l’ordre les Démons qui partent à la dérive.




« Bénis soient les destructeurs des faux espoirs, car ils sont les vrais messies - maudits soient les adorateurs de dieu, pour qu'’ils restent de pauvres moutons ! » Extrait de la bible de Satan
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Andréa Tully,


à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 1018
Age : 32





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Mar 11 Déc - 18:44




Ma rencontre avec des démons

« Dans la solitude on peut faire des rencontres»


Tailla ne savait pas quoi faire c’est dernier temps sa vie était devenue comme une routine continuelle depuis qu’elle n’avait pu son fils avec elle. Bon elle a aussi cherché ce moment de sa vie, car si elle n’avait pas essayé d’empêcher Klaus de partir avec leurs fils elle l’aurait toujours. Pourtant le phœnix avait essayé de calmer ses pulsions de colère et de ravaler sa fierté depuis des années mais depuis que Klaus avait disparu une première fois avec leurs fils c’est partie d’elle avait refait surface. Et d’habitude cela ne lui porte pas désagrément mais pour une fois cela a était en tort car elle a perdu son petit garçon. Elle ne pouvait même pas s’en approcher et surtout lui parler car sinon l’hybride mettrais fin à sa vie et le phœnix ne le veut pour rien au monde. Donc souvent pour voir son fils le phœnix souvent le fait quand il est à l’école et surtout pendant les interclasses. Elle va souvent faire son footing et passe par le par cet va non loin de l’école et observe son fils de loin voir comment il va, s’il n’est pas triste mais à chaque fois elle le voyait le sourire au visage s’amusant avec son frère et ses cousins cousines. Et la aujourd’hui elle avait prévue de faire la même chose, de faire son footing et faire un détour vers l’école pour regarder son petit garçon pour voir si celui-ci va bien. En arrivant dans le parc ou elle fait le tour en premier elle sentit une présence familière mais n’y a pas fait plus attention car elle a souvent cette sensation quand elle croise des démons car ils sont tous lié donc elle continua à courir jusqu’à arriver devant deux personnes devant un banc et la elle sentit comme une force supérieur arriver de l’homme et la en le regardant bien elle reconnut Azazel le démon aux yeux jaune. Celle-ci s’arrêta et dit son prénom à haute voix involontairement, alors que celui-ci la regarda Tailla regarda la jeune femme qui était avec lui et la elle reconnue la petite amie de Klaus, Tatiana si elle ne se tromper pas. Mais elle ne savait pas si elle se tromper ou pas donc elle lui posa carrément la question en demandant si elle était bien la maman du frère de son propre fils. La jeune femme tourna la tête au ralentit que l’on aurait pu se croire dans c’est vieux film que l’on voyait mais elle ne lâcha pas le regard sur la jeune femme. Celle-ci fini enfin de tourner totalement sa tête vers le phœnix et lui répondu simplement que oui c’était elle. Alors que l’oiseau de feu aller répondre elle entendit Azazel lui parler et surtout l’appeler par son nom et là elle se retourna vers lui. Elle l’écouta avec attention celui-ci la menaça presque de la renvoyer en enfer subir moult torture pour qu’elle comprenne d’où viens son existence et qu’il lui faisait une faveur de rattraper le coup par elle-même mais que si cela ne se faisait pas assez rapidement elle pouvait dire adieu x a la vie sur terre et bonjour l’enfer. Tailla leva un sourcil façon de dire, tu te fou de moi, car depuis qu’elle est venue au monde il y a de sa des centaines d’année elle a toujours vécu sans être au service de personne même si on lui a dit qu’elle devait son existence a un maitre ou père comme ils l’appelle mais elle ne l’a jamais vu mais juste entendu parler. Alors qu’elle continuera le regarder tailla lui dit

«Je le sais, je le ressens que j’ai un lien envers vous que je vous dois le respect mais je n’ai jamais servi personne depuis mon existence. Et je pense que si vous me renvoyer au chambre des tortures mon fils qui est un démon des plus puissants que moi et ne se gênera pas de vous attaquer. Et lui aussi vous allez le renvoyez en enfer car il n’obéi pas ? Je crois que son père ne sera pas d’accord sur ce point »

