RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

La révolte du monde (intrigue Groupe III)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Dim 22 Juil - 10:26


La révolte du monde
Intrigue Groupe III
La nuit est tombée sur Chance Harbor. Un bruit étrange en a alerté plus d’un alors que le vent se levait. Ce qui n’est pas vraiment habituel lorsque l’été s’installe. Plusieurs personnes, plus principalement des êtres ayant un lien avec la magie ou une personne qui appartient à ce monde, commencent à s’évanouir. D’autres, plus endurants, ressentent une drôle de sensation, plutôt désagréable. Tel un malaise, le trou noir arrive, avant qu’ils ne soient pris de maux de tête violents et pour d’autres, l’envie de vomir se fait plus ressentir. La tête qui tourne, ils ouvrent enfin les yeux. Mais où sont-ils ?

Il fait froid. Froid et noir. Un bruit de feuille peut laisser penser qu’il s’agit d’une forêt. Quelques minutes avant que la vue ne redevienne normale. Nos amis de Chance Harbor se trouvent éparpillés dans cette … cette forêt ! Pour seule source de lumière : la lune qui est haute et pleine. Ca ne peut pas rassurer la troupe de Voyageurs. Une forêt, de nuit, un soir de pleine lune … et des voix. Non des cris. Comme si une chasse avait lieu, mais pas une chasse comme les autres. Les Vampires ont envahi les coins. Les chasseurs de l’époque sont sans pitié envers ces créatures du mal. Il arrive même parfois, que des innocents soient pris pour cibles …
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Dim 22 Juil - 15:04



La Révolte du monde

"La nuit, le danger rôde..."



Les nuits d’été à Chance Harbor étaient rarement fraîches comme celle-là, c’était certain. Cassie venait de rentrer chez sa grand-mère après avoir passé la soirée avec le restant du cercle à la maison abandonner non loin de la foret. C’était le seul endroit de la ville où ils pouvaient tous se retrouvent sans que jamais personne ne les remarque, mais c’est aussi le seul endroit où ils peuvent utiliser la magie librement. Lorsqu’ils sont au lycée où même en ville et qu’une catastrophe se produit, ils doivent faire preuve de la plus grande discrétion. D’autant plus pour Cassie et sa magie noire. Certes la jeune sorcière la repousse du mieux qu’elle peut, mais parfois il arrive qu’elle s’enclenche d’elle-même. La blondinette avait laissé ses amis en première, ne se sentant pas très bien. La nausée l’avait prise de court un peu plus tôt dans la soirée. Ce n’était pas handicapant mais désagréable, et au fil des heures, cela ne s’était pas arrangé.

En Rentrant chez elle, elle avait éteint la lumière du perron que sa grand-mère avait laissée allumée pour elle. Evidemment, elle ne l’avait pas attendu pour aller se coucher. Si bien que Cassie pris le plus de précaution possible lorsqu’elle gravit les marches de l’escalier pour rejoindre sa chambre puisque ces dernières avaient plutôt tendance à grincer. Une fois arrivée à l’étage, elle déposa son sac sur le rocking-chair qui se trouvait dans un coin de sa chambre avant d’aller allumer sa lampe de chevet pour éteindre la suspension du plafond. Comme toujours, elle regarda par sa fenêtre. C’était une vilaine habitude qu’elle avait acquise, mais bien souvent c’était par cette fenêtre qu’elle apprenait qu’il se passait de drôle de chose à Chance Harbor. Tout simplement parce que le mal ou la source des ennuis avaient tendance à vouloir s’installer chez Jake. Sauf que cette nuit-là, il n’y avait rien à voir mis à part l’obscurité complète au travers de la fenêtre opposée. Et ce, tout simplement parce que Jake lui-même était encore à la maison abandonnée avec les autres. Malgré que la fille de Blackwelle ne s’était pas sentit très bien, elle avait refusé que Jake ou Adam la raccompagne jusqu’à chez elle. C’était bien souvent la jalousie de ces deux-là qui les poussaient à agir premièrement. Jake a toujours été proche de Cassie, sans pour autant que cette dernière lui prête une quelconque attention particulière et Adam en à toujours été jaloux. Aussi bien lorsqu’il était le petit ami de la fille d’Amélia et que s’en souvenait encore que maintenant alors qu’il ne se souvient plus de la relation qu’il a entretenu avec la jeune sorcière.

D’ailleurs, de repenser au combat que ses deux amis se livrait perpétuellement Cassandre en était fatigué. Elle avait tout essayé, que ce soit à parler avec chacun d’eux que de leur faire comprendre ouvertement que cela ne servait à rien, ils n’avaient toujours pas compris. Cela dit, c’était loin d’être finit. En soupirant, elle se jeta à plat dos sur son lit, les yeux rivés au plafond couvert d’étoiles phosphorescentes. La jeune fille les avait souvent contemplées lorsqu’elle se refusait d’être une véritable sorcière et d’être liée à un cercle de sorcellerie pour l’éternité. Dorénavant, lorsqu’elle les regardait, elle oubliait tout ce qui se passait autour d’elle. Comme maintenant par exemple. Si bien que sa nausées la quittait presque lorsque ce fut soudain le noir complet.

Elle rouvrait les yeux ailleurs, dans une odeur d’humidité. Couchée par terre, elle avait juste au-dessus d’elle une grosse boulle blanche et bien ronde dans un ciel d’encre noir. Il n’y avait que quelques étoiles parsemées au hasard. Cela dit, une odeur bien désagréable montât très vite à son nez. Une odeur de fumée comme si des torches brulait non loin d’elle. En se redressant pour ensuite se levée et alors que ses yeux commençaient à s’habituer à la pénombre, elle vit qu’elle était entourée d’arbres de toute part. Le silence n’était pas le maître mot, ici, bien au contraire. Cassie avait pu entendre des voix d’homme s’élever au loin et les pas des chevaux au galop résonnaient. Elle pivotait sur elle-même pour regarder ce qui se tramait dans cette forêt. Cela dit, juste à ce moment-là, elle vit un homme courir dans sa direction avec ce qui lui semblait être un pieu dans une main et une torche dans l’autre. Même sous le coup de la surprise, la jeune fille eu la présence d’esprit de s’aplatir dos contre son arbre afin qu’il ne la remarque pas. Dans tous les films qu’elle avait pu voir et dans tous les sorts qu’elle avait lus de près, elle savait que les pieux étaient réservés aux vampires afin de les tuer. Retenant son souffle plus que jamais, elle risqua un nouveau coup d’œil avant de courir dans le sens opposé à la battue que l’on organisait. Même avec toute ces idées plein a tête, elle réalisa qu’elle n’était pas entrain de rêver, ses jambes se mouvaient sous elle, comme si elle était entrain de faire du sport au lycée. Elle était donc bien réelle là où elle avait atterrit. Et dieu sait où elle pouvait être, mais elle savait également qu’elle n’était pas dans son époque. Elle avait distingué les vêtements que portait l’homme qui avait failli lui tombé dessus lorsqu’elle avait voulu découvrir où elle se trouvait. Soudain le souvenir de a fois où elle avait volontairement remonter le temps afin de découvrir ce qui était arrivé à son père et aux parents des autres membres de son cercle de magie lui revint en tête. Elle était dans le même cas manifestement, omis que cette fois-ci, elle n’avait pas choisi de faire ce bond en arrière ! Cassie continuait à courir en faisant bien attention à la lueur qu’elle voyait toujours derrière elle. Elle faisait attention à a direction qu’elle empruntait et surtout dans quoi elle s’engageait avant qu’elle ne trébuche sur quelque chose. A bout de souffle, elle mis un peu de temps avant de se relever.



fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 23 Juil - 6:58


# La révolte du monde
« Les choses se produisent, sans qu'on s'y attende. On est tranquillement dans sa petite vie confortable, entouré de toutes la technologie du monde, avec le pouvoir d'anéantir chaque passant, et paf, en un claquement de doigts à peine, on se retrouve comme un insecte perdu dans un monde qui n'est pas le sien. »
# Quelque part dans une forêt qui fout les chocottes.
# Intrigue du groupe 3
Conor est un petit garçon qui n’a jamais été bien dans sa tête. Le mélange Hybride/Phoenix n’est, sans doute, pas une expérience à renouveler. Il a toujours été habité par une rancune qui peut se transformer en une colère dévastatrice, sur laquelle il n’a aucun contrôle. Mais ça mélangé à ses sentiments multipliés de par ses gènes, lui venant tout droit de son père, ça ne peut qu’être un mélange détonnant. Pourtant, Conor reste un petit garçon plutôt sympa. Enfin, n’allez surtout pas demander à Alyson. Elle vous dirait sûrement que c’est un petit con, pourri-gâté par son psychopathe de père et qui croit que tout lui est dû. Quelque part, elle n’aurait pas vraiment tord je dois dire. Quand Conor veut quelque chose, il est prêt à tout pour l’obtenir. Peu importe les conséquences. De toute façon, n’a-t-il pas une partie démon en lui ? Les répercussions, il s’en tape comme de sa première couche-culotte, c’est peu dire. D’ailleurs, la preuve en était là. Il avait été, pour la énième fois depuis le début de la semaine, consigné dans sa chambre, pour avoir répondu plutôt mal à sa mère. Ce qui devient malheureusement une habitude ces derniers temps. Mais il n’eut pas à attendre bien longtemps avant que Tailla ne quitte l’appartement pour faire quelques courses et ...

…. Alors qu’il avait passé la journée avec Yaël, comme à son habitude. Le petit garçon était rentré dans l’appartement qu’il partage avec sa mère. C’était la semaine qu’il devait passer avec Tailla. Même si d’être trimbalé d’un logement à l’autre, ce n’est en rien drôle, mais il en avait prit l’habitude. Comme beaucoup de fois, il était rentré avant que sa mère n’arrive, n’étant pas censé avoir bougé de sa chambre. Le petit garçon arriva dans la cuisine et grimpa sur le meuble, attrapant le paquet de gâteaux. Une sensation étrange l’envahie soudain. Perdant l’équilibre, il tomba. Il aurait juré être tombé du meuble de la cuisine, et s’était retrouvé couché au sol. Mais le vent froid, qu’il n’avait pas senti depuis sa transformation en Vampire, puis Hybride, n’était pas normal, tout comme la texture du sol, sur lequel il se trouvait. Autre chose était différent. Il n’entendait plus aussi bien et son odorat semblait rencontrer des dysfonctionnements. Ouvrant difficilement les yeux, il mit quelques secondes avant que sa vue ne s’habitue. Il se retrouvait seul, seul en plein milieu de la nuit et ce, dans une forêt des plus lugubres.

Le mini-Hybride, qui a ce moment ne semblait plus l’être, avançait sans vraiment savoir où il allait. Il espérait croiser quelqu’un. Enfin pas un de ses fous qui arriva en hurlant « Vampire » à son encontre. Surpris, Conor mit un petit moment avant de se rendre compte qu’il ne pouvait plus, non plus, se servir de sa pyrokinésie. Sentant qu’il était dans une belle galère, sans l’avoir cherché pour une fois, il déguerpit en vitesse. Il avait bien du mal à semer son, puis ses, poursuivants, qui semblaient plutôt rapides. S’il était encore Hybride à ce moment là, il ne se serait pas gêné pour en mordre quelques uns, voir même en faire rôtir. Ces espèces de cinglés ne perdaient rien pour attendre. Lui coller une frousse comme ça, c’est inadmissible. C’était comme un mauvais rêve, du genre de ceux qui prennent souvent les enfants de cet âge. Sauf que les mauvais rêves finissent, en général, par un réveil des plus brusques. Là, il ne se passait rien. Rien de bien surtout. Conor avait l’impression d’être réveillé et pour cause, il ne se souvenait pas de s’être couché. C’était super réel pour un rêve, un peu trop même. Il en venait à croire que ça devait être un coup de sa grand-mère, pour lui montrer à quel point c’est mal de se servir de ses dons à la vue des Humains.

Plus il courait et plus il avait l’impression d’être rattrapé par ses assaillants. C’était peine perdue et ces tarés finis ne semblaient pas éprouver des remords à s’en prendre à un gamin. Puis, de plein fouet, il heurta quelque chose ou plutôt quelqu’un, avant de se retrouver à nouveau par terre.




CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 23 Juil - 9:42




L'Enfer presque sur Terre

« Lucifer est de retour, le monde est mis à Mal. »


Fraichement sorti de sa prison, Lucifer comptait reprendre possession de la Terre. L’apocalypse pend à nouveau au nez de tous ces Humains. Mais apparemment, les Anges n’ont pas eu besoin de lui pour mettre le paradis sans dessus dessous. Le retour de Lucifer ne fera donc pas l’unanimité. Mais sa libération n’est pas sans conséquence sur le monde. Récupérant les traits de Nick, le Diable se promenait de nouveau sur Terre, semant mort et terreur sur son passage. Son but est de retrouver les Winchester et de convaincre Sam d’accepter de le laisser entrer dans son corps. Par la faute de Castiel, il est impossible, même pour Satan lui-même, de les localiser. Il doit chercher, ce qui ne fait qu’accroitre son impatience.

Son trop grand pouvoir ainsi que sa libération des plus improbables venaient, malgré lui, de dérégler l’horloge temporelle. Le monde venait de basculer dans une sorte d’autre dimension. Lucifer, comme beaucoup d’autres, s’était retrouvé dans une forêt. La seule différence étant que l’Archange bénéficie encore de tous ses pouvoirs. En quelques secondes, il pouvait retourner à l’époque actuelle, mais ce n’était pas encore le cas. Se rendant compte qu’il y avait un petit soucis avec les pouvoirs des êtres magiques, il comptait s’amuser du malheur de ces personnes ou faire plus de dégâts pour que les Winchester viennent d’eux-même à lui. S’ils sont à cette époque, il n’aura aucun mal à s’approprier le corps du cadet.

Debout, au beau milieu de cette forêt sombre, il entendait quelqu’un arriver vers lui en courant. Il s’agissait d’un enfant, faisant à moitié parti de ses démons. Ce n’est un secret pour personne, les démons ne sont que des pions pour lui. Lorsqu’il n'en a plus besoin, il n’a aucun scrupule à les tuer. Mais ce gosse était un peu plus quand même, puisqu’il unifiait à la fois un Phoenix, un Vampire et un Loup-Garou. Souhaitant contrôler toutes ces races, il était dans l’intérêt de Lucifer que de se mettre le gamin dans la poche. Il n’aurait aucun mal à obtenir ce qu’il veut, le petit Hybride, mélange de trois races, venait de lui rentrer dedans. Ne bougeant même pas d’un millimètre, Lucifer baissa les yeux sur l’enfant se trouvant au sol. Il avait des chasseurs de l’époque à ses trousses et semblait effrayé. Un rictus en coin se trouvait sur le visage de Nick, le véhicule du « Malin ». Quittant le regard apeuré de l’enfant pour le poser sur ses assaillants, il tendit le bras dans leur direction et en un léger geste de ses doigts, les hommes explosèrent, en une pluie de sang et de morceaux de chairs.

Le regard effrayé et intrigué du petit Mikaelson se trouvant encore sur lui, Lucifer ne put que sourire. Comme à son habitude, il s’amuse des pires situations, mais aussi, il sait comment y faire pour mettre les gens en confiance, se faisant ainsi passer pour quelqu’un de relativement sympathique, bien qu’ayant un humour douteux.

« Conor. Nous nous rencontrons enfin. »

D’autres personnes se trouvaient dans la forêt, mais à part les Anges, les Winchester et la petite Sorcière Flemming, personne ne connait le visage du véhicule de Lucifer. Il n’aurait aucun mal à garder l’anonymat pour se faire passer également pour un voyageur égaré. Conor est un garçon intelligent, il n’irait pas répéter ce qu’il a vu.

fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 23 Juil - 15:42

La révolte du monde
intrigue Groupe III

"Je me souviens de cette epoque et je doit sauver ma vie"





Depuis la journée des fêtes des mères et des pères tout était devenue tendus entre Damon et moi. Car celui-ci m’avait demandé de venir vivre dans sa chambre d’hôtel avec lui, mais j’avais refusé en quelques sortes. Car ma réponse n’était pas un non définitif. je j’avais surtout peur que notre couple qui était déjà fragile soit encore plus fragiliser si on se prenaient la tête en étant trop l’un sur l’autre. Mais voilà ma réponse que je lui avais donné lui avait pas plus non plus, car depuis ce fameux jours on essaye de passer du temps ensemble mais cela fini souvent en prise de tête car nous restons tous les deux camper sur nos positions. Celui-ci veut que je vienne vivre avec lui et de me préoccuper de ma fille et de lui et je le voudrais aussi mais j’ai aussi ma famille de l’autre côté mes frères, mes parents. Celui-ci voudrais que je les abandonne que je ne pense pas que à eux mais bon ils sont aussi ma famille. Et comme tous les embrouilles celui-ci me rappelle que Stefan et Elena ont arrivé à vivre dans la même chambre d’hôtel tous les deux alors que leurs chambres était beaucoup plus petite que celle de Damon, mais il n’arrive pas à comprendre que Elena et Stefan sont des caractères assez calme alors que lui est moi nous sommes deux caractères bien explosif. Quand on se prend la tête on pourrait croire à la troisième guerre mondiale mais sa Damon n’arrive pas à le comprendre. Celui-ci pense peut être que je suis une garce qui est tres superficielle qui pense que au bien matérielle, que a des choses de grandeur mais ils se trompent car depuis que je suis avec lui tout cela ne mes indifférents. Car avant j’étais une garce qui ne penser que à elle, j’étais egocentrique, ma petite personne passer avant tout le monde. Mais quand j’ai rencontré Damon celui-ci ma fait changer d’esprit et d’optique, j’ai compris avec lui que le plus beau des cadeaux c’est l’amour. Mais c’est surtout grâce à Chelsey que j’ai compris que m’occuper de moi passerait toujours après elle et Damon.

Mais voilà maintenant avec Damon tout est tendu, dur et compliqué je ne sais plus comment réagir là. Car même quand on essaye d’avoir une soirée tranquille faut que le sujet de vivre ensemble revienne sur le sujet et comme à notre habitude on se prend la tête monumentale et même s’il y a des gens autour de nous. Et ce soir alors que la soirée se passer tranquillement même si l’atmosphère était tendu, arriver dans le hall de l’hôtel et que on était en train de discuter une enguelades éclata encore une fois devant tout l’hôtel on s’en moquer car là c’était assez sérieux car toujours le même sujet toujours les mêmes réflexions. Alors que celui-ci pris sa veste et partit hors de l’hôtel je l’ai suivi et en plein milieu de la rue lui ai dit


« Faudrait bien que on règle cela Damon »

J’étais énervé car celui-ci ne voulais pas comprendre pourquoi je rester sur mes choix. Je ne veux pas que notre couple en souffre et je me connais et je suis quelqu’un de tres impulsif et je n’ai pas envie de dire des choses que je ne pense pas. Alors que je suis partit dans le sens opposé de Damon j’ai commencé à passer devant des gens et tout ce qui se trouver dans mon passage je les envoyer valser contre les murs. Alors que je passé dans une ruelle sombre tres mal famé je me suis dit que pour calmer mes nerfs j’allais me manger quelques personnes pour me calmer. Alors que je marchais tranquillement et me faisait passer pour une jeune femme qui ne savait pas où elle se trouvait mon plan à fonctionner un homme est tombé dans le piège et à commencer à m’attaquer avec un couteau. Je jouer à son jeu et faire la jeune fille apeuré qui essayer de s’enfuir en se débattant, et alors qu’il me plaqua contre un mur en me menaçant de son arme et je baisser la tête pour pas qu’il me voit et la alors qu’il approcha son visage du miens je relevai la tête avec mon visage de vampire et le vida de son sang. Apres m’avoir délecté de son sang je le laisser en plein milieu de la rue je m’en ficher de ce que les gens penserais mais d’un coup une migraine me pris le crane j’ai posé mes mains sur mon front et suit tomber à genoux en hurlant de douleurs. La douleur me faisait énormément mal et là d’un coup le trou noir.

Je me suis réveiller peu de temps après la tête dans de l’herbe, je ne comprenais pas ce qui m’arriver car les derniers souvenir que j’avais c’était cette ruelle et cet homme que je venais de tuer. Alors que je relever tranquillement la tête et que la j’ai entendu des voix hurler me suis un peu relever en m’appuyant sur mes avant-bras pour regarder autour de moi et ou venait les cris, j’ai vu que je me trouver dans une forêt. Alors que mon regard se poser sur le torche dans le foret et que j’ai les yeux qui se sont grand ouvert je me suis rappeler de cette époque ou il y avait la traque des sorcières de Salem et la peur se fit monter en moi. J’allais me relever et partir à vitesse vampirique mais quelqu’un me percuta et tombait. J’ai senti le coup dans mon dos et j’ai eu tres mal, que m’arrive t’il pourquoi ai-je mal comme cela ? Alors que je me relever pour aller voir la personne, j’ai remarqué que c’était une jeune femme juste à peine plus jeune que moi physiquement mais une sensation bizarre me vint. Je ne sentis pas l’odeur de son sang et n’entendait pas son cœur battre. Que m’arrive till ? Et alors que je voyais les torches s’avancer je regarder la jeune fille et lui dit


« Il faut courir et s’enfuir vous vous sentez capable ? »

J’attendis que celle-ci me répondent et nous sommes partit en courant jusqu’à trouver une petite grotte où nous nous sommes cachées.


Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 23 Juil - 17:21

La révolte du monde
C'est la merdasse

"Je n'y comprend plus rien"





Au Manoir rien ne va plus. Depuis que son père lui a fait part de ses doutes, Ezekiel s’est mit à surveiller les faits et gestes de sa grand-mère. Notant ainsi que celle-ci s’enfermée parfois et gardait une chambre verrouillée, à l’abri des regards indiscrets. En parlant avec Mikael, il nota que celui-ci ressentait le même sentiment de trahison venant de la sorcière. Il y avait donc quelque chose d’anormal. Faisant mine de sortir pour travailler, il était revenu sur ses pas, restant en planque pendant un moment. Comme il s’en doutait, Esther était étrange, s’enfermant à nouveau. Puis, alors qu’il s’apprêtait à partir, il était prit d’étourdissement, renversant même un vase, alors qu’il tentait de s’agripper après tout ce qu’il croisait. Dans sa chute, il se blessa à la main avec un morceau de verre. Ayant perdu connaissance, c’est la douleur de la coupure qui le réveilla. Dans le noir le plus complet, il n’y voyait que ce que la lune voulait bien lui montrer. Les yeux posés sur sa paume, il ne comprenait pas pourquoi la blessure saignait encore. Elle aurait dû se refermer depuis un moment maintenant. Tout en se relevant, Ezekiel fixait le ciel étoilé, n’y comprenant. Le pire était de savoir comment il venait d’atterrir ici. Mais sa réflexion prise fin en entendant des voix. Des personnes arrivaient dans sa direction. C’était comme s’ils étaient à la poursuite de quelqu’un. Ne tenant pas à se faire prendre, le fils d’Elijah commença à s’en aller, courant dans la direction opposée. Sa vitesse de Vampire, tout comme son endurance, avait disparu. C’était à ne rien comprendre. Il faisait de son mieux pour s’éloigner le plus rapidement possible et tenter, par la même occasion, de se trouver une planque.

Alors qu’il n’y voyait quasiment rien, il tourna la tête pour voir si personne n’arrivait derrière lui, ayant entendu du bruit. Il n’y avait rien d’autre que les arbres parsemés de lumière, venant des lampes des gens qui le poursuivaient. Regardant à nouveau devant lui, il espérait pouvoir être renvoyé tout droit d’où il arrivait et ce, au plus vite … Sauf que d’un seul coup, il se cogna dans quelqu’un et tomba à la renverse. Se frottant le front de sa main valide, il se redressa légèrement sur son avant-bras et reconnut son cousin Niels, au sol aussi juste en face de lui. Ezekiel se releva le premier, tout en se tenant l’endroit douloureux de sa tête.


« Ma parole t’es fait en béton armé … Même mon cerveau a bougé. »

Mais ce n’était pas le moment de trainer. Déjà presque rattrapé, il aida son cousin à se relever et partit en courant. Arrivé non loin d’une tranchée, il se planqua dedans, attendant que les hommes continuent leur chemin. Une chance qu’ils n’avaient pas de chiens, sinon ils auraient été repéré. Une fois le danger passé, Ezekiel regarda Niels, tout en soupirant, avant de s’asseoir.

