RSS
RSS



RENOVATION - NOUVEAU FORUM - RECONSTRUCTION - L"ARRIVER EST POUR BINETOT

Partagez|

Pourquoi toi ? (Niklaus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Pourquoi toi ? (Niklaus) Mar 15 Mai - 20:12



Pourquoi toi ?

"Elena Gilbert & Niklaus Mikaelson"



Chance Harbor ! Il était temps que je découvre la ville d’un peu plus près. Et j’en avais l’occasion, là en ce moment même alors que je flânais dans les rues, seule puisque Stefan avait décidé d’emmener Lexi faire un tour. A priori, je ne risquais rien dans cette ville loin de tous les dangers que nous avions laissés derrière nous à San Francisco. Seulement, depuis la transformation de ma fille en vampire je risquais tous les jours d’être vidée de mon sang. En temps que jeune vampire, elle n’avait sans aucun doute pas autant de maitrise que son père, son oncle ou même sa cousine transformés depuis beaucoup plus longtemps qu’elle. Alors lorsqu’elle ne s’éloignait pas d’elle-même parce que les battements de mon cœur la narguaient, je devais le faire de moi-même. Acte bien difficile pour une maman, je dois bien l’avouer. Mais c’est pour son bien. Pour son bien à elle avant le mien. D’ailleurs lorsqu’il fallait que l’ont s’éloignent l’une de l’autre, rien que le fait de penser à cela me faisait mal. Je la laissais partir voir son oncle ou avec son père à regret, en ayant le cœur qui se resserre dans ma poitrine. De même lorsque c’était moi qui sortais de la petite chambre d’hôtel que nous occupions et qui n’arrangeait certainement pas les choses.

Mais aujourd’hui, j’étais moi aussi bien décidé à bouger un peu. Profiter de ce moment que j’avais à moi seule pour aller me balader afin d’avoir beaucoup plus d’idées pour les sorties en famille, qui nous faisaient finalement un bien fou à tous les trois ! Depuis l’hôtel où nous avions notre chambre, on pouvait accéder au centre de la ville à pied et très rapidement. Et c’était d’ailleurs ce que j’avais fait ! Je me baladais tout en regardant dans les petites boutiques et m’en arrête même parfois dans l’une d’entre elles, histoire de jeter un coup d’œil. En parlant de ça, je venais de rentrer dans une boutique de chose plus étrange les unes que les autres. On pourrait même pratiquement parlé de musée du mystique ou une chose comme ça. De la magie peut-être…

Plus j’avançais dans ce petit magasin, plus j’avais froid dans le dos. Il y avait certaine chose dont m’avait vaguement parlé Bonnie depuis qu’elle se penchait bien plus sur le fait qu’elle soit une sorcière. Et d’ailleurs, mon regard s’arrêtait sur un cristal, presque aussi semblable que celui que Bonnie avait détruit, ou du moins Emily. Ce cristal avait une histoire mais était-ce possible que les gens d’ici, même très peu d’entre eux, savent ce qu’il se passe sous les traits de la normalité du quotidien. Devant la vitrine où était encore exposé certaine choses qui faisaient plus froid dans le dos encore, non pas du fait qu’elle soit immonde mais du fait qu’elles soient ainsi présenté aux humains qui ne savent pas, je vis ma bouche ouverte en grand. J’avais très vite repris une expression tout à normal, comme si ces choses-là de m’atteignaient pas avant de faire glisser mon regard sur l’homme qui se tenait derrière le comptoir. Homme d’un certain âge déjà qu’on ne pouvait pas accuser de fabuler vu le sérieux avec lequel il parlait à une jeune fille blonde qui lui montrait un je ne sais quoi qu’elle avait trouvé. Je lui souriais bêtement, comme si je n’avais rien a faire là et que j’étais rentrée juste dans le but de me faire peur. Vu le regard qu’il me lançait, j’avais été loin d’être prise au sérieux.


En retournant sur mes pas pour trouver la sortie de la boutique je repassais devant le fameux cristal. Et jugeant qu’il était bien trop important, je sortais mon portable afin de le prendre en photo aussi discrètement que possible. Finalement j’étais sortie tout en remettant mon téléphone dans ma poche et bien plus discrètement que je n’étais rentrée dans cet étrange magasin. De nouveau dans la rue, je me rappelais avoir repérer un café pas très loin d’ici la dernière fois que j’étais sortie. Alors j’obliquais dans cette direction tout en sortant de nouveau mon portable de ma poche. Je ne pouvais pas attendre, il fallait au moins que j’en parle a Bonnie. Je luis écrivais un message en joignant la photo avec celui lorsque je fonçais tête baissée, et c’était le cas de le dire, dans quelqu’un. Si bien que mon portable en tomba par terre. Mais dans tout ça, il n’y avait eu que moi qui avais fait un pas de recul, pas la mystérieuse personne dans qui j’avais foncé. Mystérieuse parce que je n’avais pas encore levée les yeux. Mais là, là ce fut le choc.

J’étais loin de croire que j’allais me retrouvé nez à nez avec lui. Je croyais l’avoir laisser derrière moi et ne plus avoir a faire quoi que se soit pour lui lorsque nous avions quitté San Francisco. J’étais sous le choc, sa c’était clair. Les mots d’excuses étaient restés coincés dans ma gorge et ma bouche était entre-ouverte encore. Juste le temps que j’arrive à assimiler et a vraiment y croire.

« Klaus… »

Au même instant mon téléphone s’était mis à sonner puis s’était arrêté puisque je n’avais pas répondu puisque j’avais encore du mal à regarder ailleurs qu’en face de moi où se trouvait l’hybride qui n’hésitait pas à se tourner toujours la situation dans son sens et a faire par la même occasion de ma vie une sorte d’enfer dont je ne peux pas sortir par ce que je suis. Etre le double est lourd de conséquence, même si on a jamais voulu de ce rôle. Sa vous tombe dessus, depuis sa naissance on est comme sa et ce n’est pas une chose dont se débarrasse. Du moins pas temps qu’on est toujours envie. C’est dans ses moments-là que je comprends le choix de Katherine, même si moi je ne serais pas capable de choisir cette option pour le débarrasser de Klaus. Mon portable ressonna, signe que sa ne pouvait être que Stefan. Personne d’autre que lui n’insistait lorsque je ne répondais pas. Et j’en avais la confirmation lorsque je baissais les yeux par terre. Maladroitement, je me baisais pour le ramasser, tout en le serrant fort dans ma main. Je n’allais pas répondre, tout simplement parce que je serais obligée de lui mentir et de lui dire que tout va bien. Ne pas répondre était encore la meilleure des choses. Il ne se douterait de rien. D’ailleurs, est ce qu’il savait que Klaus était ici ?


fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Mer 6 Juin - 11:08



Pourquoi toi ?

"Le monde est petit"



Dans cette ville, Klaus commençait à prendre ses repères. Il avait un logement à la fois discret de par l'endroit, mais luxueux de part l'ampleur et la beauté de sa nouvelle demeure. Il faut dire qu'après avoir passé un petit séjour au fond de l'eau, qui devinerait qu'il habite sur un Yacht ? Personne évidemment, surtout qu'il se fait des plus discrets. Une chose des plus surprenantes, c'est que personne n'avait entendu parler de lui depuis un bon moment. Sa présence en ville devait même pas être connue de la plupart de ses ennemis. Et pourtant, personne ne vous a jamais dis qu'il fallait se méfier de l'eau qui dort ? Ce dicton est parfait pour Niklaus. Si on ne l'entend plus, si on ne le voit plus également, ça ne veut pas dire qu'il a fini par vivre tranquillement. Il sait que son existence est en danger ou tout du moins, sa liberté. Beaucoup en ont après lui, notamment tous les Sorciers de cette sordide ville. Mais ils ont tous commis une énorme erreur en s'attaquant à lui, ainsi qu'à Elijah. Les deux frères leur préparent quelque chose et ça ne sera pas beau à voir. Ne dit-on pas que l'union fait la force ? Alors lorsque deux forces aussi puissantes que celles de deux Originaux, viennent à s'unir, ça peut faire beaucoup de dégâts. Bien que serrant les coudes à son frère, de son côté Niklaus se préparer une armée d'Hybrides. Le matin même, il venait de faire boire la dernière goutte de sang d'Elena qu'il avait encore en réserve. Mais il n'est pas rassasié. Il n'y a pas assez d'Hybrides à son service. Il en veut plus, toujours plus et pour y parvenir, il doit mettre la main sur Elena. Loin de lui l'envie de prendre la route jusqu'à Mystic Falls ou encore San Francisco, peu importe où elle a prit la fuite cette fois-ci. C'est pour cette raison, qu'il a lui-même envoyé quelques Hybrides faire une petite surprise à Jeremy afin que la brunette ne montre le bout de son nez.

Marchant dans la rue, le téléphone à l'oreille, il donnait les dernières instructions à l'un de ses "soldats" lorsqu'il fut bousculer par une personne qu'il connaissait très bien. La regardant un petit rictus en coin de ses lèvres, il attendait une réaction de sa part et celle-ci ne tarda pas à arriver, faisant élargir le sourire déjà présent de l'Hybride. Néanmoins, son portable à lui se trouvait toujours dans sa main, collé à son oreille.

"Il faut qu'on arrête de se rencontrer comme ça."

Du sarcasme, encore et toujours, mais c'est la marque de fabrique de Niklaus non ? Finalement, il n'avait pas eu besoin d'attendre bien longtemps, ni même de mettre son plan à exécution, pour que la jeune Gilbert ne vienne se jeter dans la gueule du grand méchant loup. A Mystic Falls, l'Hybride lui demandait des consignes concernant Jeremy, ce à quoi Klaus répondit d'un air enjoué.

"Contente-toi de garder un oeil sur lui, sa soeur vient tout juste de me tomber dans les bras. Mais si elle ne se montre pas coopérante, tues Jeremy. On reste en contact."

Il venait de raccrocher, rangeant son portable du bout des doigts dans la poche arrière de son jean. Il ne lâchait pas la petite Humaine du regard, ne manquant en aucun cas la peur qui s'y lisait déjà.

"Tu sais sans doute pourquoi je suis là ? … Si tu tiens à la vie de ton frère, ne fais pas d'histoire et suis-moi."

Alliant la parole au geste, il attrapa Elena par le bras et l'entraina de force dans sa marche. Il comptait, bien sûr, l'emmener au Yacht, là où une gentille infirmière Hypnotisée, viendra lui prélever quelques litres de son si précieux sang.


fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Jeu 7 Juin - 22:09



Pourquoi toi ?

"Elena Gilbert & Niklaus Mikaelson"



Sans voix. C’était totalement le cas dans lequel je me trouvais, face à Klaus que je pensais depuis longtemps loin derrière moi. Ce n’était apparemment pas le cas ! Et c’était clair ! Je le regardais, le front plissé par l’inquiétude de son sourire aussi sarcastique que lorsqu’il a besoin de quelque chose. Et ce quelque chose, depuis le tout début de l’histoire, c’est moi et uniquement. Et bien-sûr mon sang, l’unique raison pour laquelle il me garde encore en vie. Il venait de faire une remarque, visant à me troubler sans doute d’autant plus concernant le fait que je lui tombe dessus quasiment tout le temps. Ça ne me faisait pas vraiment plaisir des surprises comme celle-là, si bien que je le regardais dans le blanc de l’œil et la mâchoire serrée. Prête a prendre mes jambes à mon cou même si, et je le sais très bien, cela ne servira a rien.

