RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

La révolte du monde (intrigue Groupe III)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Ven 31 Aoû - 18:35


# La révolte du monde
« Les choses se produisent, sans qu'on s'y attende. On est tranquillement dans sa petite vie confortable, entouré de toutes la technologie du monde, avec le pouvoir d'anéantir chaque passant, et paf, en un claquement de doigts à peine, on se retrouve comme un insecte perdu dans un monde qui n'est pas le sien. »
# Quelque part dans une forêt qui fout les chocottes.
# Intrigue du groupe 3
Il tombait des cordes et Conor se retrouva très vite trempé. Desserrant ses petites mains du pantalon de Lucifer, il partit s’abriter dans une grotte non loin d’eux. Il y était entré bien discrètement pour que personne ne le remarque, puis avait filé au fond de celle-ci, se laissant tomber assis par terre. Il ne comprenait pas la situation. Pourquoi se retrouvait-il dans une forêt ? Pourquoi n’avait-il plus ses dons d’Hybride ? Et où se trouvaient ses parents ? Néanmoins, dans la grotte, il avait remarqué la présence de Dayanara, la femme de son oncle, et sa tante était également présente. Mais Lucifer l’avait prévenu de ne pas faire confiance aux personnes qu’il pensait connaitre. Et sans ses dons presque innés, il aurait du mal à savoir si on le trompait ou non. Alors étrangement, il faisait confiance à Lucifer, connaissant pourtant quelques petites choses sur lui. Enfin, tout ce qui ressort des dessins-animés rien de plus. Tailla et Klaus sont carrément à l’opposé des parents qui emmènent leurs enfants à l’église. Et puis, entre nous, Conor n’a pas vraiment envi que ça change. A la télé ou dans les livres aussi, le Diable est décrit comme sournois, menteur et manipulateur. Pourtant mini-Klaus s’évertue à avoir confiance en lui et il ne sait même pas pourquoi. Si on lui posait la question, il ne saurait sûrement pas quoi répondre.

Mais pour le moment, ça lui importait peu. Il pouvait souffler quelques instants, commençant à fouiller dans son sac pour en sortir une tablette de chocolat qu’il s’empressa de dévorer. Son estomac vide s’en serait tordu sur lui-même pour qu’il daigne le remplir. Et le plus étrange dans tout ça, c’est qu’il n’avait pas eu une seule fois envie de sang. C’était même limite si ça ne le dégoutait pas.

Tentant de faire le moins de bruit possible, il croquait des morceaux de chocolat et ne prêtait plus attention au reste. C’est de cette façon qu’il avait été surpris par sa tante Rebekah qui le questionna. Sans doute à mille lieu d’imaginer que les enfants auraient été prit dans cette sombre histoire. Restant assis, le blondinet leva un regard crédule en sa direction, avalant difficile ce qu’il avait dans la bouche avant de prendre la peine de répondre.

« Je sais pas où sont maman et papa. Je suis tombé dans la forêt et des gens ont voulu me tuer. Nick les a fait exploser. Il est entré lui-aussi ? Je le vois pas. »

Une chance que le prénom du véhicule de Lucifer ne soit pas très différent de celui de son père, et en l’occurrence de son second prénom. Quittant des yeux sa tante, il regardait tout autour d’eux, pour voir si son sauveur s’était joint à eux. Le voyant nul part, il regarda à nouveau Rebekah se demandant si d’autres membres de sa famille étaient dans les coins. Mais sa réflexion n’alla pas loin. Trempé jusqu’aux os, il semblait complètement frigorifié, au point d’en claquer des dents.

« Tu crois que papa est mort ? »

C’est la pire chose qui pourrait arriver pour ce petit bonhomme. Son père est tout pour lui et s’il lui arrivait quelque chose, il ne s’en remettrait sans doute jamais. Klaus n’est pas toujours facile à vivre. Il navigue entre la bonne humeur et l’énervement, passant de l’un à l’autre assez rapidement. Mais c’est comme ça que Conor le connait et c’est aussi comme ça que Conor l’aime.

« Maman va encore me disputer … je devais rester dans ma chambre. »

Dit-il en baissant la tête.


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Sam 1 Sep - 11:27


Pourvu qu'eux soient raisonnables

Face aux prisonniers de la crypte, Gabriel avait tenté de leur donner les clés pour s’échapper. Il parle généralement en faisant des devinettes pour que ça soit plus drôle. Il se moque du monde, mais n’a jamais été méchant envers les Humains. Au contraire, il apprécie cette race. Leur manière de vivre peut donner des leçons à beaucoup. Ils font de leur mieux pour faire le bien, malgré leurs moyens très réduits. Et là, bien qu’il y ait également des Vampires, l’Archange leur était venu en aide. Balthazar est coincé, il doit trouver à arranger la situation. Tout ça est de sa faute et même si c’est un emmerdeur de première, il finira par céder. Il le fera parce que prit dans cette crypte, il y a un Winchester, l’un des rares amis de Castiel. Entre ce dernier et Balthazar, il n’y a pas seulement de l’amitié. C’est un lien plus fort, un lien fraternel. Mais maintenant, libre à eux d’écouter ses conseils ou de chercher une autre solution. Bien qu’aucun autre moyen de sortir n’existe. Ils seraient stupides et suicidaires de tenter autre chose. Mais qu’importe, Gabriel ne va pas s’éterniser à leur faire comprendre, s’ils ne veulent tout simplement pas s’en sortir. Il est plus urgent de s’occuper des blessés des autres groupes.

Après s’être éclipsé de la crypte, c’est dans une grotte qu’il venait d’atterrir. Et bien, les endroits étaient différents mais restaient dans le même genre. Il y avait déjà beaucoup de monde et d’autres encore devaient se trouver à l’extérieur. Lucifer n’était plus dans les parages et Gabriel le savait, puisqu’il avait réussi à faire cesser cette tempête. Si son frère se trouvait toujours là, il n’aurait pas pu le faire. D’après ce qu’il avait compté, il manquait des personnes. Tous n’étaient pas présents. Après avoir posé les yeux un peu partout, l’Archange s’approcha du blessé et posa ses doigts sur son front, faisant disparaitre toutes ses blessures. Il se tourna à nouveau vers les autres fugitifs.

« Ne restez pas dans cette grotte, elle est piégée. »

En parlant de piège, il ne pense bien sûr pas à des pièges à souris, ni même à ours, mais à de la magie qui empêcherait les autres d’entrer en contact avec eux. En restant trop longtemps au même endroit, il risque d’attirer à nouveau l’attention de Lucifer. Alors pour une fois, il devait mettre son côté guignol sur pause et se dépêcher un peu de faire sortir toutes ces personnes. Enfin, s’ils venaient à se montrer aussi peu reconnaissant que certains de la crypte, il les laisserait dans leur merde.