« Tu sais ce qu’il se passe ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 23 Juil - 18:39


# La révolte du monde
« Les choses se produisent, sans qu'on s'y attende. On est tranquillement dans sa petite vie confortable, entouré de toutes la technologie du monde, avec le pouvoir d'anéantir chaque passant, et paf, en un claquement de doigts à peine, on se retrouve comme un insecte perdu dans un monde qui n'est pas le sien. »
# Quelque part dans une forêt qui fout les chocottes.
# Intrigue du groupe 3
En s’enfuyant de sa chambre, le petit Mikaelson était loin de s’imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. S’il avait su, il serait resté confortablement sous la couette. Mais non, comme à son habitude, il n’en a fait qu’à sa tête, n’écoutant que lui et non sa mère. Il fallait s’attendre que ça tourne mal, un jour ou l’autre. Loin de penser que même s’il s’était bien comporté, son voyage dans le temps se serait tout de même passé. C’est un enfant et son raisonnement ne va donc pas aussi loin. D’ailleurs, il ne sait pas encore qu’il a changé d’époque, n’ayant pas vraiment fait attention aux vêtements que portaient ses assaillants. Préférant largement ne pas attendre de les voir en face de lui, il avait prit ses jambes à son cou pour s’enfuir. Sauf qu’en tournant la tête pour regarder sur ses pas, il s’était heurté à une personne, finissant assis par terre. Une grimace de douleur s’était alors distinguée sur son visage. Il regardait l’homme se trouvant devant lui. Déglutissant par crainte qu’il ne soit l’un de ceux qui le pourchasse, le petit Conor suivit toute la scène de ses petits yeux pas si innocent que ça. Les personnes qui étaient à ses trousses, venaient de ralentir la cadence, alors qu’ils arrivaient non loin d’eux. A ce moment-là, le mini-Hybride était tout sauf confiant, enfin jusqu’à ce que les villageois n’explosent en petits morceaux. Ayant eu pour réflexe de mettre son bras devant son visage, son pull avait été éclaboussé de sang et de morceaux de chaires humaines. Tout ce sang aurait dû lui mettre ses hormones d’Hybride en action, mais il ne se passa rien. Aucune veine apparente sous les yeux, ses crocs ne sortaient pas non plus. Rien de rien. Pour dire vrai, il ne sentait même pas l’odeur alléchante du sang. Et en y pensant, il en aurait eu presque des hauts le coeur à l’idée de boire ce liquide. Un peu comme il y a quelques mois, alors qu’il n’était encore qu’un petit enfant Humain. Tout en se relevant, il regardait autour d’eux et ne voyant plus personne, il releva la tête vers l’homme qui lui avait, entre autre, sauvé la vie.

« Merci .. Mais .. tu sais comment je m’appelle ? .. Qui es-tu ? »

Tout ceci l’intriguait beaucoup. Cet homme sorti de nul part était assez surprenant, pour ne pas dire effrayant. Non pas physiquement, mais plutôt dans ses pouvoirs. Faire exploser des gens en un geste de la main, ce n’est pas quelque chose de courant. Enfin, le petit n’a jamais vu ça auparavant. Surtout que n’ayant plus aucun pouvoir, il est très surpris que cet inconnu dispose encore des siens. Mais le temps des questions semblait révolu puisque du bruit se faisait entendre non loin. A quelques mètres d’eux même. Quelqu’un arrivait sûrement dans leur direction, ce qui n’était pas vraiment bon.

Regardant autour d’eux, le petit Hybride reposa les yeux sur l’homme qui l’avait sauvé. Il ne savait vraiment pas quoi faire et ne pouvait pas prétendre que cette personne le sauverait une nouvelle fois.

« Il y en a d’autres qui arrivent ? »

C’était une question effectivement. Ayant perdu tous ses pouvoirs, il n’avait plus non plus son ouïe sur-développée. Il n’était qu’un petit garçon. Un petit garçon de six ans, qui se retrouve dans une forêt en pleine nuit, avec des personnes plutôt louches qui semblent lui en vouloir. Il ne pouvait qu’être complètement effrayé.




CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 23 Juil - 18:42



La Révolte du monde

"Une chasse aux vampire.... non pas encore"



Quand j'avais fais parcourir mon regard sur son dos devant l’âtre de la cheminée, j'avais ressentie comme une décharge électrique dans tout mon corps, mais une décharge qui produit du bien, qui réchauffe le cœur. Après avoir entendu le son de sa voix, elle m'avais obsédée jours et nuits, même si je n'avais jamais voulu me l'avouer. J'avais rêver et espérer que nos peaux ce retouchent rien qu'une fois, et à chaque fois que cela ce produisait, mon cœur arrêter de battre quelques instants, enfin s'il aurait pu battre.
Quand il avait détacher mes liens et pris dans ses bras, pour m'accorder un dernier baiser de l'homme de ma vie, je l'aurais remercier cent fois, et bien plus, j'aurais pu lui pardonner ce qu'il m'avais fait vivre, mais quand il avait laisser mon époux attacher là ou j'étais quelques minutes plutôt moi-même attachée, je l'avais détesté … haïe.

La fenêtre du bureau s’ouvrit à la volée sous l'assaut d'une bourrasque de vent, en fessant s'envoler tout mes cartes et plans des environs. Ce qui me fis sortir de ma rêverie habituelle qui m’assénais dès que je commençais mes recherches pour retrouver Conrad, ce coup de vent m'avais été salvateur il avait interrompu mon esprit vagabond au moment ou son dernier cris aller retentir, une nouvelle fois en ma tête.
Je me levais pour fermer la fenêtre et je me penchais par celle-ci pour me rafraîchir les idées et pour éloigner mes vieux démons, c'est alors que je remarquais que le vent c'était anormalement levé, surtout pour un début d'été. De plus, je commençais à subir l'attaque d'une migraine, la première idée pour la faire partir, fut de prendre un bain, je fermais donc la fenêtre et me dirigea vers la salle de bain, commençais à faire couler l'eau chaude, alors que je me regardais dans le miroir pour le remonter mes cheveux dans le but de ne pas les mouiller, la douleur ce fit plus intense, une douleur que je n'avais jamais connu depuis que j'étais vampire, bien plus intense que toutes celle que j'avais même subi étant humaine.

Pour calmer cette migraine qui me sciais le crane en deux, je pris la direction de la cuisine pour me prendre un bon verre de sang tout en laissant la baignoire se remplir. Je m’engageais dans les escaliers, la douleur ce fis cuisante alors que je posais une main sur ma tempe et une autre sur rampe, mon regard se troubla, mes jambes se dérobèrent sous mon poids, je sentis mon corps rebondir au contact des marches qu'il rencontré, et soudain ce fut le trou noir.

Je fus réveiller par une odeur fade de feuilles mortes, je restais quelques instants allongée sur un matelas confortable, je passais ma main dessus pour sentir la texture, c'était un tapis de mousse, tout cela été bizarre, les yeux toujours fermer j'essayais de me rappeler ce qui c'était passé, je me rappelais la chute dans les escaliers, mais depuis quand avais-je un tapis de mousse au pieds de celui-ci ?
J'ouvris les yeux au moment où j'entendis le bruit sourd du bruissement des feuilles dans les arbres hauts et des cris au loin. Je me relevais aussi vite que me le permettais mon corps endolori. Comment cela ce fessait-il que mon corps soit endolori ? C'était désagréable, une sensation bien ancienne. Je m'appuyais contre un arbre et levais la tête, sur la seule source de lumière, la lune ronde et bien lumineuse. Je me concentrais sur les cris qui arriver dans ma direction, mais je n'arrivais pas à entendre distinctement ce qu'ils disaient, tout était étrange, même moi je l'étais.
Ce n'es que lorsque je vu une lueur de torche qui accompagnaient les cris que je me décidais à courir, j'essayais de courir à ma vitesse habituelle, mais je n'eus que l'effet de courir aussi vite qu'un simple humain.
Mais mes assaillants courraient bien plus vite que moi et commençaient déjà a me rattraper, je pressais ma course, quand je me pris les pieds dans les racines d'un chêne et que je fessais un magnifique vol plané, je sentis un liquide chaud couler de mon genoux droit, mais ma plaie ne se refermer pas comme elle l'aurait dut. Et ces hommes qui ce rapprochaient toujours plus, je me mis a quatre pattes et me dirigea aussi vite que je pouvais derrière un arbre, je m'assis contre lui et respirais doucement pour ne pas me faire entendre par les hommes qui passer juste à coté de moi. J'ordonnais à mon cœur de battre moins vite, de faire moins de bruit, quand je réalisais avec horreur que celui-ci c'était remis à battre. Je fermais les yeux et me mis a taper doucement ma tête contre le tronc d'arbre tout en murmurant :

Réveil toi … Allez Réveil toi … Je t'en pris Réveil toi !!!

J'ouvris a nouveau les yeux, mais j'étais toujours dans cette forêt, et mon cœur battait toujours aussi vite. Pris d'un élan de courage, je passais la tête sur le coté, pour regarder où été ces hommes, c'est alors que quelque chose d'incroyable ce produisit, ils explosèrent littéralement, des morceaux de chair et une pluie sang se mirent bientôt à tomber sur le tapis de feuille. Je scrutais l'obscurité pour découvrir qui été l'auteur du carnage et j’entraperçus deux ombres apparemment celle d'un adulte et celle d'un enfant. Je pris mon courage à deux mains, et me dirigea méfiante vers eux, s'ils avaient détruit mes poursuivants, c'est qu'ils était de mon coté. Enfin normalement.

fiche par century sex.




Dernière édition par Ismérie De Boncourt le Dim 29 Juil - 0:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 24 Juil - 9:40




L'Enfer presque sur Terre

« Lucifer est de retour, le monde est mis à Mal. »


Sauver une vie lui importait si peu à côté de toutes celles qu’il ôtait. Partout où il passait, les victimes tombaient les unes après les autres. Parfois pour la bonne cause, selon lui. Les rumeurs vont bon train sur Lucifer et cela dur depuis … probablement toujours. De là où il se trouvait, coincé en Enfer, il ne pouvait pas vraiment être au courant de tout ce qu’il se passait. Le principal se trouvait être amplement suffisant. Il a eu tout le loisir de regarder les ouvrages le concernant, même s’il n’en a aucun intérêt. Ce petit voyage dans le temps n’était pas prémédité par ses soins. Mais la magie, les pouvoirs, rien n’est sans conséquence. Il y a toujours quelque chose qui est modifiée, aussi infime que cela puisse être. Dans ce cas-ci, c’était hilarant. Voir tout ce petit monde coincé dans une époque qu’ils ne connaissent pas, pour la plupart.

Les amis, les ennemis. Il y a une fine barrière qui sépare ces deux catégories de personnes. Pour le Diable, les amis sont une chose qu’il ne connaitra sans doute jamais. N’accordant que trop peu d’importance à ces futilités. Il n’agit que dans son propre intérêt. Et les autres, qui espèrent ne pas périr, agissent aussi dans son intérêt. La raison pour laquelle, Lucifer en personne venait de sauver ce petit garçon, était grande. Les amis des amis des connaissances … la chanson reste la même. Il s’agit du gamin de l’Hybride de Vampire et Lycan, qui connait Castiel pour avoir pactisé avec lui, et cet Ange est proche des Winchester. Une chaine sans fin, mais depuis que son « petit frère » a fait en sorte de brouiller les pistes, pour qu’aucun Ange ne soit en mesure de localiser les deux chasseurs, Lucifer doit se débrouiller à l’ancienne. Faire marcher ses connaissances et le seul moyen d’aboutir à ce qu’il recherche. Le temps passe et le corps de Nick va recommencer à bruler de l’intérieur. Le Diable est dans l’obligation de trouver son véritable véhicule. Mais ce gamin. Ce petit Conor n’a pas que cette utilité … Après l’explosion des Chasseurs d’époque, le Malin reposa son regard sur l’enfant qui le remerciait tout en se relevant. L’usage de son prénom eut l’effet d’interpeler le garçon, ce qui était recherché.

« Je suis Lucifer, je compte sur toi pour m’appeler Nick devant les autres. Ils ne doivent pas savoir qui je suis. »

Depuis bien longtemps, l’Archange déchu avait entendu du bruit et savait combien de personnes se trouvaient dans cette forêt. L’une d’entre elles arrivait en leur direction. Elle n’était plus qu’à quelques mètres à présent. Assez près pour que les oreilles, à présent humaines, du gamin l’entende aussi. L’effet était garanti. Lucifer sait comment faire croire, aux gens qu’il veut manipuler, qu’il est sympathique. Et là, l’Hybride semblait déjà confiant en sa présence. Observant ce qui était encore trop loin pour être vue par un oeil humain, l’Ange Maléfique ne répondit positivement que par un geste de la tête, à la question de Conor. Il ne s’agissait pas d’un chasseur et il le savait très bien. Ce n’était qu’une pauvre victime de cette blague à travers le temps. Mais il est important que le gosse ne lui fasse confiance qu’à lui.