Cependant, je n’avais pas l’air de l’avoir déranger dans sa conversation téléphonique qu’il entretenait toujours. Bien au contraire ! Il s’était même permis d’employé deux mots tout à fait incompatibles dans une même phrase, sous mon nez. « Jeremy » et « Tue-le ». Mes yeux sortaient probablement de ma tête lorsqu’il venait à peine de prononcer ceci ! Je n’aurais jamais dû dire à Jeremy de retourner à la maison en croyant qu’il y serait en sécurité, persuadée que Klaus n’était plus sur nous traces depuis longtemps. C’était évidemment qu’il avait encore je ne sais pas combien de personnes sous ses ordres, sa mini-troupe d’hybrides ! J’aurais cru a cet instant que ma bouche ne pourrait jamais se refermée. Si j’avais eu envie de prendre la fuite il y a de ça dix petites minutes à peine, cette envie n’était que plus forte dorénavant. Non pas parce que j’avais peur pour moi et ce que j’allais devenir mais pour mon petit frère que le Vampire Originel n’hésiterait pas à tuer si je ne lui rendais pas service. Et que ferais-je si par le plus grand du hasard j’arrivais à m’éloigner suffisamment ? J’appellerais Jeremy jusqu’à ce qu’il décroche le téléphone et lui dirait de ne surtout pas sortir de la maison, de s’y enfermé et de que barricadera.

Tout en regardant l’hybride qui voulait toujours plus que ce que l’on ne lui donnait raccrocher son téléphone pour ensuite le ranger dans la poche de son jean, j’avais reculé d’un pas alors qu’il en avait fait un vers moi. Je n’avais rien dit et d’ailleurs, je n’avais aucunes idées de ce que je pourrais dire. Il prenait le soin de m’enserrer dans une situation où je ne pourrais choisir que la vie sauve de mon frère contre le mienne a condition que cela lui fasse profit. Je secouais simplement la tête négativement, les lèvres pincées pour lui faire comprendre qu’il n’aurait jamais ce qu’il voudrait, prête à lui tourner les talons. Par ailleurs, c’était bien ce que j’étais entrain de faire à l’instant même où il m’attrapa de force par le bras afin d’être sur que je ne lui échappe pas.

« Lâche moi ! »

Dis-je entre mes mains tout en secouant mon bras pour tenter de faire lâcher sa prise. Cela ne fit pas grand-chose mise à part le faire serrer un peu plus encore sa main autour de mon avant-bras.

« Laisse Jeremy en dehors de ça ! »

Je tentais cette fois de le freiner sa marche le plus possible, revoyant dans le même cou mon petit frère coupé la tête d’un hybride sur le perron de la maison à Mystic Falls. J’avais fait tout mon possible pour lui éviter de tremper dans le monde des vampires et de toutes ses choses dont personne ne suspect l’existence. Et voilà qu’il y était, les deux pieds dedans. De revoir ses images dans ma tête me donnait une minime force et du courage pour essayer de rester belle et bien dans cette rue le plus longtemps possible alors que Klaus me trainait de force je-ne-sais-où… Je vis l’homme que j’avais le plus craint au monde regarder de lui, sans que je ne puisse y comprendre quelque chose mis à part son air contrarié.


fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Mar 19 Juin - 11:48



Pourquoi toi ?

"Le monde est petit"



HJ: Désolé c'est tout petit, je suis en panne.

Il y a des jours comme ça, où tout va mal et d'autres où au contraire, on va de surprise en surprise. Pour Klaus, il s'agissait de la deuxième catégorie. Alors qu'il était à la recherche de sa poche de sang sur pattes, celle-ci venait de lui tomber dans les bras presque. Au regard qu'elle lui lançait, elle ne l'avait pas oublié, loin de là. Elle semblait même avoir vu un fantôme. N'ayant pas bouger d'un seul centimètre, l'Hybride la regardait fixement, la dominant par la hauteur. Mais en faisant un pas vers Elena, celle-ci eut l'idée loufoque de tourner les talons, sûrement pour tenter de s'échapper. Ce qu'elle est drôle cette petite Gilbert. Elle pense vraiment pouvoir rivaliser contre la vitesse d'un Hybride ? Et plus particulièrement contre la vitesse de l'Hybride Originel ? C'est comme comparé une deux chevaux à une Ferrari. C'est totalement absurde. Alors vous pensez bien, que Klaus l'avait vite rattrapé par le bras, ne la ménageant pas une seule seconde, lorsqu'il la retourna pour l'entrainer dans la même direction que lui. Plus elle se débattait et plus il resserrait sa poigne sur son petit bras frêle. La pauvre petite, faisait de son mieux pour suivre la cadence, parce qu'il faut bien dire que Klaus ne marche pas doucement. Il a toujours ce côté speed et même lorsqu'il balade une Elena par le bras. D'ailleurs les gens les regardaient de façon étrange. C'est vrai que là, on pourrait penser tout d'eux, sauf qu'il s'agit d'un couple. Quand elle commença à ralentir pour le freiner, il ralentit également le pas, l'écoutant parler de Jeremy.

"On va passer un accord tous les deux. Il n'arrivera rien à ton frère, si tu te montre obéissante."

Après avoir dit cela, il relâcha le bras de la jeune femme, mais attrapa sa main cette fois-ci, l'entrainant à nouveau avec lui. Cette ville regorge de Sorciers et de Chasseurs, il ne faut pas attirer les regards. Mais si on lui avait dit qu'un jour, il se "baladerait" main dans la main avec Elena Gilbert, il ne l'aurait jamais cru. Mais détrompez-vous, cela n'a rien d'un geste tendre. A tout moment, il peut décider de lui briser un doigt ou deux, si jamais elle tente d'appeler au secours ou qu'elle espère à nouveau s'échapper.

"Tant que tu me seras utile, ta famille et tes amis ne risqueront rien. Mais si par mégarde, tu essaye de t'enfuir. En plus d'avoir quelques doigts de brisés, Jeremy mourra et tu verras Lexi se faire tuer un nouvelle et dernière fois sous tes yeux. J'imagine que nous sommes d'accord ?"

Avec la tête qu'elle tirait, il est probable que les gens se mettent à penser que Klaus était un petit-ami violent. Il fallait donc écourter la marche. Il n'aurait pas le temps de la trainer jusqu'au Yacht, mais ce n'était en rien grave, puisque le Raising Hell ne se trouvait pas bien loin. Niels, même s'il a une dent contre son père, ne s'opposera pas à lui prêter ses locaux pour quelques instants. Et quand bien même, il s'opposerait, il apprendrait juste à ses dépends qu'il ne faut rien refuser à l'Originel.

En imposant tout de suite ses volontés, il savait qu'elle ne pourrait pas refuser. Et puis, Klaus ce n'est pas Elijah, il ne risque pas d'accepter la négociation. C'est soit blanc, soit noir, il n'y a pas de gris. Et c'est comme ça pour tout. Il sait déjà que Stefan et compagnie vont tenter de s'en prendre à lui ou encore de lui envoyer tous les sorciers de la ville, mais ça ne lui fait pas peur. Au contraire, ça lui rendrait service, parce qu'il a quelques comptes à régler avec eux et ça lui éviterait de devoir les trouver par lui même. Tentant toujours fermement la main d'Elena dans la sienne, il continuait d'avancer, vers le port. Ils en étaient pas trop loin, mine de rien et ça ne pouvait pas mieux tomber. Comme quoi, parfois il n'y a qu'à demander pour obtenir ce que l'on veut. Ca fait d'ailleurs un petit moment qu'il cherche à retrouver cette brunette pour pouvoir remplir ses poches de sang, afin de pouvoir créer ses Hybrides.

fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Ven 22 Juin - 22:31



Pourquoi toi ?

"Elena Gilbert & Niklaus Mikaelson"



Il est sans doute plus que normal pour un humain de fuir ce qu’il redoute le plus. Et c’était exactement ce que je venais de faire avant que la poigne de Klaus aussi dure que de la roche ne vienne me rattraper par le bras. Fuir quelqu’un lorsque l’on se sait en danger est humain mais également stupide, et dans mon cas je ne savais pas laquelle des deux options choisir. Je m’étais retournée pour lui échapper par la seule force de mon instinct d’humaine bien que dans ma tête je savais pertinemment que ce geste était l’un des plus stupides. Seulement, mon cerveau associe maintenant la vue de Klaus au sursis de la sécurité de tous mes proches. Trop de mort ou de changement peuvent lui être associé. Trop de nom répondent faisant partis de ma vie font partis de ses victime, la première ayant été Jenna. L’unique hybride originel aura fait tout ce mal autour de moi dans le seul but de me faire réagir afin qu’il obtienne de moi ce qui me garde en vie mais qui permet aussi à ses hybride d’achever leur transformation. Mon sang. Pendant ce temps, Klaus ne prenait pas le moindre du monde le soin de me ménager. Il resserrait sans aucun scrupule sa prise sur mon bras à chaque fois que je tentais de le ralentir dans sa marche. Cela dit, ce qui se passait là commençait à attirer l’attention des gens qui se trouvaient autour de nous dans la rue, ou bien aussi à la terrasse d’un café. Si bien que je ne regardais pas le jeune homme qui passait sur le trottoir opposé, les yeux rivés sur nous. Si je l’avais fait, Il n’aurait fait qu’empirer la situation et n’aurait pas su dans quel danger il venait de se mettre. Non, moi pour le moment, j’avais les fixés dans ceux de Klaus sans ciller une seule seconde. Je ne perdais pas des yeux non plus l’occasion que j’aurais sans doute de tirer mon bras près de mon corps dès que je le pourrais, désirant plus que tout au monde de me retrouver loin du vampire originel.


D’ailleurs, ce dernier venait de m’ordonner de rester en place si je voulais garder mon frère sain et sauf. A cet instant même, je ne voulais pas faire quoi que ce soit qui le mettrait en danger d’une quelconque façon. Je ne le pouvais. Ils y avaient sans doute toute une sentinelle d’hybride à Mystic Falls, certainement installée non loin de la maison où j’avais grandi avec mon petit frère. Il se pouvait même que les mi-vampire mi-loup se trouvent directement dans les amis de Jeremy sans que personne ne s’en doute une seule seconde. Je regardais donc le plus rejeté des enfants Mikaelson un moment sans rien dire. Il pouvait sans doute prendre cela comme une approbation même si je comptais bien que cela ne serait qu’une partie remise. Je trouverais un moyen pour me sortir de là sans qu’aucun mal ne soit fait à Jeremy. Même si Klaus n’est pas quelqu’un à négocier les affaires, je pouvais très bien le contraindre… à ma manière en étant le double indispensable dont il a tant besoin pouvoir soulevée son armée d’hybride. Dans ce même temps, accompagnant les gestes à ses paroles, Klaus relâcha mon bras. L’occasion que je guettais était maintenant à ma portée. Je tirais mon bras vers moi, engourdit par sa force, mais ne fut pas assez rapide pour lui échapper complètement puisqu’il me prit la main tout en la serrant aussi fort qu’il l’avait fait jusque-là avec mon bras. Qui aurait pu croire qu’il jour Klaus me tiendrait la main de cette manière ? Personne. Sans doute pas moi. De plus, malgré que sa force fût beaucoup moins oppressante sur ma main, il gardait tout de même une pression sur ma main assez conséquente pour que je comprenne qu’au premier faux pas que je ferais, il n’hésiterait pas longtemps avant de me briser tous les os de la main.