« Il y a une cabane un peu plus loin, mais vous ne pourrez pas retourner à votre époque si vous n’êtes pas tous ensemble. Il manque encore Niels et Ezekiel. »

Il s’arrêta net de parler, l’air grave, mais surtout attendant une réaction. Pendant ce temps, il s’accroupit près de Conor, non parce qu’il compte rester avec eux pour les aider, mais parce que ce garçon parait très intéressant d’un coup.

« C’est du chocolat que tu as là ? Tu m’en donne ? »

Les Humains ont inventé le chocolat et Gabriel est un grand fan de ce truc vachement bon, il ne va pas manquer l’occasion de s’en mettre sous la dent.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Jeu 6 Sep - 15:09

La révolte du monde
C'est la merdasse

"Je n'y comprend plus rien"





L’heure n’était pas aux réjouissances, même si Ezekiel n’était pas mécontent d’avoir trouvé son cousin. Il fallait se barrer, sauver leurs postérieurs avant de s’y prendre un coup de fourche. A peine s’étaient-ils retrouvés, qu’ils étaient poursuivis. Courant autant qu’il le pouvait, le fils d’Elijah avait bien du mal à continuer. Ca faisait sûrement des heures qu’ils tentaient de se barrer, mais les ennemis se trouvaient partout. Tenir bon, était la seule chose qu’ils avaient à faire. Mais tenir bon jusque quand ? Qui les aidera ? Ca, Ezekiel peut pas vraiment le savoir. Tout ce qu’il sait, c’est que finalement c’était pas mal d’être un Vampire. Au moins, il ne ressentait pas la fatigue. Essoufflé comme jamais, il s’arrêta dans un coin, prenant alors le temps de souffler et de réguler sa respiration, ce qui n’était pas gagné. Dans quelle merde il s’était encore foutu, sans même avoir fait quoique se soit. Enfin, il s’en souviendrait s’il avait fait une connerie. La seule chose de rassurante, c’est de voir son cousin lui-aussi à bout de souffle. Il était dans la même galère.

« Faut trouver une planque. »

Sa voix était entrecoupée certainement. Mais voilà déjà qu’il fallait se remettre en course. Courir des heures durant, n’a rien d’une promenade, mais quand le temps de merde s’incruste dans la partie, c’est encore pire. Trempé comme une soupe, il sentait ses vêtements lui coller à la peau alors qu’il continuait à courir. Au loin, grâce aux éclairs qui éventraient le ciel, Ezekiel avait cru distinguer le toit d’une petite cabane. Cet endroit leur permettra sûrement d’avoir un peu de repos. Le temps se montrait de plus en plus violent et les Chasseurs n’étaient plus à leurs trousses. Encore faudrait-il ne pas se prendre un arbre sur la tête avant d’y parvenir. Ralentissant le pas, Ezekiel s’enfonçait dans les ronces, jusqu’à arriver devant la petite cabane presque entièrement recouverte de végétation. Mais il ne baisserait pas les bras pour si peu. Prenant la tête du duo, il avança le premier, Niels sur ses pas. Quand enfin il se trouva devant la porte, il dût mettre un coup d’épaule dedans pour qu’elle ne s’ouvre. La cabane était déserte et remplie de toiles d’araignées. Ce n’était pas un endroit très ragoutant, mais c’était parfait pour se cacher.

Une fois que son cousin ferma la porte, Ezekiel s’installa sur le sol, prenant sa tête entre ses mains. C’était à en devenir fou, surtout qu’il ne pigeait pas vraiment comment il s’était retrouvé dans cette forêt. Il se contentait de regarder le mur, de l’autre côté, attendant que le temps passe. A l’affut du moindre bruit, il avait trouvé une hache, qu’il garda à ses côtés. Il leur faut bien de quoi se défendre, surtout qu’il entendait quelque chose venant de l’herbe. Comme quelqu’un qui avance en direction de la cabane justement. Se levant dans le plus grand des silences, il se mit sur le côté de la porte, attendant de voir de qui il s’agissait..ou pas. Quand la porte s’ouvrit, il ne prit pas le temps de voir la personne qui s’avançait, qu’il balança un coup de hache à la volée. Si la personne n’aurait pas eu le réflexe de s’accroupir, elle se serait probablement faite décapitée sur place.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Jeu 6 Sep - 21:50



La Révolte du monde

"La nuit, le danger rôde..."


Cassie se sentait presque inutile devant ce spectacle. Sans ses pouvoirs elle n’était rien pour tout dire. Qu’ils soient de magie blanche ou noire. S’ils s’étaient manifestés depuis le temps qu’elle els appelait, elle aurait pu soigner Alaric son professeurs, mais elle aurait aussi trouvé un moyen pour sortir tout le monde de là. Mais surtout aussi pour comprendre que quelque chose clochait dans cette grotte. Il n’y avait que son instinct d’humaine qui lui parlait, et qui surtout lui disait de ne pas rester là. Et elle avait raison. La personne qui l’avait fait sursauter en apparaissant de but en blanc venait de lui en donner la confirmation en affirmant que la cachette qu’avait trouvée Rebekah était piégée. Ceci explique cela… Intriguée la jeune sorcière écoutait attentivement les paroles de ce nouveau venu de nulle part, peu importait l’origine du piège dont ce dernier leur parlait il leur donnait également un autre lieu pour aller se cacher. Cela dit, Cassandre ne pouvait s’empêcher de froncer les sourcils. Elle avait appris à ses dépens qu’il ne faut surtout pas faire confiance à n’importe qui, ni dans n’importe quelle des situations. Mais là, il y avait quelque chose de particulier chez cette personne qui vous poussait a avoir confiance. Perdue pour perdue dans une époque ou apriori on ne meurt plus que l’on respire, elle n’avait rien a perdre à lui faire confiance. Tant pis si les autres ne la suivait pas.


La jeune fille réfléchissait alors qu’au même instant, le petit garçon qui se trouvait dorénavant avec eux arborait des airs de gamins ayant fait une bêtise plus grosse que lui. Et c’était sans doute le cas, mais aller savoir qu’il s’agissait de maintenant ou de l’époque où ils vivaient tous avant de tomber ici…Ayant mesurer longuement le pour et le contre Cassie était prête même à partir en éclaireur afin de trouver cette cabane. D’autant plus qu’ils étaient tous là, sous la pluie torrentielle. Ce n’était bien ni pour le blesser parmi eux, ni pour l’enfant qui semblait se trouver tout de même entouré de certaines personnes de sa familles. Ses cheveux collés au visage, la petite sorcière n’hésita pas à prendre son courage à deux mains puisque jusqu’ici, c’était la seule chose qui lui permettait de tenir debout et de ne pas baisser les bras.