Tailla savait que se rebeller contre Azazel lui apporterais des désagréments mais le problème de la race des phœnix c’est qu’ils sont d’une impulsivité impressionnante. Ils ne réfléchissent pas tout le temps à ce qu’ils disent ils disent directement et rien d’autres. Et la Tailla je pense qu’elle aurait du réfléchir avant de parler. Mais la elle voulait surtout parler avec Tatiana car elle voulait savoir comment aller son petit garçon. Donc elle reposa son regard sur la jeune femme et lui dit

« Excuse moi je crois que tu dois savoir qui je suis et toi tu dois être Tatiana si je me trompe pas, et tu sais ce qui se passe entre Klaus et moi donc je voulais savoir si tu pouvais me dire comment va Conor »

Alors que le phœnix fini tout juste de parler d’un coup elle fit un vol plané comme par magie. Mais il fallait sans douter qui lui avait fait cela. Tailla vola d’un coup jusqu’à être coller contre un arbre. Son dos cogna le tronc et celle-ci sentit une douleur sur le coup mais se vu rien quand elle sentit comme si une main invisible était en train de l’étrangler. Tailla ne savait pas quoi faire car elle se debater mais elle n’avait rien contre qui se battre appart azazel qui était hors de porter.





CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas
http://tomorrows-world.forumgratuit.org

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Lun 18 Fév - 16:09

Ma rencontre avec un Démon
Azazel

Je n'ai aucun pouvoir sur l'avenir



En cette nouvelle journée, je ne comprenais pas tout, je dois bien l’avouer. Je sais qu’en ayant mise au monde le fils du Diable, certains Démons doivent avoir été nommé pour le protéger en l’absence du Père. Je sais aussi, que certains Anges rebelles ont également ce rôle à jouer. Mais j’ignorais que le Démon Azazel, en chair et en os, allait venir à ma rencontre. J’en ai entendu parlé, comme tout le monde. Il ne faut pas être un fervent catholique pour avoir entendu ce nom. Un redoutable Démon sans aucune pitié, ne dévouant ses services qu’à Lucifer, son père. J’essayais d’en apprendre plus à son sujet et même s’il se montrait parfois mal poli, il répondait à mes questions. Sûrement avait-il reçu pour ordre de ne rien tenter envers moi. Je ne me sentais pas en danger bizarrement, je pourrai même très facilement lui faire confiance. De toute façon, concernant mon fils, je n’ai pas de soucis à me faire. Je sais parfaitement bien qu’aucun Démon ne tenterait quelque chose envers lui. Puis, Tailla arriva. Je la connaissais que de vue, pour être la mère du petit Conor. Mais je n’eue pas vraiment le temps d’engager la conversation avec elle, qu’un échange verbale eu lieu entre Azazel et elle. Je gardais mes distances, même si j’étais proche physiquement. Je ne voulais en aucun cas me mêler de la conversation, préférant passer inaperçue. J’écoutais les paroles prononcés tout de même, ne pouvant pas faire autrement. Je restais complètement béate face à ce que Tailla était en train de dire à Azazel. Avait-elle perdu la tête ? Etait-elle complètement dingue pour même mettre la vie de son propre fils en danger de cette façon ? Ne sait-elle pas à qui elle a à faire ? Parler de Conor relève de l’idiotie, sachant que pour ce Démon, ce ne sera qu’un moyen de pression en plus contre elle. Et franchement, croire que Conor est plus puissant qu’Azazel, il faut être tombé sur la tête.

Je donnais surement l’impression d’être totalement perdue, les yeux aussi ronds que des billes. Pourtant, j’étais là, enfin physiquement parlant. Je redoutais la réaction du parrain de mon fils. D’ailleurs, c’était bien la première fois que j’arrivais à mettre le mot parrain à la place de son prénom. Même si tout ça ne me dit rien qui vaille, je devais pourtant me plier aux règles et laisser Azazel voir mon fils. Et puis, valait mieux que je sois en bon terme avec ce démon, plutôt qu’il ne m’enlève Lux à tout jamais … Désireuse de passer inaperçue, pour que rien ne me retombe dessus pour une fois, c’est Tailla qui revint vers moi pour m’adresser la parole. Je la regardais, sans vraiment rien dire. Qu’elle s’inquiète pour son fils, c’était normale, mais ce qu’elle avait fait juste avant non. Avait-elle réellement envie de savoir comment Conor allait ou voulait-elle juste lui attirer un tas de problèmes ?