Cela dit, même en assistant à cette scène, n’allez pas croire que je rendais entièrement les armes. Seulement, je décidais de ne pas être aussi égoïste que je l’avais été par la passé. D’autant plus qu’il venait d’évoqué Lexi et la mort certaine cette fois qui l’attendrait si je m’enfuyais. On ne pouvait pas mieux me menacer, d’autant plus si on incluait un Stefan ou un Jeremy dans la phrase. Malgré que je bouillais de rage sur place, je ravalais mon envie de détaler pour faire les valises de toute la famille pour partir d’ici au plus vite afin de les protéger. Cependant, j’avais de nouveau marqué un temps d’arrêter inattendu dans notre marche, complètement déconfite. Il ne pouvait tout de même pas me contraindre à rester avec lui, sans doute relié à une quelconque poche qui me viderait petit à petit de mon sang.

« Tu ne toucheras pas un seul cheveux de ma fille ! »

C’était partie comme des tas d’autre que chose que l’on dit sous la colère lorsque quelqu’un s’en prend à nos proches. Mais ce que je venais de dire était entièrement faux. Bien sûr que si il pouvait faire de la chair de ma chair ce qu’il voulait, même si à cet instant-là elle se trouverait en compagnie de son père ou de son oncle. Il possédait une force bien supérieur aux leurs, même unies ! Il pouvait faire tout le mal qu’il souhaitait à tous ce qui m’entouraient si il le voulait, et sans se faire de grand mal à lui-même. A côté de lui, j’étais minuscule avec les interdictions que je tentais de lui donner. Mais cela dit, si à ce moment mon corps en avait été capable mes yeux lui aurait lancé des éclairs ! Alors que je tentais d’extirper ma main de la sienne j’entendis l’un de ses bruits sourd et sec accompagné instantanément d’une douleur lancinante et étouffante ! Même si j’avais serré les dents sur le coup, je n’avais pas pu empêcher à ce son, entre le cris et le grondement de douleur, de sortir de ma bouche.

Je regardais Klaus, plus de haine que jamais dans les yeux. Évidemment que le coup m’avait fait reculé. Et aussi bien que je l’imaginais, il commençait encore une fois à serrer un peu plus sa main autour de la mienne si je reculais encore. J’étais pris entre deux feu mais cela dit, je ne pouvais pas dire ce qu’il se passait l’instant d’après. C’était le trou, comme si mon corps avait tout éteint sous trop de douleurs. J’avais juste sentit la prise de Klaus sur ma main se refermer encore et encore plus fermement. Ce qui je l’avoues m’avait donner une sueur froide…



fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Jeu 5 Juil - 4:40



Pourquoi toi ?

"Le monde est petit"



L’envie de vivre ou juste de survivre, peut faire faire beaucoup de choses, plus stupides et méchantes les unes que les autres. Klaus le sait et ça ne date pas d’aujourd’hui qu’il agit de la sorte. Sacrifiant les innocents sur son passage pour sauver sa propre existence et parfois juste pour s’amuser. Oter la vie à des Humains, mais aussi à des Vampires, voir même à des Lycans, c’est devenu un jeu. Un cercle vicieux dans lequel il s’est enfermé tout seul avec le temps. Une sorte de drogue à laquelle il est difficile d’échapper. Mais les remords sont loin maintenant, trop loin pour y songer. Une broutille, une routine et il ne semble pas vouloir revenir en arrière. A présence, même si sa famille est en partie réunie, il n’agit pas autrement. La crainte de finir seul ou que sa propre fratrie le rejète à nouveau, c’est uniquement pour cette raison qu’il assure ses arrières en se créant une armée d’Hybrides à son image. Elena Gilbert n’est qu’un pion dans tout cela, mais un pion très important pour son sang. Ce liquide si précieux qui coule dans ses veines est le seul qui peut créer cette race prometteuse et destructrice à la fois. Maintenant qu’il a mit la main sur cette jeune femme, il n’est pas prêt de la lâcher. Encore heureuse soit-elle d’être libre de ses mouvements. Si Niklaus était vraiment cruel, il la garderait en captivité pour être sûr de l’avoir à porter de mains. Mais à la place, il la laisse vivre sa vie, ne lui imposant que quelques visites sanguinaires, de temps à autre. Pourtant, la petite brunette a eu l’idée de s’enfuir, de quitter la ville en croyant qu’il ne la retrouverait pas. Mais ça, c’était sans compter Stefan, toujours sous hypnose, qui a conduit sa petite-amie, la mère de sa fille, dans la gueule du loup, dans tous les sens du terme. Pensant que la descendante de Katerina avait mise les voiles en apprenant la vérité, l’Hybride était prêt à déployer tous les moyens pour la retrouver. Mais apparemment, il avait sous-estimé le cadet des Salvatore, puisque la jeune femme semblait totalement surprise et effrayée à la fois, de voir son grand ami l’Originel psychopathe juste face à elle. Enfin, pour dire vrai, elle lui est rentrée dedans de plein fouet. Un peu comme si elle lui tombait dans les bras. Il n’aurait pas pu rêver mieux et pourtant, il continuait de jouer de sa supériorité sur la demoiselle, l’entrainant de force avec lui et sans aucun ménagement. Pour être brute de décoffrage, c’était un peu marche ou crève. Sauf que là, en faite ce serait plutôt marche ou je te casse les doigts. Quoique, sur un coup de colère, Klaus n’aurait aucun remord à la tuer après l’avoir fait assister au meurtre de toute sa famille. Mais pour le moment, même si la brunette tentait de lui tenir tête, il n’avait pas besoin d’utiliser la force. Tout ce qu’elle pouvait dire à cet instant, comme l’ordre de ne pas toucher à Lexi, ne faisait qu’accroitre le sourire manipulateur de l’homme millénaire qui est bien placé pour savoir qu’on serait prêt à tout pour protéger les siens. Lui-même l’a fait, bien que ça ne soit pas de la meilleure des façons. Enfin, ses frères ne vont pas lui reprocher éternellement ses actes. Le passé est le passé et maintenant qu’ils savent tous se servir d’un téléphone portable, ils peuvent tourner la page.

A présent en pleine marche, Klaus entrainait la jeune femme avec lui, comme un vulgaire sac à patates. Mais Elena Gilbert est aussi courageuse que Batman et Superman réunis. Elle tente toujours de tenir tête au plus grand psychopathe que la Terre n’ait porté. Encore une fois, elle en fit qu’à sa tête en s’arrêtant presque, ce qui eut le don d’énerver un tant soit peu notre Hybride qui resserra d’un coup sa main sur les doigts de la jeune femme. Un craquement sourd, suivit d’un cri étouffé de la demoiselle venaient d’être les seuls témoins d’une mauvaise fracture qui devait être très douloureuse. Regard déterminé et léger rictus plaqué sur le visage, le grand blond n’allait pas se laisser manipuler par la jeune femme. Son aïeule avait réussi à lui filer entre les doigts et il sait bien que s’il ne reste pas sur ses gardes, il en sera de même avec celle-ci.

« Tout pourrait être si facile, mais puisque tu as l’air d’aimer souffrir, qu’il en soit ainsi. »

L’attirant d’un coup sec à lui, resserrant ses doigts autour de la blessure de la brunette, il accéléra à nouveau le pas. Ils n’étaient plus très loin de l’endroit, d’ailleurs en quelques pas, Klaus venait de pousser la porte du garage appartenant à son fils. Il balança presque Elena à l’intérieur et laissa la porte claquer sur ses pas.

« Niels, papa est là. »

Malgré tout, il gardait encore son humour douteux, ce qui pouvait être d’ôtant plus agaçant pour la jeune Gilbert.
fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Jeu 5 Juil - 21:38



Pourquoi toi ?

"Elena Gilbert & Niklaus Mikaelson"



Vivre dans une réalité effrayante, c’est ce que je sais faire de mieux encore depuis quelques années. Quand on pose un pied dans le monde des vampires, entre autre, il est quasi impossible d’en sortir. D’autant plus lorsque vous savez que vous êtes liée d’une certaine manière à eux. Pour moi il s’agit tout simplement d’une « malédiction ». Cela dit, alors que le mot parait si simple, ma vie n’est pas à son image. Loin de là d’ailleurs. Lexi était ce qui m’avait fallu pour croire de que ma vie retrouvais un tant soit peu sa normalité. Mais comme beaucoup d’autres choses, tout s’est inversé afin de me faire comprendre que jamais je ne pourrais avoir un semblant de vie normale. La preuve, je l’avais sous mes yeux. En venant ici, je croyais Klaus et son besoin de mon sang pour ses hybrides loin derrière moi. Certes pas à jamais, mais pour au moins un petit moment quand même. Mais ça, c’était sans compter sa détermination de fer qui concerne cela. Partout où j’irais, il me suivrait. C’est un cercle vicieux, un peu comme lorsque coyote cours avec bipbip !

A l’instant présent, je ne pensais qu’a cette saleté de douleurs qui me lançait au niveau de mes doigts qui me paraissait ne plus vraiment sentir par ailleurs. Les menaces que Klaus levait contre Jérémy et Lexi me taraudaient la tête bien plus que ma propre sécurité. Je suis de ses rares personnes qui confient leur vie à leur tyran afin de sauver leurs proches que ce dernier à menacer. Et si à ses deux-là l’originel avait l’idée de me faire plus facilement plier en rajoutant Stefan, Tatiana et même Damon ainsi qu’Alaric je plierais. Je plierais à sa volonté sans même hésiter. Ils comptent bien trop pour moi pour que l’un d’entre eux soit sacrifié à mon profit. J’en ai l’exemple avec Jenna. En voulant sauver mes amis du sacrifice qui incluait un vampire et un loup-garou j’avais condamnée Jenna à une mort certaine alors qu’en aucun cas j’aurais voulu cela pour elle. Elle ne méritait pas d’être entrainée là-dedans.

Alors que je regardais ma mains dans celle de Klaus, une grimace au bord des lèvres, je me concentrais pour ne pas exprimer plus que sa la douleur de mes doigts certainement fracturés. Je relevais ensuite les yeux vers lui. Surprise et même apeurée, je ne pouvais pas arrêter de le regarder droit dans les yeux les lèvres pincées. Je n’étais certainement pas aussi forte, c’était remarquable comme un cheveu en plein milieux de la soupe, mais je pouvais au moins lui faire comprendre que je lui donnerais du fil a retordre. Pendant ce temps, le personnage le plus psychopathe depuis la nuit des temps affichait un sourire satisfait et sadique qui me faisait le haïr toujours un peu plus, et qui bien sur accompagnait son air déterminé et satisfait ! Cela dit, ce n’était pas l’épisode du bruit glauque qui arrêta pour autant Klaus dans sa course. Au contraire, j’aurais pu même dire qu’il avait profité de la situation et du fait que j’ai relâché ma résistance pendant un quart de seconde pour augmenter la cadence de ses pas. Ne préférant pas par la suite relever la pique qu’il venait de me lancer, je décidais tout simplement de lui lancer un regard des plus noir mais cela dit, Klaus en profita pour resserrer sa main autour de ma blessure, tout en m’attirant de nouveau dans un pas plus rapide. Je me mordais presque les lèvres à sang pour ne pas hurler de douleur. Non, je ne lui ferais pas ce plaisir-là. Pas cette fois ! En faite jamais !