« Je vais y aller. Je vais trouver cette cabane, je vais partir devant. Ont ne peut pas rester là sous la pluie et de toutes évidence, ont ne peut pas non plus retourner à l’intérieur de la grotte. »

La première personne sur qui les yeux de la blondinette se posèrent se trouvait être Gabriel, puis au fur et à mesure qu’elle exposait son idée elle les avait tous regarder un a un. Au même instant, ou plutôt tout juste alors qu’elle avait terminé de parler, l’homme qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam s’était mis à la hauteur du bambin afin de lui demander malicieusement un morceau de chocolat qu’il tenait dans sa main. D’ailleurs aller donc savoir où il à trouver cela…

« Le mieux serait que l’on parte tous ensemble puisque l’on ne peut pas rester là mais Monsieur Saltzman va nous ralentir. Si je prends de l’avance, je pourrais toujours vous rejoindre sur le chemin si jamais je ne trouve pas cette cabane… »

Attendant l’approbation de tous, notamment celle du professeur qui eu bien plus de poids contre les autre. La jeune sorcière se remise en marche, continuant vers le nord par rapport à l’endroit ou elle se trouvait un peu plus tôt. Elle ne savait pas comment l’expliquer mais elle avait confiance en l’inconnu qui leur avait recommandé de fuit l’endroit. Quelque part en elle, elle savait qu’il avait raison. Et elle savait aussi que son chasseur de professeur d’histoire ferait entendre raison aux autres et qu’il l’appuierait une fois qu’elle serait partit. Même sous la pluie battante, la fille de Blackwell restait pleine de volonté. Elle courait, malgré le poids de ses vêtements trempés qui la ralentissait. Et ce n’était pas sans compter sur le vent qui soufflait en rafales violentes à vous en couper le souffle par moment. Par deux ou trois fois Cassie du prendre un peu de temps pour reprendre son souffle afin de continuer d’avance. Et a chaque fois qu’elle reprenait sa course, a chaque fois elle devait trouver une pensé qui la ferait avancée plus vite jusqu’à la cabane. La meilleure était que si elle restait coincée ici, elle ne pourrait plus se battre avec l’amnésie d’Adam.

Après plusieurs minutes, qui se transformait au final en une bonne heure. Cassie atteignait ce qui ressemblait à un terrain vague bien en retrait dans l’obscurité de la fôret. Cela dit, grâce à la lumière de la lune bien ronde et bien haute dans le ciel il lui semblait distinguer quelque chose. Un abri de bois qui pourrait très bien être désigné également comme une cabane. Et pour cela, elle avait du plisser les yeux. Afin de discerner les contours de bois sous la végétation abondante qui l’entourait. Le souffle court et fort, elle regardait atour d’elle ne voyant que des ronces par millier. Jugeant ses jambes enveloppées dans son jean détrempé, elle pourrait passer au-dessus, tenter de les enjambés ou même de carrément les traversé. Là maintenant, rien ne lui faisait peur. Elle savait que des milliers de personnes se feraient un malin plaisir à l’attraper s’il la voyait tenter de s’enfuir. Serrant les dents, elle avança un pied, puis ensuite l’autre avant de toujours serrer un peu plus les dents pour ne plus sentir les griffures des épines qui rentraient dans ses chairs et s’agrippaient dans les fibres de ses vêtements. Elle continuait de cette manière pendant encore quelques minutes avant de pouvoir de nouveau courir. Soupirant à grand coup, elle se demandait comment ils arriveraient à faire traverser Alaric au milieu des ronces alors que se dernier se trouve être déjà dans un sale état. Reprenant une allure normale, Cassie examinait minutieusement les alentours. Le silence qui régnait promettait qu’elle n’était pas seule. Du moins elle en avait l’impression. Redoublant de courage et parce qu’elle n’était pas seule à vouloir s’en sortir, elle pris l’initiative d’entrer.

Elle entra, et cela dit si lorsqu’elle avait regardé sur sa droite elle ne s’était pas accroupit par terre, la faible lueur argenté qu’elle avait aperçu lui aurait éjecté la tête un peu plus loin. Elle n’avait pas contrôlé ses mains qui étaient venus peu après se posées juste sur sa tête. Elle était toujours accroupit, presque la face embrassant la terre tellement elle s’était précipité. Hésitant même a respiré, elle retirait doucement les mains de sa tête, ouvra les yeux a nouveau et regarda sur sa droite une nouvelle fois. Remarquant que debout à côté d’elle se trouvait un jeune homme une hache à la main, elle s’autorisait une bouffée d’air en guise de soulagement. D’autant plus qu’il portait lui aussi des vêtements de son époque…


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 11 Sep - 15:33

La révolte du monde
Dépéchons nous le temps presse

"Je me souviens de cette epoque et je doit sauver ma vie"





Me voici coincé dans une époque lointaine, une époque que j’ai connue il y a fort longtemps et je me rappelle comment elle était dure. Mais surtout quand j’ai vécu à cette année on pouvait se confondre à eux avec les habits mais là c’est impossible car nous sommes arrivés là-bas avec nos vêtements de l’époque et à cette époque tout ce qui est pas conventionnel ou qui sort des traditions ou des rangs tu étais considéré comme sorcier ou sorcière. Et la impossible de se changer car se retrouver en plein milieux d’une forêt donc impossible de trouver des vêtements. Et là la seule solution qui reste c’est fuir et sauver sa peau. Et moi je me suis pas retrouver seule sur le coup j’étais avec une jeune femme, physiquement plus jeune que moi, mais je voyais qu’elle était de mon époque de comment elle était habiller. D’habitude j’aurais préféré sauver ma propre vie et laisser la sienne mais bon là j’ai voulu la sauver elle aurait pu être la petite sœur que j’ai jamais eu donc on sait enfuit toute les deux. On est arrivé dans une grotte pour nous cacher des villageois en furie qui nous courraient après. Alors que on rester à l’abri j’ai remarqué que j’avais un hématome qui a apparu et que je ne cicatriser pas et là j’ai compris que j’étais redevenue humaine. Moi qui pendant plus de 1000 ans j’ai était vampire cela mais fait bizarre de redevenir humaine et surtout de ressentir toute ses sensations. Donc dans la grotte avec la jeune femme celle-ci essayer de faire des incantations mais cela ne fonctionner pas. On avait décidé de rester là jusqu’à que la pluie s’arrête mais d’un coup on a entendu des bruits de voix on a cru que c’était les chasseurs qui revenait donc on c’était cacher un peu plus profondément dans la grotte mais là j’ai reconnu une des voix de ma belle-sœur Dayanara. Alors que je disais de me faire confiance à la jeune fille avec qui j’étais celle-ci acquiesça en quelques sorte et alors que je demander si c’était Dayanara qui était la celle-ci me répondit directe. Alors que je sortis de ma cachette celle-ci me dit qu’Alaric Saltzman était blessé mais elle était en compagnie d’une jeune femme que je ne connaissais pas. Alors que je discuter avec Daya d’un coup j’entendis un bruit de papier et alors que je me diriger vers ce bruit j’aperçu mon neveu Conor le fils de Nik. Alors que je m’approcher de lui je lui demander ce qu’il faisait là mais surtout ou était ses parents. Un petit bout de choux seul dans le foret c’était inquiétant.