« Je ne sais pas, tu devrais plutôt t’adresser à son père. »

Sûrement que je semblais froide dans mes paroles, mais jamais je n’aurais réagi comme elle l’a fait, en plaçant mon enfant au beau milieu d’une conversation presque houleuse. C’était prendre un risque immense. Même moi, la reine de la boulette, je ne le ferai pas. Mais je n’eu pas le temps de rajouter quoique se soit, que Tailla fut balancer contre un arbre. Etonnée, je reposais mon regard sur Azazel, qui ne la quittait pas du regard. Je ne savais pas quoi faire à côté, pourtant j’étais sûre et certaine que c’était lui qui faisait ça. Ses pouvoirs sont tellement immenses, qu’il n’a même pas besoin de bouger pour les actionner. Rien qu’un regard et le tour était joué.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Mar 26 Fév - 17:58

Je crois qu'on va devoir s'entendre tous les deux
Azazel & Tatiana



Sur ordre de mon Père, je devais rester « sage » avec la jeune Tatiana. Ce n’est pas trop dans mes façons de faire, mais allons bon. Si ce sont les ordres, je dois les respecter. J’avais entamé le dialogue avec elle et je ne lui avais pas caché qui j’étais. La réaction de cette fille me laissa perplexe, carrément. Elle acceptait tout ce que je lui disais, sans même broncher. Si elle s’était obstinée à tout refuser, je n’aurai pas vraiment su comment réagir. D’habitude, je torture et donne la mort, mais cette fois-ci, si jamais je venais à la toucher, c’était ma peau qui se trouverait en jeu. Tout ce passait parfaitement bien. C’était louche. Il y a toujours une connerie qui vient tout gâcher généralement. Bah là, la connerie en question s’appelait Tailla. Un Phénix que je vais remettre à sa place en deux secondes si elle continue de prendre ses grands airs. Quelle sombre idiote ! Pense-t-elle vraiment que j’ai peur de son fils ? S’en était carrément hilarant. Ce mioche, je peux l’éliminer de la surface de la planète en un seul geste.

« Oh, tu me menace. - me moquais-je en prenant un faux air apeuré - Qu’il vienne m’attaquer ton fils, je lui apprendrai à qui il a à faire … D’ailleurs, je crois que je vais lui rendre une petite visite à cet enfant. »

Le petit Conor, je sais très bien qu’elle parle de lui. Je ne suis pas né de la dernière pluie et je sais ce que certains ont fait. A mon tour, je me mettais à la menacer, sauf que contrairement à elle, mes menaces ne sont pas des paroles en l’air. Son fils, je vais bel et bien lui rendre une petite visite. J’ai envie de savoir ce qu’il a dans le bide. Mais pour le moment, je me devais de remettre cette petite insolante en place. Mes pouvoirs ne sont plus à démontrés. Ils sont tellement puissants, que je n’ai qu’à penser pour faire ce que bon me semble. Comme l’envoyer voler contre un arbre et l’étrangler juste par la simple force de mon mental. Un sourire sadique était venu s’installer sur mes lèvres. Je déteste quand les autres démons tentent de me prendre de haut, mais en même temps, j’adore leur coller des raclées dont ils se souviendront pour le restant de leurs misérables existences.

Je décidais de me lever et je fis quelques pas pour m’approcher d’elle. D’une démarche nonchalante, je fis mine de réfléchir à mes prochaines paroles, pourtant déjà bien trouvées.

