RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

Un moment entre belles-soeurs (Rebekah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Un moment entre belles-soeurs (Rebekah) Jeu 14 Juin - 17:49

HJ : Pour ce sujet, je m'essaye à la première personne du singulier


Un moment entre belles-soeurs
Dayanara & Rebekah

Ma soeur de coeur c'est toi



Une belle journée commençait. En ouvrant les yeux, un sourire s'était installé sur mon visage. Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais de si bonne humeur. Pour une fois, je n'avais pas les yeux bouffis d'avoir pleuré la veille. Là non, tout allait bien. Je me sentais bien. Mon bras venait de se poser sur le lit, à la place voisine. Elle était vide certes, mais encore chaude. Elijah avait passé la nuit à la maison et cette fois, il n'avait pas dormi sur le canapé. Sûrement venait-il juste de mettre pied à terre. En me levant à mon tour, je regardais dans ma chambre, pour prendre quelque chose à me mettre en vitesse sur le dos. Sa chemise était encore là, signe qu'il était toujours dans l'appartement. Comme je l'ai souvent fait par le passé, je l'avais attrapé, l'enfilant, avant de sortir de la chambre. Du regard, je cherchais Elijah et je ne mis pas bien longtemps à le retrouver dans la cuisine, juste vêtu de son pantalon. Il était sans doute en train de préparer le petit déjeuner. M'approchant, je passais ma main dans son dos, caressant sa douce peau avant de me mettre à ses côtés, déposant tendrement mes lèvres sur sa joue.

"Bonjour mon amour."

Quand il me fit face, j'enroulais mes bras autour de sa taille et déposais un baiser sur ses délicieuses lèvres. Elles étaient tellement douces que je ne me lasserais jamais de ce contact. Levant légèrement la tête, pour que nos regards ne fassent plus qu'un, je lui souriais, d'un sourire sincère. Mes mains s'étaient mises à glisser le long de ses bras, remontant jusqu'à ses épaules. Me mettant sur la pointe des pieds, j'avais fini par entourer son cou de mes bras, l'embrassant encore et prolongeant d'avantage. J'étais heureuse d'avoir retrouvé mon petit mari, même si je sais qu'il a oublié de magnifiques moments partagés. Cela ne tient qu'à nous de créer d'autres souvenirs, ceux qu'il n'oubliera pas. Très vite, Yaël nous avait rejoint, afin de déjeuner avec nous. Je ne pensais pas qu'un jour, nous aurions de nouveau droit à des petits déjeuners en famille, rien que tous les trois. C'était ce qu'il me manquait, ça et sa présence. Son sourire, sa voix, sa façon de me regarder, lui tout entier. Notre fils venait de terminer de manger, engloutissant bien plus vite que nous. Il était parti en courant dans sa chambre, afin de se préparer pour l'école. Elijah et moi, nous avions donné suite à nos baisers, nous retrouvant à prendre notre douche en même temps. Passant vite aux choses sérieuses, il m'envoyait une nouvelle fois au monde où juste le plaisir existe. Seul lui était capable de me faire ressentir autant de choses à la fois. Mais comme tout, il fallait y mettre un terme. C'était difficilement qu'on s'était décollé, nous séchant avant de nous vêtir. Je ne voulais pas passer la journée loin de lui, mais il m'avait promit de revenir au plus vite. Je lui faisais entièrement confiance comme toujours. Cet homme-là ne m'a jamais déçu. Pour moi, c'est le meilleur de tous et en plus, il est beau, sexy et me rend totalement folle. Une dernière fois, mes lèvres s'étaient jointes aux siennes, dans un nouveau baiser avant qu'il s'en aille. Je ne m'apitoyais pas très longtemps sur mon sort, puisque Yaël était déjà prêt, attendant que je le conduise à l'école. J'avais pris le temps d'arranger sa tenue, rentrant son tee-shirt dans son pantalon, pour qu'il ne dépasse pas de sous son pull. Prenant au passage ma veste et mes clés, Yaël dévalait les marches à une vitesse hallucinante. Dans la voiture, je lui avais mis sa ceinture de sécurité, même s'il ne risque pas grand chose, et nous nous étions mis en route pour l'école. C'est devant le portail que je l'avais laissé retrouver ses copains. M'assurant que Emérence l'avait vu arriver et qu'elle le surveillerait pour qu'il ne ressorte pas, je retournais à ma voiture, direction le port. L'air était frais, rien de tel pour se remettre d'aplomb après une nuit des plus torrides. Me promenant en regardant le balai des vagues, je n'avais pas vue l'heure passer. Mon fils mangeait à la cantine ce jour-là et moi, je m'étais rendue au BoatHouse Grill pour prendre un petit quelque chose à manger. Même si je suis un Vampire, ça ne m'empêche pas d'avoir parfois envie de nourriture dite normale. C'est en terrasse que je m'étais installée, continuant d'observer le paysage. Du bout du doigt, je faisais tourner mon téléphone sur lui-même, contre la table. J'attendais un appel de Elijah et j'espérais que ça ne serait pas bien long. A présent, lorsqu'il s'en va, je crains toujours qu'il ne revienne jamais. Je sais qu'il ne peut pas lui arriver grand-chose étant l'un des Originaux, mais malgré ça, c'est plus fort que moi, je continue à m'inquiéter pour lui. Je suis consciente que sans Yaël, je ne l'aurais jamais retrouvée et que nous ne serions pas à nouveau ensemble. Je commençais fort à m'ennuyer et j'attendais que mon repas soit prêt. Je ne faisais pas vraiment attention au monde qui affluait autour de moi, totalement perdue dans mes pensées.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Un moment entre belles-soeurs (Rebekah) Sam 14 Juil - 23:56