Alors que je l’écouter me parler celui-ci continuer à me dire qu’il ne savait pas où sont ses parents et que Nick avait fait exploser les gens qui le traquer. Sur le coup je n’avais pas compris comment mon frère pouvait faire exploser les gens car il n’as pas le don de le faire. Je ne comprenais pas s’il me parler de son père ou de quelqu’un d’autre. Alors que je le voyais regarder ailleurs comme si il chercher quelqu’un je suivais du regard ce qu’il essayer de regarder et là je lui dis


« Non Conor il y a personne d’autres dans la grotte a part moi, Ta tante Dayanara, Alaric, deux jeunes femmes et toi »

J’essayer de trouver ce fameux Nick qu’il parler car je venais de me rendre compte qu’il ne parler pas de son père car il ne l’aurait jamais appelé Nick mais papa car son père et son model. Conor est vraiment le portrait cracher de son père on dirait le double de Nik en miniature si on peut dire. Alors que je reposer mon regard sur Conor je l’ai vu qu’il claquer des dents car si moi j’étais redevenue humaine lui aussi et il ressentait le froid et comme il est encore enfant il ne faut mieux pas qu’il attrape la mort comme on dit. Je le voyais claquer des dents alors j’ai enlevé ma veste que j’avais et commencer à lui passer sur les épaules et celui-ci me demanda si son père était mort. Alors que je lui passer ma veste sur les épaules je lui dis

« Mais ma veste Conor n’attrape pas froid. Et pour ton père non je ne pense pas qu’il soit mort car sinon je l’aurais ressenti et toi aussi. Tu as un lien unique avec ton père et moi aussi car il est mon frère »

Alors que j’essayer de le rassuré le plus possible celui continua à me fixer du regard mais d’un coup baissa la tête en disant qu’il aller se faire gronder par sa mère car elle l’avait puni dans sa chambre. Je le regarder l’air triste pour lui et déposa ma main sous son menton et lui releva la tête et le fixa droit dans les yeux et lui souris

« Conor ta maman tend voudra pas, je ne sais pas où elle est mais si elle est restée à notre époque elle doit se faire un sang d’encre à savoir où tu es. C’est ta maman et même si elle te puni elle t’aime quand même. Moi aussi je puni Chelsey et ce n’est pas pour ça que je ne l’aime pas. Même avant que je sorte se soir elle me faisait la tête mais elle est ma fille et je l’aime. Donc ta maman c’est pareil si on lui explique elle ne tend voudra pas. Et écoute moi bien petit singe –souris- ta maman est une créature magique comme nous tous donc elle sait que la magie ou toute chose peut arriver, mais j’en suis sûr qu’elle tend voudra pas »

Alors que j’essayer de rassuré Conor et de lui faire comprendre qu’il ne devait pas s’inquiéter une personne apparut. Je me suis mise devant Conor pour le protéger car celui-ci est un enfant normal maintenant. Alors que je le regarder faire il s’approcha de Alaric et déposa sa main sur son front et la plaie d’Alaric disparut. Je me suis approcher de Dayanara et de Cassie et leurs et demander

« Vous savez qui il est ? »

Alors que tous les regards se poser sur lui, d’un coup je n’entendis plus la pluie qui tomber. Coïncidence ou c’était lui qui avait provoqué cela. Je ne pourrais jamais le savoir à part si on lui pose la question mais là d’un coup il nous regarda tous et nous dit que l’on ne devait pas rester dans la grotte car celle-ci était piéger. Je l’ai regardé bizarrement comment une grotte peut être piégé. Puis il continua en disant qu’il y avait des autres personnes dans une cabane non loin. Et ses deux autres personnes étaient Niels et Ezekiel et qu’il fallait les rejoindre. Je l’ai regardé bizarrement à me demander d’où il nous donner des ordres mais bon il nous connaît pas mes connais mes deux neveux donc je peux commencer à le croire alors que j’allais parler Cassie le fit. Elle se proposa d’aller faire l’éclaireuse et d’aller en premier retrouver les garçons et que nous nous arrivons délicatement avec Alaric qui est soigner mais encore blesser. Alors que je m’approcher de Cassie je lui ai simplement dit

« Faite attention à vous »

Alors que je regarder Cassie partir dans le foret me suis retourné et j’ai vu l’étrange personne se rapprocher de Conor et lui demander à manger. Je me suis approcher de lui et regarder Conor et lui ai dit

« Conor il y a ton frère et ton cousin dans une autre cabane on va aller les rejoindre on y va ? »

Je me méfier de l’homme qui avait apparu car celui-ci et sortit de nulle part et on ne sait pas qui il est mais si il nous a pas mentit je le remercierais par la suite. Alors que je me diriger vers Alaric je me suis pencher et je suis arrivé à son niveau

« Vous voulez de l’aide ou vous arriverez seul à marcher ? »

Quand je parler a Alaric j’ai senti une douleur m’opprimer le cœur, comme si quelques chose se passer. Mais pas quelques choses de bon. C’était la même sensation quand Chelsey et Damon se sont fait mordre par Conor. J’avais le stresse qui monter en moi car j’ai peur qu’il leurs arrive quelques choses et j’ai regardé toutes les personnes dans la pièce et leurs ai dit

« Dépêchons nous à rejoindre Niels et Ezekiel je sens que quelques chose de grave se prévois. Ne me demander pas quoi c’est juste un ressentit »

Alors que j’aider Alaric à se relever je fis signe a Conor que on y aller et j’ai commencé à sortir de la grotte en direction de la cabane avec ses sensations qui me transpercer le cœur comme si on m’arracher une part de moi.



Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mer 12 Sep - 11:24


# La révolte du monde
« Les choses se produisent, sans qu'on s'y attende. On est tranquillement dans sa petite vie confortable, entouré de toutes la technologie du monde, avec le pouvoir d'anéantir chaque passant, et paf, en un claquement de doigts à peine, on se retrouve comme un insecte perdu dans un monde qui n'est pas le sien. »
# Quelque part dans une forêt qui fout les chocottes.
# Intrigue du groupe 3
Conor avait froid et c’était désagréable. Comme s’il n’avait plus aucun pouvoir. D’ailleurs, sans l’intervention de Lucifer, il serait probablement mort à l’heure qu’il est. Il faisait confiance à cet homme à la carrure imposante, même sans savoir pourquoi. Comme une sorte de ressentie. Comme s’il savait qu’il ne lui ferait aucun mal, malgré que tout le monde parle de lui comme étant l’ennemi numéro un. Mais en se réfugiant dans la grotte, il avait perdu Nick des yeux. Il ne l’avait pas non plus rejoint et se demandait bien où il se trouvait. Se rappelant de chacune de ses paroles, le petit garçon était parti au bout de la grotte, pour éviter l’afflux de personnes. Ouvrant une tablette de chocolat, il commença à en manger un morceau, quand sa tante arriva. Bien sûr, les questions arrivèrent de part et d’autre. En l’écoutant énumérer ceux qui étaient là, le visage du gamin commença à pâlir. Il craignait qu’il soit arrivé quelque chose à l’homme qui l’avait sauvé quelques instants plus tôt. N’ajoutant rien, il se contentait de grelotter, jusqu’à ce que Rebekah ne dépose sa veste sur ses épaules et le rassure concernant son père. Le regard embrumé de larmes, il fixa sa tante avant de lui répondre :

« Mais … il ne va pas bien. Je sens qu’il ne va pas bien … »

Sauf qu’il lui était impossible de dire si son père était encore ou non vivant. Puis, il pensa à sa mère également et baissa la tête en parlant à voix basse. Il ne releva le regard que lorsque Rebekah l’y força en mettant son doigt sous son menton pour qu’il la regarde. Il l’écoutait attentivement, sans même l’interrompre. Et quand elle eut fini de parler, il répondit aussi sincèrement que peu le faire un enfant de son âge.

« Elle m’en veut toujours … mais quand je fais rien. Elle me prend toujours tous mes jouets pour les cacher et elle arrête pas de demander si je ne veux pas vivre avec papa. Comme si elle ne veut pu de moi. »

Entre temps, un homme venait d’apparaitre. Conor releva la tête et l’observa un instant. Il venait de soigner Alaric et venait de faire cesser la pluie. Le petit garçon, pour avoir déjà vue des Anges, notamment Balthazar, était persuadé qu’il s’agissait de l’un d’eux. Ne l’écoutant que d’une oreille, il ne percuta à tout ce qu’il disait que lorsqu’il se mit à parler de Niels, le grand frère de Conor. Ensuite, il le suivit du regard, jusqu’à ce qu’il se mette auprès de lui, lorgnant sur sa tablette de chocolat. Avec un léger sourire, le petit garçon la lui tendit pour qu’il morde dedans.

« Tu es un Ange ? … Est-ce que tu as vu Lucifer dehors ? »

Et au même moment, Rebekah revenait dans leur direction, disant à Conor qu’ils allaient rejoindre Niels et Ezekiel et qu’il fallait se mettre en route. Tout en se relevant, le petit Mikaelson s’apprêtait à suivre les autres, mais se retourna vers l’Ange.

« Merci d’avoir arrêté la tempête … Est-ce que tu viens avec nous ? »


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mer 12 Sep - 11:44

La révolte du monde
Intrigue des perdues dans la cambrousse ... heu forêt

"C'est quoi ça ? Un remake de la guerre des ... couillons ? "





S’il s’était douté que cette journée serait aussi pourrie, il n’aurait même pas prit le temps de poser son postérieur dans sa voiture. Mais bon, rien ne lui dit que s’il était resté au lit, il n’aurait pas atterri dans cette lugubre forêt, en compagnie d’une bande de cinglés qui veulent sa peau. Une chance pour lui, il venait de croiser Ezekiel ou plutôt de lui mettre un gros coup de boule. Il s’était relevé difficilement, mais déjà, les deux cousins devaient se remettre en course. A force de courir, un point de côté le prit. Il espérait trouver un abri très bientôt, sinon il allait finir par ramper au sol. C’est Ezekiel qui trouva l’endroit où se cacher. Niels ne fut pas mécontent de pouvoir s’arrêter un peu. Il s’installa par terre, contre un mur et tenta de reprendre une respiration normale. Ses battements de coeur étaient tellement rapides et forts, qu’il pensait faire une attaque. Puis, sans vraiment savoir pourquoi, Ezekiel se releva et attrapa de quoi se défendre, une hache. L’Hybride arqua un sourcil et attendit de voir. Au même moment, la porte s’ouvrit. N’attendant pas de voir qui arrivait, le cousin de Niels balança un coup tellement fort, qu’il aurait pu décapiter le nouvel arrivant. Une chance que cette jeune femme eut la présence d’esprit de s’accroupir. Le blondinet s’était relevé, restant au milieu de la pièce. Sans doute avait-il eu la même réaction que cette fille, en mettant ses mains à sa tête grimaçant légèrement. Encore un peu et elle aurait vue sa dernière heure arriver. Dommage pour une si jolie fille ... Il posa ensuite son regard sur son cousin, qui était resté un peu béa et sans même avoir bougé. Il faut avouer que des situations comme ça, ne deviennent cocasses qu’après de longues minutes. Sur le coup, ça fait drôle. C’est même une espèce de crainte indescriptible.

Niels fut le premier à bouger, traversant la petite pièce pour aider la jeune femme à se relever. Il l’entraina avec eux, à l’intérieur de la cabane et s’assura d’avoir refermé la porte.

« Ca va aller ? Tu n’as pas été suivi ? »

Elle portait des vêtements bien de chez eux. De leur époque tout du moins. Semblait-il qu’elle soit aussi une égarée de l’espace temps. En tous les cas, ils doivent se soutenir pour trouver un moyen de retourner chez eux. La pauvre devait encore être sous le choc. Elle a bien failli perdre la tête et ça, dans tous les sens du terme. Continuant de l’entrainer avec lui, il l’aida à s’assoir. Il ne pouvait pas l’entendre, étant redevenu Humain, mais il parierait que le coeur de cette fille bat à n’en plus pouvoir.

« Excuses mon cousin pour cet accueil .. D’habitude, il est beaucoup moins nerveux et impulsif que ça. Disons que la situation nous rend tous un peu parano. »

Le pire avait été évité de justesse. Il faut espérer qu’ils n’auront plus à essuyer d’autres frayeurs dans le même genre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mer 12 Sep - 20:04



La Révolte du monde

"La nuit, le danger rôde..."