« S’il y a bien des Démons que je déteste par-dessus tout, ce sont les Phénix. Eux et leurs arrogances, alors qu’ils ne sont que de misérables prototypes défectueux. Ce qui est bien, c’est que cette foutue race est en voie de disparition … Ton fils doit avoir hérité de ce côté et tes paroles me motivent à le trouver. Ce ne sera pas bien difficile, je peux déjà le localiser. Que penses-tu qu’il dira en voyant sa mère se faire torturer ? … Et toi … que feras-tu en voyant ton petit garçon se faire torturer ? »




« Bénis soient les destructeurs des faux espoirs, car ils sont les vrais messies - maudits soient les adorateurs de dieu, pour qu'’ils restent de pauvres moutons ! » Extrait de la bible de Satan
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Lun 11 Mar - 10:08

Ma rencontre avec un Démon
Azazel

Je n'ai aucun pouvoir sur l'avenir



Il ne fallait pas que je m’en mêle, de toute façon, je n’en avais pas envie. Après tout, j’avais suivi la conversation dans sa totalité, sans même le vouloir, et des deux, c’était Tailla qui s’était montrée agressive dans ses paroles. Azazel était resté courtois, malgré tout. Je ne comprenais pas la réaction de la mère de Conor. Pour le bien être de mon enfant, je ne me permettrai pas de mettre ce Démon en colère, me doutant bien de sa grande puissance. Après tout, je suis une Sorcière et les Sorcières ressentent ces choses là. Il m’est impossible de dire jusqu’à quel point s’étendent ses pouvoirs, mais je reste persuadée qu’il est l’un des plus forts. Ce qui m’embêtait le plus là-dedans, c’est que Conor allait avoir une visite de ce démon, alors qu’il n’avait absolument rien demandé à personne. Par là, je voyais déjà Klaus avoir également des problèmes, tout ça parce que Tailla n’avait pas su fermer sa bouche. Je suis aussi très désobéissante, rentre dedans, mais je sais quand je dois me taire pour la survie des miens.

J’évitais de regarder le carnage lorsque Azazel envoya la mère de Conor contre un arbre, la faisant souffrir. Je n’aime pas voir les gens avoir mal, même lorsqu’il s’agit de créatures surnaturelles parfois maléfiques. Pourtant, je n’étais pas partie. Pourquoi ? Je l’ignore moi-même. Peut-être parce que je ne voulais pas que le Démon aux yeux jaunes s’imagine que j’avais fuis et du coup se mettrait en colère. Je sais que Lux ne risque rien dans le fond. Lucifer ne laisserait pas faire, mais j’ai d’autres personnes à qui je tiens également très très fort.

Incapable de dire et faire quoique se soit, je regardais Azazel se lever et s’approcher de Tailla, commençant par répondre à ses menaces, par d’autres bien plus cruelles. Le pire, c’est que je suis persuadée que ce Démon ne dit pas ça pour lui faire peur, mais qu’il serait bien capable de le faire. Alors, tel un ressort, je m’étais redressée sur mes jambes pour m’approcher d’eux.

« S’il te plait Azazel, non. Conor n’est qu’un enfant, il n’est pas responsable de sa mère. Il n’a rien demandé et je le connais assez bien pour savoir qu’il ne te désobéirait jamais. »

Je tentais de défendre le frère de mon propre fils, mais aussi parce qu’il s’agit du fils de Klaus. Et puis, s’en prendre à un enfant, c’est quelque chose que je ne supporte pas. Je ne quittais pas le visage d’Azazel des yeux, jusqu’à ce qu’il sourit. Etait-ce un sourire machiavélique ou juste une approbation de sa part ? Je ne pouvais pas le savoir et probablement que je ne le saurai pas de sitôt, puisqu’il disparut sans un mot. Je regardais dans le vide, des yeux ronds d’incompréhension, avant de me retourner et de tenter de le trouver du regard. Il n’était plus dans le parc apparemment et mon stresse était redescendu d’un niveau d’un seul coup. Sans même m’en rendre compte, j’avais fermé les yeux quelques secondes, et je m’étais permise de souffler un peu. Mon regard venait de glisser sur le Phénix maintenant au sol, puisque les pouvoirs d’Azazel l’avait relâché en même temps que sa disparition.

« J’espère pour toi que Klaus n’aura pas de problèmes. Sinon, ce n’est pas Azazel qui s’occupera de ton cas, crois-moi. »

Aussi arrogante que je puisse l’être, je venais de lui balancer ce que j’avais sur le coeur, avant de tourner les talons et de m’en aller, récupérant mon sac de cours au passage. L’idée même de me rendre en Philosophie m’en rendait malade tellement j’étais en colère. Mon cousin m’excusera, mais cette fois-ci c’est d’un bon remontant que j’avais besoin. Quittant le parc, j’avais sortie mon téléphone de ma poche composant le numéro de Klaus.