Je tentais encore de ralentir le pas de Klaus pour ne pas affronter ce que de toute manière je devrais subir. Mais cela évidement n’avais aucun impact, si ce n’est que je sentais toujours un peu plus la main de Klaus se resserrer sur ma main. En quelque pas plus à peine, nous nous tenions tous près d’un garage. L’originel en poussa la porte aussi vite avant de me jeter à l’intérieur de la même manière que l’on jetterait dans la panière de linge sale une chaussette. Je dû en même temps que cela freiné bien plus ma course qu’il n’aurait fallu pour ne pas atterrir la tête la première sur le pied de ce qui paraissait être un pont élévateur. Je m’étais rattrapée de ma main encore saine et sauve avant de venir prendre sans celle-ci celle où mes doigts avait pris un angle ainsi qu’une couleur étrange. Il n’était pas même question pour moi de les remuer ! C’est la remarque sarcastique de Klaus qui me fit regarder aux alentours en tournant la tête de chaque côté. Ne voyant encore personne venir dans l’immense espace qu’était le garage je ne pus m’empêcher de garder mes remarques pour moi plus longtemps.

« Alors…Tu vas faire quoi maintenant ? C’est quoi tes plans ? Me vider entièrement de mon sang ? Non, parce qu’entre nous, tu sais très bien que si je meurs tu n’auras plus personnes qui pourra t’offrir son sang pour tes hybrides…[b]

Je prenais mon air totalement innocent avant de repartir à l’attaque.

[b] « Quoi que … Attends, je t’ai dis quand que je t’offrais mon sang ? »


Je l’agassais c’était bien plus certain à l’en regarder et je savais également que ce petit jeu était extrêmement dangereux. Mais il fallait que j’arrive a trouver mon téléphone. A l’évidence, il n’était pas dans les poches avant de mon pantalon alors discrètement j’avais passé ma main valide sur le côté de ma cuisse pour aller tâter les poches arrières de mon jean. Seulement il était introuvable. J’aurais pourtant juré avoir ramassé mon téléphone… cela dit il se pouvait également que si c’était le cas, que je l’avais perdu un peu plus loin. Si je n’avais pas de joker comme dans les jeux télévisés que l’on voit si souvent à la télé, j’aurais au moins tenté de faire un appel au dernier appelant. Soit Stefan. Mais c’était impossible et je n’avais aucun moyen de lui faire comprendre ce qu’il se passait la maintenant. D’ailleurs en parlant de Stefan… se pouvait-il qu’il soit au courant que Klaus était ici, à Chance Harbor depuis le début ? Etait-ce la raison pour laquelle nous devions vivre dans une chambre d’hôtel ? Tout s’assemblait maintenant… Tout prenait un sens, du moins sur le peut que je savais pour le moment…








fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Mer 11 Juil - 10:33



Pourquoi toi ?

"Le monde est petit"



La détermination de Klaus était grande. Depuis plus d’un millier d’années maintenant, il avait été forcé de vivre avec une malédiction sur sa personne. Malédiction lancée par sa propre mère. Renfermant ainsi ce qui faisait de lui un être à part des autres. Un Hybride. Ou plutôt : l’Hybride mélangeant Vampire et Lycan. Mais sa détermination ne le quittait pas et il avait bravé des interdits, effrayé des personnes innocentes, massacré quiconque se mettait en travers de son chemin. Le pire dans tout ça, c’était sûrement la patience dont il avait fait preuve. Plus de cinq cent longues années à attendre que le double de Tatia vienne au monde, puis grandisse. Entre temps, son armée de Vampires s’était vue se développer en nombre. Sa famille n’était plus aussi soudée, mais sa folie dévastatrice ne semblait même pas s’en soucier. Cet homme là ou ce monstre là, comme vous préférez, s’est toujours relevé des pires échecs qu’il rencontrait. Comme lorsque Katerina s’est enfuie avec sa pierre de Lune. Toutes les chances de réveiller son côté Lycan s’étaient envolées. Il avait perdu la partie mais pas la guerre. Tout de même, il dût trouver à passer sa frustration sur de pauvres innocents. Le plus loyal de ses frères subit sa colère, quant à la famille Petrova, chacun de ses membres fut assassiné et laissé tel quel, afin que Katerina sache qui elle avait trahi. Malgré ça, il s’est relevé encore une fois, même si tous ses espoirs n’existaient plus. Il s’était résigné, non sans rechercher la traitresse. Alors vous comprenez bien, qu’après de nouveau cinq cent longues années, en apprenant l’existence d’un autre double, sa détermination était alors plus grande, sans égale. Elena a fait renaître tous ses espoirs, alors qu’il ignorait que Katerina avait eu une enfant. Mais cette fois-ci, il ne laissait rien au hasard et surtout, n’accordait sa confiance à personne. Prêt à tout pour arriver à ses fins. Finalement, s’il en est là aujourd’hui, c’est sans aucun doute grâce à la bande des Bisounours. En travaillant d’arrachepied pour sauver la vie d’Elena, alors qu’elle se faisait vider de son sang lors du sacrifice, ils lui ont permis de pouvoir créer sa race. Sans ça, il serait Hybride certes, mais le seul et unique. Alors, il ne va pas lâcher le morceau si facilement. S’il doit traverser le monde entier pour une goutte de sang de cette fille, il le fera. Et si elle venait à se montrer peu coopérante, elle sera mise en captivité, jusqu’à la fin de ses jours.

L’arrogance d’Elena lui rappelait Katerina, bien que cette dernière a toujours été plus obéissante et craintive à l’égard de Klaus, que sa descendante. Mais ce n’est pas ça qui l’arrêtera. Contrairement à Finn et Elijah, Niklaus n’a aucun scrupule à lever la main sur une femme. D’ailleurs, Elena en a, elle-même, faite les frais quelques temps plus tôt. Et l’histoire se répétait inlassablement. Un craquement à en faire froid dans le dos venait de se produire. Il émanait des doigts frêles de la jeune femme bien trop impolie au goût de l’Hybride Originel. Il avait accéléré le pas, la trainant jusque dans le garage de Niels et il l’avait jeté à l’intérieur.

Son fils aîné devait être présent, mais puisque celui-ci était, un tant soi peu, en rogne contre son père, il allait sûrement marcher au ralentit pour venir le rejoindre. Ce qui n’était pas bien grave, puisqu’Elena s’était mise en quête de lui faire la conversation. Pour le moment, elle ne l’avait pas encore mit hors de lui. Gardant même un sourire sur le visage, il ferma la porte et fit quelques pas.

« Mes Hybrides ne sont qu’une assurance. Je n’en ai plus besoin, j’ai ma famille maintenant. Donc, seulement quelques gouttes de sang me suffisent, mais si tu vois un inconvénient, je peux aussi tout te prendre et envoyer ta carcasse défraichie à ta fille. »

Il continua d’avancer et s’arrêta juste en face d’Elena.

« Je suis un homme plutôt patient et tu sais … Tatiana est également l’une des descendantes de Katerina et elle est humaine. Elle va avoir une belle et longue vie, dans laquelle elle aura des enfants, qui feront eux-même des enfants. Je m’en assurais … Et dans cinq cent ans, un double verra à nouveau le jour. »

Levant la tête en direction de la passerelle du dessus, il avait entendu du bruit, son fils ne devait pas être très loin. Mais du coin de l’oeil, il s’aperçut que la demoiselle tentait en vain de trouver son téléphone. Klaus se retourna avec le sourire aux lèvres, et attrapa un petit objet dans sa poche arrière.

« C’est ça que tu cherche ? »

Dit-il en lui montrant son téléphone. Evidemment, ce n’était pas celui de l’Hybride, mais celui d’Elena.

« J’ai toujours eu un petit côté pickpocket. Tu ne m’en veux pas ? »

Un bruit sourd retentit au même moment. Dans sa main, Klaus était en train de broyer l’objet, laissant tomber les miettes de téléphone à ses pieds.

« Oups … Que je suis maladroit. »

L’arrogance d’Elena l’agaçait, c’est certain, et l’épisode du téléphone n’était qu’un début. La pauvre brunette devait être maso sur les bords. Ayant jouée à Superman, quelques temps plutôt, après s’être reçue une baffe magistrale, elle semblait vouloir renouveler l’expérience.

HJ : est-ce que je peux dire à Niels de venir ?
fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Ven 13 Juil - 12:04

Elena, Klaus & Niels

Les vêtements tachés, Niels était couvert d’huile de la tête au pied. Pendant qu’il réparait une voiture, une durite a littéralement lâché. Peut-être y était-il allait plus fort qu’il ne l’aurait voulu pour remonter une partie du moteur ? Sortant de la fosse où il se trouvait, il grimpa les escaliers en métal, jusqu’à l’étage supérieur. Il passa devant son bureau pour se rendre à une pièce, en arrière boutique. Une douche s’y trouvait, ainsi que ses vêtements de rechange. Sa journée était terminée pour aujourd’hui, il allait fermer boutique et se changer les idées. Sûrement qu’il squatterait à l’hôpital pour taper sur les nerfs à Ezekiel. Etonnant ou non, il se déshabilla et jeta ses vêtements sales directement à la poubelle. Il est peut-être très vieux, mais il n’est en rien ami avec les machines à laver le linge. Il n’en a même pas chez lui, c’est sa mère qui s’en occupe généralement.

Après être entré dans la douche, Niels se délecta de l’eau qui dégoulinait sur son corps. Avant de monter, il avait verrouillé la porte du garage, afin que personne ne le dérange. Mais même sous l’eau, il entendit un bruit auquel il ne prêta pas attention. Ce n’est qu’en sortant de la douche, après s’être séché et habillé, qu’il sortit de la pièce, entendant ainsi la voix de son père. S’il y a bien une personne qu’il n’avait pas envie de voir, c’est lui. Depuis ce qu’il s’est passé avec Tia, Niels ne veut plus entendre parler de Klaus. C’est le froid intersidérale entre eux. Faisant la moue, il se rapprocha de la passerelle et regarda vers le bas. Son père était en compagnie d’une jeune femme et elle semblait avoir peur. A s’en fier à son rythme cardiaque, elle était même apeurée. Levant les yeux au ciel, il décida de descendre. A mi-hauteur, dans les escaliers métalliques, il jeta un oeil dans la direction de la porte.

« J’avais verrouillé cette porte justement pour éviter les mauvaises surprises. »

Une fois en bas, il s’avança vers ses visiteurs et jeta un oeil à la jeune femme, qu’il ne connaissait même pas. Loin de lui, l’idée qu’il s’agisse du double. Il ne sait pas à quoi elles peuvent ressembler. Alors s’arrêtant à quelques mètres, il croisa les bras sur son torse, son regard passant de Klaus à la jeune inconnue.

« Si c’est pour m’encombrer du cadavre de ton futur repas, trouve-toi un autre endroit, les poubelles ont déjà été ramassées. »

Sa rancoeur était perceptible et ce qui le mettait d’autant plus en colère, c’est qu’il n’est pas capable de le chasser de son garage ou de lui en mettre plein la tête. Malgrés ce qu’il lui a fait, Klaus reste son père et Niels a beaucoup de respect pour lui, et pas seulement.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Ven 13 Juil - 20:41



Pourquoi toi ?

"Elena Gilbert & Niklaus Mikaelson"



Si je n’avais pas atteint le mirage qui caractérisait le calme de Klaus, ce n’était pas loin. La preuve, il venait de rétorquer par des choses horribles, qui comme à chaque fois qu’il utilise cette façon-là pour parler, vous met bien trop les images en tête. N’importe qui aurait pu croire que ses paroles n’étaient que du vent mais j’étais malheureusement trop bien placé pour savoir que ce n’était pas le cas. Pendant que je tentais de rester de marbre du mieux que je le pouvais, bien que je ne désapprouvais pas un signe de tête accompagné d’un regard noir, Klaus en profita pour continue son chemin vers moi. Ne s’arrêtant bien-sûr que lorsqu’il était bien en face de moi. Il était tellement proche de moi, que je pouvais sentir sur mon visage son souffle à chaque mot qu’il prononçait. Automatiquement, j’avais pris un pas de recul alors qu’il continuait sur sa lancé pour me déstabiliser le plus qu’il le pouvait. Je savais comment il faisait, et pourtant, pratiquement à chaque fois je tombais dans les pièges qu’il me tendait.