Si Cassie avait mis du temps à trouver cette fameuse cabane après son départ auprès des personnes qui s’étaient trouvé avec elle devant la grotte dites piégée, elle n’avait pas mis très longtemps en revanche pour trouver le courage d’entrer à l’intérieur. Seulement, la blonde avait bien faillit de faire décapitée alors qu’elle venait tout juste de poser un pied sur le sol intérieur de la cabane forestière. Elle ignorait totalement qui y était, ni même combien ils pouvaient être à l’intérieur. Tout ce qu’elle savait c’est qu’en moins d’une minute, elle était passée assez près des portes de la mort. Et autant dire que mourir ici, loin de ses amis et par une chasse sordide ce n’est pas le pied…

La jeune sorcière se trouvait encore accroupit au sol, regardant le jeune homme qui avait balancé la hache toute rouillée en travers du passage pour entrer. Ses mains étaient restées sur le haut de tête. Quant à sa respiration, elle se ralentissait. Car ce n’était pas peu dire si son cœur avait battu à tout rompre, si bien qu’elle l’en avait presque entendue battre de ses propres oreilles. Cela dit, quelqu’un ne mis à longtemps à la rejoindre pour l’aider à se relever. Encore un peu sous le choc elle ne l’avait même pas envisagé elle-même, de se relever. Pourtant et puis qu’elle n’avait rien, en un rien de temps elle était remise sur ses jambes et le second jeune homme lui demandait par la même occasion si tout allait bien. Reprenant peu à peu ses esprits, Cassie ne tarda pas à lui répondre.

« Euh… oui, oui oui ça va. Non je ne crois pas, jusque-là j’étais toute seule mais d’autres personnes vont arriver dont un blesser.

Il fallait au moins qu’ils soient tous deux au courant et que l’épisode de la hache ne se répète pas quand les autres arriveraient car c’était tout de même un sacré accueil ! On ne pouvait rien autre chose. La jeune sorcière l’écoutait attentivement quant se dernier excusait son cousin pour avoir agi de la sorte. Cela dit, elle ne pouvait pas leur en vouloir non plus car dans une situation comme celle-ci, comme la leur elle ne sait pas comme elle aurait pu réagir. Si elle était resté dans la grotte et qu’elle s’était retrouvé à leur place, elle n’aurait pas hésité à embrocher le premier à rentrer avec la fourche qu’elle avait tenu un peu plus tôt dans ses mains.

« Non c’est rien… c’est pas grave. J’aurais sans doute fait comme lui si j’avais été à sa place.

Cassie se risquait un petit sourire pour détendre un peu l’atmosphère chargé de la cabane. Elle faisait même glisser son regard sur le fameux cousin qui n’en revenait sans doute pas de ne pas avoir attrapé l’un des traqueurs qu’ils essayaient tous de semer depuis le début.

fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Jeu 13 Sep - 14:53

La révolte du monde
« Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ... mais il ne faut pas non plus exagérer »


Si Dayanara ne l’avait pas aidé à se mettre à l’abri dans cette grotte, probablement qu’Alaric serait mort, quelque part dehors. Sa blessure n’était pas vraiment bonne. Les fractures ouvertes ne sont pas une simple promenade. Il perdait beaucoup de sang aussi. Mais malgré ça, il était encore conscient. L’idée de se retrouver dans une grotte avec des Vampires ne l’enchantait pas vraiment. Il n’aimerait pas leur servir d’amuse-bouche. Ce n’est pas parce que sa vie est totalement à chier, qu’il faut pour autant le tuer. Peut-être qu’un jour, il finira par connaitre le plaisir de vivre … enfin. Déjà, il faudrait qu’il arrive à se remettre debout, mais rien à faire. Une jeune femme s’approcha de lui. N’étant pas en ville depuis bien longtemps, il lui était impossible de mettre un nom, ni même un prénom, sur son visage. Il ne la connaissait tout simplement pas. Elle regardait ses blessures, mais à en voir son visage, elle ne semblait pas être porteuse de bonnes nouvelles à son égard. Il aurait dû s’en douter. Quel imbécile il avait été, de faire son entrée à Chance Harbor. S’il avait eu l’égoïsme de rester dans son coin, à siroter toutes sortes d’alcool comme un pilier de bar, il n’en serait pas là, en train de crever.

La douleur laissait place à des fourmillements dans son corps. Une sensation qui n’a rien du tout d’agréable. Il peinait à garder les yeux ouverts, jusqu’à ce qu’un homme apparaisse non loin. Ca y est, il devenait fou au point d’avoir des hallucinations. Et bah, en plus d’avoir un alter-égo complètement taré, qui veut trucider tout le monde, il se retrouve à voir des trucs qui n’existent pas. Autant l’achever immédiatement. Pourtant, cette homme devait être réel, puisqu’en le touchant il réussit à faire partir ses blessures. Il n’en revenait pas. Restant béa de ce qu’il venait se passer. Non mais il est pas non plus en forme pour taper un cent mètres, faut pas croire. Il y a l’engourdissement et tout le reste. ‘Fin bref, il n’a plus mal, mais il semble courbaturer de partout. C’est déjà bien hein, il va pas se plaindre non plus. Il écoutait les dires de cet homme et avait tout lieu de le croire. Après tout, ne vient-il pas de le sauver d’une mort certaine ? Une jeune femme proposa d’aller dans la fameuse cabane, histoire de retrouver ceux qui manquaient à l’appel. Par ailleurs, en jetant un discret coup d’oeil du côté de l’entrée ou de la sortie, comme voulevoule, il remarqua que le temps n’était plus aussi mauvais que précédemment.

Béh là, semblerait que le professeur d’histoire n’est pas la situation en main. Il n’avait même pas la chose de mobiliser les troupes, ni même de leur dire de faire attention. C’est vrai quoi. Si la pluie a cessé pour eux, elle a cessé pour tout le monde. Ce qui veut dire que les Chasseurs d’époque vont se remettre en chasse et qu’ils ne seront en sécurité nul part. Avant même de pouvoir les avertir, la soeur de Klaus l’aida à se relever. La remerciant d’un geste de la tête, il regardait autour cherchant de quoi se défendre, au cas où ils seraient attaqués. Mais évidemment, il n’y a rien de rien. Même temps serait assez con pour laisser des armes trainer ? A part de vieux trucs rouillés, ils n’avaient pas vraiment grandes choses. En plus, c’est un coup à chopper le tétanos ça. ‘Fin bon, il suivit un peu le mouvement, bien que ses pas n’étaient pas assurés. Il s’était tenue à la parois de la grotte, pour ne pas tomber. Ses jambes étaient plus semblables à du coton, toutes endolories. Mais Dayanara, l’une de ses élèves, était vite venue à son aide, pour s’assurer qu’il ne finisse pas les quatre fers en l’air. Il marchait, avec ceux qui avaient décidé de venir. Peu à peu, il n’eut plus besoin de l’aide de la blondinette. Dans le noir, ce n’est pas évident de remarquer une cabane. Il cherchait du regard, mais rien n’y faisait. Peut-être était-elle plus loin encore ? Avançant à nouveau, il faisait attention de ne pas tomber dans un piège. Sûrement qu’il y en aurait de dresser un peu partout.