« Klaus, c’est moi. Tu dois être occupé, mais s’il te plait, dés que tu as ce message, ne quitte pas Conor des yeux. Je t’expliquerai. »
Code by Anarchy


Terminé pour Azazel et moi
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Andréa Tully,


à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 1018
Age : 32





MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons Lun 11 Mar - 14:33




Ma rencontre avec des démons

« Dans la solitude on peut faire des rencontres»


Tailla venait de défier un des démons les plus puissant que l’on pouvait trouver sur terre et en enfers. Le phœnix est un démon qui devient assez rare et avec leur espèce unique il se croyant assez unique et arrogant de défier tout le monde. Et Tailla n’échappe pas à la règle de ce fait de l’arrogance car elle venait de défier Azazël en lui manquant de respect mais celle-ci à payer les conséquences de sa défiance envers le démon aux yeux jaune. Celui-ci pour le manque de respect envers le démon il la plaqua avec son don de télépathie contre un arbre non loin d’eux, et le phœnix sentit comme une main qui lui serrer le cou. Alors qu’elle essayer de se débattre pour enlever cette main invisible qui lui serrer la trachée le phœnix se debater comme elle pouvait mais regarde Aaël droit dans les yeux ne lâchant aucun mouvement de sa part. Alors que celui-ci se trouver juste en face d’elle il lui dit qu’il aller rendre une petite visite à conor. Miss Weaver ouvrit grand les yeux et là elle venait de comprendre sa connerie et que son fils aller payer les pots cassé. Tailla regarder le démon qui lui demander ce que son fils ferait s’il la torturé et elle savait au fond d’elle que son fils l’aiderais ou ne l’aiderais pas car Tailla accumule boulette sur boulette et son fils lui pardonnerais plus à un moment ou un autre. Et quand celui-ci lui dit ce qu’elle ferait s’il torturé son fils la tailla sentit sont cœur s’accélérer et là les yeux grand ouvert ne pouvant rien dire à cause de la pression sur son cou. Tailla sentit une colère monté en elle ne met pas envers le démon mais envers elle-même. Celle-ci mériterait d’aller en enfers se faire redresser et qu’elle apprenne à se la fermer si on peut dire.

Alors que Tailla croyais qu’elle vivait ses derniers instant Tailla continuer à se débattre sentier que sa respiration se diminuer. Tatiana se leva et s’approcha de Azazël et lui demanda de ne rien faire a Conor car il ne doit pas payer l’arrogance de sa mère. Et Tailla n’irait pas contre ce que disait la jeune Flemming car celle-ci avait raison que son fils n’avait pas à trinquer pour les conneries qu’elle pouvait faire. Et alors qu’Azazël relâcha son emprise contre le phœnix et celle-ci tomba au sol sur un bruit sourd et là le démon aux yeux jaune disparut. Le phœnix se frotta le cou et releva ses yeux vers la jeune femme qui lui disait qu’elle espérer que Klaus n’est pas de soucis car sa serait elle qui la tuerais. Alors que Tailla aller répondre que Tatiana tourna les talons et commença à appeler Klaus.

Le phœnix se leva avec un peu de mal et commença à partir du parc en se disant que ce qu’elle avait fait de ce qu’elle avait dit lui retombera sur le coin du museau et sa sera bien fait pour elle. Et elle savait que le premier qui lui tombera dessus c’est Klaus et elle se doutait que son fils ne lui pardonnera pas de ce qu’il avait fait. Le phoenix rentra chez elle reflechissant quelle choix sera mieux pour elle, de partir de la ville, partir en enfer ou de se faire tuer completement. Elle qui a tout perdu elle sais qu’elle ne manquera a personne dans se monde.






CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas
http://tomorrows-world.forumgratuit.org


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: Ma rencontre avec des démons

Revenir en haut Aller en bas

Ma rencontre avec des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: Sujet Tailla-