Un moment entre belles-soeurs
Dayanara & Rebekah

Je ne sais pas se que c'est d'avoir une soeur
Mais grâce a toi je le sais maintenant



Voilà cela ne faisait pas longtemps que j’avais retrouvé Damon et je voulais que notre histoire reprenne comme avant. Quand celui-ci à accepter le fait que l’enfant que je portais était le sienne et surtout après la naissance de notre fille. Ce fut les meilleures années que j’ai eu car celui-ci à combler ma vie d’une façon que je n’imaginer pas. Car avec tout ce que j’avais entendue sur lui j’aurais pu croire qu’il m’aurait fait souffrir plus que sa en me trompant à droite ou gauche car on ne va pas le cacher mais Damon est un coureur de jupon. Excuser moi je me corrige il était un coureur de Jupon, car après la naissance de Chelsey celui-ci est devenue sérieux. Bon son sale caractère était toujours là mais je ne suis pas aussi toute innocente car quand il y a prise de tête il n’y a pas qu’une seule personne en tords il faut deux personnes. Et quand ce n’était pas lui qui commencer avec quelques chose c’était moi, nos enguelades était épique et Elena et Stefan devait sans souvenir car il fallait mieux pas se trouver a coter de nous. Imaginez-vous deux vampires avec des caractères tres fort se prendre la tête c’est pire que la 3eme guerre mondiale. Mais en repensant a tout ça les réconciliations était toujours fabuleuse et inoubliable, comment vous expliquer cela sans vous choquez. Lui seul savait me faire vibrer et prendre un plaisir comme personne si vous voyez ce que je veux dire. Oui j’assume d’être accro de Damon mais qui ne le serait pas après l’avoir gouté. Mais je m’éloigne de ce que je voulais vous parler. Donc avec Damon on venait de se retrouvez et on essayer de repartir sur de bonne base que notre couple fonctionne à merveille.