« Attention ! »

Balança-t-il à l’égard de Dayanara et Rebekah. Un piège à ours sûrement, était camouflé dans l’herbe. Il passa devant les deux filles, attrapant une branche d’arbre au passage et la mettant dedans. Dans un bruit effroyable, le piège se referma dessus, brisant ladite branche en deux. Se retournant vers les deux blondinettes, il s’apprêtait à dire quelque chose quand son regard se posa sur une petite maisonnette un peu plus loin. Une sorte de vieille cabane de bois, certainement faites pour la chasse. ‘Fin la vraie chasse, pas celle aux Vampires et encore heureux. Bouchant un peu le passage, avant que quelqu’un ne décide de lui filer un coup de pied au cul pour qu’il avance, il reprit la parole.

« Attendez-là, c’est peut-être un piège. Je vais y aller en éclaireur. Ne faites pas de bruit. »

Il s’approcha dans la plus grande discrétion, malgré les branches qui craquent sous ses pas. Arrivé contre la cabane, il s’approcha de la porte et écouta s’il entendait du bruit. Il distingua trois voix, dont celle de la jeune femme de la grotte. En se retournant vers les autres, Alaric fit un geste du bras, pour qu’ils le rejoignent.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 18 Sep - 10:56

hj : Je poste un exemplaire de ma réponse ici et un autre dans l'autre groupe.


La révolte de Lucifer plutôt

C’est surprenant de voir les réactions des gens, lorsque vous leur apportez votre aide. Une fois de plus, Gabriel avait la désagréable impression de ne pas être pris au sérieux. Il est peut-être toujours en mode couillon, mais pour une fois que ce n’est pas le cas, cette bande d’ingrats pourrait lui témoigner un peu plus que des regards froids. Les actes ne restent jamais impunis et tout ce petit monde aura le droit à une bonne leçon en temps et en heure, façon Gabriel bien sûr. Histoire de leur apprendre les règles de base. D’ailleurs, l’Archange aura intérêt à se procurer de quoi grignoter, ça s’annoncera très divertissant. Néanmoins, un seul de ces êtres semblaient bien content de son intervention. Et il fallait que ça soit un enfant, qui allait même jusqu’à partager du chocolat avec lui. Tout en mordant dans la tablette, avant de la lui rendre, il n’était pas étonné d’entendre le prénom de son frère. Lucifer veut se venger et ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Gabriel le connait assez bien pour ne pas espérer qu’il passe inaperçu. Et tout ça, encore et toujours par la faute des Winchester. De près ou de loin, tout fini toujours par le même résultat. Ces deux imbéciles qui n’en font qu’à leurs têtes. D’ailleurs, il devait aller voir ce qu’il se passait dans l’un des autres petits groupes, histoire de se tenir informer quand même. Au moment de se relever, Conor le surpris en le remerciant. Et bien, au moins, il existe encore des gens pour qui un service donné, mérite remerciements en retour. Ces personnes se font bien rares. Tous ces pseudos adultes devraient prendre exemple sur ce gamin. Ce qui ne manqua pas de lui donner une petite idée pour la suite. Lucifer s’est bien amusé ce coup-ci, mais la prochaine fois, ça sera à Gabriel de rigoler un peu aux dépends de ces petits ingrats.

« Je ne peux pas venir. Mais fais attention à toi Conor. »

Disparaissant aussi vite qu’il était apparut, il se retrouva dans la ville, là où plus rien n’allait. Et pour cause, Lucifer avait réussi à prendre possession du corps de Klaus. Finalement Gabriel, désireux de rester en dehors de ça, ne pouvait plus faire comme si de rien n’était. L’un de ses cadets tentait sûrement déjà de faire quelque chose, même si ça semblait perdu d’avance. Balthazar se trouvait dans la crypte, là où justement l’Archange était quelques minutes auparavant et le mieux était de le rejoindre. Quittant la ville, il apparut à nouveau dans la crypte.

« Mais qu’est-ce que vous avez foutu pendant tout ce temps ? Vous attendez bien patiemment que Lucifer, à bord de son nouveau vaisseau, vienne vous botter le cul ? »

C’était plus de la surprise à de la colère ou autre. Il a pourtant été clair dans ses paroles non ? Quel sombre idiot n’a pas pigé ce qu’il a dit ? Peut-être faudrait-il qu’il leur fasse un dessin pour qu’ils daignent bouger leurs derrières. A moins qu’ils se contre-foutent de ce qui peut arriver.

« Ah je crois que j’ai compris. Vous pensez que c’est encore une de mes bonnes blagues pour vous ouvrir les yeux. Et bien non. Cette fois-ci, je n’y suis pour rien. C’est Lucifer qui est à l’origine de tout ça. Et si vous trouviez déjà mes blagues loin d’être drôles, attendez de voir les siennes. »

L’Archange s’approcha de son petit frère, sosie conforme du premier des Vampires. Ou l’inverse, Mikael le sosie de Balthazar. ‘Fin bref on s’y perdrait dans tout ça et ce n’est pas la question du jour en même temps. En voyant le regard interrogatif d’un Dean, qu’il avait soigneusement laissé en plant quelques temps plus tôt, refusant de combattre Lucifer, un petit sourire étendit les lèvres de Gabriel.

« Mieux vaut tard que jamais. - Puis jeta un oeil vers l’Ange présent - Je vais avoir besoin de toi, frangin. »

Disparaissant en compagnie de Balthazar, c’est non loin du cratère creusé créé par Lucifer, qu’ils apparaissaient à nouveau. Ils allaient unir leurs forces. Non pas pour botter le derrière du Diable, puisque ce n’est pas dans leur intérêt que de l’avoir à dos, mais au moins pour rendre un peu de normalité à la situation. Encore faut-il que ça soit possible. Alors concentration et tout le tralalala possible, tentant grâce à leurs puissances d’inverser le sort. Mais comme d’habitude, il faut toujours qu’un truc cloche et pas des moindres en plus. Comme si Lucifer avait attendu exprès ce moment, pour baisser lui même le sortilège, voilà que la force de l’Ange mélangée à celle de l’Archange, étaient tout simplement en train de tout faire péter de partout. Et sans crier gare, évidemment, ils se retrouvaient maintenant en plein milieu du cimetière de Mystic Falls, la crypte s’étant effondrée sur ses occupants. Mais au moins, Gabriel pouvait sentir que les autres étaient de retour un peu partout. Pour ce qui est de tout ce bordel, il ne va certainement pas faire le ménage derrière eux. Qu’ils se débrouillent. Balthazar avait été le premier à disparaitre, évitant sûrement que Gabriel s’occupe personnellement de lui. Quant à l’Archange, il souriait avant de disparaitre. Tout ceci lui a donner de bonnes idées pour la suite …

HJ : Fini pour moi
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Ven 21 Sep - 10:09

La révolte du monde
Que ne nous reste t'il?