« Certaines personnes que tu croiseras ici, ressembleront à des amis, de la famille ou encore des connaissances. Mais ils ne sont pas ceux que tu crois. Les Démons peuvent prendre n’importe quelle forme, même celle de ta propre mère. »

Comment ne pas faire confiance à la personne qui vient de vous sauver la vie ? Lucifer n’a aucune crainte là-dessus. Conor est jeune, naïf et complètement effrayé. Il ne pourra que le croire.

fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 24 Juil - 13:54

La révolte du monde
Intrigue des perdues dans la cambrousse ... heu forêt

"C'est quoi ça ? Un remake de la guerre des ... couillons ? "





En se levant ce matin-là, Niels ne pensait pas que cette journée allait devenir un véritable désastre. Il faisait des vas et viens de son appartement à sa voiture, entassant des bagages dans le coffre. Il ne déménageait pas, mais s’octroyait un peu de vacances loin de cette ville. Ca ne peut pas lui faire de mal que de voyager à nouveau, comme il le faisait auparavant. S’il roulait bien, d’ici le soi-même, il serait arrivé à la première étape de son voyage.

Des heures durant, au volant de sa sportive, le fils aîné de Klaus continuait sa route, sans même ressentir la fatigue. Seule la faim commençait par lui tirailler l’estomac. Sur le siège passager, une glacière remplie de glaçons pour maintenant ses poches de sang au frais. D’un habile geste de la main, il en dégagea le couvercle et commença à chercher dedans. Légèrement penché vers le côté passager, il ne quittait pas pour autant la route. Mais lorsque la poche lui glissa des mains pour terminer sa course au sol, il dût se pencher d’avantage encore, détachant même sa ceinture de sécurité. Essayant tant bien que mal, de récupérer la poche, il dût quitter la route des yeux pendant quelques secondes. Juste assez pour que la voiture change de voie, se retrouvant sur celle de gauche. Lorsqu’enfin sa main attrapa l’objet de ses désirs, il se redressa, mais en face, en même temps que klaxon et appels de phares, un énorme camion arrivait sur lui. En un coup de volant, il sauva sa peau, mais sa voiture termina sa course dans un grand champ arboré. Ayant heurta une pièce sous le dessous, les freins avaient été coupé, impossible donc d’arrêter le bolide qui continuait de rouler aussi vite qu’il pouvait, jusqu’à heurter un arbre. N’ayant pas sa ceinture de sécurité, Niels traversa le pare-brise, volant à plusieurs mètres. Il retomba lourdement sur le sol, après avoir roulé en bas d’un énorme fossé. En se relevant, difficilement quand même, il enleva quelques morceaux de verre de ses bras, mais fut prit de maux de tête. Restant à genoux au sol, maintenant sa tête entre ses mains, il eut comme l’impression de tomber dans un trou sans fond. Ce n’est qu’en ouvrant à nouveau les yeux, qu’il se trouvait dans une forêt, de nuit. Il ne s’imaginait pas avoir atterri aussi loin de sa voiture.

Après s’être relevé, il tenta de rebrousser chemin, pour retrouver son véhicule, mais même en marchant aussi longtemps qu’il pouvait, il ne trouva rien. Comme s’il ne se trouvait plus à l’endroit de l’accident. Ne comprenant pas, il se camoufla derrière un arbre en entendant des hommes à chevaux, arriver dans les coins. Espérant ne pas être remarqué, parce qu’il commençait à se rendre compte que ses pouvoirs avaient disparu, il passa derrière d’énormes buissons, mais ce n’est pas la meilleure idée qu’il ait eu. Se prenant, de parts et d’autres, des coups de branches, il avait été attaqué par quatre homme. Même lui ignore encore comment qu’il a fait, mais il a bien réussi à s’enfuir, commença à courir alors qu’il les avait aux trousses. Le temps qu’ils reprennent leurs chevaux, Niels avait une légère longueur d’avance. Pour ne pas la perdre, il ne devait surtout pas ralentir le pas. Continuant de courir, alors qu’il n’y voyait quasiment rien, il heurta quelqu’un, retombant en arrière. Dans le noir, il n’avait pas reconnu la personne, ce n’est qu’en entendant sa voix qu’un sourire se dessina sur ses lèvres, bien qu’il se tienne toujours le front.

« Le mien rebondit encore. »

Finissant tant bien que mal, par se relever, il se maintenait contre un arbre lorsqu’Ezekiel lui demanda s’il savait ce qu’il se passait.

« Non .. j’ai eu un accident et je me suis retrouvé là, avec une bande de débiles qui me tapaient dessus à coups de branches d’arbre. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 24 Juil - 16:06

La révolte du monde
Quelque part je ne sais pas où

"Je ne sais pas où je suis tombée, mais je sens que je ne vais pas faire long feu"





Pourquoi je me fais toujours avoir moi ? Peut-être bien parce que Elijah a toujours ce petit sourire charmeur en coin, lorsqu’il me demande quelque chose. Parfois, il m’arrive de lui en vouloir pour ça. Un peu comme si je ne pouvais rien lui refuser. Et voilà, une fois encore je me retrouvais sur les bancs de l’école. Enfin du lycée, mais c’est pas mieux du tout. D’ailleurs, mon prof d’histoire est un chasseur et moi un Vampire. Vaut mieux pour mon bien être, que je ne finisse pas en colle avec lui.

La sonnerie venait d’annoncer le dernier cours. La fin d’une très longue journée. Je m’étais ennuyée à mourir. Une chance que je ne puisse pas mourir de cette façon. Enfin, parfois l’idée de m’auto-pieuter avec un crayon de papier, me traversait l’esprit. C’est une véritable torture les cours. Et dire que les jeunes sont forcés de s’y rendre, à la place de s’amuser, surtout en ces beaux jours qui arrivent. A peine le retentissement de la sonnerie, que tout le monde s’était levé. J’en faisais de même, rangeant vite fait mes affaires dans mon sac à dos, avant de prendre le chemin de la sortie. Je réajustais mes longues bottes, arrivant au niveau des genoux et enfilais mon petit blouson de cuir. M’assurant que mon mini-short en jean n’était pas trop remonté, je prenais la direction de ma voiture, sans prendre la peine de m’arrêter pour discuter avec cette bande d’idiotes. Ce qu’elles peuvent être pénibles les filles de cet âge. Toujours à parler de maquillages, de garçons, de sorties du samedi soir … Enfin les sorties du samedi soir me manque. J’aimais bien me rendre en boite de nuit, m’éclatant sur la piste et terminant la soirée en buvant le sang de l’une des personnes présentes. Mais vous pensez bien que ce n’est pas vraiment le truc de Elijah les boites de nuit. Ni même les bars. Parfois, je fais quelques entorses à ma pseudo sagesse, et j’y vais en compagnie de ma meilleure amie. Katherine n’a pas oublié ce qu’était le sens du mot s’amuser. Elle est toujours aussi pétillante. Enfin, il faut dire que les fins de soirées, nous ne les passons pas ensemble en général. Moi, je rentre auprès de ma petite famille. Quant à elle, bien souvent elle termine avec un homme ou un autre, et en fait son petit-déjeuner le matin venu.

Entrant dans ma voiture, j’avais faite une halte dans une pizzéria pour prendre le dîner du soir, qui accompagnera un bon verre de sang. Puis de retour à la voiture, je mis plusieurs longues minutes, avec les embouteillages, avant d’atteindre le port, ainsi que l’immeuble où je vis pour l’instant. Depuis peu, Elijah est venu m’y rejoindre. Même s’il n’est pas vraiment à l’aise dans un endroit aussi étroit, il le fait et je sais que c’est rien que pour moi. En contre-partie, je suis en pleine recherche d’une maison. Lui aussi me semble-t-il. J’avoue que mon appartement n’est pas non plus des plus petits. C’est tout de même assez luxueux, mais les voisins sont bien trop près. Pour pouvoir être tranquille, il faudrait que l’on vive à l’autre bout de Chance Harbor, au milieu d’un champ vide de maisons, d’appartements et de routes. Loin de tout, quoi .. En me trouvant une place pour stationner mon véhicule, je pris le temps de récupérer mes affaires et d’en descendre, verrouillant la fermeture centralisée à l’aide du bouton sur ma clé. Je remontais dans les étages, jusqu’à mon appartement. En ouvrant la porte, mon regard se posa sur Elijah, mais je le voyais assez difficilement. J’avais comme un voile devant les yeux, tandis qu’un mal de tête me prenait. Alors que je le discernais à peine, je le sentais s’approcher, mais moins rapidement qu’à son habitude, comme s’il n’allait pas bien lui non plus. Ma main était toujours sur la poignée de la porte, mais celle-ci glissa, sans que je ne comprenne rien. Au même moment, mes jambes venaient de se dérobées et se fut la chute. Je ne sais plus vraiment si j’avais perdu connaissance. Sûrement que si, puisque j’avais l’impression d’avoir été déplacée. Le sol carrelé de mon entrée avait laissé place à quelque de plus mou. En ouvrant les yeux, je ne vis que de l’herbe autour de moi. Il faisait grand noir et je n’arrivais pas à voir à plus d’un mètre. Me redressant jusqu’à me relever, je regardais autour de moi, me demandant comme j’avais fait pour atterrir ici.

« Elijah ? »

Je l’avais vu avant de m’écrouler. Il n’avait pas l’air bien non plus. Pourtant, il ne se trouvait nul part. Sans voir où je m’étais les pieds, j’avançais droit devant, prenant appui contre les troncs des arbres, lorsque l’un d’eux se trouvait à mes côtés. Ma tête me faisait encore mal, ce que je ne comprenais pas étant un Vampire. Il m’était difficile de continuer d’avancer, alors je pris appuis dos contre un arbre, soupirant tout en fermant les yeux. Je n’arrivais pas à me souvenir ce qu’il s’était passé entre mon arrivée dans mon appartement et mon arrivée dans cette forêt. Je n’y comprenais rien du tout. Tout ce qu’il me restait à faire c’était trouver quelqu’un qui pourrait me renseigner. En ouvrant à nouveau les yeux … surprise … un homme se trouvait juste devant moi. L’espace de quelques secondes, je crus qu’il allait m’aider, mais le voyant brandir un pieu en bois, je sentis que j’allais y passer. Pourtant, voyant la mort d’aussi près, j’aurais dû dire quelque chose, mais aucun son ne sortait de ma bouche. A la place, mon regard s’était détourné, ne voulant pas vraiment voir le coup arriver.

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 24 Juil - 22:45

Cassie Blake a écrit:


La Révolte du monde

"La nuit, le danger rôde..."


Ce qui avait amortit la chute de Cassie n’était autre que ses mains, qui d’ailleurs en avaient pris un sacré coup, ainsi que ses genoux qui eux n’étaient qu’heureusement éraflée. A bout de souffle, la jeune sorcière baissa les yeux. Elle avait trébuché sur ce qu’elle croyait être une branche d’arbre ou je ne sais quoi encore, mais elle découvrit à la place de cela une jeune femme qui encaissait tout comme elle le coup. Cassandre se dégagea très vite en roulant sur le côté pour s’asseoir.
« Je … pardon, je suis désolée… »

La jeune fille prenait le temps de reprendre son souffle à la fin de sa phrase, bien que dans sa tête des petites choses devenaient de plus en plus évidente. Elle n’était pas la seule à se retrouver ici sans qu’elle n’ait rien demandé à personne. Elle se trouvait propulsée au milieu d’une époque qu’elle ne connaissait qu’à travers les livres d’histoire et pour que rien au monde elle aurait été vivre. La demoiselle força sur ses bras pour se relever avant de s’épousseter un tant soit peu. Certes, elle ne prêtait pas grande attention à son apparence au point qu’elle en soit sans aucun plis, mais disons simplement que les feuilles qui s’engouffrent dans les vêtements ne sont pas de tous confort non plus. Cassie jeta un dernier regard à la ronde lorsque la personne si qui, a proprement parler, elle était tombée ne la presse.