« Tu ne le fera pas. Tu ne toucheras pas un seul cheveu de Tatiana. Je m’arrangerais pour qu’elle sache ce que tu comptes faire alors va en enfer ! »

Si sur le coup un nœud s’était retrouvé coincé dans ma gorge, si bien que je n’avais rien pu répondre sur le coup. Dorénavant j’avais réussi à articuler tout cela, en colère bien sûr, et entre mes dents. Si ma cousine ne savait pas toute la vérité, si je prenais tout ce temps à lui dire ce que Klaus faisait c’était simplement parce que je voulais la préservé au maximum. Mais a quoi bon a vrai dire ? Elle avait déjà les deux pieds dans le plat par le fait qu’elle soit une sorcière. Et par ce fait là également, je comprenais mieux maintenant pourquoi Klaus était si tenace avec elle. Mais cela n’empêchait pas qu’elle en connaitrait le fin mot !

Pendant que je m’étais reculé d’un pas encore, craignant prendre encore l’un de ses mauvais coups que je semble récolté à chaque fois que je me trouve en compagnie de Klaus, ce dernier avait levé les yeux sur la passerelle tout juste au-dessus de nous. Je n’avais pas l’ouïe aussi fine que celle des vampires mais j’aurais juré avoir entendu des pas juste au-dessus de ma tête. Ce qui m’avait pour le coup fait lever la tête aussi tôt, me stoppant systématiquement dans ma recherche que j’avais lancé pour trouver mon téléphone dans ma poche. Par ailleurs l’hybride originel en profitait pour me mettre pratiquement sous le nez ce que je cherchais dans un sourire duquel il faut toujours se méfier ! C’était tout a fait superflu de lui répondre que c’était effectivement ce que je cherchais. Quelques secondes plus tard, il broyait dans ses mains ce qui un peu plus tôt m’avait servi de téléphone, sous mon regard désabusé. Les lèvres pincées, je le regardais dans le blanc des yeux.

« Tu sais de toutes manières tu sais que Stefan se rendra compte que quelque chose cloche quand il verra que je ne suis pas rentrée… Tu sais qu’il viendra alors pourquoi tu fais tout ça ? C’est pour l’attirer plus facilement c’est ça ?! »

Au même moment, je vis sur l’escalier non loin de Klaus un jeune homme qui s’y était arrêté en plein milieu. D’après ce que j’avais compris, il s’agissait du fils de Klaus. Qui d’ailleurs n’hésita pas à venir nous rejoindre. Bien que je restais toujours méfiante des faits et gestes de l’hybride originel, j’avais fait glissé mon regard sur son fils. Il véhiculait de la haine envers celui qui était son père, et peut importer la raison, je trouvais à cette instant en ce jeune homme, la même chose qui m’animait. Même si cela dit quelques instants après, il me traita de futur casse-croute ainsi que de cadavre.

« Non… Je suis le repas de personne ! »


fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Lun 16 Juil - 10:21



Pourquoi toi ?

"Le monde est petit"



Ce qu’il y a de drôle avec Elena, c’est qu’elle serait même capable de faire perdre patience à Elijah. Elle est tellement agaçante quand elle s’y met, que Klaus en venait à se demander pourquoi il ne lui avait pas encore arraché la langue. C’est vrai, sans sa langue, elle peut vivre et surtout, les oreilles de l’Hybride auront la paix. Mais il faut croire que Klaus est un peu trop gentil lorsqu’il est dans ses bons jours. A la place, il la laissait causer, encore et encore, sans relâche, comme si elle venait de se transformer en un moulin à paroles. Il en était venu à menacer tous ceux qu’elle aime et il sait que ça fonctionne, puisque le rythme cardiaque de la brunette ne faisait qu’augmenter, alors qu’il énumérait ses idées. Elena venait de le menacer de tout dire à Tatiana. L’agacement commença à se lire sur le visage de l’Hybride, mais il reprit le dessus sur son impulsivité légendaire et fit naitre un rictus au coin de ses lèvres.

« Et qui croira-t-elle ? Sa cousine qu’elle ne connait à peine ? Ou alors le seul qui la comprenne ? … Et si tu arrive à la retourner contre moi, ce n’est pas bien grave, elle viendra allonger la liste des victimes de Stefan. »

Klaus avait fini par s’écarter, restant égal à lui même et broyant le portable d’Elena juste sous son nez. C’était la preuve que malgré tout, elle avait réussi à l’agacer plus qu’il ne voulait bien le montrer. A cet acte, elle répondit que Stefan allait s’inquiéter et rappliquer.

« Je n’ai pas besoin de ça pour faire venir Stefan à moi. Mais passons maintenant aux choses sérieuses. »

Au même moment, Niels descendit les escaliers, faisant une mauvaise réflexion à son père. Et bien, on dirait que ces deux là se sont donnés le mot pour le mettre hors de lui. En guise de réponse à la provocation de son propre fils, Klaus ne dira que quelques mots.

« Fais attention à ce que tu dis. »

Ca parait peu comme ça, mais il s’agit bel et bien d’une menace à ne surtout pas prendre à la légère. Encore une mauvaise réflexion de la part de son fils, et ce dernier risque de le regretter à peine le dernier mot sorti de sa bouche. Après coup, Niels se rapprocha et lui dit que les poubelles avaient déjà été ramassé. Un sourire sur le visage de Klaus, il n’eut pas besoin de répondre qu’Elena ouvrit sa bouche une fois encore. Se contentant de regarder autour d’eux, le regard de l’Hybride s’arrêta sur un établi. Il s’en approcha et commença à regarder un peu partout. Un rouleau de scotch lui tomba sous la main et il retourna auprès des deux autres. Pour éviter tout pétage de plombs que tout le monde regretterait, surtout la poche de sang qui serait surement en mauvais état, il déroula un bout de scotch et le mit sur la bouche de la jeune Gilbert. Il ne s’arrêta pas là, attrapa une chaise, il la força à s’y asseoir, lui mettant les mains derrière le dossier, il lui lia les poignets entre eux, à l’aide de ce même ruban adhésif.

« Je sais que tu es proche d’Ezekiel. Apporte-moi les quelques affaires qu’il a laissé ici Niels. »

Il n’est pas dupe et sait très bien que son neveu passe souvent dans les coins. Etant médecin, ou plutôt chirurgien, il a sûrement laissé quelques trucs qui pourront lui être indispensable pour piquer la jeune femme. Sinon, il le fera à l’ancienne en la mordant et en la pressant, pour récupérer les quelques gouttes qui s’échapperont de ses plaies.
fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Lun 23 Juil - 12:06



Pourquoi toi ?

"Elena Gilbert & Niklaus Mikaelson"



Klaus était Capable de tout, je le savais bien puisqu’il me l’avait prouvé à plusieurs reprises en s’en prenant à mes proches. Et là, en évoquant le fait qu’il allongerait la liste des victimes de Stefan en y rajoutant Tatiana si jamais cette dernière arrivait à me croire plutôt que lui, j’en avais une sueur froide. Il en était capable, comme il avait été capable d’ordonner à Stefan de me mordre quelques années auparavant alors qu’il ne m’aurait jamais fait le moindre mal. Et il parvenait à faire cela, Stefan s’en voudrait, je le savais… Il jouait sur ma corde sensible pour me faire céder, afin d’être certain qu’il pourrait se servir de ma cousine en toute tranquillité. Les lèvres pincés, je niais d’un signe de tête, si je ne disais rien à ce moment-là je n’en pensais pas moins pour autant !

« Tu sais qu’elle l’apprendra… Même si ça ne vient pas de moi. »

Alors que j’avais fait un pas en arrière lorsque l’hybride s’était approché de moi et que je retenais mon souffle, tout de même effrayé, j’étais soulagée lorsqu’il s’écarta de nouveau. Quelques seconde après, il broya entre ses mains mon portable tout en rajoutant qu’il n’avait pas besoin de cela pour appeler Stefan à lui. Je savais bien mieux que personne qu’effectivement il n’avait pas besoin de ça… Il lui suffirait de le faire chanter comme il l’avait déjà fait. La gorge nouée par la peur de dire quoi que se soit qui pourrait lui donner une idée, je n’avais rien répliquée, cela dit je le suivais du regard. Il se rendait près de l’établit ou il prit un rouleau de scotch.

Klaus se retourna ensuite vers nous, ou plutôt vers moi puisqu’il déroula le ruban adhésif dans ce même temps. Tandis que je reculais, comprenant très bien où il voulait en venir, il réussit tout de même à m’en coller un sur la bouche tout en m’empoignant par le bras. Je forçais sur mes jambes pour ne pas bouger et rester là où j’étais, mais c’était avant qu’il arrive à me balancer sur la seul chaise qu’il avait trouvée. Klaus ayant pris ma main déjà bien amochée dans la sienne pour s’assurer de me faire plier, la préoccupation de la douleur me coulait à ma chaise. L’hybride continua d’ailleurs sur cette lancer en venant me placer les mains derrière le dossier de la chaise. Bien que je gesticulais dans tous les sens, il arrivait tout de même à les entourées de scotch.

Ceci n’avait qu’un but et je le connaissais que trop bien. Je regardais son fils dans un élan d’espoir. J’espérais bien qu’il désobéirait à son père. Tandis que je tentais de rester calme alors que les battements de mon cœur ne faisaient que de s’accélérer, je jouais de ma main valide pour détendre les rubans adhésifs qui les maintenait ensemble. Cela dit, m’apercevant que sa ne servait a rien, je secouais les mains dans tous les sens. Ce qui fut assez pour attirer de nouveau l’attention du plus terrible des Mikaelson sur moi.




fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Dim 5 Aoû - 21:29

Pourquoi toi ?
« Le monde est petit »

Le plus grand soucis actuel de Klaus, c’était surtout que son imbécile de fils ne fasse pas des siennes juste devant Elena. Ce serait vraiment une honte. Pire encore, il devrait le remettre à sa place et ça, il ne s’en gênera pas le moins du monde. Mais pour le moment, c’est la jeune Gilbert qui faisait de son mieux pour chatouiller sa patience déjà bien limitée. Sauf que cette fois-ci, ça ne marchait pas … enfin pas encore. A la place de s’énerver, il se contenta de sourire lorsqu’elle lui dit que Tatiana l’apprendra, même si ce n’est pas elle qui le lui souffle. Son rictus en coin ne faisait que s’accroitre.

« Si tu tiens à sa vie, fais en sorte que ça n'arrive pas. »

Et Elena est certainement la mieux placée, pour savoir qu’il est tout à fait capable de mettre sa menace à exécution. En faite, pour dire vrai, il finit toujours par mettre ses menaces à exécution. Ce qui était sûrement le plus agaçant là-dedans, c’était l’attitude de Niels, qui venait de les rejoindre. Son père l’avait « gentiment » envoyé chercher de quoi saigner la petite Humaine, mais celui-ci semblait ne pas vouloir bouger d’un seul millimètre. Il fixait la jeune femme, arborant un léger air de compassion qui eut le don d’énerver un peu plus l’Hybride Originel, qui s’approcha rapidement de lui jusqu’à s’arrêter à quelques centimètres à peine. Lui faisant face, Klaus plongea son regard dans celui de Nielsen.