"Je me souviens de cette epoque et je doit sauver ma vie"





Alors que j’étais toujours bloquer dans cette époque avec ma belle-sœur, Alaric un ami a Damon, deux jeunes femmes que je n’avais jamais vue mais aussi en compagnie de mon neveu Conor. On était bloquer dans cette foutue époque et surtout une des moins agréable que on pouvait vivre pour nous tous. Et le pire dans tout cela ce n’est pas trop d’esquiver les villageois car leurs niveau d’intellect ne vole pas tres haut pour certains mais plutôt le fait que certains d’entre nous sont blesser et d’autre cela était plus important que d’autres. Surtout Alaric mon professeur d’histoire, car la plait qu’il avait n’était pas jolie du tout et si on faisait rien je ne savais pas s’il allait s’en sortir ou s’il n’allait pas avoir des soucis par la suite. Alors que je discuter avec Dayanara, j’ai entendu un drôle de bruit qui n’était d’autre que Conor qui se cacher dans un coin de la grotte. Alors que je l’avais rejoint et discuter avec lui un drôle de personnage et arriver comme par magie on peut dire. Je n’ai pas peur de la magie n’oublier pas que ma mère et la toute première sorcière existante. Alors que je le regarder faire je l’ai vu poser sa main sur Alaric et il le soigna d’un coup, et là j’ai commencé à me méfier de lui car un sorcier ne peut soigner comme cela. J’étais quand même soulager qu’il le soigne car mourir à cette époque aurait fait un gros bouleversement a notre époque. Alors que l’homme nous expliquer plusieurs chose je l’écoute attentivement et la jeune femme avec qui j’étais était partit en éclaireuse pour aller à l’endroit où il nous avait dit j’ai essayé de la retenir mais elle avait l’air bien décider dit aller. Mais mon regard se posa sur Daya avec un air interrogateur sur l’homme puis alors que celui-ci se dirigea vers Conor je ne le lâcher pas des yeux. Car Conor est humain tout comme nous et je ne savais pas ce qu’il aller lui faire. Mais alors que j’observer tous les fait est geste de l’homme celui-ci ne fit rien de mal a Conor a part lui prendre un bout de son chocolat avec l’autorisation de mon neveu. Alors que Conor demanda à l’homme si c’était un ange je regarder Conor bizarrement, Un ange, cela existe-il vraiment ? Je n’ai entendu sa que dans les compte et légende. Donc je continue à observer ce que les deux faisait et alors qu’il le remercia pour la tempête j’ai voulu le faire mais l’homme lui répondit a une autre question que Conor avait posé et lui dit de prendre soin de lui. Alors que j’ai remarqué que l’homme ne ferait aucun mal à Conor je me suis approcher de Alaric et je l’ai aidé à se remettre sur ses pieds pour que nous puisons partir. Dayanara se mis de l’autre coter et le soutenais avec moi. Avant de partir je fis signe a Conor que on y aller, et surtout je voulais que on se dépêche car je ressentais des choses bizarre mon cœur se serrer comme si celui-ci était comprimer. Un mauvais pressentiment comme celui il se passer quelques chose de pas tres bon du tout. Et d’un coup l’ange disparut.

Alors que on sortait de la grotte avec sécurité, car comme la tempête c’est arrêter les villageois aller reprendre la traque et il ne fallait pas que on reste inactif sinon on était bon pour le buché. Alors que on sortait tous réuni et Conor non loin de nous mais quand même assez bizarre comme s’il se méfier de nous. Pourtant nous sommes de sa famille mais on avait l’impression que nous étions des inconnues pour lui. Alors que on marcher tout en regardant de droite à gauche si des villageois n’arriver pas en embuscade, Alaric nous stoppa net on ne comprenait pas ce qu’il se passer. Je le regarder attraper un gros bout de bois et taper dans le sol qui enclencha un piège a ours qui quand il claqua je sursautai. Je me suis imaginer se piège se refermant sur ma jambe et j’ai eu une vision d’horreur. Alors qu’Alaric nous a sauvés en quelques sortes je le regarde et lui dit


« Merci »

C’était peut-être un mot anodin mais là il nous avait quand même épargné une grande souffrance. Alors que celui-ci nous dit qu’il aller en éclaireur jusqu’à la cabane qui était non loin. Je me suis retourné vers Conor et me suis accroupi a son niveau et les prix sur le épaule et les fixer droit dans les yeux

« Ça va aller Conor ? »

Et alors que mon ventre gargouillé, je sentais l’odeur de chocolat que Conor venait de manger. Mais je n’allais pas voler de la nourriture a un enfant j’allais lui demander de m’en donner un bout pour calmer ma faim mais d’un coup j’ai senti la main de daya sur mon épaule et me dire que on pouvait y aller. Je me suis relever et j’ai attrapé Conor dans mes bras et lui ai dit

« Désoler de te prendre comme un bébé mais c’est pour les pièges si y en a d’autres »

Alors qu’on rejoigne Alaric en silence arrivé à son niveau je déposer Conor et j’essayer de regarder dans la cabane à travers la fenêtre sale et dit en chuchotant

« Y a des personnes dedans mais je sais qui sais ? Attendez …… Si y a la jeune fille, la petite blondinette qui était avec nous »

Je regarder tout le monde pour savoir si on les rejoint ou pas.



Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 24 Sep - 9:34


La révolte du monde
Intrigue Groupe III
De retour à leur époque initiale, tous ont récupéré leurs pouvoirs, parfois de façons assez spectaculaires, voir même violentes. Ensevelis dans les murs de la cabane, suite à un séisme très violent, nos héros ont réussi à se serrer les coudes et ont remporter cette étape.

L'intrigue est officielle terminée et verrouillée.
Pour ceux qui voudraient faire la continuité, vous pouvez bien sûr ouvrir des sujets en rapport avec celui-là. Merci à tous les participants, surtout à ceux qui ont tout fait pour rendre cette histoire des plus passionnantes.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III)

Revenir en haut Aller en bas

La révolte du monde (intrigue Groupe III)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: Sujet Tailla-