« Oui, ça va aller. »

Cassie hochait vigoureusement de la tête bien décidée à ne pas finir entre les mains des villageois furieux et enragée qui menait une traque nocturne dans ses bois. Sur ce, elle n’attendit pas son reste pour courir à la suite de la jeune femme. D’ailleurs elles ne s’arrêtèrent pour ainsi dire jamais, où seulement pour regarder la progression de la bande de furibonds qui n’étaient visiblement pas décider à arrêter de les pourchasser. Après ce qui lui parut des kilomètres et des kilomètres de course intensive, les deux blondes arrivèrent dans une petite grotte, bien à l’écart de tout. Cela dit, elle était toujours dans la forêt Dans l’antre dans laquelle elle se trouvait, Cassie avait bien plus de mal à voir qu’à l’extérieur. Cela dit, ce n’était qu’une question de temps. Bientôt, sa vue d’humaine s’adapterait un petit peu à la pénombre qui régnait en maître. Cependant, n’étant pas patiente dans ce cas de figure, elle visait du regard ce qui lui avait semblé être une torche au creux d’un mur creusé à même la pierre. Son intention ? L’allumé, l’embrasée pour qu’elle leur donne toute sa lumière rassurante. Pour cela, n’étant pas avec son cercle Cassie devait utiliser sa magie noire. Oui, bien celle qu’elle tente de repousser d’elle le plus possible, comme quoi il ne faut pas chasser le naturel car ce dernier revient toujours. Et au galop même ! En se servant de sa propre magie, la jeune sorcière n’était pas obligé de formuler sa requête à haute voix, ce qui en sommes était bien plus discret. Mais pour autant, elle n’avait obtenu aucun résultat. Si bien qu’elle recommença.

« Oh oh … »

Cassie n’étant pas la moitié d’une tétue recommenca encore et encore, mais elle n’eut aucun résultat non plus. Elle ne sentait même pas sa noirceur se réjouir d’être mise à disposition et à être utilisé. A la place, c’était le grand vide intersidéral. C’était le signe que quelque chose clochait belle et bien. A cause de sa remarque, elle sentait le regard de la jeune femme qui l’avait conduite ici se poser sur elle. Elle ne devait rien comprendre. Elles étaient suffisamment à l’écart de la traque pour que quelque ne vienne à elles tout de suite. Les lèvres pincées, Cassie ne savait que faire. Elle n’allait pas dévoiler son secret. Une sorcière reste toujours discrète dans n’importe quelles conditions. D’autant plus si elle se trouvait avec quelqu’un qu’elle connaissait à peine.

fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mer 25 Juil - 22:19

La révolte du monde
« Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ... mais il ne faut pas non plus exagérer »


C’était toujours la même chose. Les tenir en respect, n’ayant pas peur de brandir les menaces. Il ne faut surtout pas leur tourner le dos. Rester sur ses gardes est le plus important. Ils ne doivent pas trouver les failles qui leurs permettraient de s’infiltrer pour faire encore plus de mal. Un métier dans lequel il ne faut pas avoir un seul instant d’égarement. Toujours rester concentrer quoiqu’il arrive, quoiqu’ils disent ou fassent. Ces créatures essayeront toujours de vous faire douter de vous-même, au point qu’en rentrant chez vous, vous ne trouviez pas le sommeil .. Etre professeur n’est pas le métier le plus facile du monde. Entre ses « deux vies », Alaric préfère endosser son rôle de chasseur à celui de professeur d’histoire. Une fois de plus, sa journée était longue. Il enchainait les cours n’en voyant pas la fin. La pause déjeuner, il s’en était servi pour rattraper quelques heures de sommeil qui lui manquaient. L’après-midi semblait passer plus lentement que le début de la journée. Les lycéens ne changeaient pas, malgré les années et les villes différentes. Ils étaient toujours tous aussi incultes, peu sérieux, malpolis et couverts d’acnés. Aussi gentil soit-il, la patience d’Alaric était souvent mise à rude épreuve, au point où la sonnerie annonçant la fin des cours était perçue comme une bénédiction pour lui. Mais le professeur se doit d’être le dernier à sortir de la salle. L’idée de pousser les étudiants dans le couloir, pouvait parfois lui traverser l’esprit. Ce n’est qu’une fois au volant de sa voiture, qu’il se sentait enfin libre. Le trajet jusqu’à son appartement n’était pas bien long. A l’intérieur, il en profita pour manger un morceau, prendre une douche et troquer la parfaite panoplie du professeur contre celle du chasseur amateur de Bourbon.

La veille, un de ses collègues, botteur de cul de vampires, lui avait donné un bon tuyau. Pour ne pas perdre la main, Alaric prenait ça comme un simple exercice, une petite visite de courtoisie. Le tour de l’appartement était fait et ne voyant aucune trace de Jeremy, le chasseur quitta le logement, descendant une à une les marches. Il n’était pas vraiment dans son assiette, mais ce n’est pas ça qui l’empêcherait de se défouler. Ses pas déjà moins assurés, il se tenait à la rampe pour descendre le reste. Au milieu de l’escalier, sa vue se troublait, sa tête tournait et ses jambes éprouvaient beaucoup de mal à le porter. La chute fut l’élément logique pour cette suite de maux. Pendant sa descente catastrophique, Alaric n’était plus conscient et heurta le sol, finissant ainsi sur le dos, les bras quasiment en croix.

Reprenant peu à peu conscience, le professeur d’histoire mit quelques minutes avant de réouvrir les yeux. Il devait se remettre de cette chute, dans laquelle il s’était sûrement fracturé quelques côtes. Un gémissement de douleur lui échappa pendant qu’il se relevait. En position debout, il boitait tout en avançant, s’étant amochée la jambe. Des bruits venaient de partout dans cette forêt. Il y avait des voix, des cris, mais aussi des bruits de pas, plus ou moins rapides. Alaric regardait autour de lui, ne comprenant pas comment il avait fait pour atterrir ici. Pour ne pas tomber à nouveau, il se tenait après les arbres. Il n’y voyait pas grand chose et manquait de trébucher à chacun de ses pas. Mais ne sachant pas ce qu’il se passait, il serait plus sûr de se trouver une cachette. Tous les chasseurs n’étant pas dotés un égo démesuré, Alaric est conscient que dans son état, il ne serait pas en mesure de combattre quoique se soit. Pourtant, en avançant encore un peu, une scène se déroula non loin de lui. Une jeune femme se retrouvait adossée à un arbre, quant à son agresseur, il brandissait un pieu. Ca n’avait rien d’une coïncidence. C’était une des nombreuses choses inexplicables qui se déroulaient en cette soirée étrange. Reconnaissant la fille, puisqu’il s’agissait d’une lycéenne, il attrapa une pierre et s’approcha le plus lentement possible, grimaçant de douleur, mais faisant de son mieux pour ne pas faire de bruit. Même la moindre plainte de douleur pourrait lui valoir gros. Lorsqu’il se trouva derrière l’homme, il brandit sa pierre et lui en mit un coup sec et violent, sur l’arrière de la tête. L’agresseur hors d’état de nuire, Alaric prit les devants pour quitter au plus vite cet endroit.

« Ne restons pas là. »

Avec l’aide de son élève, le professeur reprenait son chemin, bien qu’il ne sache pas où ça allait le mener. Après de longues minutes et de longs mètres, pendant lesquelles son corps a souffert le martyr, une grotte les attendait. Ce n’était pas un palace, mais c’était mieux que rien. Sans prendre la peine de regarder s’il n’y avait pas de risques, le chasseur entra à l’intérieur, attirant la jeune femme avec lui.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Ven 27 Juil - 18:28

La révolte du monde
intrigue Groupe III

"Je me souviens de cette epoque et je doit sauver ma vie"





Je me souviens de la dispute avec Damon, encore une car je ne vais pas dire que c’est la première que on a. Car elles sont toute baser sur le même sujet le fait que j’ai refusé de venir vivre avec lui dans sa chambre d’hôtel. Je m’en rends compte que j’aurais dû dire oui mais je ne vais pas lui mentir et lui dire que je suis ok directement alors que j’ai mes doutes. Je me connais et je sais que je j’allais Peter des câbles car je sais que Damon a besoin de son indépendance et de tranquillité et que si moi et notre fille et on est sur son dos tout le temps il va Peter un câble et dire des paroles qui vont m’énerver et je vais dire des choses que je ne pense pas. Donc j’avais préféré refuser mais je n’avais pas pensé au conséquence, les prises de tête avec Damon et surtout ma propre fille qui me fait la tête. Je ne pourrais pas dire que celle-ci n’est pas la fille de Damon car elle est comme lui aussi borné. Mais bon son c’est toutes autres choses. Donc je me souvenais de l’embrouille avec Damon et d’être partit à l’ opposé de lui et partit me nourrir d’un humain inconscient. Apres je me souviens de se mal de tête aussi horrible que les sorcières nous provoque et après trou noir ce que je me souviens c’est cette foret obscur et ses cris. Et surtout cette fille qui ma cogner et qui est tombé. EN voyant ses personnes avec leurs fourches et leurs torches j’ai compris qu’on était revenue à Salem et la chasse à la sorcière. Je me suis relever et sentit la douleur et j’ai compris qu’il se passait quelques choses mais il y avait pas le temps a que je réfléchisse ce qui m’arriver. Car la bande de paysans arriver à mes trousses enfin à nos trousses car la jeune femme qui était tombé sur moi vu sa tenue venait de la même époque que moi. A son visage on voyait qu’elle avait peur mais je n’avais pas le temps de la rassuré il fallait qu’on se sauve et que son cours.

Alors que je m’étais relevé en deux pour arriver à son niveau. Mon regard se poser sur les torches qui s’approcher j’ai dit a la petite blonde qu’il fallait courir et si elle pouvait le faire. Celle-ci me dit que ça va aller tout en hochant la tête. Alors que on était en train de courir dans le foret en ne s’arrêter presque pas juste a des moments on s’arrêter juste quelques secondes pour regarder si des paysans arriver d’autres part. Alors que on courait comme des malades et que la fatigue se faisait sentir on ne savait pas combien de temps on avait couru mais on avait parcouru pas mal de trajets et d’un coup on aperçut une grotte et on a décidé de se cacher dedans. Alors que la demoiselle rentra bien dans la grotte je suis resté à l’entrée à essayer de regarder si je voyais quelques choses arrivé que ce soit des paysans ou autre choses. Alors que j’avais du mal à reprendre mon souffle je me demander pourquoi il m’arriver cela. Puis alors que j’ai posé ma mains sur mes cotes pour essayer de reprendre mon souffle j’ai senti une douleur bizarre. Je ne comprenais pas pourquoi j’avais mal, mais mon regard se posa sur la jeune fille avec moi qui avait l’air perdu. Je me suis rapproché d’elle doucement et lui dit


« Que vous arrive-t-il ? »

Je me demander bien que pouvait il lui arriver, car je l’entendais parler depuis tout à l’heure mais je penser qu’elle se parler a elle-même. Car sa arriver que des personnes parle à eux même quand ils ont peur. Mais la dans son regard on voyait tout autres chose quelques choses la gêner. Bon moi j’aurais était à sa place j’aurais était pareil mais il y aurait eu de la peur aussi. Mais la ce n’est pas le cas car je connais les chasse à la sorcière et je sais ce qui se déroule, c’est jeune femme attaché à des bucher et que l’on brule vivante. Même a la première époque que j’ai connu cela sa me laisser pas de marbre. Alors que je m’approcher d’elle j’ai la douleur sur les côtes qui me faisait de plus en plus mal. Je relever mon haut et aperçut un énorme hématome et je me rappeler du coup que la jeune femme ma donner en tombant. Mais je ne comprenais pas pourquoi je n’avais toujours pas guéri. Alors que je rebaisser mon haut je la regarder et lui dit

« Dans votre fuite vous n’avez pas croisé d’autre personne ? Un homme brun avec des yeux bleu ? »

Je lui demander si elle n’avait pas vu Damon car on n’était pas longtemps ensemble quand cela c’est passer.



Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Dim 29 Juil - 0:00



La Révolte du monde

"Une chasse aux vampire.... non pas encore"




Quand je m'étais réveillée dans cette forêt sous le rayon de la pleine lune, je n'avais pas compris tout de suite ce qui c'était passer et je ne suis pas tout à fait sur de l'avoir pleinement comprise encore maintenant, ce que j'avais compris c'était que des paysans m'avais pourchassée pour me donner à première vu, la mort. Mais aussi que tout mes pouvoirs avait disparu et que mon cœur c'était remis à battre. Traduction : J'étais à nouveau Humaine. Et pas pour mon plus grand plaisir, je devais faire extrêmement attention à tout mes faits et gestes, un simple accident pouvait m'être mortel.