Alors que j’habiter chez mes parents encore alors que Damon m’avait proposé de venir vivre avec lui à l’hôtel j’avais refusé sa proposition peur que on se prenne plus la tête qu’autre chose. Alors je lui avais proposé que je vienne le voir avec notre fille quelques jours par semaines en commencent par des journées puis des nuits et augmenter petit à petit. Et la hier soir je voulais profiter d’un moment en amoureux avec Damon donc avait demandé à ma mère de garder Chelsey. Celle-ci refusa sur le coup et quand je lui ai expliqué que j’avais besoin de renouer tranquillement avec le père de sa petite fille celle-ci compris et accepta de la garder. Alors j’étais partit rejoindre mon beau brun a sa chambre d’hôtel et nous avons passé une soirée formidable et une nuit inoubliable. Le lendemain matin j’avais toujours le sourire à la lèvre car en ouvrant les yeux je voyais le visage de l’homme de ma vie. Celui qui me comble de bonheur, alors que le soleil était bien lever et que celui-ci dormais toujours je l’ai embrassé et les laisser dormir et je suis partit sous la douche. Alors que j’étais resté un petit peu de temps Damon et venu me rejoindre sous la douche et oui c’est sa d’être dans une chambre d’hôtel la salle de bain et coller à la chambre donc on entend tout. Mais cela ne m’a pas déranger une petite douche torride sa fait jamais de mal. Apres se petit câlin sous la douche nous sommes enfin sortit et je me suis habiller et demander a Damon s’il voulait passer la journée avec moi mais celui-ci m’a dit qu’il devait passer l’après-midi avec son frère et je n’ai pas insisté. Je l’ai juste embrassé et lui dit

« La prochaine fois j’aimerais Chelsey elle sera heureuse de passer du temps avec nous deux. Je t’aime Damon »

Puis je suis sorti de la chambre et partit faire les boutiques comme à mon habitude grande accros du shopping. Maintenant que je me suis habituer au tenue de cette époque je m’habiller a la mode et je peux plus m’en empêcher et surtout quand je m’acheter de nouveau vêtement il faut que mes chaussures et mon sac a mains soit accorder donc imaginer que ma voiture et toujours remplie de poche de magasin. Les heures passer et je commencer à avoir l’estomac qui crier famine et les rues était trop bondé pour que je choppe un humain pour le vider de son sang donc j’ai décidé de manger comme un humain pour une fois bon en dessert je prendrais une carotide bien chaude mais là je vais me contenter de la nourriture basique. Je suis allé jusqu’au Boat House Grill et alors que je passer vers la terrasse j’allais pour rentrer à l’intérieur mais une blondinette m’interpella pas en me parlant mais j’avais l’impression de la connaitre. Et alors que je tenais la porte pour rentrer je la regarder et là j’ai reconnu ma belle-sœur Dayanara. Je suis allé la voir et mes approcher d’elle et poser ma main sur son épaule et lui ai dit

« Dayanara ? »

J’ai pris quand même des précautions car c’est un vampire et elle a de tres bon reflexes. Mais cela me faisait du temps de l’avoir croisé car cela faisait longtemps que on n’avait pas passé du temps ensemble. Elle est peut être ma belle-sœur mais je le considère comme ma petite sœur.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Un moment entre belles-soeurs (Rebekah) Lun 13 Aoû - 7:26