« En le faisant à l’ancienne, elle aura bien plus mal. »

Et ce ne sera pas la seule à avoir mal. Si le second Hybride avait dans l’idée de lui désobéir, il prendrait très certainement la raclée du siècle. Quoique, Niels a sûrement besoin d’être remit à sa place de temps à autre. Il faut dire qu’il n’a pas dû rencontrer beaucoup de difficultés sur sa route, durant son existence. Mais quoiqu’il en soit, Klaus n’avait pas toute la journée devant lui. Depuis que son jeune fils a émit l’hypothèse de quitter cette ville, il s’est laissé convaincre que se serait une excellente idée. Sauf qu’avant, il doit faire le plein de sang du double, afin de pouvoir créer ses Hybrides à sa guise. Et puis, lorsqu’il n’en aura plus en réserve, il n’aura plus qu’à revenir à Chance Harbor et remplir à nouveau quelques poches. Son fils aîné bougea enfin son derrière pour partir à la recherche du matériel demandé. Pendant ce temps, Klaus regardait autour de lui, tel un vacancier en pleine visite d’un musée. C’est Elena qui le ramena à la réalité, alors qu’elle se dandinait sur sa chaise, comme un parfait asticot. Se rapprochant d’elle, encore et encore, il se pencha, déposant ses propres mains sur les accoudoirs de la chaise.

« Je vais te faire le topo. Si tu te tiens tranquille, tu continueras à vivre ta petite vie auprès de ta famille. Si tu continue à vouloir t’enfuir, tu resteras cloitrée quelque part, loin des tiens qui … seront sûrement morts par ton unique faute. Sommes-nous d’accord ? ... Un simple geste de la tête me suffira. »

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Mer 8 Aoû - 11:36

Elena, Klaus & Niels

Niels ne s’attendait pas à de la visite et encore moins à celle de son père. La tension entre eux est palpable. Même si le fils se trouve là, dans la même ville que Klaus, ça ne veut pas pour autant dire qu’il approuve ses agissements. Il déteste sa façon de traiter les gens. Peut-être bien que Niels n’a pas toujours été un tendre. Au début de sa transformation, il attaquait n’importe qui, n’arrivant pas à s’arrêter avant qu’il ne soit trop tard. Mais les siècles ont fait leur travail et maintenant, il peut se contrôler. Avec tout le contrôle qu’un Hybride à moitié Lycan peut avoir. Il y a toujours cette impulsivité qui le ronge de l’intérieur, mais il sait comment l’enfermer pour qu’elle ne fasse pas plus de dégât. Peut-être que beaucoup de personnes se demandent alors pourquoi il ne se dresse pas face à son père. Il n’aime pas sa façon de traiter les autres, mais ne fait rien pour y remédier. La raison est pourtant de la plus grande simplicité qui soit. Alors qu’il était plus jeune que Conor, il a perdu sa mère et s’est retrouvé orphelin. Sa vie a basculé d’un coup, se retrouvant seul au monde. Il a grandi comme il le pouvait et reste parfois gamin sur certains sujets, un éternel adolescent. Aucun modèle à prendre, il était seul. Personne n’était là pour le diriger et prendre soin de lui. Niels a même fini par se faire assassiner, parce qu’il volait pour se nourrir. Mais maintenant, même si le lien entre Klaus et lui n’est pas des meilleurs, Klaus est son père. Un père qu’il n’a pas connu, mais un père tout de même. Il sait qu’en cas de besoin, il pourra compter sur lui. Peu de personnes peuvent s’en vanter. C’est la raison pour laquelle, il opte le plus souvent pour la solution de facilité, en faisant profil bas. Ce jour-là, n’était pas des plus banal, c’est vrai et pour cause, son géniteur s’était décidé à débarquer. Son acte n’était apparemment pas dans le but d’arranger les choses entre eux, mais juste de tirer du sang à la jeune femme qu’il malmenait. Restant spectateur de la scène, Niels le regardait installer la fille sur une chaise, prenant soin de lui lier les poignets.

« C’est le double Petrova ? »

Ce fut la seule chose qui avait réussi à franchir les lèvres du second Hybride Vampire et Lycan de l’histoire. Il regardait son père faire et même s’il n’appréciait pas son comportement, ne disait rien. Il ne bougea pas non plus lorsque Klaus lui ordonna de chercher de quoi saigner la petite. Au lieu de s’activer, Niels resta sur place, néanmoins sans broncher. Sentant que les nerfs de son père étaient mis à rude épreuve, il le fixa du regard lorsque ce dernier se mit en face de lui. Les arguments de Klaus n’étaient pas à prendre avec pincette. Le fils est conscient que son père serait prêt à malmener la jeune femme, juste parce qu’il lui a désobéi. Jetant un regard à la fille, l’Hybride junior se retourna et partit quelques instants de la pièce. Evidemment, lorsqu’Ezekiel est dans les coins, il ramène un tas de bordel. Il est une sorte de dealer des hôpitaux. Tout ce qui peut se vendre, il le pique et l’entasse dans le garage de son cousin. Alors fouillant les cartons, Niels ne tarda pas à trouver ce dont aurait besoin son père pour faire couler le sang de la fille. En revenant dans la pièce, où tout le monde se trouvait, il assista à la scène et aux menaces de Klaus. Ce qui le répugnait dans tout ça, c’est que cette jeune femme n’a jamais demandé à être le double Petrova. Elle n’a jamais demandé à être le souffre-douleur de l’Hybride.

« Pourquoi tu tiens tant à faire des Hybrides ? Ils ne sont pas meilleurs que les Vampires et si tu étais un peu plus respectueux des autres, tu n’aurais pas besoin de contraindre les gens à t’apprécier. »

Il n’avait qu’un seul but dans ses paroles, c’était de détourner la colère de son père sur lui et non sur Elena. En un seul geste, il pourrait la tuer et elle ne mérite pas de mourir. Sa vie sera bien assez courte comme ça. Quant à lui, il sait encaisser les coups et n’a pas peur d’en recevoir, même s’ils viennent de son propre père. Les mains chargées du matériel médical demandé, il s’approcha de la jeune femme.

« On pourrait peut-être appeler Ezekiel .. C’est son boulot, elle ne se fera pas charcuter inutilement. »

C’était une proposition comme une autre, histoire de gagner du temps. Et puis Niels et Ezekiel ont un code. En l’appelant, Niels prononcera les mots qu’il faut pour qu’Ezekiel se ramène avec Elijah. Ce qui pourrait être plutôt bon pour cette fille. Mais devant le regard de Klaus, qui semblait d’un coup soupçonneux, le fils reposa les yeux sur Elena.

« Je suis désolé. »

Il devait s’y coller en plus, alors que lui non plus n’a rien demandé à tout ça.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Ven 10 Aoû - 23:24



Pourquoi toi ?

"Elena Gilbert & Niklaus Mikaelson"



Si le présent morceau d’adhésif ne s’était pas trouvé sur mes lèvres à cet instant présent, je me serais sans doute fait un malin plaisir à lui répondre. Seulement, même si j’en avais eu l’occasion, qu’aurais-je bien pu lui dire. Passer un pacte avec lui, ma vie et tout le sang qu’il souhaite de moi contre la vie sauve de Tatiana ? Entre nous, nous savons bien que même si mon sang était ce qu’il voulait le plus, il n’aurait pas respecter ce pacte. Quoi que… certainement au début, mais après ce n’aurait plus été le cas. Tendez à quelqu’un la main et il vous prend le bras. Je me contentais tout bonnement de lui servir le regard noir qu’il méritait, même si ce même regard allait le faire jubiler au fond de lui. C’était évident qu’en ce moment même j’étais morte de peur, tout le moyen de pression serait bon pour lui…

Mes yeux étaient repassés sur le fils de Klaus, malgré le même air bourru, il n’avait pas cette fascination pour la cruauté dans le genre de son père. C’était indéniable. Ou alors il voulait tout bonnement montrer à ce dernier qu’il n’était pas sa chose. Dans les deux cas de figures je ne savais pas pour lequel opté. Cela pouvait ainsi être le mélange des deux. Par la suite en entendant l’hybride suggérer le fait de le faire « à l’ancienne », mon sang se glaça. Je savais très bien ce que cela signifiait. Alors que la surprise s’abattait de nouveau sur moi, je recommençais à tirer de toutes mes forces sur les morceaux de scotch qui me maintenaient attaché là. Je tentais de prononcée quelques mots, du genre de ceux qui pourraient me faire sortir d’ici, mais je ne parvenais finalement qu’a faire des sons. Affolée sans doute, je regardais autour de moi alors que Niels s’en allait. Klaus avait eu raison de lui. Personne ne pouvait dire ne pas avoir peur de lui, j’en avais la preuve.

Cela dit tout ça n’avait eu l’effet que d’attirer de nouveau l’attention du grand méchant loup sur moi, alors qu’il faisait le tour du garage avec un digne de celui d’un touriste qui découvre un nouveau lieu loin de ses soucis routiniers. Je regardais de nouveau devant moi lorsque Klaus sa rapprochait au fur et a mesure de ses pas de moi, encore et encore avec cette démarche détendue comme si tout était normal. Je le regardais droit dans les yeux alors que je prenais sur moi pour ralentir les battements de mon cœur qui s’était affolé sous la panique. Tout d’un coup, sans même prévenir l’hybride avait posé ses mains sur les accoudoirs de la chaise. J’avais bien cru qu’ils allaient d’ailleurs céder sous la force qu’il y mettait. Mes yeux passaient de ses mains à son visage avant que je ne le fixe droit dans les yeux. Son visage bien trop près du mien, si bien que je pouvais ressentir sur le mien la force qu’il plaçait également dans ses mots, je basculais ma tête de quelques centimètres en arrière tout en continuant de le regarder. Je savais qu’il était capable du pire, je savais qu’il était capable de cela. Au même instant, le fils de Klaus était revenu les mains pleines de matériels qui devaient sans doute sortir directement de l’hôpital de Chance Harbor. Je n’avais pas répondu à la question de Klaus, ce qui pouvait très certainement me couter cher puisqu’il était toujours là, appuyé sur les accoudoirs de la chaise penché au-dessus de moi. Cela dit, ceci ne l’empêcha pas de servir à Niel l’un de ses regards désapprobateurs ayant pour effet le fait que vous n’avez plus aucunes envies de vous frotter à lui.

Niels s’approchait de moi déposant tout le matériel en s’excusant presque à demi voix de devoir faire ça. Je profitais du moment pour secouer la tête négativement. Signe de lui faire comprendre de ne pas le faire, je reprenais même ma sale manière de gigoter dans tous les sens pour qu’il ne puisse pas me planter un aiguille dans un veine qui serait reliée directement à une poche des nombreuses poches qui au final contiendra certainement mon sang. Cela dit je n’avais pas eu le temps de lui véritablement lui faire comprendre ce que je voulais que ma tête partait cogner bien plus fort que la normal quelques chose. J’avais juste entrevu du coup de l’œil la main de Klaus s’abattre sur mon visage et ses lèvres se pincées. Depuis, c’est le noir complet…


fiche par century sex.