Quand j'avais vu mes poursuivants exploser devant moi, j'avais hésité quelques instant apeurée à rejoindre mes « sauveurs ». Pouvais-je avoir confiance en eux ? La confiance, depuis que j'étais Vampire je ne l'accorder plus, j'ai appris par le passée que personne ne la mérité. Du moins s'il exister quelqu'un qui mérité un tant soit peu, je ne l'avais pas encore trouver, enfin j'en avais trouver une, mais elle n'est plus depuis longtemps. Maintenant, je ne vivais que dans la méfiance et toujours la méfiance il est vrai, que j'aurais aimer pouvoir relâcher ma vigilance de temps en temps, mais je ne le pouvais pas. Donc j'étais partie les rejoindre avançant a une lenteur exaspérante qui me permettais d'analyser la situation, car malheureusement mon cerveau réagisser à nouveau comme un cerveau de simple humain. Soit j'avais la chance qu'ils soient de mon coté, soit ils ne l'étaient pas et il faudrait que je cours aussi vite que je peux pour échapper à leurs petit tours de magie qui fessait exploser les gens, même si je pensée que les chances d'échapper a ça était plus que mince.

Je continuer de marcher dans leur direction en évitant de tomber une nouvelle fois, le sang qui couler de mon genoux me déranger assez, pour ne pas en rajouter. Je m'appuyais sur les arbres que je rencontrer pour ne pas glisser. Alors que j'arrivais a quelques pas des deux inconnus, les mots sortir avec empressement sans que je ne l'ai vraiment voulu.

Où est-ce qu'on est ? Et qu'es-ce qui ce passe ? Je ne comprend rien. Conor c'est toi ? Et vous-êtes ?

J'avais poser un flot de questions, sans vraiment le vouloir. Mais toutes ces questions devais trouver une réponse pour que je comprenne ce qui m'arrivais. Peut-être ne connaissaient-ils pas les réponses mais je pouvais toujours essayer. Et j'espère que s'ils me répondaient, car là c'était vraiment l'inconnu.

fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Dim 29 Juil - 20:14



La Révolte du monde

"La nuit, le danger rôde..."



Son incompréhension était pesante. Dans la vie où Cassie avait perdu connaissance, elle possédait encore ses pouvoirs et là plus rien… elle avait beau tenter d’allumer les torches accrochées aux murs, rien ne se passait. Rien du tout ! Pas même une seule petite étincelle. Elle tournait tout cela dans sa tête dans tous les sens possible avant de se rendre compte, que même en tentant une autre formule pour allumer les torches, qu’elle avait dans cette époque perdu ses pouvoir. Sous le regard lourd de question de la jeune femme qui l’avait emmené ici, Cassie ne savait quoi lui répondre… Cela dit si elles étaient destinées à rester ici le temps que la battue s’arrête, il faudrait bien qu’elle lui dise !

« J’ai tenté d’allumer les torches aux murs… Mais mes pouvoirs n’ont pas fonctionnés… Je suis une sorcière, et que sa reste entre nous d’accord ? Je … J’ai aussi accès à la magie noire… »

Les yeux de la petite blonde habitué à l’obscurité ambiante voyaient la jeune femme s’approcher d’elle avec finalement une grimace naissante au visage. La jeune sorcière la regardait soulever son haut, constatant elle aussi qu’en tombant elle avait provoqué la formation d’un large hématome sur les côté de la personne. C’était une chose qu’elle n’avait pas voulue. Elle se croyait seule dans cette immense forêt et c’était la raison pour laquelle Cassie n’avait pas regardé une seule seconde où elle mettait les pieds. Ce qui finalement l’avait fait chuter sur la jeune femme.

« Je suis désolée… Vous n’avez pas trop mal ?... Je ne pensais pas que vous étiez là ..Je pensais que j’étais seule à courir pour sauver ma peau… »

Alors qu’elle rabaissait son haut, elle en profita pour changer de sujet tout en me demandant si je n’avais pas croisé un homme brun aux bleus. Si mes souvenirs étaient exacts, je n’avais pas rencontré d’homme correspondant à la description qu’elle me faisait. La seule personne qui avait croisé mon chemin était un villageois qui chassait les vampires et les sorcières à travers toute la forêt et que j’avais si bien évité.

« Non, je suis désolée… La seule personne que j’ai croisée était un villageois qui cherchait quelqu’un à attraper. Il s’agit de qui ? »




fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 31 Juil - 10:42


La révolte du monde
Intrigue Groupe III
Il est tard, très tard. La lune est haute, mais aussi votre seule source de lumière. Une pluie torrentielle vient se mêler à la fête. Le vent s'est levé et il est bien difficile de ne pas se retrouver frigorifié. La chasse a cessé, pour le moment, mais rester dehors serait du suicide. Votre seul échappatoire est une grotte, dans laquelle se sont déjà abrités quatre de vos camarades. Vos estomacs grognent comme s'ils n'avaient pas mangé depuis plusieurs jours. Vous n'avez aucun moyen de trouver de la nourriture ... le seul qui en possède se trouve être le plus jeune d'entre-vous. Trouverez-vous les mots pour qu'il partage avec vous ?
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 31 Juil - 20:30




La révolte du monde

« La vie réserve beaucoup de surprises ... plus ou moins bonnes. »
La chaleur était insupportable. Même à l’hôpital, j’avais ressenti beaucoup de mal. La climatisation semblait en état de marche, mais il n’y avait rien à faire. Peut-être que je couvais quelque chose. En salle d’opération, je faisais les cents pas, attendant que Jeremiah n’arrive. Je ne savais pas vraiment s’il travaillait ou non, n’ayant pas eu le temps de regarder le tableau des interventions. Mais j’avais prise soin de lui laisser un message sur son téléphone. Voyant que le temps passait malgré moi, je me décidais de quitter l’hôpital pour me rendre directement chez lui. Au volant de ma voiture, je me sentais de plus en plus mal, au point de m’arrêter sur le bas côté. Des gouttelettes de sueur s’étaient installées sur mon front brulant de fièvre. Prise de tremblements, ma main tenait difficilement mon téléphone, pour essayée d’appeler Jeremiah. Il m’avait été long pour réussir à appuyer sur les touches afin d’en composer un numéro. Les sonneries faisaient bourdonner l’intérieur de ma tête. J’ai souvent été prise de migraines, mais là ça n’avait rien à voir. Bien plus fort, bien plus vive, la douleur ne me quittait pas un seul instant.

- Jeremiah, je suis en bord de route, j’ai besoin de toi. Rappelle-moi.

En tombant sur son répondeur, je me sentais complètement abandonnée dans mon malaise. Mon téléphone glissant de ma main, venait de terminer sa route sur le sol. L’impression d’étouffer venait se joindre aux restes des symptômes, je devais sortir. Une main tremblante sur la poignée de la porte pour l’ouvrir, je me tirais de ma voiture plus que douloureusement, au point d’en tomber sur la route. Comme si ma tête s’écrasait dans un étau, je me relevais, tenant à peine sur mes jambes. Les voitures qui passaient juste à côté de moi, amplifiaient se bruit dans ma tête. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait. Je ne pouvais même pas mettre un diagnostic dessus, n’ayant jamais eu à faire à ces symptômes mélangés. Le stresse montait encore un peu plus, quand mes jambes se mettaient à trembler. Sans vraiment m’en rendre compte, je crois que j’étais en plein milieu de la route. Une paire de phares m’éblouissait et à part mettre ma main devant mes yeux, je ne bougeais pas. Je n’en avais tout simplement pas le courage, ni la force. Complètement essorée de toute énergie, une douleur me prit au moment où les freins de la voiture crissaient sur le sol. Le bolide s’était arrêté avant même de me toucher, mais pourtant je m’écroulais sans comprendre.

En me réveillant, la pluie s’était mise à tomber. Il faisait froid, vraiment très froid. La douleur s’était évanouie et mes jambes me répondaient à nouveau. Je m’étais relevée, marchant dans l’herbe mouillée. Le bas de mon pantalon était déjà trempé et je me devais de me trouver un abri, même si je ne comprenais pas ce que je faisais en pleine forêt. Un mauvais rêve peut-être et je croisais les doigts pour que ça soit le cas. Ce cauchemar n’était pas prêt de se terminer. Derrière moi, j’entendais des voix et des bruits de branches qui craquent. Me cachant derrière quelques arbres, je regardais ce qu’il se passait. Une jeune femme blonde et un homme apparemment blessé, semblaient s’être perdus. Sans faire aucun bruit, je les suivais à travers la forêt jusqu’à ce qu’une grotte ne se dresse devant nous. Je grelottais sur place, trempée jusqu’aux os. Avec hésitation, je me décidais à entrer quelques minutes après eux. Quand les regards se dressaient sur moi, je prenais les devants en levant légèrement les mains.

- Je ne vous veux aucun mal. J’étais malade et je me suis réveillée un peu plus loin. 

Ma seule peur était d’être renvoyée dehors.


Cirinne Wynn & l'Intrigue

CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Sam 18 Aoû - 16:09

La révolte du monde
intrigue Groupe III

"Je me souviens de cette epoque et je doit sauver ma vie"





Pourquoi suis-je arriver dans cette époque ? Pourquoi je n’ai plus le don de me guérir ? Pourquoi j’ai mal ? Toutes ses questions qui trotte dans ma tête, toutes ses sensations que je ne connaissais plus depuis bien longtemps. Je ne comprenais pas ce qui m’arrive, et pourquoi et surtout que nous arrive t’il. J’aurais pu me retrouver seule et me faire capturer par ses chasseurs mais non je venais de tomber nez à nez avec cette jeune femme. Enfin c’est plutôt elle qui mes tomber dessus et ma laisser un petit cadeau en prime il belle trace sur les côtes qui me fait énormément mal. Alors que j’étais en train de rebaisser mon haut pour cacher le beau bleu que j’allais avoir la jeune fille devant moi s’excuser du coup qu’elle m’avez donné mais bon ce n’est pas de sa faute elle était en train de fuir la meute de paysan qui la pourchasser. Celle-ci me demanda si je n’avais pas trop mal, je ne lui ai pas répondu car cela me faisait énormément mal mais je ne le montrer pas car on m’a toujours appris à ne rien dire à ne rien ressentir. Mais cette sensation ne m’avais pas manqué du tout car je n’aime pas sa avoir mal et qui aime sa aussi. Alors que je ne voulais pas continuer sur cette lancé de parler de mon hématome je lui demander si elle n’avait pas vu Damon. Bon comme elle ne savait pas qui il était je l’ai d’écris et un mec comme lui ne se croise pas au quatre coin de rue même si la sa serait dans chaque coins du foret. Et alors que j’attendais sa réponse celle-ci me dit qu’elle n’avait croisé personne à part les villageois qui la traqué. Je me suis mise à réfléchir a me demander si lui aussi avait était transporter dans le temps comme moi ou si il était resté à notre époque et si il était resté à notre époque j’espère qu’il restera avec notre fille et qu’il s’occupera d’elle car je ne savais vraiment pas si j’allais m’en sortir. Alors que je sortais dans mon état de pensé je lui répondis juste

« Dam… Euh se jeune homme est mon compagnon enfin je crois qu’il l’a toujours »

Alors que j’étais en train de parler de Damon à la jeune femme et qu’en même temps je m’inquiéter pour lui et notre couple des bruits de pas m’interpella. Je partis à toute vitesse vers la jeune fille et la pris part le bras et m’enfonça dans la grotte et se cacher derrière des rochers. Je ne savais pas qui était ses personnes, des gens comme nous du futur ou des paysans de cette époque qui fouillé les planques pour nous trouver. Alors que je regarder la jeune femme et que je posais mon doigt sur la bouche pour lui faire un signe de chute je me relever doucement pour voir qui arriver mais là d’un coup un orage se fit entendre et la pluie se mis à tomber. Je suis resté assez discrète et juste regarder la jeune femme qui était juste à coter de moi.