Un moment entre belles-soeurs
Dayanara & Rebekah

Ma soeur de coeur c'est toi



Un café fumant de par sa chaleur devant moi, mon regard était perdu dans ce liquide noirâtre qui emplissait ma petite tasse. Je repensais à beaucoup de choses et surtout, je me trouvais perdue. Etant un Vampire, je ne devrai sans doute pas me prendre la tête avec des petits détails. La vie devrait être bien plus simple, mais ce n’est pas le cas. Quand d’autres menaces viennent se joindre à celles existantes, c’est la survie de toutes les races qui se trouvent en danger. Je craignais pour beaucoup de choses, mais plus particulièrement pour mon fils. Si petit, il a tellement vécu de choses horribles déjà. Le jour de ses quatre ans, il a failli se noyer et ne doit son salue qu’à son grand frère, qui était là pour le sortir de la rivière et lui apporter les premiers soins sans qui, cette noyade lui aurait été fatale. Nous pensions à tord qu’il avait vécu le pire, mais ce n’était pas le cas. Le pire, il le vit maintenant et par ma faute. Si je n’avais pas quitté son père durant quelques semaines, jamais Yaël ne serait mort en se noyant une nouvelle fois. Elijah était à la ramasse par ma faute et nous avons échoué en tant que parents. A présent et pour l’éternité, notre petit garçon restera âgé de six ans. Les années auront beau passer, il ne grandira plus jamais. C’est frustrant de s’en rendre compte. C’est d’autant plus frustrant de savoir qu’il vivra l’éternité, mais n’aura jamais le plaisir de sortir les soirs, d’avoir son premier rendez-vous avec une fille ou encore d’apprendre à conduire. Tout ça, il ne connaitra pas, par ma seule et unique faute. Il n’a, pour l’instant, pas vraiment conscience des choses, mais dans quelques années, alors que ses camarades de classe entreront au collège, il réalisera enfin que sa vie ne sera jamais comme celles des autres. Le seul point qui me réjouisse, si on peut dire, c’est qu’il ne sera pas seul. Ses cousins, sa cousine, mais aussi la petite Lexi, sont dans le même cas.

Loin d’être concentrée, mais surtout loin d’être au moment présent, que je m’étais laissée surprendre par Rebekah. Dans un sursaut, je venais de tourner la tête vers elle. Mes yeux trahissaient sûrement ma pensée, alors qu’ils brillaient comme s’ils allaient se remplir de larmes. J’étais partie loin dans mes réflexions les plus sombres et ça faisait mal de se rendre compte que j’étais le personne qui avait fait de la vie de son fils, un véritable enfer. Mais je me repris pourtant assez vite, affichant un sourire plutôt faux. Rebekah est une fille vraiment bien qui m’a supporté et m’a aidé dans les pires moments. Elle est comme une soeur pour moi, alors que ma véritable soeur est une dépravée qui me déteste, doublée d’une parfaite allumeuse et le mot reste faible.

« Salut Rebekah. »

Venais-je de dire d’une voix peu assurée et légèrement tremblante. Je venais aussi de faire un geste sympathique pour qu’elle prenne place face à moi. J’essayais de faire bonne figure, mais avec Rebekah ça ne marche pas, elle lit en moi comme dans un livre ouvert. Je l’observais, mon faux sourire toujours plaqué sur le visage, avant de finir par l’effacer et regarder le contenu de ma tasse. Je mis quelques instants avant de parler pour dire le fond de ma pensée ou plutôt pour lui poser une question des plus importantes pour moi.

« Comment vis-tu l’éternité de Chelsey ? »

J’étais plutôt cache concernant ma filleule, mais je voulais savoir si Rebekah en souffrait tout autant que moi. Certainement que non, parce qu’après tout, elle n’a aucune responsabilité dans ce qu’il s’est passé contrairement à moi. Chelsey s’est faite accidentellement tuer par Klaus, alors qu’il mettait fin à l’Humanité de son propre fils. Alors que moi, mon fils est mort par ma faute, mon unique faute, certainement pas celle de Elijah. C’est moi qui ai détruit Elijah durant cette période, au point qu’il perde goût à tout, même à sa propre vie. Je m’en voudrai probablement jusqu’à mon dernier souffle et celui-ci peut être très long à venir pour un Vampire. Mon regard s’était posé sur celui de ma belle-soeur, attendant une parole de sa part. Je sais qu’intimement, ce n’est pas non plus tout rose pour elle. Elle a beaucoup de soucis dans son couple, alors que moi je reconstruis peu à peu le mien. Lorsque l’une va un peu prêt bien, l’autre sombre et vise-versa. La vie peut parfois être si injuste. Mais ne voulant pas lui mettre le moral à zéro, je fis de mon mieux pour me reprendre et afficher un nouveau sourire, un peu moins faux que le précèdent.

« Tu veux boire quelque chose ? Café, chocolat ou le serveur ? »
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: Un moment entre belles-soeurs (Rebekah)

Revenir en haut Aller en bas

Un moment entre belles-soeurs (Rebekah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: Sujet Tailla-