HJ: Ca vous dit de faire venir Stefan ou Damon ou même les deux ici, quelques poches de sang plus tard ? je sais que sa fait beaucoup de monde mais sa peut-être pas mal non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Lun 13 Aoû - 8:32

HJ : Ils peuvent venir, ça ne me dérange pas

Pourquoi toi ?
« Le monde est petit »

C’est usant d’avoir à se répéter et il semblerait que les gens se soient donnés le mot pour le mettre hors de lui. Ca commence à devenir pénible et Klaus était à deux doigts d’exploser, mais Niels eut la présence d’esprit de bouger ses fesses au moment adéquat pour éviter de prendre une bonne raclée. Quant à l’Originel, il se promenait dans le garage, observant l’endroit comme on peut le faire dans un musé. C’était la première fois qu’il y mettait les pieds mine de rien. Avec son fils, ce n’est pas le grand amour, mais Niels va devoir faire avec, parce que maintenant qu’il s’est découvert un nouveau membre de sa famille, fait avec ses entrailles, il ne va pas le laisser filer aussi facilement. Mais Elena, en parfait asticot, remuait dans tous les sens, pour faire céder ses liens. Amusé de la situation, Klaus s’approcha d’elle, tellement près qu’il en voyait la crainte dans ses yeux l’espace de quelques secondes. Juste le temps qu’elle reprenne le contrôle de son corps en le fixant d’un regard noir, comme elle sait si bien le faire. Il lui posa une question, à laquelle elle ne répondit pas, bien entendu. Mais ce n’était pas bien grave, puisque Niels arrivait les bras chargés et la bouche débordante d’âneries qu’il ne tarderait pas à regretter. Klaus n’avait pas encore bougé, les mains toujours sur les accoudoirs de la chaise. Seul son regard était dirigé vers son fils, tandis qu’il perdait son sourire en entendant ses paroles. Ce qui a le don de l’énerver, c’est qu’on lui serve à peu de choses près, les mêmes paroles que Mikael lui a déjà servi il y a un petit bout de temps. Même si elles ne sont pas tout à fait fausses, il n’apprécie guère d’être mit ainsi devant la vérité. Là, il n’avait qu’une seule envie, sauter sur Niels et lui coller une raclée dont il se souviendrait pour l’éternité. Mais avant tout, il fallait piquer cette petite Elena, sans qu’elle n’ait la chance de voir que la relation entre les deux Hybrides était tout sauf bonne. Finissant par se redresser, le père s’écarta de quelques pas, marchant dans le garage pour calmer ses nerfs plutôt qu’autre chose. Il venait sûrement d’être trahi par un geste qui laissait entrevoir son agacement, alors qu’il venait de mettre ses mains l’une contre l’autre, les ramenant jusque devant sa bouche tout en soupirant. Néanmoins, il gardait un oeil sur ce qu’il se passait et Niels venait d’émettre l’idée d’appeler Ezekiel. N’étant pas né de la dernière pluie, Klaus savait très bien où il voulait en venir. Son neveu se ramènerait avec Elijah et une nouvelle bagarre éclaterait entre les deux frères. Bagarre pendant laquelle, l’autre Hybride libérerait probablement Elena. Pensez bien qu’il en était hors de question. Un simple regard parla de lui-même. En même temps, le regard que Klaus servit à son fils, était tout sauf amical. Il avait plutôt intérêt à bouger son cul d’Hybride s’il ne voulait pas faire les frais de sa colère. Mais la petite Gilbert ne se laissait pas faire et Niels n’y mettait pas beaucoup du sien non plus. Sortant finalement de ses gonds, Klaus arriva très vite près de la chaise et retourna une baffe monumentale à l’Humaine, la renversant au sol. Il se tourna ensuite vers Niels, le regard noir et s’avança petit à petit. Son fils a toujours eu la mauvaise idée de lui faire face et cette fois-ci, il allait le regretter. Prenant son élan, il lui balança un coup de poing, dont il ne serait pas prêt d’oublier, envoyant ainsi l’autre Hybride voler dans les étagères un peu plus loin.

« On est jamais mieux servi que par soi-même. »

Il s’abaissa, sa main empoignant les cheveux d’Elena, pour la remettre assise, bien qu’elle soit inconsciente. Une fois fait, il la contourna, se trouvant dans son dos. Son regard changea, arborant des yeux de bêtes sauvages, des veines apparus sous ceux-ci et ses crocs se plantèrent dans la chair si gouteuse du cou du sosie. Il se servit quelques gorgées au passage, avant d’attraper le matériel se trouvant à ses pieds. Remplaçant ses crocs par une aiguille, le sang était pompé jusqu’à une poche qu’il installa lui même.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Mar 21 Aoû - 14:45

Elena, Klaus & Niels

Les choses allaient mal tourner et c’était prévisible. Outre le respect qu’il y a souvent d’un fils envers son père, Niels craint Klaus. Il sait que ce dernier a une patience réduite et qu’en cas de limites dépassées, il peut devenir très agressif. Ce que ne comprenait pas le second Hybride, c’était la raison de la venue de son géniteur et du double Petrova. Peut-être était-ce une tentation de rabiboche. Quoiqu’il en soit, Niels n’apprécie pas vraiment les façons de faire de son père et il lui fait comprendre dés qu’il en a l’occasion. Pourtant, rien n’y faisait. Klaus s’était mit dans la tête de prélever du sang à cette gamine et il était impossible de lui faire changer d’avis. Ce n’était pas faute d’essayer. Jouant sur tous les tableaux, paresse y comprit, Niels ne trouvait pas le moyen de détourner son attention. Il n’avait plus qu’à obéir, aussi bête et méchant que cela puisse paraitre. Prenant tout son temps, il était revenu les bras chargés de matériaux en tout genre, afin de pouvoir trouver de quoi piquer cette fille. Celle-ci n’était pas très coopérative et Niels, en même temps, n’y mettait pas beaucoup du sien pour l’y obliger. Il espérait peut-être que son père finirait par baisser les bras. Mais ça serait mal le connaitre. A plusieurs reprises, il tenta de la piquer mais rien n’y faisait. Elena bougeait tellement que c’était mission impossible.

A bout de nerf certainement, Klaus arriva sans prévenir et colla une baffe à la jeune femme qui tomba de sa chaise, inconsciente. Sous l’effet de la surprise, Niels était resté dans la même position, écarquillant les yeux. Mais il n’était pas sorti d’affaire. Alors qu’il venait de se relever, il voyait son père arriver dans sa direction. Il ne semblait pas avoir envie de plaisanter, ni même d’engager le dialogue. Machinalement, Niels recula de deux pas, avant que Klaus ne se trouve juste en face de lui. Juste le temps de déglutir et le poing de son père s’écrasait dans sa figure. Sous la force de l’impact, l’aîné des fils de l’Hybride partit s’envoler jusque dans les étagères du fond. Retombant lourdement au sol, les étagères s’étaient écrasées sur lui. Toujours conscient, il resta à plat ventre par terre, ne relevant que le buste ainsi que la tête, pour voir ce qu’il se passait.

La vision n’était pas des plus réjouissantes. Impuissant face à son père, il ne pouvait qu’être spectateur de ce qu’il se passait. Loin de sa galanterie dont il fait preuve en présence des jeunes femmes, Klaus relevait Elena par les cheveux pour la remettre en position assise. Pour lui prendre du sang, il était allé jusqu’à la mordre lui-même. Du côté de Niels, il se relevait tant bien que mal, se débarrassant des étagères et autres outils qui lui étaient tombés dessus. Ce n’était pas dans son intention que d’intervenir à nouveau. Il a réussi à se mettre son père d’avantage à dos, il ne va pas en rajouter. Mais cette réaction n’était pas faite pour arranger les choses entre eux. Niels étant du genre susceptible et rancunier, n’est pas prêt de pardonner à son père, ce qu’il vient de lui faire.

« Qu’en feras-tu après ? »
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Jeu 20 Sep - 11:14

Encore des problèmes
On ne sera jamais en paix ?

Il faut sauver Elena !



Quand il reçut l’appel d’Elena, Stefan était en chemin pour aller retrouver Damon. Tout ce passait bien, jusqu’à ce que des bruits bizarres ne retentissent. Tentant de rappeler Elena dans la foulée, rien n’y faisait, elle ne répondait pas. Ce n’est pas dans ses habitudes que de laisser Stefan comme ça, et ça, il le sait mieux que n’importe qui. Elle était en danger, il en avait le coeur net. Appuyant plus fort sur l’accélérateur, il emprunta des raccourcis pour se rendre chez Damon. Une fois arrivée devant la grande maison, il se précipita à l’intérieure.

« Damon, c’est Elena, elle a des problèmes. »

Damon peut dire et faire ce qu’il veut, mais il ne peut pas manipuler son frère. Stefan sait très bien que son aîné est toujours amoureux d’Elena. Peu importe qu’il ait eu une fille avec Rebekah, il ne se sort pas la brunette de la tête. D’ailleurs, à en voir son visage à l’annonce de la nouvelle, Stefan ne pouvait pas se tromper. Mais à la place de péter un câble en craignant que l’histoire ne se répète encore, il attrapa son téléphone pour appeler Tatiana, la petite sorcière de la famille.

« Allo .. c’est Stefan. J’ai besoin de ton aide. Il faudrait que tu localise Elena, s’il te plait fais vite, c’est peut-être urgent. »

Après l’approbation de la jeune femme, il raccrocha le téléphone et le rangea dans sa poche. Traversant la pièce jusqu’à l’armurerie de Damon, il commença à attraper quelques bricoles qui pourront leur être utile. Quelques instants plus tard, les deux frères se trouvaient dehors, en train de remplir le coffre de la voiture de l’aîné. C’est au moment de s’installer que le portable de Stefan retentit à nouveau. Il attrapa le petit appareil dans ses doigts et vit le prénom de la Sorcière s’afficher. Il s’empressa alors de répondre :

« Oui Tatiana ? … Le Raising Hell ? Ok merci. »

A l’intérieur de la voiture, côté passager, il tourna la tête vers Damon, se trouvant sur le siège près du volant. Leurs regards parlaient d’eux-même, pas besoin de traduire leurs pensées. Puis, très vite, la voiture se mit en mouvement.

« Je suis désolé de t’entrainer là-dedans Damon. Je sais que tu ne veux plus rien avoir avec Elena … mais j’ai besoin de mon frère sur ce coup-là. Alors si on oubliait nos rancoeurs pour une fois ? »

Devant l’acquiescement de Damon, les deux frères s’en allèrent vers le port. Stefan sait très bien que ce garage appartient au fils de Klaus et que ce n’est pas un hasard si Elena s’y trouve. Là, ils vont devoir combattre contre le père et le fils en même temps, ce n’est pas sûr qu’ils s’en sortent vivants. Mais devant l’ampleur du problème, peu importe s’ils doivent mettre leurs vies en danger .. En très peu de temps, ils se retrouvaient stationner un peu plus loin. Stefan connait un peu l’endroit, pour y être venue avec Klaus, il sait que par derrière, il y a une autre entrée. Il sait également que l’Hybride ne tardera pas à sentir leurs présences. Alors le plus discrètement possible, il enjamba le muret et entra pas la sortie de secoure. Il entendait la voix de Klaus et celle d’un autre homme, probablement son fils Niels. N’ayant aucun plan, il entra dans la pièce principale et vit la vision effroyable d’une Elena, avec un hématome sur le visage et complètement dans le gaz.

« Relâches-la Klaus ! »
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Elena Gilbert,


Admin & Double Petrova
à Seattle depuis le : 19/02/2012
Courriers postés : 520
Je me trouve : In Mystic Fall's
Age : 30





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Lun 1 Oct - 16:56



Pourquoi toi ?