« Essaye de trouver des trucs pour nous défendre mais en silence »

Alors que je regarder toujours qui arriver je vis deux personnes rentrée dans la grotte, comme il faisait nuit noir j’avais du mal à les décerné mais a la silhouette je pouvais dire que c’était un homme et une femme. Alors que j’attendais la jeune femme arrivé avec des objets pour se défendre j’observé les gens dans l’entrée de la grotte. Alors que j’essayer d’écouter se qu’ils se disaient j’aperçus encore une jeune femme arrivé et qu’il dit qu’elle voulait aucun mal. Mais yeux s’habituer peut a peut à la pénombre et j’ai reconnu la première jeune femme qui était là. C’était que ma belle-sœur et juste au cas où si ce n’était pas elle je me rebaisser derrière mon rocher en disant à la jeune femme de revenir se cacher. Je me plaquer le dos au roché en tenant mes cote et regarda la jeune femme

« Fait-moi confiance mais ne dit pas un bruit »

J’attendis quelques seconde sa réponse, et après je commencer a presque prié pour que ce soit elle. Je fermer les yeux et commencer à me dire dans ma tête que ce soit daya que ce soit daya puis j’ai pris une grande respiration et commencer à dire en restant caché

« Daya c’est toi ? »

Et d’un coup je n’ai plus rien dit et j’ai attendu la réponse de sa part en espérant de tout cœur que ce soit elle.


Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 20 Aoû - 12:13

La révolte du monde
Quelque part je ne sais pas où

"Je ne sais pas où je suis tombée, mais je sens que je ne vais pas faire long feu"





La chance semblait m’avoir lâchée, bien que je ne l’ai jamais vraiment eu entre nous. Je ne savais pas où je me trouvais et franchement, je me sentais complètement bête là. J’aurais juré que je rentrais à l’appartement après une mauvaise journée de cours et en voyant Elijah, prise de maux de tête je m’étais retrouvée .. dans cette forêt. Plutôt bizarre et c’est ce que je n’arrêtais pas de me répéter, jusqu’à ce que je me fasse attraper. J’eu bien cru que ma dernière heure était venue et que j’allais mourir sans comprendre ce qu’il se passait. D’autant plus que je n’avais aucun de mes dons. Mais là, un homme était venu me sauver. J’étais bien contente que quelqu’un prenne ma défense contre ces personnes étranges. Puis, je ne tardais pas à le reconnaitre. Il s’agissait de Alaric Saltzman, le professeur d’Histoire mais aussi Chasseur de Vampires. Je ne savais pas si je devais ou non le remercier. Peut-être qu’il voulait juste avoir le plaisir de mettre fin à mes jours lui-même. Ne bougeant pas, malgré mon agresseur au sol, je regardais le visage de mon prof qui me dit de ne pas rester là. Il avait l’air dans un sale état, puisqu’il tenait à peine sur ses jambes. L’aidant au mieux que je pouvais, je cherchais du regard un endroit pour nous cacher quand un orage éclata. Ce n’était pas une simple pluie d’été, mais des trombes d’eau mélangées à un terrible vent, à en glacer le sang. Moi, qui d’habitude ne craint pas le froid, j’étais trempée et frigorifiée. Mais je continuais d’avancer, ne voulant pas mourir ici. Ne sachant pas où aller, c’est Alaric qui me montra une entrée de grotte et m’entraina à l’intérieur. Il semblait de plus en plus mal. Puisqu’il venait de me sauver la vie, je comptai bien lui rendre la pareille. Je ne pouvais pas le laisser mourir sans bouger le petit doigt. Je l’avais aidé à s’assoir sur un rocher, quand j’entendis du bruit dans la grotte. Il y avait une jeune femme que je reconnue pour l’avoir déjà croisée à quelques reprises. Il s’agissait d’une Sorcière complètement apeurée à en voir son visage. Je m’apprêtais à ouvrir la bouche, sachant qu’elle est médecin, quand quelqu’un m’appela par mon surnom. Intriguée, je tournais la tête dans la direction d’où la voix venait. J’aurais pariée qu’il s’agissait de Rebekah, la petite soeur de Elijah. Le coeur battant de crainte de m’être trompée, j’avais regardé le visage d’Alaric qui semblait complètement ailleurs. Sûrement l’effet de la douleur.

« Bekah ? … C’est toi ? … Alaric est blessé, j’ai besoin d’aide. »

J’espérais qu’il s’agisse de ma belle-soeur, sinon on était une nouvelle fois mal barré tous les deux. Grelotant de froid, je pris quand même l’initiative de relever le tee-shirt de mon professeur pour voir la blessure. Sur le coup, je m’étais reculée en voyant le sang. La crainte de ne plus me contrôler m’habitait. Ce n’est qu’après un petit instant, que je remarquais que la vue du sang ne me faisait rien du tout. Me rapprochant une nouvelle fois du blessé, je regardais la plaie. Il ne s’agissait pas seulement de quelques côtes de fêlées, mais carrément d’une fracture ouverte et probablement qu’il avait déjà perdu pas mal de sang. Très vite, mon regard sillonnait la grotte jusqu’à se poser sur Cirinne, qui était restée au loin.

« Aide-moi, je ne sais pas comment on fait. »

Elle arriva au plus vite près de nous et commença à s’occuper d’Alaric pendant que moi, j’ôtais ma veste complètement trempée, m’approchant d’où se trouvait Rebekah.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? As-tu vue Elijah ? Il était avec moi avant que je ne tombe dans cette forêt. »

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Lun 20 Aoû - 14:01

La révolte du monde
« Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ... mais il ne faut pas non plus exagérer »


Si Alaric a bien une qualité, c’est le courage. Même s’il n’a pas de super-pouvoirs, cet homme serait prêt à tout pour venir en aide à quelqu’un. Parfois même au détriment de sa propre vie. Une fois de plus, il montrait que c’était le cas, alors qu’il venait d’aider l’une de ses élèves, qui se trouvait dans une très mauvaise passe. Ce n’est pas son genre de prendre la fuite, même lorsqu’il n’a pas sa bague de protection, il est ainsi. Surtout que là, à cette époque, il serait étonné que ce bijou fonctionne encore. Mais ce n’était ni le lieu, ni le moment, pour se poser des questions. Il venait d’entrer son élève avec lui, afin de se trouver un abri. Ses côtes le faisaient souffrir, il serrait les dents pour ne pas céder à la tentation de s’assoir et ne plus bouger. Comme si Dieu lui-même était contre eux, le ciel s’était encore plus assombri. La lune était dissimulée derrière de gros nuages prêts à exploser. La visibilité se trouvait encore plus réduite, alors que le tonnerre se mit à gronder. Des éclairs ainsi que la pluie et le vent, venaient se joindre à eux, leur rappelant qu’ils ne sont pas infaillibles. Tenant à moitié sur ses jambes, Alaric faisait de son mieux pour ne surtout pas s’arrêter. La jeune femme tentait de lui venir en aide comme elle le pouvait et s’il trouva l’entrée d’une grotte, c’est sans aucun doute grâce à un éclair qui avait tout éclairé sur son chemin. Entrant la fille avec lui, ils étaient entrés dans cet antre sombre. Il n’y avait aucun moyen d’y voir le bout, tellement l’obscurité y régnait. Incapable de dire combien de personnes s’y trouvaient déjà, ni même si c’était des personnes qui étaient avec ou contre eux. Tout ce qu’il pouvait dire, c’est qu’il se sentait de plus en plus mal. S’installant sur un rocher, avec l’aide de son élève, il serra les dents lorsqu’elle leva son tee-shirt, légèrement collé sur la plaie sanglante. Il n’avait pas remarqué que c’était aussi grave, avant de poser les yeux dessus. D’autres voix s’élevaient dans leur abri de fortune, mais il n’était pas en mesure de mettre un nom ou un prénom sur elles.

Après quelques échanges de paroles, une autre jeune femme, celle-ci complètement inconnue, venait d’arriver pour le soigner. La laissant faire, il se mit un peu plus en arrière, lui permettant ainsi d’avoir accès à toute la blessure. Evitant de regarder ce qu’elle faisait, il ne pouvait qu’empêcher, du mieux possible, des gémissements de douleur de s’échapper de ses lèvres.

« Il y en a d’autres comme nous ? »

La question était presque inaudible et entre-couper par quelques gémissements n’ayant rien à voir avec du plaisir. Il espérait que l’un de ses amis soit parmi eux. Au moins, il sera sûr de ne pas être tombé dans une embuscade, bien qu’avec Dayanara, il ne pouvait qu’être certain qu’elle venait de la même époque que lui. A part eux trois, il y avait deux autres personnes dans la grotte, mais il lui était impossible de savoir qui. Jusqu’à maintenant, il n’avait entendu que des voix et n’avait pas encore eu l’occasion de voir leurs visages.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Mar 21 Aoû - 11:36


# La révolte du monde
« Les choses se produisent, sans qu'on s'y attende. On est tranquillement dans sa petite vie confortable, entouré de toutes la technologie du monde, avec le pouvoir d'anéantir chaque passant, et paf, en un claquement de doigts à peine, on se retrouve comme un insecte perdu dans un monde qui n'est pas le sien. »
# Quelque part dans une forêt qui fout les chocottes.
# Intrigue du groupe 3
Pourquoi faire confiance à une personne de totalement inconnue ? Impossible à savoir. Le cerveau est une chose complexe, qui ne réagit pas toujours de façon logique en cas de problème. Conor se retrouvait seul, dans une immense forêt totalement inconnue. Pire encore, des gens s’étaient lancés à ses trousses et plus aucun pouvoir, ni offensif ni même défensif, pour pouvoir leur échapper. Alors, lorsque le petit blondinet se heurta à une personne prête à l’aidée, il ne pouvait que faire confiance les yeux fermés. Pour le moment, Lucifer avait fait exploser ses poursuivants, le tirant donc d’affaire. Il a déjà entendu parlé de lui, mais toujours avec des termes peu élogieux. Jusqu’à maintenant, Conor n’avait pas eu à se plaindre. Au contraire, c’était même une bénédiction d’avoir croisé son chemin. Il ne pouvait que le remercier pour ce qu’il venait de le faire. Puis, étant le fils de Klaus, il a parfaitement l’habitude de voir des gens mourir, ce n’est pas ça qui l’effraie. C’est un peu la routine pour ce gamin. Alors bien entendu, quand l’homme lui révéla son identité et lui demanda de la tenir secrète, l’enfant n’eut qu’à hocher la tête positivement en signe d’accord.

Entendant du bruit, le gamin tourna la tête dans cette direction, quand Lucifer commença à lui parler. S’il comprenait tout, certaines personnes qu’il connait ne sont pas vraiment qui elles sont sensées être. C’était quelque chose d’assez complexe pour son petit cerveau, mais il avait tout lieu de croire l’homme qui lui avait sauvé la vie. La tête levée dans sa direction, même s’il ne le distinguait pas trop bien, il se tenta à une autre question.

« Est-ce que tu vas m’aider ? »

Conor est peut-être le fils de l’Hybride qui fait de la vie pas mal de monde, un enfer, mais il n’en reste pas moins un enfant. De son regard bleu, il s’était plongé dans les yeux de la même couleur, de l’homme à ses côtés, espérant une réponse positive. En entendant du bruit, il recula un peu, restant en retrait par rapport à Lucifer, mais quand même derrière lui au cas où. Après quelques minutes qui lui parurent l’éternité, il discernait enfin une femme qui s’avançait vers eux. C’était Ismérie. Il la connait un peu, puisqu’elle vient souvent dans leur école. Mais il se rappelait également les paroles précédentes de Lucifer, le mettant en garde contre les gens qu’il croit connaitre. Il se rapprocha légèrement, restant bien à côté de l’Ange et écoutant la vague de questions qui arrivaient. Le petit garçon ne pouvait pas répondre aux premières, mais aux autres si. C’était dans ses cordes.

« Oui … répondit-il simplement avant d’enchainer lorsqu’elle s’adressa à Lucifer. C’est Nick, il m’a sauvé. »

Plus la femme se rapprochait et plus Conor se collait à Lucifer, finissant même par s’accrocher à son pantalon de ses petites mains d’enfant. Il n’avait peut-être pas réalisé qu’il se cachait derrière l’être le plus maléfique qui soit donné d’exister. Mais le temps changea d'un seul coup. Un orage ou plutôt une tempête s'abattait sur la forêt. Craignant d'y rester, le petit garçon regarda autour de lui. En voyant une ouverture dans de la roche, il prit le parti de s'y rendre au plus vite, laissant les adultes tout seuls. Quand il arriva dans cette grotte, il y avait déjà beaucoup de monde, qu'il ne reconnut pas de suite. Et quand bien même, il les aurait reconnu, les mots de Lucifer restaient graver dans sa mémoire. C'est presque en longeant le mur, qu'il se rendit vers le fond de la "pièce", se laissant tomber assez sur le sol froid, tandis que son estomac commençait à grouiller. Il se rappela qu'il avait quelques tablettes de chocolat et autres bonbons dans son sac à dos. Discrètement, il ouvrit le zip du sac, puis le papier d'une tablette de chocolat afin d'en manger un morceau. Ne sachant pas combien de temps il serait coincé là, Conor était plutôt prévoyant et n'allait pas tout engloutir d'un seul coup.


CREDIT IMAGES # code by shiya.


Dernière édition par Conor Mikaelson le Lun 27 Aoû - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Sam 25 Aoû - 23:21



La Révolte du monde

"La nuit, le danger rôde..."


Cassie restait étonnement calme dans cette situation. Certes elle ne l’avait pas toujours été, tout d’abord affolée lorsqu’elle s’était réveillée seule dans cette grande forêt avant qu’elle ne s’apperçoive finalement que c’était également le moment d’une battu contre le mal. Même si beaucoup chassait les vampires, a la vue des pieux qu’ils avaient tous dans les mains, il n’en serait pas moins étonnant qu’il décide d’attraper une sorcière si l’occasion s’en présentait. Et question Sorcière, la jeune femme était sans doute un spécimen rare. Lorsque vous vous retrouver dans une situation comme celle-ci, vous êtes et capable de pensé et d’écouter en même temps. Il n’y a rien de tel pour permettre à tous ses sens d’être en éveil!La jeune femme qui se tenait en face de Cassie lui expliquait que justement, le jeune homme qu’elle lui avait décrit, se trouvait être son compagnon. Et pour tout dire, dans ce cas-là c’est bien plus que normal de s’inquiéter pour l’autre. La jeune sorcière aurait bien voulu être à sa place, du moins pour ce qu’il en était d’être avec quelqu’un. Adam ne lui laissait pas vraiment cette chance depuis que son satané mage noir de père s’était arrangé pour effacer la mémoire de son petit copain. Ou plutôt, à l’heure qu’il est de son ex-petit copain. Cela dit, elle ne perd pas pour autant espoir. Son but est justement de faire remonter les souvenirs de Connant à la surface !

Cela dit, bien avant qu’elle n’eut le temps de répondre quoi que se soit à la jeune femme sur qui elle était tombée, du bruit se fit entendre. Si bien qu’elle venait de se faire tirer par le bras, avant d’être mise en garde. Elle devait maintenant trouver un moyen pour qu’elles se défendent. Hors sans ses pouvoirs, Cassie ne pourrais pas faire grand-chose. Pour ne pas paraitre totalement défaitiste ou rabat-joie elle avait tout simplement acquiescé de la tête. Après cela elle attendit qu’elle lâche son bras avant de lui tourner le dos, se mettant directement à la recherche de quelque chose d’assez pointu ou de lourd. Si ce n’était pas pour tuer, se serait pour assommer. L’un comme l’autre, pour le moment elles s’en contenteraient à défaut de pouvoir faire mieux ! Pourtant, au beau milieu de cette grotte en partit vide, Cassie ne mis pas longtemps avant de trouver quelques choses. Une barre en fer, comme celle que l’ont trouvait sur les attelages de chevaux dans ce temps là, elle était légère et avait sans doute dû être abandonner là après un quelconque accident. La seconde étant une fourche, certainement abandonnée dans le même temps que la barre d’attelage à chevaux. Alors autant dire que leur cachette en forêt se trouvait certainement à mis chemin entre la ville et les champs et qu’il fallait sans doute au villageois devoir traverser cette forêt pour retrouver leurs champs. Dans tout cela, même si ce soir elles arrivèrent à faire en sorte de ne pas se faire prendre, demain ou après-demain si ses jours-là auraient bien lieu d’être pour elle, elles se feraient attraper !

De retour auprès de l’inconnue de la forêt, près de l’ouverture de la grotte Cassie lui tendais l’une des deux armes improvisée avant d’aller se camouflée contre la paroi de granit de la grotte. Elle attendrait le bon moment pour frapper si les deux silhouettes qu’elle avait entrevu lorsqu’elle était retournée auprès de la jeune femme s’avérait être deux chasseurs. Les yeux bleus de la blondinette de sorcière s’attardait cependant malgré elle si la main que l’autre jeune femme portait à ses côtés. Cassie en grimaçait silencieusement, elle avait dû sacrément lui faire mal. Puis soudain elle releva les yeux en direction de son visage lorsque cette dernière lui demandait de lui faire confiance et de rester où elle se trouvait sans faire un seul bruit. Bien sur que sa lui parraissait étrange, sans cela la jeune Blake n’aurait pas plisser le front.

« Ou est-ce que tu vas ? »

Elle avait pris toutes ses précautions en prenant le soin de murmurer. Cela dit, elle avait tout de même l’impression d’avoir parlé tout haut avec l’écho que sa voix produisait dans la grotte. Finalement n’ayant pas eu de réponses et après avoir entendu des échanges de paroles au dehors, Cassie avait laissé tomber son arme pour se glisser elle aussi à l’extérieur. Si elle s’attendait à trouver la blonde avec au moins un de ses amis, elle ne s’attendait pas non plus à apercevoir son professeur d’histoire en sang.



fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Jeu 30 Aoû - 21:39

La révolte du monde
intrigue Groupe III

"Je me souviens de cette epoque et je doit sauver ma vie"





Je m’étais retrouvé dans cette grotte puante et humide avec cette jeune femme. Mais si on revient quelques minutes en arrière on peut dire a peut prêt 30 minutes je m’étais réveiller dans le foret avec cette petite blondinette qui m’avais percuté de plein fouet et pour dire qu’elle n’allait pas doucement elle m’a fait un belle hématome sur les côtes. Mais on n’avait pas le temps de s’inquiète a se petit coup que j’avais reçu il fallait sauver nos vies et courir vite tres vite et semer les paysans qui nous courait après. Alors qu’on a aperçu une grotte on sait enfoncer dedans et on surveiller que les paysans n’arrivaient pas. Alors que la jeune femme qui était en ma compagnie était en train de parler seule j’ai enfin regardé la trace que j’avais sur les côtes et celle-ci n’était pas tres belle. Alors que je rebaisser mon haut je lui avais demandé si elle n’avait pas trouvé Damon mais elle me dit que non alors je n’ai pas cherché plus car la pluie se mis à tomber d’un coup. Sur le coup je me suis sentit soulager d’un coup car les paysans ne pouvait plus nous traquer car leurs torche ne supporteraient pas la pluie. Alors que je me reposer comme on dit sur mes laurier j’ai entendu des bruits de pas et j’ai entrainé la jeune femme dans le fond de la grotte et nous ai mis à l’abri dans la pénombre. Je lui ai dit de trouver quelques choses pour nous protéger car je ne savais pas du tout qui était là.

Alors que la jeune fille revenais à mes coter avec une armes nous nous sommes un peu avancer dans la grotte toute en discrétion. En restant contre la parodie des murs on s’avancer petit à petit en faisant le moins de bruit possible. Arriver presque à niveau d’eux je me suis arrêter et j’ai regardé la jeune femme est je lui ai dit de me faire confiance. Alors qu’elle me répondit j’ai appelé ma belle-sœur Dayanara car j’avais reconnu sa voix mais je pouvais me tromper car je n’ai pu l’ouïe aussi fine car je suis redevenue humaine. Alors que j’attendis une réponse en espérant que ce soit ma belle-sœur je regardais la jeune femme et là d’un coup le soulagement quand j’ai reconnu la voix et que celle-ci ma appeler par mon prénom. Alors que je sortais délicatement de ma cachette je lui dis en même toi


« Oui c’est moi Daya »

M’approche d’elle doucement et sur mes gardes elle me rajouta que Alaric était blesser et là j’ai vu une autres jeune femme n’on loin d’eux et je suis resté sur mes gardes. Alors que la jeune femme qui était en ma compagnie sortait elle aussi de sa cachette elle se dirigea vers l’entrer. Je ne savais pas quoi faire car j’avais peur que le sang d’Alaric ne me fasse devenir folle et pas me contrôle car la fin commencer à me tirailler. Alors que je rester à l’écart, pour ne pas entrer incontrôlable Dayanara me rejoignit et elle me demande si je savais ce qu’il se passer et si j’avais vu Elijah et elle m’expliqua qu’il était avec lui avant de se retrouver ici. Je l’ai regardé droit dans les yeux et lui dit


« Je ne sais pas ce qu’il nous arrive mais je sais juste que on est dans une époque ou on risque de mourir plus vite que on le voudrait. Et Elijah non je ne l’ai pas vu. Mais tu ne sais pas où il est ? Moi c’est Damon que je ne sais pas où il est. Je m’inquiète aussi. »

M’approchant doucement de vers Alaric je le regarder

« Vous allez bien Alaric ? »

Question idiote que je venais de poser mais je ne savais pas quoi faire. Mais d’un coup je me suis arrêter et j’ai entendu un bruit dans le fond de la grotte. Je regarder Dayanara et lui fit chute de la main et lui commencer à avancer vers le bruit. Puis alors que le bruit s’intensifier j’aperçus la bouille de Conor. Et je l’ai regardé avec de grands yeux

« Conor que fait tu ici ? Ou sont tes parents ? »



Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III) Ven 31 Aoû - 12:40




L'Enfer presque sur Terre

« Lucifer est de retour, le monde est mis à Mal. »


Tout se déroulait parfaitement bien. Pour une fois, personne n’avait trouvé à venir lui mettre les bâtons dans les roues. Et la confiance de Conor était gagnée. Pour Lucifer, c’était un point important que d’obtenir la confiance du petit garçon. Il faut réussir à négocier avec son père. Si la réponse négative revenait, l’appui du fils ne serait pas de trop pour obtenir le corps de Klaus. Mettant toutes les chances de sont côtés, le Diable alla même jusqu’à mettre le petit garçon en garde contre ses connaissances actuelles. Aucun point noir à l’horizon. L’inverse même, puisque le gamin lui avait demandé s’il lui viendrait en aide.

« Si besoin, je serai là. »

Ce gamin lui servira très prochainement également. Puisqu’il est le fils de Klaus, il sera obligatoirement de son côté, lorsque l’Hybride aura cédé la place à l’Archange. Mais à présent que la première partie de son plan était réussie, il devait quitter cet endroit pour, justement, se rendre auprès de Klaus. L’arrivée de la femme n’aurait aucune interaction sur sa réussite. Et pour preuve que Conor avait confiance en lui, il parla le premier, obéissant ainsi à l’ordre dissimulé qui lui avait été donné. Mais ce n’était pas le moment de prendre racine. Et de cette femme, Lucifer n’en a aucune utilité. Par contre, il sentait que le moment était venu de rendre une petite visite à Klaus. C’était la raison de cet orage. Parce qu’évidemment, il ne faut surtout pas croire que Lucifer y était innocent. Le petit orage, tout juste commençait, c’était vite transformé en une tempête des plus violentes. Le ciel s’était obscurci, ne laissant plus aucune possibilité d’y trouver une once de lumière. Si ce n’était les éclairs qui éclairaient d’une façon rapide et courte à la fois. La violence de cette tempête avait pour effet de forcer toutes les personnes présentes à trouver à s’abriter. Pour la plupart, ils s’étaient réfugiés dans une grotte qui n’avait pas été mise là par-hasard. Une fois de plus, ça ne faisait que parti du plan de Lucifer. C’était un peu comme si le monde était un vaste plateau de jeu et ses habitants, de vulgaires pions qui se font toujours avoir. L’intérêt de cette grotte n’était pas minime. Celle-ci était difficile d’accès et brouillait les pistes jusqu’à ces êtres redevenus humains. Ainsi, si ceux restaient dans le présent, cherchaient à communiquer avec eux, la tâche ne leur serait que plus compliquée.

Il a beau être un puissant Archange, il ne peut pas être partout à la fois. Ou devrais-je dire, l’un des deux plus puissants Archanges. Parce que Michel, dont l’orgueil et la vantardise sont sans limites, peut raconter et croire ce qu’il veut, son petit-frère a tous les pouvoirs pour le virer au Paradis à coup de pied dans le cul. Il ne faut pas oublier que peu importe les prédictions de Dieu, ses deux fils, aussi différents soient-ils, sont de puissances égales.

Derrière lui, Conor se cachait jusqu’à ce que le temps ne lui permette plus de rester dehors. Comme les autres, il partit dans la grotte et c’est au même instant que Lucifer disparut sous les yeux de la femme présente, pour réapparaitre quelque part dans le groupe de la ville.

fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: La révolte du monde (intrigue Groupe III)

Revenir en haut Aller en bas

La révolte du monde (intrigue Groupe III)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: Sujet Tailla-