"Elena Gilbert & Niklaus Mikaelson"



La seule chose que j’avais pu apercevoir avant de voir le noir complet, c’était la main de Klaus qui avait frappé mon visage avec sa force indescriptible. J’avais ensuite sentit brièvement la chaise basculer puis plus rien. Si un peu plus tôt j’avais ressenti une douleur lancinante venant de ma mâchoire jusqu’à ma tempe, cette fois il n’en n’était plus rien. Je n’étais même plus de penser, ni même de savoir ce qui ce passait autour de moi et encore moins si j’avais mal où non. Pour vous dire c’était à un tel point que je ne sentis pas même l’hybride planter ses crocs sans ménagement dans ma gorge avant de les remplacer par le cathéter qui remplissait la poche de sang.

Cela dit, l’effet totalement anesthésiant du coup du vampire originel s’estompait au fur et a mesure que le temps passait. La première chose que je fus capable de faire était d’entendre et je savais que là maintenant je n’étais plus seule avec Klaus et son fils, mais qu’il y avait d’autre personne avec nous. La seconde, c’était la perception de mon corps, si bien que je sentais un côté de mon visage entièrement endolorit de douleur avant de ressentir quelque chose de gênant contre mon cou qui me procurait au passage une douleur cuisante. Et devant moi, alors que je plissais les yeux pour tenter de mieux voir ce qui m’entourait, je me rendis compte que le décor était bancale, bien que l’on avait remis la chaise debout et que je n’étais plus couchée par terre. Et pour cause, Klaus avait sans doute mis ma tête sur le côté pendant que j’étais encore totalement inconsciente afin de pouvoir installer tout le matériel qui lui servirait à pomper mon sang. Cela dit, j’étais incapable de redresser la tête afin de regarder pleinement en face de moi. Je sentais juste que l’on tirait sur le tube qui permettait à mon sang de s’écouler dans les poches, lorsque je cherchais des yeux l’origine de tout cela, j’entrevis Klaus, penché à côté de moi, entrain de remplacer la poche pleine par une encore totalement vide.

Je plissais d’autant plus les yeux pour tenter de mettre un nom sur les deux silhouettes encore floues devant moi, et ce n’était qu’après plusieurs clignements d’yeux que j’arrivais enfin à les voir de façon plus nette. Il s’agissait de Damon et Stefan. D’autant plus que la voix de Stefan que je pouvais reconnaitre entre toutes ne me laissait plus aucun doute par la suite.

« Stefan … »

Je tentais dans ce même temps de redresser la tête mais en vain. Si j’avais réussi à la relever de quelques millimètres c’était encore un exploit. Grimaçant, j’essayer de serrer les poings pour redresser correctement la tête, mais cette fois encore cet acte me laissait un gémissement de douleur que j’étouffais bien vite. Dans tout cela, je ne sentais plus ma main que Klaus avait pris soin de réduire en miette pour me prouver la force dont il pouvait faire preuve pour obtenir ce qu’il voulait de moi. En entendant le rire sadique de Klaus, j’étais incapable de dire si il avait fait en sorte que Stefan vienne a lui et que Damon l’avait suivi pour le raisonner, ou si au contraire les appels désespérés que j’avais tenté avait mis la puce à l’oreille de Stefan qui avait fini par comprendre. Les deux cas étaient possibles, mais je n’avais aucune piste pour choisir la bonne. Pendant ce temps, j’essayais d’écarter les mains pour desserrer les liens de rubans adhésifs. Si au moins j’arrivais à faire cela, Ce serait déjà pas mal. Pourtant, le sang qui quittait mon corps m’affaiblissait, tout autant que la douleur. Si bien que j’en étais obligée de fermer les yeux pour me concentrer, pinçant mes lèvres les unes contre les autres.


fiche par century sex.





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Lun 8 Oct - 7:02

Pourquoi toi ?
« Le monde est petit »

Quelle journée. Encore un emploi du temps bien respecté. Un peu trop même, bien que le fils se soit montré très agaçant. Enfin, ça s’était terminé par une Elena par terre, et un Niels dans les étagères à outils. Tout rentrait dans l’ordre. Pour le moment, Klaus n’avait plus qu’à s’assurer que les poches de sang se remplissent bien. Après l’avoir relevé, l’Hybride changeait, de temps à autre, les poches. Il en remplissait bien plus que d’habitude. Encore quelques litres et Elena en mourrait sûrement. C’est là que la voix de Niels retentit. En train de remplacer une poche, Klaus ne daigna pas regarder dans sa direction, mais prit tout de même le temps de lui répondre.

« Nous allons faire un petit voyage et ces poches, représentent les derniers Hybrides que je ferai. Encore un petit litre et je remercierai Elena pour sa contribution dans la création de notre race. Mais … elle sera déjà partie retrouvée ses parents. »

Se relevant, l’Originel fit quelques pas dans la pièce, histoire de se retrouver juste en face de son rebelle de fils. Il ne peut pas lui en vouloir, après tout, Klaus a toujours désobéi à Mikael. C’est ça la vie. Quand on est soi-même enfin, on en fait qu’à notre tête. Mais une fois parent, on doit supporter que nos rejetons, le fassent également. Pour cette raison, Klaus n’affichait pas son air contrarié, bien qu’il le soit tout de même. A la place, il avait ce petit sourire sur le visage, comme s’il ne lui en voulait pas. S’il veut nouer des liens solides avec Niels, il faut réussir à mettre de côté sa rancoeur.

« Maintenant que nous avons notre famille, nous n’avons plus besoin des autres Hybrides. Ensemble, on ne sera plus jamais seul. »

En entendant un bruit, Klaus leva la tête. Ils n’étaient plus seuls, bien sûr. Des empêcheurs de tourner en rond, se trouvaient dans le garage de Niels. A croire qu’ils se sont tous donnés le mot, pour jouer avec les nerfs de l’Originel aujourd’hui. Retournant péniblement auprès d’Elena, pour remplacer la dernière poche, il entendit la voix de Stefan et l’ordre qu’il lui donna. Ne pouvant s’empêcher de rire, Klaus se retourna et regarda les deux frères Salvatore.

« Et bien, il vous en a fallu du temps pour arriver. Je commençais à m’ennuyer. »

Il les regardait à tour de rôle, avant de poser son regard sur Elena. Niels se trouvait toujours dans le fond, mais les deux imbéciles face à Klaus, ne devait même pas se douter, qu’un autre redoutable Hybride était dans la même pièce qu’eux. Pourtant, personne ne passait à l’attaque. D’ailleurs, même la petite Gilbert était en train de se réveiller.

« Timing parfait Elena. »

Dit Klaus en s’avançant dans la pièce. Niels était venue se placer à côté de lui, sans même un mot. Si l’Originel semblait aussi détendu, c’est qu’il avait quelque chose derrière la tête et ça ne loupa pas. Avant même qu’un des deux frères n’eut le temps de redire quelque chose, que la parole fut reprise.

« Vous voulez Elena ? Vivante je parie ? Alors, on va faire un marché. Dans quelques temps, je reviendrai vous chercher tous les deux. Si vous m’accompagnez, Elena aura la vie sauve, sinon elle mourra. Ainsi que Lexi et Chelsey. Ne croyez pas que Chelsey étant ma nièce, je ne lui ferai rien. N’oubliez pas, que je l’ai déjà tué une fois, je peux très bien recommencer. »

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hi, My name's
Invité,


Invité





MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus) Lun 19 Nov - 13:40

Pourquoi il faut toujours que je sois mêlé à ça ?
S’apprêtant à sortir, Damon attrapa sa veste et s’assura que la porte de derrière était bien verrouillée. Ca parait si peu, mais il a prit soin de badigeonner la clenche de verveine pour être sûr de ne pas avoir un visiteur surprise. Même si ce n’est pas ça qui empêcherait le visiteur d’entrer à l’intérieur du manoir. Au moment d’ouvrir la porte de devant, Stefan se trouvait derrière. Etonné, Damon haussa les sourcils en le voyant entrer sans attendre d’y être préalablement invité. Ce n’est pas parce que Damon est mort, que son petit frère peut prendre ses aises de cette façon. « Mais vas-y, je t’en prie, fais comme chez toi, frangin. » Il resta néanmoins dans la même position, alors que Stefan lui dit qu’Elena était en danger. Gardant la main sur la poignée de la porte, il se retourna, l’air surpris. « Quoi ? Encore ? Mais tu n’as jamais pensé à l’enfermer à double-tours ? » Et voilà qu’encore une fois, il parlait dans le vent, alors que son frère téléphonait à Tatiana pour lui demander de l’aide. Evidemment, en voyant Stefan se servir dans l’armurerie, Damon lui emboita le pas et chargea également le coffre de sa voiture. « Tu sais que si je fais ça Stefan, c’est pour toi et non pour elle. Je ne veux pas avoir ta mort sur la conscience. » En route pour, ils-ne-savent-même-pas-où, le téléphone du cadet sonna à nouveau. Conduisant, Damon écoutait la conversation, attendant que la communication ne prenne fin. « Le raising hell ? C’est pas le garage du fils de Klaus ça ? T’es conscient qu’en plus de l’Hybride cinglé, on va devoir faire face à son rejeton qui doit être sacrément costaud vue son âge ? » Mais tenter de raisonner Stefan, lorsqu’il s’agit d’Elena, c’est comme pisser en l’air, ça sert à rien d’autre que de tout se reprendre en pleine tête.

C’est près de la plage, que Damon stationna la voiture, terminant le chemin en marchant aux côtés de son petit frère. Celui-ci tentait de s’excuser des ennuis qu’il lui ramenait. « Si on s’en sort vivant, laisse-moi remettre les pendules à l’heure à cette petite idiote. » Il y a de quoi être énervé, puisqu’elle va toujours se balancer dans la gueule du loup et là ce n’était pas seulement une image. Mais comme d’habitude, les deux frères vont risquer leurs vies pour elle. Suivant le mouvement, Damon enjamba à son tour le muret et entra par la porte de derrière. Très vite, les Salvatore se retrouvèrent face à Klaus et Stefan parla le premier. En levant les yeux au ciel, l’aîné rétorqua aussi : « Oui relâches là, sinon on te fait je-ne-sais-pas-quoi puisqu’on a pas de plan. » En balayant la pièce du regard, il remarqua le fils aîné de Klaus et se dit qu’ils étaient foutus. Déjà contre l’Originel, ils peuvent se prendre une rouste monumentale, mais en plus de ça, rajoutez son fils vieux de plusieurs siècles, secouez le tout et vous obtiendrez sûrement la pire journée de la vie de Damon. Voir même le dernier jour de sa vie en fait.

Le sourire de Klaus ne lui disait rien qui vaille. Il aurait juré que les ennuis ne faisaient que commencer. « Si on pouvait sauter le moment où on se prend une raclée à n’en plus pouvoir se lever et que tu nous disais ce que tu veux contre Miss-je-m’attire-que-des-problèmes ? » Qui ne tente rien n’a rien comme on dit. Alors Damon préfère la jouer au culot, même s’il vient de s’attirer un regard foudroyant de la part de son petit frère. En guise de réponse à Stefan, il se contenta d’hausser les épaules l’air de dire qu’il ne perdait rien à essayer. Bien sûr, Klaus ne tarda pas à dire ce qu’il avait derrière la tête et c’est un regard noir que Damon lança à Elena. Par sa faute et son unique faute, la fille de Damon était en danger. Elle ne peut pas se foutre dans la merde toute seule au lieu d’emmener tous les autres avec elle ? « Et si on te laisse Elena ? »
code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas


Hi, My name's
Contenu sponsorisé,







MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? (Niklaus)

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi toi ? (Niklaus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomorrow's World :: Le Point de Départ :: SUJET POUR ELENA-